La Fibre

Fournisseurs d'accès à Internet mobile et 4G fixe => Mobile / satellite / hertzien => ondes Internet des objets => Discussion démarrée par: Boris de Bouygues Telecom le 27 mars 2015 à 18:51:25

Titre: Les réseaux bas débit pour les objets: LoRa (Bouygues et Orange) UNB (Sigfox)
Posté par: Boris de Bouygues Telecom le 27 mars 2015 à 18:51:25
Bouygues Telecom annonce le lancement dès juin prochain du premier réseau français dédié à l’internet des objets basé sur la technologie LoRa

A l’issue d’une expérimentation menée à Grenoble, Bouygues Telecom annonce le lancement en juin prochain, du premier réseau français dédié aux objets communicants basé sur la technologie LoRa. Membre fondateur de l’alliance LoRa annoncée lors du CES 2015, Bouygues Telecom est le premier opérateur français à déployer commercialement cette technologie, reconnue mondialement comme la plus aboutie dans le domaine de l’internet des objets.

Paris, le 26 mars 2015 – Depuis novembre 2013, l’agglomération de Grenoble est le théâtre d’une expérimentation unique au monde. Pendant 16 mois, Bouygues Telecom, ses partenaires internationaux (Semtech, Sagemcom, Eolane, Adeunis et Kerlink) ainsi que de grands clients industriels ont pu tester la technologie LoRa (Long Range) et évaluer ses performances, en conditions réelles. La capacité de LoRa à répondre aux besoins concrets des clients industriels aux problématiques variées (excellente faculté de pénétration dans les bâtiments ou en sous-sol, communication bidirectionnelle et sécurisée, objets en mobilité, géolocalisation…) en fait, du point de vue des utilisateurs,  la technologie la plus aboutie dans le domaine de l’internet des objets (IoT).

Développée par le français Cycleo (basé à Grenoble et lauréat 2010 du concours Oséo, devenu filiale de Semtech en 2012), LoRa est une technologie bas débit qui permet aux objets d’échanger des données de faible taille, avec une autonomie pouvant aller jusqu’à dix ans avec des batteries standard.

Fort des résultats de cette expérimentation, Bouygues Telecom annonce le lancement dès juin prochain du premier réseau IoT de France, basé sur la technologie LoRa, en étroite collaboration avec Semtech.

A l’étranger, de grands opérateurs comme KPN, Swisscom, Belgacom et Fastnet sont en cours de déploiement de réseaux Lora ou l’expérimentent à grande échelle.

Le réseau qui ouvrira dès juin à Issy-les-Moulineaux et sur une partie de Paris s’appuiera sur le parc  de  « points hauts » du réseau de Bouygues Telecom qui compte plus de 15 000 sites. Dès la fin de l’année, près de 500 communes seront couvertes par ce réseau IoT, dont Paris, Marseille, Lyon, Lille, Nice, Rennes, Nantes, Montpellier et Angers.

Bouygues Telecom sera le premier opérateur français à proposer une offre commerciale complète et globale dans le domaine du Machine to Machine (M2M) et de l’IoT (Internet of Things) pour répondre à l’ensemble des besoins des clients.

« L’internet des objets va transformer des pans entiers de notre économie. Grâce à l’expertise et aux infrastructures de Bouygues Telecom, nous proposerons rapidement une couverture nationale avec une forte qualité de service » se félicite Olivier Roussat, Président directeur-général de Bouygues Telecom.

 « Le pilote mené avec Bouygues Telecom est une première mondiale, et il nous a permis d’améliorer encore le protocole LoRa. Par son implication de longue date dans le développement de notre technologie, et son travail en continu pour la faire évoluer désormais au sein de l’Alliance LoRa, Bouygues Telecom est l’un des opérateurs les plus avancés au monde dans le domaine de l’internet des objets.  Nous sommes impatients de relever les défis proposés par leurs futurs clients dans le cadre du déploiement de leur réseau» déclare Alain DANTEC, Senior Vice President, General Manager à Semtech.

LoRa, à la pointe de l’IoT

La technologie LoRa dispose de propriétés sans équivalent qui en font la technologie la plus aboutie dans le domaine de l’Internet des Objets, lui permettant d’être utilisée dans une multitude de domaines et d’usages :

- Smart Cities : parking intelligent, suivi des bâtiments, monitoring sonore, détection des personnes, gestion du trafic, gestion de l’éclairage public, gestion des ordures ménagères, affichage public, …
- Smart Environnement : détection d’incendies, pollution de l’air, niveau d’enneigement, prévention des avalanches,  inondations et sécheresse, détection des tremblements de terres, …
- Smart Water : monitoring d’eau potable, détection de contaminations chimiques, suivi des piscines, niveau de pollution des mers et océans, détection des fuites, suivi des crues, …
- Smart metering/smart Grid : compteurs intelligents électrique/eau/gaz, mesure de niveaux, suivi d’installations photovoltaïques, débit d’eau, calcul de stock dans des silos, …
- Tracking : véhicules, vélos, objets de valeurs, animaux, personnes
- Sécurité et secours : analyse de présence en zones dangereuses/interdites, présence de liquides dangereux, niveau de radiation, détection de substances explosives, …
- Commerce : contrôle de la Supply Chain, paiement NFC, shopping intelligent, rotation de produits en rayon, …
- Logistique : suivi des conditions de transport, localisation de colis, détection d’incompatibilité de stockage, traçabilité de flotte, …
- Contrôle industriel : suivi de machines, état des équipements, qualité de l’air intérieur, suivi de la température, détection du niveau d’ozone, localisation d’équipements/produits en intérieur, diagnostic de véhicules, …
- Smart Agriculture : suivi des vignes, suivi des serres, contrôle irrigation des golfs, station météorologique, compost, tracking d’animaux, …
- Fermes Animalières Intelligentes : traçabilité du pâturage, suivi du niveau de gaz toxique, suivi du développement des animaux, culture hydroponique…
- Domotique et Bâtiments Intelligents : utilisation de l’eau et de l’électricité, contrôle à distance, détection d’intrusion, détection de fumée, surveillance de biens précieux, …
- eSanté : détection de chutes, stockage de médicaments, suivi sportif, surveillance des patients, radiation ultraviolet, …
Titre: Bouygues Telecom lance un réseau Lora (basse vitesse pour l'internet des objets)
Posté par: Marin le 27 mars 2015 à 18:57:31
C'est une tentative de concurrencer Sigfox en somme ?

Bouygues Telecom annonce le lancement dès juin prochain du premier réseau IoT de France

Vraiment ?
Titre: Bouygues Telecom lance un réseau Lora (basse vitesse pour l'internet des objets)
Posté par: Boris de Bouygues Telecom le 27 mars 2015 à 19:05:19
"premier réseau IoT de France, basé sur la technologie LoRa" il ne faut pas couper la seconde partie de la phrase !

C'est une tentative de concurrencer Sigfox en somme ?

Sigfox est bien un concurrent... (la technologies est différente)
Titre: Bouygues Telecom lance un réseau Lora (basse vitesse pour l'internet des objets)
Posté par: Marin le 27 mars 2015 à 19:16:51
"premier réseau IoT de France, basé sur la technologie LoRa" il ne faut pas couper la seconde partie de la phrase !

Il y a une virgule en trop alors.
Titre: Bouygues Telecom lance un réseau Lora (basse vitesse pour l'internet des objets)
Posté par: kgersen le 27 mars 2015 à 19:21:15
Y'a un petit prix de prévu pour les particuliers/hobbistes/bricoleurs ou c'est le coup de massue direct ?
Titre: Bouygues Telecom lance un réseau Lora (basse vitesse pour l'internet des objets)
Posté par: eruditus le 27 mars 2015 à 19:22:33
C'est normalisé ?
Titre: Bouygues Telecom lance un réseau Lora (basse vitesse pour l'internet des objets)
Posté par: kgersen le 27 mars 2015 à 19:41:21
Pas vraiment.
wiikipedia: https://en.wikipedia.org/wiki/Lorawan
Le portail de la techno: http://lora-alliance.org/ . Tres peu d'info. Specs sur demande par email (= un peu "retro" comme facon de faire ... ).
Titre: Bouygues Telecom lance un réseau Lora (basse vitesse pour l'internet des objets)
Posté par: eruditus le 27 mars 2015 à 20:10:26
Les objets connectés... prudent d'attendre alors, soit une norme, soit un standard de fait. :)
Titre: Bouygues Telecom lance un réseau Lora (basse vitesse pour l'internet des objets)
Posté par: Snickerss le 27 mars 2015 à 20:50:43
C'est une tentative de concurrencer Sigfox en somme ?

Complètement

On peut même rajouter monitoring réseau (on colle un capteur derrière l'antenne et on a tilt et Az en permanence) pour un opérateur :-)
Titre: Bouygues Telecom lance un réseau Lora (basse vitesse pour l'internet des objets)
Posté par: mattmatt73 le 27 mars 2015 à 21:18:41
Complètement

On peut même rajouter monitoring réseau (on colle un capteur derrière l'antenne et on a tilt et Az en permanence) pour un opérateur :-)

j'ai du mal à imaginer l'étendue du business de sigfox. Çà brasse vraiment de l'argent ?
Titre: Bouygues Telecom lance un réseau Lora (basse vitesse pour l'internet des objets)
Posté par: Snickerss le 27 mars 2015 à 21:37:02
j'ai du mal à imaginer l'étendue du business de sigfox. Çà brasse vraiment de l'argent ?

Tout ce que je sais, c'est que le déploiement de leur réseau (<2000 points hauts) n'est pas vraiment ce qui a coûte le plus cher ...

Tu as un pauvre modem ADSL derrière et en voiture Simone ..
Titre: Bouygues Telecom lance un réseau Lora (basse vitesse pour l'internet des objets)
Posté par: mattmatt73 le 27 mars 2015 à 21:44:40
Tout ce que je sais, c'est que le déploiement de leur réseau (<2000 points hauts) n'est pas vraiment ce qui a coûte le plus cher ...

Tu as un pauvre modem ADSL derrière et en voiture Simone ..

ce n'est pas étonnant, mais ce type de réseaux devient fashion.

je me suis tapé DVB-s2x, et tout un pan de la norme est pour ce genre d'appli, avec des profils à marge de C/N négatif.

mais dans la vraie vie, est-ce utilisé et celà génère-t-il du vrai argent ?
Titre: Bouygues Telecom lance un réseau Lora (basse vitesse pour l'internet des objets)
Posté par: vivien le 27 mars 2015 à 22:43:20
C'est le tout début.

Orange testerais également un réseau Lora.

Un modem ADSL c'est largement suffisant vu les débits offerts.

Le but n'est pas de concurrencer la 4G. Pour relever un compteur d'eau ou de gaz, pas besoin de débit.


LoRa : SigFox répond à Bouygues Telecom

Bouygues a annoncé le 26 mars son intention de lancer dès l'été prochain un réseau bas débit pour objets connectés. L'opérateur s'aventure ainsi sur les terres de Sigfox. La société toulousaine de Ludovic Le Moan et Anne Lauvergeon vient de lever 100M€ pour étendre son réseau destiné à l'internet des objets (IoT). Pour Thomas Nicholls, directeur marketing de Sigfox, "les intentions de Bouygues ne représentent aucune concurrence". Explications.

"Bouygues a annoncé hier ses intentions. Mais cela fait des mois qu'ils parlent de leur réseau bas débit. Ce ne sont encore que des intentions ..."
Pour l'effet de surprise, c'est raté : Thomas Nicholls, directeur marketing de Sigfox, n'est ni étonné, ni inquiet de l'annonce faite hier par Bouygues Télécom. Jeudi 26 mars, l'opérateur a annoncé "le lancement en juin prochain du premier réseau français dédié aux objets communicants basé sur la technologie LoRa".
Ainsi, Bouygues se positionne comme "le premier opérateur français à proposer une offre commerciale complète et globale dans le domaine du Machine to Machine (M2M) et de l'IoT (Internet of Things) pour répondre à l'ensemble des besoins des clients".

Serait-ce la première véritable concurrence pour Sigfox, pionnière dans le réseau bas débit pour objets connectés ? Pour rappel, la société toulousaine vient de lever 100 M€ et prévoit une introduction au Nasdaq en 2016. Le CEO de l'entreprise de Labège, près de Toulouse son PDG Ludovic Le Moan, estimait en septembre dernier que Sigfox disposait d'une avance technologie indéniable précisant : "Si on exécute bien l'année 2015, nous sommes quasiment irrattrapables."


LoRa, une technologie "très limitée"

"Avec LoRa, Bouygues ne représente aucune concurrence pour nous", assure catégoriquement Thomas Nicholls. Selon lui, la technologie choisie par l'opérateur français est "très limitée".

Cette technologie, LoRa, a été développée par l'américain Semtech, une entreprise d'électronique surtout connue pour être une concurrente de Texas Instruments. Pour Thomas Nicholls, cette technologie n'est en rien comparable à celle de Sigfox et le réseau annoncé par Bouygues ne serait donc pas concurrent.

