Messages récents

Pages: [1] 2 3 4 5 6 ... 10
1
hébergement Routeur / VPN Zyxel monté mais pas d'acces aux partages
« Dernier message par pgh4 le Aujourd'hui à 14:52:15 »
Bonjour,
Après de nombreuses années chez Free, je suis passé chez Orange pour avoir la Fibre.
Problème : j'avais des VPN pour me relier à d'autres sites, et là je ne sais pas comment faire.
Comme votre discussion fait état d'une connexion avec un Zyxel USG, pourriez vous me donner un petit coup de main ?
Par avance merci.
2
Bbox fibre Incidents xDSL / Probleme bridage 8 Mbps
« Dernier message par Ari33260 le Aujourd'hui à 14:49:56 »
Re bonjour,
Je me permet de reprendre ce sujet, car ça fait 3 INCIDENTS qui ont été ouvert et rien n'a été résolue ! C'est la première fois que j'ai ce problème chez BT ! La dernière fois que j'avais un incident de débit en moins d'une semaine, il était réglé ! J'ai l'impression que BT part un peu trop en cacahuète !
SVP, aidez-moi J'en peu plus, si seulement quelqu'un pourrais me réconforter, car ne le je me sens pas très bien .....

Merci
PS : Heuresement que j'ai de la recharge modem .
3
Belgique / Orange Belgique : "Nous voulons collaborer avec Proximus dans la fibre optique"
« Dernier message par q05 le Aujourd'hui à 14:48:25 »
La bonne solution aurait été de la fibre noire propriété de l'Etat belge. Maintenant on veut de la concurrence loyale, faut pas rêver !

L'article:
Orange veut des interconnexions physiques avec la fibre de Proximus. L’entreprise belge y voit une conception dépassée. Les régulateurs vont devoir trancher.
 
