Auteur Sujet: Les réseaux bas débit pour les objets: LoRa (Bouygues et Orange) UNB (Sigfox)  (Lu 49650 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 33 168
    • Twitter LaFibre.info
C'est le tout début.

Orange testerais également un réseau Lora.

Un modem ADSL c'est largement suffisant vu les débits offerts.

Le but n'est pas de concurrencer la 4G. Pour relever un compteur d'eau ou de gaz, pas besoin de débit.


LoRa : SigFox répond à Bouygues Telecom

Bouygues a annoncé le 26 mars son intention de lancer dès l'été prochain un réseau bas débit pour objets connectés. L'opérateur s'aventure ainsi sur les terres de Sigfox. La société toulousaine de Ludovic Le Moan et Anne Lauvergeon vient de lever 100M€ pour étendre son réseau destiné à l'internet des objets (IoT). Pour Thomas Nicholls, directeur marketing de Sigfox, "les intentions de Bouygues ne représentent aucune concurrence". Explications.

"Bouygues a annoncé hier ses intentions. Mais cela fait des mois qu'ils parlent de leur réseau bas débit. Ce ne sont encore que des intentions ..."
Pour l'effet de surprise, c'est raté : Thomas Nicholls, directeur marketing de Sigfox, n'est ni étonné, ni inquiet de l'annonce faite hier par Bouygues Télécom. Jeudi 26 mars, l'opérateur a annoncé "le lancement en juin prochain du premier réseau français dédié aux objets communicants basé sur la technologie LoRa".
Ainsi, Bouygues se positionne comme "le premier opérateur français à proposer une offre commerciale complète et globale dans le domaine du Machine to Machine (M2M) et de l'IoT (Internet of Things) pour répondre à l'ensemble des besoins des clients".

Serait-ce la première véritable concurrence pour Sigfox, pionnière dans le réseau bas débit pour objets connectés ? Pour rappel, la société toulousaine vient de lever 100 M€ et prévoit une introduction au Nasdaq en 2016. Le CEO de l'entreprise de Labège, près de Toulouse son PDG Ludovic Le Moan, estimait en septembre dernier que Sigfox disposait d'une avance technologie indéniable précisant : "Si on exécute bien l'année 2015, nous sommes quasiment irrattrapables."


LoRa, une technologie "très limitée"

"Avec LoRa, Bouygues ne représente aucune concurrence pour nous", assure catégoriquement Thomas Nicholls. Selon lui, la technologie choisie par l'opérateur français est "très limitée".

Cette technologie, LoRa, a été développée par l'américain Semtech, une entreprise d'électronique surtout connue pour être une concurrente de Texas Instruments. Pour Thomas Nicholls, cette technologie n'est en rien comparable à celle de Sigfox et le réseau annoncé par Bouygues ne serait donc pas concurrent.

    "Le réseau développé par Semtech est compatible uniquement avec des objets fabriqués par Semtech. C'est comme si vous construisiez une autoroute en disant que seules les Hyundai (pas les moins chères !) peuvent rouler dessus. En revanche, Sigfox connecte absolument tous les objets, quel que soit leur constructeur."

Par ailleurs, le directeur marketing de Sigfox pense que LoRa ne fonctionnera pas si de trop nombreux objets sont connectés sur son réseau.

    "Il existe des milliers de technologies radio sur le marché. Sigfox et LoRa en font partie. Mais chacune de ces technos a une spécificité particulière et LoRa n'est pas faite pour connecter un nombre illimité d'objets."

Pourtant, Bouygues Télécom affirme avoir testé la technologie Sigfox avant de faire son choix :

    "Nous avons choisi la technologie LoRa plutôt que celle de Sigfox car lors des tests nous avons constaté que la technologie Long Range avait l'avantage de porter mieux à l'intérieur des bâtiments et d'être bidirectionnelle, nativement, sans compromis sur l'autonomie, pour actionner des dispositifs ou effectuer des mises à jour. LoRa fonctionne aussi pour des objets en déplacement et permet de localiser ces derniers sans GPS, lequel consomme plus d'énergie et ne fonctionne pas en intérieur" indique le responsable M2M de Bouygues Telecom dans La Tribune.

"Ce n'est pas vrai. C'est juste de la communication. Nous sommes très à l'aise pour prouver que la technologie LoRa n'a pas la mime portée que Sigfox. " rétorque Thomas Nicholls.

Aujourd'hui, le marché des objets connectés est estimé à 10 milliards de dollars, dans la fourchette basse. Sur ce marché gigantesque, il fallait s'attendre à voir les opérateurs mobiles proposer leurs propres offres. Par ailleurs trois opérateurs télécoms sont entrés au capital de Sigfox en février dernier : NTT Docomo (opérateur mobile numéro un du marché au Japon), SK Telecom (opérateur de téléphonie mobile sud-coréen) et Telefonica (Espagne).

"Nous saluons toutes les initiatives de disruption. L'initiative de Bouygues est louable. Mais elle ne nous menace pas. Nous venons de dépasser le million de kilomètres carrés couvert par Sigfox."

Bouygues Télécom espère couvrir 500 villes françaises dont Paris, Marseille, Lyon, Lille, Nice, Rennes, Nantes, Montpellier et Angers. Orange testera aussi la technologie LoRa, à Grenoble, au printemps.


Source : LA Tribune, le 27 mars 2015

DM61

  • Client Bouygues Telecom 4G
  • *
  • Messages: 311
  • Flers (61)
Perso, les bras m'en tombe quand j'entends de tel projets.
Alors que le programme zones blanches est loin d'être achevé avec une centaine de communes non- couvertes, alors que le réseau 3g BT est à l'asphyxie dans certaines villes, alors le déploiement du reseau 4g est a l'arrêt hormis les zones denses.
Avec des résultats financiers en chute libre, sinceremnt, j'ai du mal a cerne la stratégie à vouloir déployer un réseau supplementaire avec la perte de clients tous les trimestres.