    "Le réseau développé par Semtech est compatible uniquement avec des objets fabriqués par Semtech. C'est comme si vous construisiez une autoroute en disant que seules les Hyundai (pas les moins chères !) peuvent rouler dessus. En revanche, Sigfox connecte absolument tous les objets, quel que soit leur constructeur."

Par ailleurs, le directeur marketing de Sigfox pense que LoRa ne fonctionnera pas si de trop nombreux objets sont connectés sur son réseau.

    "Il existe des milliers de technologies radio sur le marché. Sigfox et LoRa en font partie. Mais chacune de ces technos a une spécificité particulière et LoRa n'est pas faite pour connecter un nombre illimité d'objets."

Pourtant, Bouygues Télécom affirme avoir testé la technologie Sigfox avant de faire son choix :

    "Nous avons choisi la technologie LoRa plutôt que celle de Sigfox car lors des tests nous avons constaté que la technologie Long Range avait l'avantage de porter mieux à l'intérieur des bâtiments et d'être bidirectionnelle, nativement, sans compromis sur l'autonomie, pour actionner des dispositifs ou effectuer des mises à jour. LoRa fonctionne aussi pour des objets en déplacement et permet de localiser ces derniers sans GPS, lequel consomme plus d'énergie et ne fonctionne pas en intérieur" indique le responsable M2M de Bouygues Telecom dans La Tribune.

"Ce n'est pas vrai. C'est juste de la communication. Nous sommes très à l'aise pour prouver que la technologie LoRa n'a pas la mime portée que Sigfox. " rétorque Thomas Nicholls.

Aujourd'hui, le marché des objets connectés est estimé à 10 milliards de dollars, dans la fourchette basse. Sur ce marché gigantesque, il fallait s'attendre à voir les opérateurs mobiles proposer leurs propres offres. Par ailleurs trois opérateurs télécoms sont entrés au capital de Sigfox en février dernier : NTT Docomo (opérateur mobile numéro un du marché au Japon), SK Telecom (opérateur de téléphonie mobile sud-coréen) et Telefonica (Espagne).

"Nous saluons toutes les initiatives de disruption. L'initiative de Bouygues est louable. Mais elle ne nous menace pas. Nous venons de dépasser le million de kilomètres carrés couvert par Sigfox."

Bouygues Télécom espère couvrir 500 villes françaises dont Paris, Marseille, Lyon, Lille, Nice, Rennes, Nantes, Montpellier et Angers. Orange testera aussi la technologie LoRa, à Grenoble, au printemps.


Source : LA Tribune (http://objectifnews.latribune.fr/innovation/start-up/2015-03-27/bouygues-telecom-se-lance-dans-le-reseau-bas-debit-iot-le-specialiste-toulousain-sigfox-repond.html), le 27 mars 2015
Titre: Bouygues Telecom lance un réseau Lora (basse vitesse pour l'internet des objets)
Posté par: DM61 le 28 mars 2015 à 13:29:10
Perso, les bras m'en tombe quand j'entends de tel projets.
Alors que le programme zones blanches est loin d'être achevé avec une centaine de communes non- couvertes, alors que le réseau 3g BT est à l'asphyxie dans certaines villes, alors le déploiement du reseau 4g est a l'arrêt hormis les zones denses.
Avec des résultats financiers en chute libre, sinceremnt, j'ai du mal a cerne la stratégie à vouloir déployer un réseau supplementaire avec la perte de clients tous les trimestres.
Titre: Bouygues Telecom lance un réseau Lora (basse vitesse pour l'internet des objets)
Posté par: Boris de Bouygues Telecom le 28 mars 2015 à 13:47:46
DM61, je peux vous dire que les nouveaux projets de Bouygues Telecom sont rares et ne sont pas lancés au hasard.

On aurait pu faire ce type de remarque il y a quelques années, quand Bouygues Telecom préparait un déploiement massif de la 4G en 1800 Mhz alors que cette fréquence était pour la 2G.

Je sais que certains attendait plutôt un investissement sur le FTTH en ZMD. La direction en a décidé autrement.
Titre: Bouygues Telecom lance un réseau Lora (basse vitesse pour l'internet des objets)
Posté par: mattmatt73 le 28 mars 2015 à 14:05:44
DM61, je peux vous dire que les nouveaux projets de Bouygues Telecom sont rares et ne sont pas lancés au hasard.

On aurait pu faire ce type de remarque il y a quelques années, quand Bouygues Telecom préparait un déploiement massif de la 4G en 1800 Mhz alors que cette fréquence était pour la 2G.

Je sais que certains attendait plutôt un investissement sur le FTTH en ZMD. La direction en a décidé autrement.

On parle d'investissement pour Bouygues de mettre un relais toutes les dizaines de kilomètres ?

Ça doit représenter un montant ridicule par rapport a du déploiement 4G ou de la fibre
Titre: Bouygues Telecom lance un réseau Lora (basse vitesse pour l'internet des objets)
Posté par: Phach le 28 mars 2015 à 14:10:13
Non seulement ca doit représenter un investissement faible par rapport à leur coeur de métier, mais surtout ca va permettre de diversifier les offres à la fois envers les pro mais aussi les particuliers.

Sigfox est plutôt orienté pro, on peut imaginer que Bouygues va peut être se placer sur le secteur des particuliers et mise sur le développement d'objet connecté auprès du grand public.

Je pense que c'est un bon pari.
Titre: Bouygues Telecom lance un réseau Lora (basse vitesse pour l'internet des objets)
Posté par: eruditus le 28 mars 2015 à 14:16:41

J'ai la sourde impression que c'est un pari à la "i-mode". Espérons qu'il rencontrera un autre succès, mais la non standardisation (que ce soit sigfox ou lora) m'inquiète un peu pour son avenir.
Titre: Bouygues Telecom lance un réseau Lora (basse vitesse pour l'internet des objets)
Posté par: miky01 le 28 mars 2015 à 14:24:11
En fait c'est quand meme un besoin d'avoir un acces internet a tres bas débit, pour une alarme, un detecteur de fumée, un controle d'acces, il y a des 100ene d'applicalion qui necessite de transmettre pas plus de 1kb par mois, pas besoin de 4G pour ca, ni de FTTH, si c'est pour faire un test de fonctionnmenet mensuel d'une alarme qui envoi 128 bytes tous les 30 jours...

Maintenant faudrait arriver a trouver un standard compatible, car aujourd'hui ca se fait avec des modem GSM et SIM qui nessite toujours un abo a une centrale de motinoring, donc hors de prix pour un service rendu quasi nul...

C'est pas fait pour downloader des vidéos  :)
Titre: Bouygues Telecom lance un réseau Lora (basse vitesse pour l'internet des objets)
Posté par: eruditus le 28 mars 2015 à 14:30:37
Bien sur, seulement qui dit pas normalisé, dit objets connectés propriétaires incompatibles d'une offre à l'autre.
Que dirais tu si tu avais en France 4 réseaux mobiles ayant chacun leur protocole propriétaire ?
Quelles en seraient les conséquences ?
Titre: Bouygues Telecom lance un réseau Lora (basse vitesse pour l'internet des objets)
Posté par: miky01 le 28 mars 2015 à 14:32:27
J'ai voulu acheter un detecteur de fumée avec transmission d'alarme, pas cher du tout, on m'a juste expliqué que la SIM qui était dedans utilise un protocole propriétaire, et fallait 5€/mois d'abonnement pour recevoir les alarmes par SMS/email ou autre...
Titre: Bouygues Telecom lance un réseau Lora (basse vitesse pour l'internet des objets)
Posté par: Nh3xus le 28 mars 2015 à 14:45:19
Citer
Pour relever un compteur d'eau ou de gaz, pas besoin de débit.

Oui, d'ailleurs l'approche d'EDF à ce sujet est d'utiliser du CPL pour les relevés des compteurs Linky.

Pour en revenir au sujet :

Ce genre de techno, c'est proche du 802.15.4/Zigbee ?
Titre: Bouygues Telecom lance un réseau Lora (basse vitesse pour l'internet des objets)
Posté par: Boris de Bouygues Telecom le 28 mars 2015 à 14:47:03
Ne pas oublier que de plus en plus d’application sont mobiles.

Par exemple un alarme de voiture qui prévient son propriétaire en cas d'intrusion ou qui alerte les secours en cas d'accident.

Il y a également de nombreuses application professionnelles comme les distributeurs automatique qui préviennent qu'il faut ré-aprovisionner.

La localisation d'une flotte de véhicules, ect...
Titre: Bouygues Telecom lance un réseau Lora (basse vitesse pour l'internet des objets)
Posté par: cali le 28 mars 2015 à 14:50:00
Il y a également de nombreuses application professionnelles comme les distributeurs automatique qui préviennent qu'il faut ré-aprovisionner.

Je vois pas pourquoi il faudrait mettre ça sur un réseau bas débit... J'ai l'impression que le but est de créer un réseau à part pour éviter d'avoir à faire des standards ouverts.
Titre: Bouygues Telecom lance un réseau Lora (basse vitesse pour l'internet des objets)
Posté par: vivien le 28 mars 2015 à 14:56:54
On pourrait se poser la même question sur le Bluetooth qui est inférieur au WiFi, que ce en débit ou en portée.

Pourtant le Bluetooth se développe.

Il y a en effet d'autres élèments a prendre en compte comme la consommation électrique et le coût.

Aujourd'hui de nombreuses applications M2M sont sur le réseau Edge (le 3G/4G est rare).

Si de nouveau réseaux se déploient, c'est que ces réseaux ont des avantages certains sur le réseau Edge.

Carte PCIexpress pour le M2M 3G : HSDPA 21.0 Mbps (Cat 14), HSUPA 5.7 Mbps (Cat 6)
(https://lafibre.info/images/3g/201208_he910_pcie_hsdpa_hsupa.jpg)
Titre: Bouygues Telecom lance un réseau Lora (basse vitesse pour l'internet des objets)
Posté par: Marin le 28 mars 2015 à 14:57:23
Non seulement ca doit représenter un investissement faible par rapport à leur coeur de métier, mais surtout ca va permettre de diversifier les offres à la fois envers les pro mais aussi les particuliers.

Sigfox est plutôt orienté pro, on peut imaginer que Bouygues va peut être se placer sur le secteur des particuliers et mise sur le développement d'objet connecté auprès du grand public.

Tu parles d'électronique DIY ?

Bien sur, seulement qui dit pas normalisé, dit objets connectés propriétaires incompatibles d'une offre à l'autre.
Que dirais tu si tu avais en France 4 réseaux mobiles ayant chacun leur protocole propriétaire ?
Quelles en seraient les conséquences ?

On parle bien de communication embarquée très basique avec probablement 1 puce = 1 opérateur, où c'est le constructeur qui paye pour l'utilisation du réseau (négligeable vu le débit et les limitations), où l'utilisateur final n'intervient nulle part dans le processus et serait encore moins amené à (pouvoir) changer l'objet d'opérateur ?

Si non, on peut me ré-expliquer ? Si oui, où est la pertinence du parallèle ?
Titre: Bouygues Telecom lance un réseau Lora (basse vitesse pour l'internet des objets)
Posté par: miky01 le 28 mars 2015 à 15:09:09
Je vois pas pourquoi il faudrait mettre ça sur un réseau bas débit... J'ai l'impression que le but est de créer un réseau à part pour éviter d'avoir à faire des standards ouverts.

Je pense pas, utiliser un réseau  adapté a ce gere d'applications ne peux etre que bénéfique pour la fiablité, tu dépend pas de tous les aléas d'internet, de la surconsomation à  partir de 20 hrs avec le VOD et les autres malades du dowload...

Pourquoi avoir 200 MBs pour transmettre qques bytes par mois ? et ou tu peux meme pas faire confiance au réseau ?

Maintenant c'est certain qu'il faut une norme pour ca, que chaque fabriquant puisse fournir du matos compatible et pas propriétaire.
Titre: Bouygues Telecom lance un réseau Lora (basse vitesse pour l'internet des objets)
Posté par: tom pouce le 28 mars 2015 à 15:32:25
On pourrait se poser la même question sur le Bluetooth qui est inférieur au WiFi, que ce en débit ou en portée.
Pas en conso électrique.
C'est sans doute l'avantage de cette techno en fait.
Titre: Bouygues Telecom lance un réseau Lora (basse vitesse pour l'internet des objets)
Posté par: kgersen le 28 mars 2015 à 15:36:01
Y'a pas de doute que le marché potentiel du Low Power Wide Area (LPWA) est énorme, on parle de plusieurs milliards d’objets LPWA d'ici 5 ans.

Ca va du pistage des conteneurs ou colis importants aux applications sécuritaires, humanitaires et scientifiques en passant par les drones et autres.

ByTel et ses potes ne sont pas les seuls a se lancer, y'a déjà des poids lourds bien établis dans le domaine M2M (On-Ramp notamment).
Huawei avec Vodaphone se lancent aussi, etc.