La fibre optique est le réseau télécom du futur. Il offrira
des vitesses de téléchargement inégalées et constituera l’épine dorsale d’un monde toujours plus connecté. C’est pour demain mais c’est maintenant que les grandes décisions concernant l’architecture de ce réseau doivent être prises. L’IBPT (le régulateur des télécoms) doit trancher dans les semaines à venir. Deux visions s’opposent. Celle de Proximus et celle d’Orange. Querelles de techniciens ? C’est ce qu’affirme le premier. Le second y voit d’abord une question de concurrence.
Un seul opérateur déploie actuellement un réseau de fibre optique jusqu’aux foyers : Proximus. Pour maintenir de la concurrence sur le marché, l’IBPT et les régulateurs audiovisuels (CSA, VRM et Medienrat) envisagent d’ouvrir cette fibre dans l’analyse de marché qu’ils ont publiée cet été, c’est-à-dire de contraindre Proximus à accepter que d’autres opérateurs utilisent son réseau s’ils en font la demande. Mais de quelle manière cette ouverture va-t-elle être réalisée techniquement
? Cela dépendra de l’architecture de réseau choisie.
Proximus veut déployer un réseau à « l’épreuve du futur » comprenant le moins de composants physiques possible. Il est géré de façon centrale et digitale. Toutes les infrastructures sont enfouies dans le sol. Plus besoin d’encombrer les trottoirs de nos villes avec de nouvelles armoires de rue comme c’est le cas avec le cuivre et l’ADSL. Plus besoin d’envoyer des techniciens intervenir dans ces
armoires dès qu’il y a une panne, un changement d’abonné ou parce qu’elles sont vandalisées. « C’est le réseau le moins cher non seulement à déployer mais aussi à entretenir puisqu’il n’y a plus d’interventions physiques à mener et parce qu’on peut faire de la maintenance prédictive », insiste Steven Tas, patron des affaires régulatoires chez Proximus. Et les opérateurs concurrents ? Ils n’ont plus besoin de venir s’interconnecter au réseau
physiquement. L’ouverture se réalise
de manière virtuelle via des logiciels.
Mais Orange ne veut pas de cette virtualisation. Il veut des points de mutualisation dans le réseau lui permettant d’accéder physiquement à la fibre de Proximus. Chaque opérateur aurait sa fibre optique dédiée jusqu’à des armoires de rue. La mutualisation des infrastructures ne se réaliserait que sur les derniers mètres, à savoir la distance séparant l’armoire de rue de la maison. Gabriel Flichy, directeur
technique en chef d’Orange, ne s’avance pas sur le nombre d’armoires de rue qu’il faudrait installer mais affirme qu’il en faudra moins que pour l’ADSL/VDSL.
« Nous tenons à cette architecture car celle-ci nous permettra de nous différencier techniquement de Proximus en plaçant sur le réseau nos propres équipements actifs, c’est-à-dire notre propre intelligence. Nous serons plus libres en termes de processus d’activation
de nouveaux clients, de réparation, de choix du modem, du nombre de chaînes télé… On pourra basculer plus rapidement sur de nouveaux standards qui nous permettront d’offrir plus de vitesse à nos clients. Si on accepte l’architecture prônée par Proximus, nous serons complètement dépendants de lui et de ses choix. Proximus nous vendra son produit de gros et on aura juste à le revendre au consommateur. Notre proposition permettra à terme d’instaurer
une vraie concurrence ».
Orange veut éviter à tout prix de reproduire ce qui s’est passé il y a quelques années avec l’ouverture de l’ADSL. Pratiquement tous les opérateurs alternatifs qui utilisaient le réseau de Proximus pour revendre de l’internet ont disparu. En cause, des questions de prix mais aussi des problèmes opérationnels avec le réseau. Proximus est soupçonné par beaucoup d’avoir mis des bâtons dans les roues de ses concurrents/clients…
« Orange veut répliquer
en Belgique l’architecture choisie par sa maison-mère en France , rétorque Steven Tas. Je peux comprendre mais la France a posé ce choix il y a dix ans. A l’époque, c’était justifié mais entre-temps, les technologies ont évolué. L’avenir, c’est la virtualisation des réseaux ». Il avertit : si on contraint Proximus à opter pour un réseau avec des points de mutualisation, l’équation économique change. Cela coûtera plus cher et le déploiement durera plus longtemps, ce qui mettra en péril tout le plan d’investissement
dans la fibre (trois milliards en dix ans).
Orange, de son côté, balaie l’argument estimant que le surcoût représenté par ses propositions est « léger » : 8 à 15 % de plus. Il soupçonne Proximus d’utiliser des arguments techniques pour en réalité garder la mainmise complète sur le réseau. « Ils sont prêts à nous louer un meublé , résume Paul-Marie Dessart, secrétaire général d’Orange. Nous, nous voulons pouvoir placer nos meubles ». C’est maintenant aux régulateurs
à trancher. Leur décision devrait tomber fin octobre, début novembre.
JEAN-FRANÇOIS MUNSTER
4
Orange fibre Actus Orange / Enquête nouvelles offres
« Dernier message par Bjorn le Aujourd'hui à 14:34:20 »


Exemple : Free vend l'option TV 1€, donc vu la différence de prix

Oui, enfin ca c'est plutot de l'ordre du comptable, histoire de limiter les taxes qui portent sur cette partie de l'offre :D C'est pas réellement son prix de revient, du moins, on ne peut rien en déduire.
Mais oui, sur le fond, on est d'accord, l'économie réalisée en supprimant TV ou téléphonie pour le FAI est faible. Alors qu'en contrepartie, les options associées (appels facturés, option pour l'international, chaine à abonnement, a péage), peuvent rapporter très gros.
5
oui effectivement les "fonds propres" vu que c'est publique c'est etrange effectivement  ;D

après faudrait remonter au fondement de la DSP pour savoir pour un tel "oubli" a été passé à la trappe. On est plus proche de la poutre dans l'oeil que de la brindille.