Boris de Bouygues Telecom

  • AS5410 Expert Bouygues Telecom
  • Client Bbox fibre FTTH
  • *
  • Messages: 2 790
  • Technopôle de Bouygues Telecom sur Meudon (92)
DM61, je peux vous dire que les nouveaux projets de Bouygues Telecom sont rares et ne sont pas lancés au hasard.

On aurait pu faire ce type de remarque il y a quelques années, quand Bouygues Telecom préparait un déploiement massif de la 4G en 1800 Mhz alors que cette fréquence était pour la 2G.

Je sais que certains attendait plutôt un investissement sur le FTTH en ZMD. La direction en a décidé autrement.

mattmatt73

  • Expert.
  • Client Bbox fibre FTTH
  • *
  • Messages: 6 367
  • vancia (69)
DM61, je peux vous dire que les nouveaux projets de Bouygues Telecom sont rares et ne sont pas lancés au hasard.

On aurait pu faire ce type de remarque il y a quelques années, quand Bouygues Telecom préparait un déploiement massif de la 4G en 1800 Mhz alors que cette fréquence était pour la 2G.

Je sais que certains attendait plutôt un investissement sur le FTTH en ZMD. La direction en a décidé autrement.

On parle d'investissement pour Bouygues de mettre un relais toutes les dizaines de kilomètres ?

Ça doit représenter un montant ridicule par rapport a du déploiement 4G ou de la fibre

Phach

  • Client Orange vdsl
  • *
  • Messages: 998
  • Hérault (34) - Occitanie
Non seulement ca doit représenter un investissement faible par rapport à leur coeur de métier, mais surtout ca va permettre de diversifier les offres à la fois envers les pro mais aussi les particuliers.

Sigfox est plutôt orienté pro, on peut imaginer que Bouygues va peut être se placer sur le secteur des particuliers et mise sur le développement d'objet connecté auprès du grand public.

Je pense que c'est un bon pari.

eruditus

  • Client Orange adsl
  • Modérateur
  • *
  • Messages: 9 759

J'ai la sourde impression que c'est un pari à la "i-mode". Espérons qu'il rencontrera un autre succès, mais la non standardisation (que ce soit sigfox ou lora) m'inquiète un peu pour son avenir.

miky01

  • Expert. Réseau RESO-LIAin (01)
  • Client K-Net
  • *
  • Messages: 3 895
  • Farges (01)
En fait c'est quand meme un besoin d'avoir un acces internet a tres bas débit, pour une alarme, un detecteur de fumée, un controle d'acces, il y a des 100ene d'applicalion qui necessite de transmettre pas plus de 1kb par mois, pas besoin de 4G pour ca, ni de FTTH, si c'est pour faire un test de fonctionnmenet mensuel d'une alarme qui envoi 128 bytes tous les 30 jours...

Maintenant faudrait arriver a trouver un standard compatible, car aujourd'hui ca se fait avec des modem GSM et SIM qui nessite toujours un abo a une centrale de motinoring, donc hors de prix pour un service rendu quasi nul...

C'est pas fait pour downloader des vidéos  :)

eruditus

  • Client Orange adsl
  • Modérateur
  • *
  • Messages: 9 759
Bien sur, seulement qui dit pas normalisé, dit objets connectés propriétaires incompatibles d'une offre à l'autre.
Que dirais tu si tu avais en France 4 réseaux mobiles ayant chacun leur protocole propriétaire ?
Quelles en seraient les conséquences ?

miky01

  • Expert. Réseau RESO-LIAin (01)
  • Client K-Net
  • *
  • Messages: 3 895
  • Farges (01)
J'ai voulu acheter un detecteur de fumée avec transmission d'alarme, pas cher du tout, on m'a juste expliqué que la SIM qui était dedans utilise un protocole propriétaire, et fallait 5€/mois d'abonnement pour recevoir les alarmes par SMS/email ou autre...

Nh3xus

  • Réseau Deux Sarres (57)
  • Client K-Net
  • *
  • Messages: 2 561
  • Sarrebourg (57)
Citer
Pour relever un compteur d'eau ou de gaz, pas besoin de débit.

Oui, d'ailleurs l'approche d'EDF à ce sujet est d'utiliser du CPL pour les relevés des compteurs Linky.

Pour en revenir au sujet :

Ce genre de techno, c'est proche du 802.15.4/Zigbee ?

Boris de Bouygues Telecom

  • AS5410 Expert Bouygues Telecom
  • Client Bbox fibre FTTH
  • *
  • Messages: 2 790
  • Technopôle de Bouygues Telecom sur Meudon (92)
Ne pas oublier que de plus en plus d’application sont mobiles.

Par exemple un alarme de voiture qui prévient son propriétaire en cas d'intrusion ou qui alerte les secours en cas d'accident.

Il y a également de nombreuses application professionnelles comme les distributeurs automatique qui préviennent qu'il faut ré-aprovisionner.

La localisation d'une flotte de véhicules, ect...

cali

  • Officiel Ukrainian Resilient Data Network
  • Fédération FDN
  • *
  • Messages: 2 112
    • Ukrainian Resilient Data Network
Il y a également de nombreuses application professionnelles comme les distributeurs automatique qui préviennent qu'il faut ré-aprovisionner.

Je vois pas pourquoi il faudrait mettre ça sur un réseau bas débit... J'ai l'impression que le but est de créer un réseau à part pour éviter d'avoir à faire des standards ouverts.

 

Mobile View