Dans le cycle du 'hype' (https://fr.wikipedia.org/wiki/Cycle_du_hype) de "l'Internet des Objets" on est dans la première pente pour le moment donc on en entend de plus en plus parler et c'est la que certains standards se mettent en place.
Titre: Bouygues Telecom lance un réseau Lora (basse vitesse pour l'internet des objets)
Posté par: David75 le 28 mars 2015 à 16:09:10
Porte clefs où objets importants... Chien ou Chat. C'est vrai qu'un tracking même assez espacé peut-être utile.
Titre: Bouygues Telecom lance un réseau Lora (basse vitesse pour l'internet des objets)
Posté par: BadMax le 28 mars 2015 à 17:49:32
Un volontaire pour écrire un speedtest du réseau Lora ? :)
Titre: Bouygues Telecom lance un réseau Lora (basse vitesse pour l'internet des objets)
Posté par: Snickerss le 28 mars 2015 à 18:05:05
Mdr un test de Conso électrique ça aurait dû sens puisque c'est ce qui est recherché :)
Titre: Bouygues Telecom lance un réseau Lora (basse vitesse pour l'internet des objets)
Posté par: eruditus le 28 mars 2015 à 18:20:50
Entre 1,7 & 40 kbps quand la modulation LoRa est utilisée.
http://www.semtech.com/wireless-rf/rf-transceivers/

Jusqu'à 5000 objets connectés au km2
http://www.semtech.com/images/datasheet/sx1301pb.pdf
Titre: Bouygues Telecom lance un réseau Lora (basse vitesse pour l'internet des objets)
Posté par: David75 le 28 mars 2015 à 18:27:54
5000 au km2 ??? C'est tout?
C'est ridiculement faible...
Titre: Bouygues Telecom lance un réseau Lora (basse vitesse pour l'internet des objets)
Posté par: eruditus le 28 mars 2015 à 18:29:49

Pour un concentrateur. Pas réussi à trouver un descriptif de l'archi, des fréquences utilisées par BT, de la largeur de bande etc...
Titre: Bouygues Telecom lance un réseau Lora (basse vitesse pour l'internet des objets)
Posté par: Snickerss le 28 mars 2015 à 18:47:35
5000 au km2 ??? C'est tout?
C'est ridiculement faible...

Euh .. Pas tant que ça quand même !

La France faisant 100 000 km, ça fait quand même théoriquement sans prendre en compte densité de pop etc. 500 millions d'objets connectés  ;D

Après ce chiffre de 5000 : c'est le maximum dans un km sur la journée ? Car j'imagine que ces objets n'èmettent que quelques minutes / jour ?
Titre: Bouygues Telecom lance un réseau Lora (basse vitesse pour l'internet des objets)
Posté par: eruditus le 28 mars 2015 à 19:02:48

Un scénario d'utilisation
http://www.semtech.com/rf-transceivers/Practical_MAN-Semtech.pdf
Titre: Bouygues Telecom lance un réseau Lora (basse vitesse pour l'internet des objets)
Posté par: David75 le 28 mars 2015 à 19:05:36
Je pensais à des sites industriels denses, tous les équipements possibles en ville où cette densité pourrait s'avérer très insuffisante.
Titre: Bouygues Telecom lance un réseau Lora (basse vitesse pour l'internet des objets)
Posté par: eruditus le 28 mars 2015 à 19:09:46
Comme l'a fait remarquer Snickerss, il doit s'agir de 5000 objets/senseurs actifs à un moment t.

Extrait du scenario des senseurs de parking
Citer
For every transmission of this status message, the sensor chooses a random RF channel and performs a channel activity detect of the wireless medium. Once the medium is free (typically) the node sends its status and returns to deep sleep.
Titre: Bouygues Telecom lance un réseau Lora (basse vitesse pour l'internet des objets)
Posté par: corrector le 28 mars 2015 à 23:39:09
Je pense pas, utiliser un réseau  adapté a ce gere d'applications ne peux etre que bénéfique pour la fiablité, tu dépend pas de tous les aléas d'internet, de la surconsomation à  partir de 20 hrs avec le VOD et les autres malades du dowload...
Que propose-tu à la place d'Internet et de ses aléas?
Titre: Bouygues Telecom lance un réseau Lora (basse vitesse pour l'internet des objets)
Posté par: obinou le 28 mars 2015 à 23:50:45
Les 2 techno ne sont pas similaires :

* Sigfox c'est vraiment du longue distance , avec un réseau "parallèle" qui se déploie sur les points hauts, et un mécanisme de relaying des messages. De plus, le passage par le portail sigfox (nativement ou via une API) est indispensable pour récupérer les messages envoyés par les noeuds radio, lesquels sont obligatoirement "lié" à sigfox par une espèce d'adresse MAC et un abonnement (direct ou par revendeur).

* LoRa , bien que tout autant fermé en terme de standard, c'est une portée radio bien inférieure, avec une logique de déploiement différente (par exemple, l'exploitation de "routeur LORA" au sein des box pour faire remonter les messages sur internet, en pariant sur la couverture dense des abonnés). Mais la techno n'est pas propriétaire, et on peut acheter des puce RF "LORA" sur le net (RFM92 ou RFM95, entre autre). Le protocole c'est autre chose, mais il se trouve aussi. Donc en théorie, bouygues ne serait pas un passage obligé, même dans leur plans ça paraitrait logique (tlm veux sa part du lion).

Les 2 cas sont "logique" : Aujourd’hui, le seul système "out of band" qui existe c'est 2G/3G/4G , avec la lourdeur et le cout des cartes SIM & des abonnements (même si Free a bien aidé avec ses abo jetable à 2€ pour les tests, j'en ai créé et détruit au moins 4 ou 5 depuis 2012 pour ce genre d'usage) . Un système qui marcherais serait des système sans abonnement sur des puces dédiées au-dessus de la 3G/4G, mais pour ça il faudrait revoir tout le système de facturation du GSM.



    "Le réseau développé par Semtech est compatible uniquement avec des objets fabriqués par Semtech. C'est comme si vous construisiez une autoroute en disant que seules les Hyundai (pas les moins chères !) peuvent rouler dessus. En revanche, Sigfox connecte absolument tous les objets, quel que soit leur constructeur."

Hum, mensonge grossier: Tous les constructeurs (comme somfy par exemple ou autre) sont obligés de passer par sigfox pour intégrer leur modem, ou, à tout le moins, leur software dans celui-ci , ne serait-ce que pour l'identification réseau.
Sous Lora, bien sur, Semtech cherche à garder la main dessus, mais techniquement la puce est en vente libre - la disponibilité du soft étant moins claire.

Pour moi dans la situation actuelle, match nul: Dans les 2 cas, LoRa n'étant pas un standard (sigfox encore moins), il faut forcèment signer un contrat avec soit sigfox soit à minima un consorsium pour développer des objets. C'est pareil d'ailleurs sur d'autres techno , zigbee par exemple, ou zwave (parfois c'est juste le logo qui est payant).




Citer
   "Nous avons choisi la technologie LoRa plutôt que celle de Sigfox car lors des tests nous avons constaté que la technologie Long Range avait l'avantage de porter mieux à l'intérieur des bâtiments et d'être bidirectionnelle, nativement, sans compromis sur l'autonomie, pour actionner des dispositifs ou effectuer des mises à jour. LoRa fonctionne aussi pour des objets en déplacement et permet de localiser ces derniers sans GPS, lequel consomme plus d'énergie et ne fonctionne pas en intérieur" indique le responsable M2M de Bouygues Telecom dans La Tribune.

"Ce n'est pas vrai. C'est juste de la communication. Nous sommes très à l'aise pour prouver que la technologie LoRa n'a pas la mime portée que Sigfox. " rétorque Thomas Nicholls.

Il faut bien bien analyser les passes d'arme:
La techno Sigfox , actuellement, ne permet *pas* le sens descendant (cad réseau -> objet connecté) . Il ne permet QUE l'inverse (objet -> réseau) , en tous cas dans l'état actuel des choses (ils y travaillent). Donc elle n'est pas bidirectionnelle, LoRa oui.
Sigfox consomme effectivement plus d'énergie, surtout du au fait que les messages sont envoyés plusieurs fois, pour être sur que ça passe (vu qu'il n'y a pas de ACK)

Sinon  effectivement, la techno sigfox a une portée plus importante que Lora. Mais Bouygues dit pas le contraire, il dit que LoRa passe mieux dans les bâtiments... et sigfox ne dèment pas ce point....
Quant à la localisation sans GPS, elle s'appuie sur la localisation des récepteurs LoRa , exactement comme la localisation des téléphones lorsque le GPS de ces dernier est éteins (facile, puisqu’il y a plus de bornes).

Bref, pour moi, les 2 technos visent la même chose sur des concepts différents, les 2 tentant de tirer la couverture à soi. Joli démonstration du dilemme des prisonniers, sachant que pour le moment on en est au balbutiements.


(Disclaimer : Je travaille actuellement sur un projet en lien avec ces techno)
Titre: Bouygues Telecom lance un réseau Lora (basse vitesse pour l'internet des objets)
Posté par: corrector le 29 mars 2015 à 07:47:22
dilemme des prisonniers
???
Titre: Bouygues Telecom lance un réseau Lora (basse vitesse pour l'internet des objets)
Posté par: Nico le 29 mars 2015 à 08:28:51
Je pensais à des sites industriels denses, tous les équipements possibles en ville où cette densité pourrait s'avérer très insuffisante.
J'imagine qu'on fera comme avec les réseaux mobiles : cellule de 10km à la campagne, 300m dans Paris... C'est probablement pas plus compliqué que ça (enfin je l'espère).
Titre: Bouygues Telecom lance un réseau Lora (basse vitesse pour l'internet des objets)
Posté par: Optrolight le 29 mars 2015 à 08:33:41
j'ai un peu de mal à comprendre la nécessité d'un nouveau réseau qui peut le plus peut le moins du coup si la quantité de données est très faible un réseau 4G déjà existant Peut Aussi bien faire le travail. étant donné la faible utilisation sur un réseau 4G, il pourrait l'absorber facilement.
le seul intérêt  c'est  en cas de panne tout le monde n'est  pas touché.
Titre: Bouygues Telecom lance un réseau Lora (basse vitesse pour l'internet des objets)
Posté par: Leon le 29 mars 2015 à 08:41:44
J'avoue que je suis vraiment surpris que des opérateurs puissent utiliser une bande ISM pour leur réseau. Faire un réseau "privé ouvert au public" avec de l'ISM, totalement libre de droits, sans aucune license, c'est un peu limite, non? Est-ce que ça ne risque pas de brouiller massivement cette bande de fréquence?

Sinon, les 2 technos promettent une couverture indoor. Mais pour couvrir réellement l'indoor, il vaudrait mieux descendre franchement en fréquence. Acheter 10 ou 20kHz de fréquence dans autour de 100- 200Mhz, ça doit pouvoir se faire... J'ai du mal à comprendre le choix de cette fréquence (860Mhz) pour des technos soit disant "long range" et "indoor".

Sur ces 2 aspects, j'ai certainement du louper quelque chose, donc si quelqu'un sait me répondre...

j'ai un peu de mal à comprendre la nécessité d'un nouveau réseau qui peut le plus peut le moins du coup si la quantité de données est très faible un réseau 4G déjà existant Peut Aussi bien faire le travail. étant donné la faible utilisation sur un réseau 4G, il pourrait l'absorber facilement.
le seul intérêt  c'est  en cas de panne tout le monde n'est  pas touché.
En terme de cout par "machine", et surtout de consommation électrique, le réseau 2G/3G/4G n'est pas du tout approprié pour une utilisation de quelques ko par mois, en autonomie complète sur batterie pendant plusieurs années. Et puis actuellement, pour les applications M2M sur réseau GSM, les opérateurs facturent toujours un cout mensuel non négligeable (~1 ou 2€ par mois si mes souvenirs sont bons). Pense à un compteur d'eau par exemple, relevé à distance, avec une pile qui doit durer 5 à 10 ans par exemple; tu verras que la 2G/3G/4G n'est pas du tout appropriée.

Sinon, j'attire votre attention sur un aspect : ce genre de techno est peu approprié pour des alarmes, comme ça a été évoqué : ça n'est pas du temps réel. De ce que j'ai compris, sur un réseau chargé, les messages peuvent mettre plusieurs minutes à transiter, le temps que le modem puisse prendre la parole.

Leon.
Titre: Bouygues Telecom lance un réseau Lora (basse vitesse pour l'internet des objets)
Posté par: David75 le 29 mars 2015 à 09:41:35
La bande 860 traverse pas si mal. Je ne sais pas si c'est suffisant pour les applications visées, mais sur des couples telco / relais, j'arrive à traverser plusieurs étages et voiles béton sans soucis.