Ca m'étonnerait que ce soit un "oubli".
Peut être tout simplement que pour des raisons financières ou opérationnelles cela a été jugé non pertinent par la DSP ou ses sous-traitants.
6
Orange fibre Actus Orange / Enquête nouvelles offres
« Dernier message par Chdragi le Aujourd'hui à 14:29:04 »
Il faut dire que vendre un abonnement avec internet uniquement ne coutera pas moins cher à l'opérateur car les chaînes de TV dans les DSLAM seront toujours là. Qu'un abonné utilise ou pas la TV, ça ne change strictement rien, donc pas intéressant pour eux de proposer des offres sans TV. Pour la téléphonie fixe idem. Ce qui coute le plus cher, c'est le numéro de téléphone et de toute façon, il faut forcement un numéro de support donc ...
D'autant plus, que toutes les lignes RTC seront par la suite remplacées par la téléphonie IP donc une personne qui voudra le téléphone seul, devra passer par une box. Encore une fois, la téléphonie c'est quelque chose qu'on ne peut pas supprimer en tout cas à très faible coup.

LE but pour l'opérateur, c'est de vendre des options, des bouquets, ... c'est là qu'ils se font le plus d'argent

Exemple : Free vend l'option TV 1€, donc vu la différence de prix
7
OVH OVH FAI / Roadmap OVH : FTTLA, 4G et FTTH à venir
« Dernier message par Marin le Aujourd'hui à 14:23:10 »
La question ce serait MVNO ou Full MVNO.

La question ne sera pas MVNE ou MVNA alors ?
8
De la pose de fibre optique à la centrale d’achat numérique

C'est la reconversion du syndicat départemental Yvelines numérique, dont le rôle dans le déploiement de la fibre optique se réduit avec l'arrivée de l'opérateur privé TDF. Il propose aujourd'hui aux communes des équipements et des services liés aux numériques.

Le Syndicat mixte ouvert (SMO) Yvelines numérique avait été fondé en 2016 pour déployer la fibre optique auprès des 100 000 foyers de la zone d’initiative publique, par le conseil départemental des Yvelines avec l’adhésion de presque toutes les intercommunalités du département. Mais ce déploiement vient d’être confié à l’opérateur privé TDF, il n’en reste donc que la supervision au SMO.

Plutôt que la dissolution, les élus ont choisi de faire d’Yvelines numérique une centrale d’achat d’équipements et de services numériques pour les communes.
« On pense que là où on a le plus de valeur, c’est sur des plateformes numériques mutualisées », avance son directeur Laurent Rochette, avec pour exemple le projet récent de déployer des caméras et un système d’analyse mutualisé pour les communes qui le souhaitent (voir ci-dessus).

Trois domaines sont concernés : le matériel éducatif numérique, les caméras, et les abonnements au téléphone ou à internet. « Le projet est vraiment de créer un outil pour donner l’opportunité aux collectivités d’avoir accès à des produits numériques sans lancer de marché public », indique R’kia Khili, responsable centrale d’achats d’Yvelines numérique.

Source : La Gazette en Yvelines
9
Orange fibre Actus Orange / Nouveau firmware 02-29-80 du TV4.
« Dernier message par pjmdur le Aujourd'hui à 14:15:00 »
Heu, je fais donc partie  les beta testeurs???   ;) ;) ;)

Le problème est qui reçoit les doléances éventuelles des testeurs en question..
Par le 3900? Ou via le forum officiel Orange plus que mal foutu avec des intervenants qui répondent la plupart du temps à coté.. 
10
Rosace (67/68 - Fonds d'Investissement + Altitude) / Rosace
« Dernier message par tdamienjd le Aujourd'hui à 14:09:42 »
45 000 foyers devraient être éligibles à la fibre sur le réseau Rosace d'ici fin 2017 (5800 actuellement).

Source
Pages: [1] 2 3 4 5 6 ... 10
Mobile View