Je suppose que cette bande a été choisie pour des raisons de coûts... Toute la techno existe, le projet a probablement consisté à dimensionner le protocole existant et les antennes relais...
Titre: Bouygues Telecom lance un réseau Lora (basse vitesse pour l'internet des objets)
Posté par: Leon le 29 mars 2015 à 10:00:11
mais sur des couples telco / relais, j'arrive à traverser plusieurs étages et voiles béton sans soucis.
"Couple telco / relais" ??? Traduction, stp?
Rappel, pour l'application visée, le compteur d'eau de Mme Michu, qui est dans sa cave, en plein campagne, les ondes radios devront parcourir : plusieurs dizaines de km, plus plusieurs couches de béton de la maison de Mme Michu.

Citer
Je suppose que cette bande a été choisie pour des raisons de coûts... Toute la techno existe, le projet a probablement consisté à dimensionner le protocole existant et les antennes relais...
J'ai l'impression que tu te trompes : les technos SigFox et LoRa sont des protocoles nouveaux, développés pour l'occasion. Les modems radios sont spécifiques.

Leon.
Titre: Bouygues Telecom lance un réseau Lora (basse vitesse pour l'internet des objets)
Posté par: vivien le 29 mars 2015 à 10:32:04
Merci obinou pour les détails des deux technologies. Si j'ai bien compris la topologie de réseau est différente entre les deux technologies.

Je reformule pour être sur que j'ai bien compris :

LoRa est un réseau en étoile (proche de que l'on connaît en GSM) : On passe sur le réseau de collecte dés la première antenne.

Sigfox est un réseau maillé ou hiérarchique : Pour remontrer l’information peut passer sur plusieurs équipements Sigfox, sur la même fréquence, avant d’atteindre le réseau de collecte (en ADSL).

Comment cela se passe si un point haut est hors service avec Sigfox ?

Si chaque point Sigfox ne remonte l'information qu'a un seul point (topologie de réseau hiérarchique) alors quand un point en HS, tous les points sous lui sont HS.

Si chaque point Sigfox peut choisir une route (topologie de réseau maillé) et qu'il a en visibilité plusieurs autres point, alors si un point est HS, le trafic passe par les autres, comme pour les routeur d'Internet.
Titre: Bouygues Telecom lance un réseau Lora (basse vitesse pour l'internet des objets)
Posté par: BadMax le 29 mars 2015 à 10:37:46
La bande 860 traverse pas si mal. Je ne sais pas si c'est suffisant pour les applications visées, mais sur des couples telco / relais, j'arrive à traverser plusieurs étages et voiles béton sans soucis.

Je suppose que cette bande a été choisie pour des raisons de coûts... Toute la techno existe, le projet a probablement consisté à dimensionner le protocole existant et les antennes relais...

Je fais de la domotique avec un groupe d'amis : Zwave (868MHz) n'est pas le plus facile à faire traverser du béton ! C'est d'ailleurs pour cela que le protocole prévoit un fonctionnement en mode réseau afin de contourner les obstacles. Plus simple, les équipements en 433MHz sont bien plus aptes à offrir une meilleure portée à travers des murs. Moi-meme mon RFXCom est au sous-sol et reçoit /pilote à travers la dalle en béton armée et des murs en béton banché de 50cm d'épaisseur.

Donc je rejoins leon : le 868 est déjà utilisé aujourd'hui, n'y a-t-il pas risque d'interférence avec l'existant ? Une fréquence plus basse et dédiée autour de 200MHz n'aurait-elle pas été plus efficace ?
Titre: Bouygues Telecom lance un réseau Lora (basse vitesse pour l'internet des objets)
Posté par: obinou le 29 mars 2015 à 10:42:46
Sigfox est un réseau maillé ou hiérarchique : Pour remontrer l’information peut passer sur plusieurs équipements Sigfox, sur la même fréquence, avant d’atteindre le réseau de collecte (en ADSL)

Alors, oui, mais c'est leur cuisine interne : de ton point de vue, tu as affaire à un réseau en étoile , tu ne te connecte qu'a une "antenne-relais sigfox" . En particulier ton objet à toi ne peux jamais faire relais pour quelqu'un d'autre.
Sigfox c'est du store-and-forward , ces "antennes-relais sigfox" , les messages sont remontés sur leur interface web sans garantie de délais.

edit: Pour tes questions suivantes, ces infos sont pas publiques. Le principe de sigfox c'est du flooding , les messages sont tous en broadcast  du point de vue radio, avec des "n° de séquence" pour pas délivrer plusieurs fois le même.
Donc dans ce cas, plusieurs antennes seraient susceptible de recevoir le message et le retransmettre upstream jusqu’à leur backend qui fait le tri (en tous cas c'est ce qu'on m'a dit, vu qu'on a peu d'infos publiques. Donc c'est aussi susceptible de changer)

Citer
LoRa est un réseau en étoile (proche de que l'on connait en GSM) : On passe sur le réseau de collecte dés la première antenne.
C'est ça (En tous cas dans la version actuelle - LoRa est très jeune & est appelée à évoluer)
 

Je fais de la domotique avec un groupe d'amis : Zwave (868MHz) n'est pas le plus facile à faire traverser du béton ! C'est d'ailleurs pour cela que le protocole prévoit un fonctionnement en mode réseau afin de contourner les obstacles. Plus simple, les équipements en 433MHz sont bien plus aptes à offrir une meilleure portée à travers des murs. Moi-meme mon RFXCom est au sous-sol et reçoit /pilote à travers la dalle en béton armée et des murs en béton banché de 50cm d'épaisseur.

Donc je rejoins leon : le 868 est déjà utilisé aujourd'hui, n'y a-t-il pas risque d'interférence avec l'existant ? Une fréquence plus basse et dédiée autour de 200MHz n'aurait-elle pas été plus efficace ?

Juste pour préciser que je suis assez d'accord avec BadMax - à mon sens le 433 est plus intéressant pour la pénétration, même si forcèment le nb de bits/s par MHz est réduit.
Le problème du 433, outre ce débit réduit, c'est que tu te retrouve brouillé par la 1ère télécommande de porte de garage venue.

Sinon, il faut effectivement aller acheter une licence pour des fréquences plus basses, et je suis même pas sur que ce soit possible - en plus là on parle pas de liens point à point ouvert à simple déclaration , il faut une bande omnidirectionnelle nationale.
Internationale même, si tu veux anticiper l'export. Donc pas simple...

Titre: Bouygues Telecom lance un réseau Lora (basse vitesse pour l'internet des objets)
Posté par: Leon le 29 mars 2015 à 10:55:24
Sinon, il faut effectivement aller acheter une licence pour des fréquences plus basses, et je suis même pas sur que ce soit possible - en plus là on parle pas de liens point à point ouvert à simple déclaration , il faut une bande omnidirectionnelle nationale.
En France et dans de nombreux pays, il est possible (par exemple) de demander, moyennant redevance, une assignation / allotissement de fréquence. C'est utilisé pour les réseaux privés, en voix analogique ou numérique, ou en data pure. Il existe quelques réseaux régionaux ou nationaux avec des canaux 12.5kHz (suffisant pour la voix), dans la bande 160Mhz par exemple. La SNCF avait un réseau national sur 150Mhz selon ce principe, je ne sais pas si c'est encore le cas. De même pour la DDE, les sociétés d'autoroute, EDF, etc...
Par contre, c'est à priori valable pour des réseaux "privés". Je ne sais pas si c'est accessible pour des réseaux "ouverts au public" comme SigFox.

Leon.
Titre: Bouygues Telecom lance un réseau Lora (basse vitesse pour l'internet des objets)
Posté par: chantoine le 29 mars 2015 à 11:27:32

La France faisant 100 000 km, ça fait quand même théoriquement sans prendre en compte densité de pop etc. 500 millions d'objets connectés  ;D

Après ce chiffre de 5000 : c'est le maximum dans un km sur la journée ? Car j'imagine que ces objets n'èmettent que quelques minutes / jour ?

La France métropolitaine fait 550.000 km².

Ça nous donne donc 2,7 milliards d'objets connectés en théorie.
Titre: Bouygues Telecom lance un réseau Lora (basse vitesse pour l'internet des objets)
Posté par: GoobY13 le 29 mars 2015 à 11:29:45
Je ne sais pas encore ce que va donner ce nouveau réseau, mais un truc me fait plaisir Bouygues commence de nouveau a surprendre/innover ce qu'il a toujours fait jusqu'a l'arrivée de Free qui l'a un peu fauché en pleine course. L'innovation y'a que ca de vrai :)
Titre: Bouygues Telecom lance un réseau Lora (basse vitesse pour l'internet des objets)
Posté par: miky01 le 29 mars 2015 à 12:15:45
j'en ai créé et détruit au moins 4 ou 5 depuis 2012 pour ce genre d'usage) . Un système qui marcherais serait des système sans abonnement sur des puces dédiées au-dessus de la 3G/4G, mais pour ça il faudrait revoir tout le système de facturation du GSM.

Alors tu as détruit bien moins de SIM que moi  :)

(http://s23.postimg.org/61n4b1va3/sim.jpg)

Une bonne solution est de prendre des offres gratuite, j'en ai eu plusieurs chez Swisscom, Sunrise, ou on te donne une sim avec 10€ de credit valable une année sans rechargement, en France y a pas elle meurt apres 3 mois dans le meilleur des cas...
Titre: Bouygues Telecom lance un réseau Lora (basse vitesse pour l'internet des objets)
Posté par: corrector le 29 mars 2015 à 12:58:37
Est-ce qu'on parle de "connexion" ou simplement de messages, comme des SMS?
Titre: Bouygues Telecom lance un réseau Lora (basse vitesse pour l'internet des objets)
Posté par: obinou le 29 mars 2015 à 13:44:40
En France et dans de nombreux pays, il est possible (par exemple) de demander, moyennant redevance, une assignation / allotissement de fréquence. C'est utilisé pour les réseaux privés, en voix analogique ou numérique, ou en data pure. Il existe quelques réseaux régionaux ou nationaux avec des canaux 12.5kHz (suffisant pour la voix), dans la bande 160Mhz par exemple. La SNCF avait un réseau national sur 150Mhz selon ce principe, je ne sais pas si c'est encore le cas. De même pour la DDE, les sociétés d'autoroute, EDF, etc...
Par contre, c'est à priori valable pour des réseaux "privés". Je ne sais pas si c'est accessible pour des réseaux "ouverts au public" comme SigFox.

Je sais que sigfox travaille aussi en allemagne, par exemple. Donc déjà il faudrait les mêmes fréquences sur les 2 pays , là tout de suite.
Ceci dit, c'est intéressant , si la fréquence est pas brouillée par autre chose (plus la fréquence est basse, plus elle transmet loin, donc plus elle est susceptible d'être pertubée). Comme les objets connectés ont une vocation d'économie d'énergie, ils ne peuvent pas èmettre trop trop fort non plus au risque d'impacter la durée de vie batterie. Je pense que c'est aussi ça (plus le fait que la bande des 800Mhz est ouverte en ISM, ce qui simplifie le coté administratif *y compris* par les usagers finaux) explique leur choix. Perso je serait aussi parti sur le 433MHz en frequency hoping, mais bon, j'ai pas fait perdre 2Mds d'euros à Areva , donc je suis pas trop pertinent :-)



Alors tu as détruit bien moins de SIM que moi  :)
Roohhh !!

Citer
Une bonne solution est de prendre des offres gratuite, j'en ai eu plusieurs chez Swisscom, Sunrise, ou on te donne une sim avec 10€ de credit valable une année sans rechargement, en France y a pas elle meurt apres 3 mois dans le meilleur des cas...
En tous cas j'ai bien profité des cartes bouygues "sans date d'expiration" , qu'ils ont refourgué à Simyo après avoir réalisé leur boulette. Je doit en avoir 3 actives encore.

Là je viens de profiter de l'offre "nomad" pour les clients à 1€/mois pour 6Go (que j'annulerais quand ça repassera à 15€) Et encore ils seront gagnant, car comme ça sera une carte de test, il est probable qu'elle dorme dans mon tiroir 98% du temps.

J'comprends pas qu'il n'existe pas d'offre sur ce créneaux , avec tous les objets à base de GSM qui pullulent.
J'comprends pas non plus qu'il n'y ai pas de cartes "3G/4G" uniquement, sans immobilisation d'un n° de téléphone.

Mais sinon, je rejoins les avis précédents : Le GSM c'est pas l'idéal pour les objets connectés : Ça consomme trop, le temps d'accroche au réseau est trop lourd, les procédures d'admin/facturation aussi. Pour moi par contre c'est un bon moyen de faire de l'out of band, et c'est comme ça que je suis en train de l'utiliser.



Question qui va intéressé  quelqu'un.  Est ce que le faible débit n'est  pas un problème  pour une connexion sécurisée?
Car tous ces objets connecté devront avoit une communication cryptée pour éviter les piratages non?

Avec des clés fixes et des sessions réutilisées  , le surcout restera faible en bande passante, à défaut de temps processeur (donc de batterie consommée). Mais oui, c'est un bon point.
Titre: Bouygues Telecom lance un réseau Lora (basse vitesse pour l'internet des objets)
Posté par: David75 le 29 mars 2015 à 14:00:40
Je fais de la domotique avec un groupe d'amis : Zwave (868MHz) n'est pas le plus facile à faire traverser du béton ! C'est d'ailleurs pour cela que le protocole prévoit un fonctionnement en mode réseau afin de contourner les obstacles. Plus simple, les équipements en 433MHz sont bien plus aptes à offrir une meilleure portée à travers des murs. Moi-meme mon RFXCom est au sous-sol et reçoit /pilote à travers la dalle en béton armée et des murs en béton banché de 50cm d'épaisseur.

Donc je rejoins leon : le 868 est déjà utilisé aujourd'hui, n'y a-t-il pas risque d'interférence avec l'existant ? Une fréquence plus basse et dédiée autour de 200MHz n'aurait-elle pas été plus efficace ?
Zwave  est un protocole plus lourd et bidirectionnel. Ma toute petite expérience est sur des modules avec appairage simple et communication unidirectionnelle. Et dans ce cas là, ma toute petite expérience est plutôt bonne.

Édit:la correction automatique m'a tuer
Titre: Bouygues Telecom lance un réseau Lora (basse vitesse pour l'internet des objets)
Posté par: miky01 le 29 mars 2015 à 14:16:48
Là je viens de profiter de l'offre "nomad" pour les clients à 1€/mois pour 6Go (que j'annulerais quand ça repassera à 15€) Et encore ils seront gagnant, car comme ça sera une carte de test, il est probable qu'elle dorme dans mon tiroir 98% du temps.

J'comprends pas qu'il n'existe pas d'offre sur ce créneaux , avec tous les objets à base de GSM qui pullulent.
J'comprends pas non plus qu'il n'y ai pas de cartes "3G/4G" uniquement, sans immobilisation d'un n° de téléphone.


J'ai fait comme toi, je viens de commander la sim a 1€ BT, pas encore recue, ca sera pour la semaine prochaine.
Le SAV m'a confirmé que c'était sans engagement, donc résiliable dans 11 mois.

Pour mon alarme j'ai pris une sim Coop mobile gratuite (Orange Suisse), avec les 10€ inclus pour une année ca suffit tres bien pour envoyer 12 SMS par année, meme en roaming,..

C'est regrettable que on trouve pas d'offre, on t'oblige a souscrire un abo ou recharger régulèrement, pour ce genre d'applications qui necessite une conso quasi nulle.

Maintenant je crois qu'i y a une loi Europeene qui oblige un opérateur a desactiver une carte apres une année si tu passe pas d'appel dans l'année, mais je change la carte chaque année et ca coute rien.

J'ai en fait en plus un modem GSM que je sert pour transmettre des logs et alarmes, avec une carte Suisse gratuite ca a l'avantage que tu peux utiliser tous les opérateurs Francais sans distinctions.

Si BT se lance dans ce créneaux ou il y rien sur le marché actuellment a un prix abordable, ca peux que etre bénéfique.
Titre: BAYARD choisit SIGFOX pour connecter les parcs incendie
Posté par: vivien le 17 avril 2015 à 17:41:59
BAYARD choisit SIGFOX pour connecter les parcs incendie

BAYARD révolutionne la gestion des parcs incendie avec COPERNIC,une solution de surveillance intelligent s’appuyant sur le réseau SIGFOX.

Expert des réseaux d’eau et leader de la protection incendie, BAYARD, société du Groupe international TALIS, choisit SIGFOX, unique opérateur d’un réseau mondial dédié à l’Internet
des Objets (IoT) alliant économie d’énergie et faible coût, pour développer sa dernière innovation. Baptisée COPERNIC, cette solution de surveillance intelligente est dédiée à la gestion des parcs incendie. Les enjeux sont de taille : la sécurité des villes et l’optimisation de la gestion de leurs réseaux d’eau.

Grâce à la solution COPERNIC, développée par BAYARD et basée sur le réseau mondial bas débit SIGFOX, les collectivités et les entreprises dans le domaine de l’eau potable et de l’assainissement peuvent désormais sécuriser la gestion de leur parc incendie : connaissance de l’usage des poteaux d’incendie en continue, estimation des volumes puisés, surveillance des puisages, optimisation du rendement du réseau, gain d’argent sur les eaux non comptabilisées, lutte contre la fraude, ...

COPERNIC permet de surveiller 24h/24 et 7j/7, en temps réel, un parc incendie en horodatant toutes les informations relatives à son fonctionnement. Ainsi, en cas d’ouverture/fermeture/renversement du poteau d’incendie, seuil de température atteint, vidange non fonctionnelle, ... des alertes SMS/mail sont émises, grâce au module électronique installé dans la partie haute du poteau. En outre, l’ensemble des données et relevés est disponible instantanèment sur un portail web dédié et une application mobile sur SmartPhone et Tablette est disponible pour les consulter sur site.

Pour transmettre ces messages, COPERNIC utilise le réseau mondial bas débit SIGFOX, exclusivement conçu pour une communication bidirectionnelle au travers de messages courts. SIGFOX, ne nécessitant le déploiement d’aucune infrastructure réseau à l’installation de COPERNIC, la solution est opérationnelle dès sa pose. En levant les freins du coût et de la consommation d’énergie, le réseau SIGFOX permet une large implèmentation de l’Internet des Objets et prolonge considérablement la durée de vie des piles et services des produits connectés.

La solution COPERNIC fonctionne sous pile lithium et a une durée de vie approximative de 10 ans, à raison d’une utilisation du poteau d’incendie par jour (près de 40 000 manœuvres). Des brevets sont en cours de dépôt.

Pour Geoffrey Tarret, Chef de projet chez BAYARD « La solution COPERNIC conforte la mutation que nous avons engagée vers le développement de solutions intelligentes. Compte tenu de ses performances en termes de faible consommation d’énergie et de coût maîtrisé, de sa facilité d’intégration et surtout de sa couverture de l’hexagone, le réseau SIGFOX, dédié à l’Internet des objets, s’est imposé comme une évidence pour connecter les poteaux incendie. SIGFOX nous permet d’apporter une réponse en adéquation avec la demande du marché »

Pour Stuart Lodge, Executive Vice President Global Sales SIGFOX : « Le réseau SIGFOX, basé sur une offre de connectivité clé en main, économe en énergie et à coût maîtrisé, constitue une brique indispensable pour le développement des « villes intelligentes ». Son opérabilité sur l’ensemble du territoire national a également été un critère majeur dans le choix de BAYARD ».


À propos de SIGFOX

SIGFOX est l’unique opérateur de réseau cellulaire entièrement dédié à l’Internet des Objets (IoT) et à la communication machine-to-machine (M2M). Ce réseau complète les offres de connexion haut-débit existantes en fournissant une transmission bidirectionnelle économique et basse consommation de courts messages. En levant les freins du coût et de la consommation d’énergie, le réseau SIGFOX permet une large implèmentation de l’IoT et des solutions M2M.

Le réseau global SIGFOX, déployé via le partenariat SIGFOX Network OperatorTM, couvre d’ores et déjà plus d’un million de km2 dans le monde.
SIGFOX, dont le siège est situé à Labège (Toulouse), a implanté des filiales à Mountain View (Etats-Unis) et Madrid (Espagne).


Source : Communiqué de presse du 16 avril 2015
Titre: internet des objets
Posté par: Snickerss le 17 avril 2015 à 19:01:41
La bataille commence :) tant mieux que 2 boîtes fr se tirent la bourre, on sera forcèment gagnant lol
Titre: Sigfox n'a vraiment pas apprécié l'arrivée d'un concurrent
Posté par: vivien le 29 mai 2015 à 16:23:27
Sigfox n'a vraiment pas apprécié l'arrivée d'un concurrent...

(https://lafibre.info/images/3g/201505_sigfox_bouygues_va_dans_le_mur.png)
Titre: Sigfox n'a vraiment pas apprécié l'arrivée d'un concurrent
Posté par: Nico le 29 mai 2015 à 16:38:31
5 ans d'avance vs. pas mal de points hauts avec une collecte, y a discussion quand même !
Titre: Sigfox n'a vraiment pas apprécié l'arrivée d'un concurrent
Posté par: Paul le 29 mai 2015 à 16:41:56
La manière de rentrer dedans déjà... ::)
Titre: SIGFOX vs Lora
Posté par: Snickerss le 29 mai 2015 à 17:33:30
5 ans d'avance vs. pas mal de points hauts avec une collecte, y a discussion quand même !

C'est clair que déployer ~ 1000 sites déjà construits pour du réseau mobile, c'est quelque chose qui se fait en 1 an si Martin a le feu au cul. Même en étant large, on va dire 2/3 ans le temps de tester sur le terrain, d'ajuster les profils radios etc.
Titre: SIGFOX vs Lora
Posté par: mattmatt73 le 29 mai 2015 à 17:38:03
C'est clair que déployer ~ 1000 sites déjà construits pour du réseau mobile, c'est quelque chose qui se fait en 1 an si Martin a le feu au cul. Même en étant large, on va dire 2/3 ans le temps de tester sur le terrain, d'ajuster les profils radios etc.

D'un autre côté sigfox n'est pas bi-directionnel alors que lora si....
Titre: SIGFOX
Posté par: Snickerss le 29 mai 2015 à 18:31:15
D'un autre côté sigfox n'est pas bi-directionnel alors que lora si....

Ah ? De mémoire il n'y a pas d'AR mais c'était bien bidi

Le réseau SIGFOX, hautement extensible,  est construit pour un grand nombre d'appareils. Il établit des communications bidirectionnelles avec vos périphériques et est étonnamment facile à intégrer aux applications logicielles.

http://www.sigfox.com/fr/#!/technology

Édit : visiblement c'est pas natif. Il faut rajouter un chip radio, donc c'est plus compliqué.

Par contre en bande 868 Mhz, on verra si c'est efficace en ZTD en 3ème sous sol.
Titre: SIGFOX étend la couverture de son réseau mondial dédié à l’Internet des Objets
Posté par: vivien le 09 juin 2015 à 11:03:59
il faut rajouter un chip pour l'upload avec Sigfox ?

SIGFOX étend la couverture de son réseau mondial dédié à l’Internet des Objets au Danemark

SIGFOX, unique opérateur d’un réseau mondial dédié à l’Internet des Objets (IdO) alliant économie d’énergie et faible coût, signe un partenariat avec IoT Denmark afin de déployer
son réseau bas débit au Danemark.


IoT Denmark, en tant qu’opérateur réseau national SIGFOX (SNO), déploiera le réseau et développera l’écosystème IoT dans le pays en collaborant avec les développeurs et entreprises locales. IoT Danemark gérera également les abonnements de connectivité.

Le déploiement du réseau a d’ores et déjà débuté et la couverture totale du Danemark est prévue pour mai 2016.

Grâce à sa technologie de rupture de l’Ultra Narrow Band (UNB), base de son réseau, SIGFOX apporte une solution de connectivité inégalée. Longue portée, bidirectionelle, économe et basse consommation, elle permet une très grande capacité de connexions. Alors que d’autres projets de connectivité sont encore au stade de développement, le réseau SIGFOX est opérationnel dans plus d’une douzaine de pays et dans plusieurs grandes villes du monde, couvrant plus 2 millions de m 2 .

A travers son programme SIGFOX ReadyTM, SIGFOX offre une connectivité optimale aux objets compatibles avec son réseau et promeut les solutions dans le catalogue mondial de solutions SIGFOX ReadyTM. La société, via des partenariats noués avec Texas Instruments, Atmel, Silicon Labs, Telit, AXSEM, ATIM et d’autres fabricants de puces, propose à ses clients un vaste choix d’èmetteurs-récepteurs, de systèmes sur puce (SoCs) et modules pour connecter leur objet à son réseau. Cette approche ouverte est unique dans le domaine de l’Internet des Objets.

Pour Daniel Bachmann, PDG et co-fondateur d’IoT Denmark, ce partenariat avec SIGFOX incitera les entrepreneurs, ingénieurs et les danois qui le souhaitent, à créer de nouveaux projets et applications dans l’IdO. Ces derniers étant désormais facilement réalisables grâce aux avantages du réseau SIGFOX.

« La demande de connectivité des objets à grande échelle, à coût maîtrisé et basse consommation énergétique est en plein essor au Danemark. Nous sommes en discussion avec de futurs partenaires impatients d’utiliser le réseau SIGFOX.», confie Daniel Bachmann. « Nous avons étudié et comparé différents offres pour connecter les objets. Nous en avons conclu que SIGFOX était le seul qui répondait à nos attentes : un réseau ouvert pour les fabricants d’objets et opérant de façon fiable un grand nombre de connexions.»

SIGFOX, qui a réalisé en début d’année une levée de fonds de 100 millions d’euros auprès d’investisseurs américains, européens et asiatiques, compte des partenaires en Espagne, au Portugal, en France, au Royaume-Uni, aux Pays-Bas, ainsi que dans des villes internationales telles que San Francisco, Mumbai, Santiago (Chili), Medellin (Colombie), Munich (Allemagne), Milan (Italie), Dublin (Irlande) et Varsovie (Pologne).

Pour Rodolphe Baronnet-Frugès, Vice-Président Exécutif SIGFOX en charge des réseaux et opérateurs : « Ce nouveau partenariat démontre une nouvelle fois les nombreux avantages de notre réseau pour nos partenaires et utilisateurs, comparé aux offres alternatives existantes. Nous annoncerons prochainement des partenariats similaires dans d’autres pays européens ainsi que de nouvelles expansions aux Etats-Unis et en Asie. »


A propos de SIGFOX :
SIGFOX est l’unique opérateur de réseau cellulaire entièrement dédié à l’Internet des Objets (IoT) et à la communication machine-to-machine (M2M). Ce réseau complète les offres de connexion haut-débit existantes en fournissant une transmission bidirectionnelle économique et basse consommation de courts messages. En levant les freins du coût et de la consommation d’énergie, le réseau SIGFOX permet une large implèmentation de l’IoT et des solutions M2M. Le réseau global SIGFOX, déployé via le partenariat SIGFOX Network OperatorTM, couvre d’ores et déjà plus d’un million de km2 dans le monde. SIGFOX, dont le siège est situé à Labège (Toulouse), a implanté des filiales à San Francisco (Etats-Unis) et Madrid (Espagne).

A propos Denmark A/S :
IoT Denmark a été lancée en 2015 pour développer l'Internet des Objets au Danemark, en tant que fournisseur exclusif de la technologie SIGFOX. Opérateur de réseau SIGFOX, la société va gérer l'installation, l'exploitation et la maintenance du réseau, et également proposer les abonnements aux clients pour connecter des périphériques.
La société va aussi travailler avec des entrepreneurs danois et ingénieurs pour développer des applications et des projets IdO désormais facilement justifiés par la connectivité extrêmement rentable de SIGFOX. IoT Danemark, dont le a siège social se situe à Copenhague, dispose d’un bureau à Aarhus.

Source : Communiqué de presse Sigfox du 9 juin 2015
Titre: SIGFOX
Posté par: corrector le 09 juin 2015 à 11:14:01
"économe et basse consommation"

L'auteur aime se répéter et les pléonasmes?
Titre: Les réseaux bas débit pour les objets: LoRa (Bouygues) UNB (Sigfox et Qowisio)
Posté par: DamienC le 09 juin 2015 à 15:09:17
Mais n'est-il pas très (trop) facile de brouiller les èmetteurs de ces réseaux bas débit? Une simple télécommande au pied du pylône suffirait à le mettre dans le brouillard non?
Titre: Les réseaux bas débit pour les objets: LoRa (Bouygues) UNB (Sigfox et Qowisio)
Posté par: Phach le 10 juin 2015 à 08:58:56
Y a un powerpoint noté confidentiel qui est publié sur le net et très simple à trouver mais qui doit être assez ancien (pas de date dans le document) puisque le document parle de collecte en 2G, 3G ou réseau fixe.


Titre: Les réseaux bas débit pour les objets: LoRa (Bouygues) UNB (Sigfox et Qowisio)
Posté par: miky01 le 10 juin 2015 à 11:12:58
Il y a eu hier un bon reportage sur la RTS1 chez Leclanché qui fabrique des Lithium-ion pour les smartphone et des systeme pro, en résumé pour un smartphone la durée de vie est de 2 ans, pas la peine de fourinire une battrie qui dure plus longemps que le smartphone, pour le matos pro ils savent faire des accus ou batteries qui dure 20 ans.

http://www.rts.ch/emissions/abe/6848974-batteries-de-smartphone-une-longevite-etonnante.html

A noter aussi que une pile alcaline est morte aperes 2 ans, meme sans l'utiliser, une lithium coute 5x plus cher, a 5x plus de capacité, mais apres 10 ans sans utilisation elle a toujours sa capacité nominale....
Titre: Les réseaux bas débit pour les objets: LoRa (Bouygues) UNB (Sigfox et Qowisio)
Posté par: hell0 le 10 juin 2015 à 11:16:37
Y a un powerpoint noté confidentiel qui est publié sur le net et très simple à trouver mais qui doit être assez ancien (pas de date dans le document) puisque le document parle de collecte en 2G, 3G ou réseau fixe.

C'est tout à fait normal... Réseau low cost = Collecte low cost ^^
Mais pour être plus objectif cela ne leur sert strictement à rien d'avoir une collecte fibre, ils n'ecouleraient que très peu de débit dessus.
Une collecte "grand public" est donc la meilleure solution pour eux.
Et vu qu'ils sont malins chez Sigfox, il y a des chances pour qu'ils utilisent du sat quand l'ADSL n'est pas disponible.
La collecte 2G 3G doit à mon avis être un secours lorsque la ligne ADSL est coupée ou si il y a un orage pour le sat.
Sigfox s'implante sur les points hauts de TDF, l'antenne 2G/3G doit en plus être souvent au dessus.
Titre: Les réseaux bas débit pour les objets: LoRa (Bouygues) UNB (Sigfox et Qowisio)
Posté par: Snickerss le 10 juin 2015 à 11:37:26
C'est tout à fait normal... Réseau low cost = Collecte low cost ^^
Mais pour être plus objectif cela ne leur sert strictement à rien d'avoir une collecte fibre, ils n'ecouleraient que très peu de débit dessus.
Une collecte "grand public" est donc la meilleure solution pour eux.
Et vu qu'ils sont malins chez Sigfox, il y a des chances pour qu'ils utilisent du sat quand l'ADSL n'est pas disponible.
La collecte 2G 3G doit à mon avis être un secours lorsque la ligne ADSL est coupée ou si il y a un orage pour le sat.
Sigfox s'implante sur les points hauts de TDF, l'antenne 2G/3G doit en plus être souvent au dessus.

Collecte en Clé 3G, ligne ADSL (ou sat, édit) c'est largement suffisant

(https://lafibre.info/images/3g/201402_sigfox_transfox_access_point.jpg)
Titre: Les réseaux bas débit pour les objets: LoRa (Bouygues) UNB (Sigfox et Qowisio)
Posté par: hell0 le 10 juin 2015 à 11:55:39
Sur la photo c'est une collecte sat :

(cliquez sur la miniature ci-dessous - le document est au format PDF)
(https://lafibre.info/images/sat/201309_skyedge_routeur_satelitte.jpg) (https://lafibre.info/images/sat/201309_skyedge_routeur_satelitte.pdf)
Titre: Les réseaux bas débit pour les objets: LoRa (Bouygues) UNB (Sigfox et Qowisio)
Posté par: vivien le 17 juin 2015 à 13:22:17
ENGIE va déployer le réseau SIGFOX dédié à l’Internet des Objets en Belgique

La Belgique devient le septième pays européen où le réseau SIGFOX dédié à l’Internet des Objet est déployé au plan national ou déjà en exploitation.

SIGFOX, unique opérateur d’un réseau mondial dédié à l’Internet des Objets (IoT) alliant économie d’énergie et faible coût, et ENGIE annoncent aujourd’hui que ENGIE M2M, nouvelle filiale de ENGIE, va déployer le réseau SIGFOX en Belgique.

En tant qu’opérateur de réseau SIGFOX, ENGIE M2M travaillera avec les développeurs et les entreprises belges afin de développer l'écosystème IoT et fournira les abonnements de connectivité aux clients. En levant les freins à la généralisation de l'IoT et du machine-to-machine (M2M), le réseau mondial SIGFOX permettra aux clients belges de connecter des millions d'appareils.

Le réseau devrait être disponible à l'échelle nationale dans deux ans. Electrabel, société d’électricité et de gaz naturel, basée en Belgique et filiale d’ENGIE, étudiera également les possibilités d'intégrer le réseau IoT SIGFOX dans ses solutions B2B et B2C.

Avec cet accord, la Belgique devient le septième pays européen où le réseau SIGFOX dédié à l’IoT est opérationnel ou en cours de déploiement. En outre, c’est le deuxième partenariat de SIGFOX, annoncé au cours du dernier mois, avec une filiale de ENGIE. Cofely Services, leader européen de l'énergie et des services en efficacité énergétique et environnementale des bâtiments, a annoncé qu’il utiliserait le réseau SIGFOX pour étendre les services qu'il fournit aux propriétaires d’immeubles, en France. ENGIE, anciennement GDF Suez, a également participé à la récente levée de fonds de 100 millions d’euros de SIGFOX auprès investisseurs aux États-Unis, en Europe et en Asie.

"Cette collaboration avec ENGIE est passionnante et importante à deux niveaux», déclare Rodolphe Baronnet-Frugès, Vice-Président exécutif SIGFOX en charge des réseaux et opérateurs. «D'abord, elle apporte les nombreux avantages de la connectivité IoT de SIGFOX aux entreprises, gouvernements et autres utilisateurs en Belgique et, deuxièmement, elle renforce notre relation avec le Groupe ENGIE, leader mondial dans la résolution de l'énergie la plus pressante et les défis environnementaux."

Contrairement aux systèmes qui sont encore au stade de développement, la technologie Ultra Narrow Band (UNB) de SIGFOX pour connecter des périphériques fournit une connectivité évolutive, bidirectionnelle, longue distance et très haute capacité, dans plus d'une douzaine de pays et grandes villes.

A travers son programme SIGFOX ReadyTM, SIGFOX offre une connectivité optimale aux objets compatibles avec son réseau et promeut les solutions dans le catalogue mondial de solutions SIGFOX ReadyTM. La société, via des partenariats noués avec Texas Instruments, Atmel, Silicon Labs, Telit, AXSEM, ATIM et d’autres fabricants de puces, propose à ses clients un vaste choix d’èmetteurs-récepteurs, de systèmes sur puce (SoCs) et modules pour connecter leur objet à son réseau.
Cette approche ouverte est unique dans le domaine de l’Internet des Objets.


A propos de SIGFOX :
SIGFOX est l’unique opérateur de réseau cellulaire entièrement dédié à l’Internet des Objets (IoT) et à la communication machine-to-machine (M2M). Ce réseau complète les offres de connexion haut-débit existantes en fournissant une transmission bidirectionnelle économique et basse consommation de courts messages. En levant les freins du coût et de la consommation d’énergie, le réseau SIGFOX permet une large implèmentation de l’IoT et des solutions M2M. Le réseau global SIGFOX, déployé via le partenariat SIGFOX Network OperatorTM, couvre d’ores et déjà plus d’un million de km2 dans le monde. SIGFOX, dont le siège est situé à Labège (Toulouse), a implanté des filiales à San Francisco (Etats-Unis) et Madrid (Espagne).

Source : Communiqué de presse Sigfox du 16 juin 2015
Titre: Les réseaux bas débit pour les objets: LoRa (Bouygues) UNB (Sigfox et Qowisio)
Posté par: Boris de Bouygues Telecom le 17 juin 2015 à 13:52:22
Extrait du dossier de presse du 12 juin 2015 de la Cité des Objets Connectés à Angers :

Bouygues Telecom est très heureux d’être actionnaire de la Cité des Objets Connectés qui ouvre ses portes aujourd’hui à Angers.

Membre fondateur de l’alliance LoRa, annoncée lors du CES 2015, Bouygues Telecom est le premier opérateur français à déployer un réseau pour les objets communicants basé sur cette technologie.

Développée par la start-up française Cycleo (basée à Grenoble et lauréate 2010 du concours Oséo, devenue filiale de Semtech en 2012), LoRa est une technologie bas débit qui permet aux objets d’échanger des données de faible taille, avec une autonomie pouvant aller jusqu’à dix ans avec des batteries standard.

La capacité de la technologie LoRa à répondre aux problématiques variées (excellente faculté de pénétration dans les bâtiments ou en sous-sol, communication bidirectionnelle et sécurisée, objets en mobilité, géolocalisation, intégrité et confidentialité des données...) en fait, du point des vue des utilisateurs, la technologie la plus aboutie dans le domaine de l’internet des objets.

A l’étranger, de grands opérateurs comme KPN, Swisscom, Belgacom ou Fastnet sont en cours de déploiement de réseaux LoRa ou l’expérimentent à grande échelle.

Bouygues Telecom a commencé à déployer son réseau LoRa ce mois-ci à Issy-les-Moulineaux et sur une partie de Paris et dès la fin de l’année, près de 500 communes seront couvertes par ce réseau IoT, dont Paris, Marseille, Lyon, Nice, Rennes, Nantes, Montpellier et Angers.

Souhaitant grâce à LoRa jouer un rôle essentiel dans l’IoT en France, Bouygues Telecom se devait d’être partie prenante de ce site dédié au développement et à la production d’objets connectés innovants.

Afin de faciliter le démarrage de ce lieu et des acteurs qui vont l’investir, Bouygues Telecom déploiera son réseau IoT à Angers dès le mois de juillet et offrira la connectivité aux start-ups de la Cité pendant la mise au point initiale de leurs produits sur la zone d’Angers.

Lors de l’inauguration, un stand Bouygues Telecom permettra aux participants de découvrir les bénéfices de la technologie LoRa à travers différents champs d’application concrets : la domotique avec la serrure intelligente Okidokey d’Openways, l’industrie avec l’éclisse connectée Vapérail, la ville connectée avec le capteur de chaussée Colas, l’agriculture avec les capteurs de BIOPIC et MEDRIA, la télérelève avec le dispositif communicant de Watteko pour compteur d’eau et les Services avec la géolocalisation d’objets.


(cliquez sur la miniature ci-dessous - le document est au format PDF)
(https://lafibre.info/images/bytel/201602_bouygues_telecom_lora.jpg) (https://lafibre.info/images/bytel/201602_bouygues_telecom_lora.pdf)
Titre: Les réseaux bas débit pour les objets: LoRa (Bouygues) UNB (Sigfox et Qowisio)
Posté par: vivien le 17 juin 2015 à 17:47:06
Samsung intègre le protocole de communication SIGFOX à sa nouvelle plateforme Samsung ARTIK et investit dans le pionnier de l’Internet des Objets

SIGFOX annonce l’intégration de son protocole de communication bas débit à la nouvelle plateforme Samsung ARTIK et l’investissement de Samsung Ventures dans la société. Grâce à cette intégration, les développeurs Samsung ARTIK bénéficient désormais des avantages du réseau SIGFOX, c’est-à-dire des coûts et une consommation énergétique maitrisés pour créer des objets et services connectés partout dans le monde. Les détails de l’investissement ne sont pas révélés.

Samsung ARTIK est une plateforme ouverte, destinée à simplifier et à aider au développement d’applications pour les entreprises, les industries et le grand public dans le domaine de l'Internet des Objets. La plateforme comprend une famille de modules intégrés prêts pour la production, des logiciels de pointe, des conseils en développement, des pilotes, des outils, des fonctionnalités de sécurité et de connectivité au Cloud pour accélérer le développement de nouvelle génération de dispositifs, solutions et services intelligents pour l’Internet des Objets. L’ajout de la technologie SIGFOX aux options de connectivité à Internet dans la plateforme Samsung ARTIK apporte une alternative à très bas coût et basse consommation, parfaitement adaptée à l’envoi de petits messages utilisés par la plupart des objets communicants. L'intégration de SIGFOX permettra aux développeurs de rapidement activer le réseau via un simple abonnement de connectivité.

« Chez Samsung, nous pensons que l'Internet des Objets va offrir d’énormes avantages aux entreprises ainsi qu’à chaque individu. Avec le lancement de la plateforme Samsung ARTIK, nous avons l’intention d'accélérer l'innovation dans le hardware, les logiciels et les services pour l'Internet des Objets afin de permettre à la technologie de relever plus rapidement les défis mondiaux », explique Young Sohn, Président et CSO de Samsung Electronics. « En tant que partie prenante de l’écosystème Samsung ARTIK, la technologie SIGFOX permet de faire un énorme pas en avant pour l’internet des Objets, en simplifiant les choses pour que les développeurs puissent créer des appareils à faible coût, de faible puissance, ainsi que des services qui se connectent simplement au réseau ».

« En intégrant la technologie SIGFOX dans Samsung ARTIK et en l'incluant dans l'écosystème de la plateforme, Samsung poursuit ses investissements dans l’innovation et rend désormais plus facile le développement de nouvelles applications et services qui contribueront à faire èmerger le potentiel de l'Internet des Objets », déclare Ludovic Le Moan, Directeur général et Cofondateur de SIGFOX. « De plus, cette intégration positionne la technologie SIGFOX comme le quatrième protocole de connectivité Internet, aux côtés du GSM, du Bluetooth et du WiFi ».

Alors que des projets sont encore au stade de développement, la technologie Ultra Narrow Band (UNB) de SIGFOX pour connecter les appareils, fournit une connectivité évolutive, longue portée, bidirectionelle et de très grande capacité dans plus d’une douzaine de pays et dans de nombreuses villes.

A travers son programme SIGFOX Ready, la société offre une connectivité optimale aux objets compatibles avec son réseau et promeut les solutions dans le catalogue mondial de solutions SIGFOX Ready. Les dispositifs basés sur la plateforme Samsung ARTIK peuvent désormais facilement devenir SIGFOX Ready et ainsi se connecter partout dans le monde où le réseau SIGFOX est disponible.

Pour plus d’information sur la plateforme Samsung ARTIK et l’accès aux outils de développement consultez https://www.artik.io/.


Source : Communiqué de presse Sigfox du 15 juin 2015
Titre: Bouygues Telecom lance un réseau Lora (basse vitesse pour l'internet des objets)
Posté par: Gaduc le 21 juin 2015 à 22:01:16
J'ai la sourde impression que c'est un pari à la "i-mode". Espérons qu'il rencontrera un autre succès, mais la non standardisation (que ce soit sigfox ou lora) m'inquiète un peu pour son avenir.

SigFox et LoRa sont normalisés par l'ETSI : GS LTN 001, 002 et 003.

db
Titre: Bouygues Telecom lance un réseau Lora (basse vitesse pour l'internet des objets)
Posté par: Gaduc le 21 juin 2015 à 22:14:08
Les 2 techno ne sont pas similaires :

* Sigfox c'est vraiment du longue distance , avec un réseau "parallèle" qui se déploie sur les points hauts, et un mécanisme de relaying des messages. De plus, le passage par le portail sigfox (nativement ou via une API) est indispensable pour récupérer les messages envoyés par les noeuds radio, lesquels sont obligatoirement "lié" à sigfox par une espèce d'adresse MAC et un abonnement (direct ou par revendeur).

* LoRa , bien que tout autant fermé en terme de standard, c'est une portée radio bien inférieure, avec une logique de déploiement différente (par exemple, l'exploitation de "routeur LORA" au sein des box pour faire remonter les messages sur internet, en pariant sur la couverture dense des abonnés). Mais la techno n'est pas propriétaire, et on peut acheter des puce RF "LORA" sur le net (RFM92 ou RFM95, entre autre). Le protocole c'est autre chose, mais il se trouve aussi. Donc en théorie, bouygues ne serait pas un passage obligé, même dans leur plans ça paraitrait logique (tlm veux sa part du lion).


Les 2 produits sont tout à fait comparables.
La portée est identique si l'on observe le même débit.
Le gros avantage de LoRa est d'être adaptatif : on veut un plus gros débit ? On peut.
Simplement, le rapport S/B baissera, logique.
Et donc ça portera moins loin à sensibilité identique.

Un autre gros avantage (et gros inconvénient) de LoRa est sa versatilité (sous licence). De nombreux produits existent implantant des couches MAC différentes (IoTa, etc) rendant incompatibles les passerelles et produits entre eux.
Et c'est naturel, LoRa est plutôt vu comme un ensemble à destination des OEMs et a une conception communautaire par principe (une entreprise achète un ensemble LoRa pour construire son propre réseau UNB).
SigFox a été d'emblée conçu pour être opéré : une seule pile protocolaire, des licences et des homologations pour les produits tiers (comme un uSoft, un Oracle, etc).
SigFox est homogène sur toute la ligne : un produit compatible SigFox acheté en Suisse fonctionnera aux US (à la bande ISM près qui n'est pas la même outre atlantique).
Ce n'est pas le cas pour LoRa. Un produit tagué LoRa ne fonctionnera pas forcèment partout (en excluant la problématique de bande).
SigFox est un produit, LoRa est plutôt une technologie.
Mais si un opérateur choisi LoRa on peut espérer que la gamme de produits qu'il propose autour de cette techno sera homogène.
Mais un produit LoRa-Bouygues ne fonctionnera pas forcèment avec un produit LoRa-autre opérateur.

Enfin, d'origine LoRa pratique la bidirectionnalité et le chiffrement (d'où une problématique de gestion des clés). Ce n'est pas le cas pour SigFox.
SigFox est toujours en cours de test pour le bidirectionnel (sans changement de firmware dans les TD120x) et le chiffrement apparaîtra dans la foulée.

db
Titre: SIGFOX
Posté par: Gaduc le 21 juin 2015 à 22:16:57
Ah ? De mémoire il n'y a pas d'AR mais c'était bien bidi

Le réseau SIGFOX, hautement extensible,  est construit pour un grand nombre d'appareils. Il établit des communications bidirectionnelles avec vos périphériques et est étonnamment facile à intégrer aux applications logicielles.

http://www.sigfox.com/fr/#!/technology

Édit : visiblement c'est pas natif. Il faut rajouter un chip radio, donc c'est plus compliqué.

Par contre en bande 868 Mhz, on verra si c'est efficace en ZTD en 3ème sous sol.
Oui, ça fonctionne très bien en 3ème sous-sol.
db
Titre: Bouygues Telecom lance un réseau Lora (basse vitesse pour l'internet des objets)
Posté par: Gaduc le 21 juin 2015 à 22:26:15
En France et dans de nombreux pays, il est possible (par exemple) de demander, moyennant redevance, une assignation / allotissement de fréquence. C'est utilisé pour les réseaux privés, en voix analogique ou numérique, ou en data pure. Il existe quelques réseaux régionaux ou nationaux avec des canaux 12.5kHz (suffisant pour la voix), dans la bande 160Mhz par exemple. La SNCF avait un réseau national sur 150Mhz selon ce principe, je ne sais pas si c'est encore le cas. De même pour la DDE, les sociétés d'autoroute, EDF, etc...
Par contre, c'est à priori valable pour des réseaux "privés". Je ne sais pas si c'est accessible pour des réseaux "ouverts au public" comme SigFox.

Leon.
Dans le principe l'offre de ByT avec LoRa sera sur une bande licenciée (900 MHz ou 700 MHz avec le dividende numérique).
Cela rassurera les professionnels.
La bande 868 MHz c'est bien, c'est gratuit mais ça risque vite d'être encombré avec qq millions d'objets par km2.
Il est question de pratiquer l'allocation selon le profil de débit.
Aujourd'hui c'est 868,2 MHz qui est utilisé en général et ce, pour des objets communiquant très peu (1 comm par heure voire par jour).
Je rappelle que la largeur de bande de SigFox (par exemple) est de 100 Hz (on est à 1 ppm).
Entre 868 et 870 MHz il y a donc 20 000 slots disponibles en gros (pour un même débit).
À raison d'une communication par heure on arrive à 72 millions d'objets communicants possibles par relais.
Mais si on augmente et le débit et la fréquence ... tous ces beaux chiffres tombent par terre.
Parions que dans 5 ans, on en reviendra à des débits « classiques » (qq kbit/s mais de manière épisodique).
Il ne faut pas oublier que ces objets sont bien gentils mais il va falloir les gérer, renouveler les clés, mettre à jour leur firmware, etc, etc.
Donc ....

db
db
Titre: Bouygues Telecom lance un réseau Lora (basse vitesse pour l'internet des objets)
Posté par: Leon le 28 juin 2015 à 07:26:08
Il ne faut pas oublier que ces objets sont bien gentils mais il va falloir les gérer, renouveler les clés, mettre à jour leur firmware, etc, etc.
Donc ....
Ca dépend clairement des applications visées. Mais pour les applications basiques (compteur d'eau, station météo), je ne vois aucun besoin de télécharger un firmware ou de renouveler des clefs.

On est dans un monde complètement différent de celui d'internet. Là, c'est plutôt des produits avec des cycles de vie long, et une fonctionnalité qui ne dépend aucunement du firmware. Le concept est durable. Il y a par contre besoin de configurer ces équipements à distance. Mais c'est tout au plus quelques centaines d'octets.

Ce genre d'équipements ultra bas débits existent déjà. Dans l'industrie, dans les transports. J'ai pour exemple les balises de géolocalisation inmarsat Standard D (très utilisé dans le maritime et les transports) qui retransmettent par satellite. C'est exactement le même concept. La consommation de data est ridicule, y compris pour les configurer à distance. Et aucun moyen de mise à jour de firmware à distance n'est prévu.

Les équipements dont tu parles, et qui auront besoin de mises à jour à distance ne seront de base pas sur Sigfox.
Il faut bien voir que les équipements qui nécessitent des mises à jour sont uniquement des équipements avec des fonctions complexes : IHM à mettre à jour, adaptation à un nouveau format/standard (lecteur MP3, imprimante), etc... Sur des équipements simples et gérés en remote, l'intelligence est dans le "cloud", elle n'est pas sur l'objet lui même.

Leon.
Titre: Les réseaux bas débit pour les objets: LoRa (Bouygues) UNB (Sigfox et Qowisio)
Posté par: Gaduc le 28 juin 2015 à 10:40:10
Oui, salut.
Je ne pense pas que nous parlions de la même chose.
Il y a un existant effectivement et cet existant est, en général, rudimentaire : de l'électronique pure sans programmation possible.
Enfin, cela dépend des secteurs.
ZigBee, il y a 10 ans, a apporté un peu d'intelligence dans les capteurs connectés. Ainsi que de la sécurisation des liaisons entre capteurs et capteurs relais.
On a déjà des clés là.
Le « firmware » restait rudimentaire malgré tout.
Mais ça c'était hier.

À l'instar des bagnoles qui, à la fois pour des raisons de réglementation quant à la pollution, de sécurité de la conduite ainsi que de confort, ont avalé de l'informatique à tour de bras, les capteurs ou, plutôt, les objets connectés, suivent la même tendance.

Pourquoi ?
Parce que le marché du capteur basique se raréfie et que le marketing agit : il est toujours mieux d'un point de vue commercial de présenter des fonctionnalités supplèmentaires à coût équivalent. Surtout qu'un peu de mémoire, de stockage et de code, ça ne coûte plus rien.
Et aussi parce que la réglementation (Loi de Programmation Militaire) impose(ra) de maîtriser son réseau industriel jusqu'au bout.
À l'instar d'un réseau tertiaire.

Dans le monde industriel on a, depuis 5 ans déjà, des automates qui sont des PC (x86) (Beckhoff) alors que l'automate est, en principe, basé sur un microcontrôleur (et avant sur de l'électronique et avant encore de l'électromécanique). Mais voilà on demande toujours plus à ces petites bêtes et donc ... on déplace toujours plus les fonctionnalités vers le logiciel.
Pour être plus réactif, offrir toujours plus de choix, de performance, etc. Mais pas de sécurité.

On est dans un marché de renouvellement : ce qui fonctionne reste en place (pour les siècles des siècles).
Mais ce qui nécessite un remplacement ou une extension bénéficiera forcèment de la nouvelle génération étant donné que l'ancienne ne sera plus disponible sur le marché.
En résumé, le capteur d'aujourd'hui et a fortiori celui de demain sera un PC, ni plus ni moins [1]. Même s'il ne s'agit que d'un interrupteur.
Il sera alors nécessaire de l'administrer, de le superviser, de concentrer ses journaux d'activités voire d'y gérer des profils d'accès (annuaire) selon sa fonction.
Et, surtout, de protéger ses communications car il sera communicant, forcèment.
À cet égard je t'invite :
1. à consulter l'IEC 62351 et notamment la partie -9 qui est toujours en cours de validation (depuis 2 ans) étant donné les difficultés que suscite la cryptographie dans le monde industriel.
    La lecture de l'IEC 62443 est un plus également.

2. puis d'aller faire un tour chez http://www.mqtt.fr/ afin de constater que les objets connectés commencent à discuter comme des ordinateurs bancaires (le Queue Messaging est très utilisé dans le monde financier pour sa résilience). Là, on n'est plus dans le rudimentaire.
 
3. et enfin de farfouiller, par exemple dans le monde de l'énergie renouvelable, où ce type de problématique a surgi il y a quelques années déjà car c'est un marché très récent qui part d'une page blanche (éolien, biomasse, courants marins) : on y parle Linux, MQTT, ARM, Arduino, etc
Voir www.energymonitor.org, Libellium et ses WASPMote, Intel et ses Motes (cela remonte à 10 ans), etc, etc.

4. peut-être de lire ceci :
http://www.clusir-rha.fr/sites/default/files/upload/Lyon/SSI/SSI20142015/Se%C2%B4curite%C2%B4%20de%20l%27IoT%20-%202015-04-08%20v.%202.1%20%28statique%29.pdf
Cdlt,
db

[1] Intel s'y lance à fond ainsi que Samsung, Microsoft, IBM (pour le MQ) et ce ne sont pas des acteurs du monde industriel ces gens-là.

PS : je force, certes, un peu le trait. Ou, plutôt, j'anticipe un tantinet. Mais je travaille dans ce domaine et je vois (et conseille) ce qui arrive sur le marché : des modems, des passerelles, des concentrateurs, du queue Messaging (via MQTT par exemple).
Beaucoup de fournisseurs vantent la sécurisation à la fois de leurs systèmes et des communications mais bien peu sont capables d'expliquer ce que cela signifie et surtout les impacts organisationnels que cela entraîne : le mot sécurité est devenu un terme de marketing à présent.
Titre: Bouygues Telecom lance un réseau Lora (basse vitesse pour l'internet des objets)
Posté par: Gaduc le 28 juin 2015 à 10:51:39

Les équipements dont tu parles, et qui auront besoin de mises à jour à distance ne seront de base pas sur Sigfox.
Sans doute pas sur Sigfox (avec ses 12 octets) mais sur LoRa c'est possible. Enfin, faut pas un firmware de 100 Mo c'est clair mais 100 ko ça passe.
Avec les LTN on est davantage dans la téléconfiguration, la télésignalisation, la télécommande et les télèmesures.
Pour les MAJ faudra un autre canal et ce canal (sans fil forcèment) risque fort d'être la 3G/4G car les puces tri-mode (SigFox, LoRa, 3G/4G/5G) ne vont pas tarder à apparaître (le LTE-M est en cours de validation d'ailleurs).

Il faut bien voir que les équipements qui nécessitent des mises à jour sont uniquement des équipements avec des fonctions complexes : IHM à mettre à jour, adaptation à un nouveau format/standard (lecteur MP3, imprimante), etc... Sur des équipements simples et gérés en remote, l'intelligence est dans le "cloud", elle n'est pas sur l'objet lui même.
Leon.
Pas de cloud pour un industriel français, cela lui est interdit. Ou on parle d'un cloud privé.
L'intelligence ne sera pas dans le « cloud » comme tu dis mais bien dans le réseau lui-même. À moins que cloud = infrastructure d'objets connectés.
On ne peut en effet envisager de ramener systématiquement la prise de décision en central lorsqu'on a près d'un million d'objets qui se baladent.
La bande passante nécessaire serait énorme !
Elle doit être hiérarchisée et possible au niveau local.
Il faut voir cela comme une société : des décisions non critiques se déroulent au niveau local, puis, plus on monte dans la hiérarchie, moins il y a de décisions mais elles sont beaucoup plus impactantes.

Et on ne parle pas de la même chose.
Je ne parle pas d'IHM ni de MP3 ou encore d'imprimantes mais de capteurs/actionneurs dans un environnement industriel : gestion des fluides (acheminement de l'eau, du gaz, de l'électricité, de la chaleur, du trafic routier), gestion de l'énergie, gestion des déchets, etc, etc.

db

Titre: Les réseaux bas débit pour les objets: LoRa (Bouygues) UNB (Sigfox et Qowisio)
Posté par: Leon le 28 juin 2015 à 12:30:00
Je suis à la fois d'accord et pas complètement d'accord.

Oui, on est tous d'accord : une partie des "objets connectés" intègreront de la complexité, de l'intelligence. Et eux nécessitent des mises à jour. Les technos actuelles (GPRS, 3G) répondent déjà en grande partie à ces besoins dans le monde industriel. Et LoRa va juste permettre de réduire les couts pour la masse.

Je travaille dans l'électronique embarquée automobile. Et je fais facilement le parallèle en terme de besoin de connectivité et de mise à jour.
Il y a 2 type de "calculateurs multiplexés" dans une bagnole : d'un côté ceux qui embarquent beaucoup d'intelligence, et ont besoin d'être mis à jour (100ko à 1Mo à télécharger), d'être configurés; et de l'autre côté une tonne d'équipements bêtes, qui ne sont que des "esclaves" des premiers, qui ne font que envoyer de l'info d'un capteur, d'un bouton, piloter un moteur, ou embarquer une intelligence très basique (petite machine d'état). La plupart des calculateurs de cette 2ieme catégorie sont conçu pour ne nécessiter aucune mise à jour soft, et certains ne savent même pas le faire (OTPROM); tout au plus on peut les configurer (quelques dizaines d'octets) mais c'est tout.
Et bien évidemment, les calculateurs de cette 2ieme catégorie sont plus nombreux (moins chers).

Alors pour faire le parallèle avec les objets connectés, je pense, contrairement à toi, que la majorité des objects connectés (en nombre), tous les capteurs, stations météo, thermostat, etc... n'auront aucun besoin de mise à jour à distance, n'auront aucun besoin d'embarquer une intelligence complexe.  Plus ils sont bêtes, simples, et mieux c'est, car moins ils consomment, et moins ils coutent cher. Tout au plus ils ont besoin d'une reconfiguration régulière. C'est bien le marché visé par Sigfox.

Et oui, je suis d'accord, il y aura une partie d'objets connectés plus "commerciaux", gadgets bling bling, à destination notamment des particuliers (frigo connectés), qui nécessiteront une meilleure connectivité. De même que la gestion d'installations plus complexes (domotique, énergies renouvelables).

Citer
Pas de cloud pour un industriel français, cela lui est interdit. Ou on parle d'un cloud privé.
L'intelligence ne sera pas dans le « cloud » comme tu dis mais bien dans le réseau lui-même. À moins que cloud = infrastructure d'objets connectés.
On ne peut en effet envisager de ramener systématiquement la prise de décision en central lorsqu'on a près d'un million d'objets qui se baladent.
Quand je parle d'intelligence dans le cloud, je parle juste de serveurs. Que ces serveurs soient privés ou dans un "cloud public", peu importe, là n'est pas le débat.

Citer
Dans le monde industriel on a, depuis 5 ans déjà, des automates qui sont des PC (x86) (Beckhoff) alors que l'automate est, en principe, basé sur un microcontrôleur (et avant sur de l'électronique et avant encore de l'électromécanique). Mais voilà on demande toujours plus à ces petites bêtes et donc ... on déplace toujours plus les fonctionnalités vers le logiciel.
Pour être plus réactif, offrir toujours plus de choix, de performance, etc. Mais pas de sécurité.
5 ans seulement?
Il y a 18 ans, quand j'étais étudiant, je jouais déjà avec un automate industriel Schneider (pas un PC industriel, entendons nous bien) à base de 486SX, donc archi x86. Sans parler des PC104 de l'époque. Donc le x86 dans les automates, ça doit dater d'encore plus vieux que ça.

Leon.
Titre: Les réseaux bas débit pour les objets: LoRa (Bouygues) UNB (Sigfox et Qowisio)
Posté par: miky01 le 28 juin 2015 à 12:53:04
Ben ca va etre une demande qu'il faudra satisfaire, pas besoin d'une connection internet 1000/1000 pour monitorer un UPS, quand on voit que un micro PC Raspberry Pi B+ coute moins de 30€...

(http://img-europe.electrocomponents.com/largeimages/F8111284-01.jpg)
Titre: Les réseaux bas débit pour les objets: LoRa (Bouygues) UNB (Sigfox et Qowisio)
Posté par: Gaduc le 28 juin 2015 à 14:45:24
Je suis à la fois d'accord et pas complètement d'accord.

Oui, on est tous d'accord : une partie des "objets connectés" intègreront de la complexité, de l'intelligence. Et eux nécessitent des mises à jour. Les technos actuelles (GPRS, 3G) répondent déjà en grande partie à ces besoins dans le monde industriel. Et LoRa va juste permettre de réduire les couts pour la masse.

Je travaille dans l'électronique embarquée automobile. Et je fais facilement le parallèle en terme de besoin de connectivité et de mise à jour.
Il y a 2 type de "calculateurs multiplexés" dans une bagnole : d'un côté ceux qui embarquent beaucoup d'intelligence, et ont besoin d'être mis à jour (100ko à 1Mo à télécharger), d'être configurés; et de l'autre côté une tonne d'équipements bêtes, qui ne sont que des "esclaves" des premiers, qui ne font que envoyer de l'info d'un capteur, d'un bouton, piloter un moteur, ou embarquer une intelligence très basique (petite machine d'état). La plupart des calculateurs de cette 2ieme catégorie sont conçu pour ne nécessiter aucune mise à jour soft, et certains ne savent même pas le faire (OTPROM); tout au plus on peut les configurer (quelques dizaines d'octets) mais c'est tout.
Et bien évidemment, les calculateurs de cette 2ieme catégorie sont plus nombreux (moins chers).

Alors pour faire le parallèle avec les objets connectés, je pense, contrairement à toi, que la majorité des objects connectés (en nombre), tous les capteurs, stations météo, thermostat, etc... n'auront aucun besoin de mise à jour à distance, n'auront aucun besoin d'embarquer une intelligence complexe.  Plus ils sont bêtes, simples, et mieux c'est, car moins ils consomment, et moins ils coutent cher. Tout au plus ils ont besoin d'une reconfiguration régulière. C'est bien le marché visé par Sigfox.
La part des équipements bêtes (aucun besoin d'évolution ni de configuration) va diminuer avec le temps : à tarif égal autant avoir un truc évolutif pour le cas où.
Une reconfiguration c'est déjà une mise à jour.
Regarde le modem SigFox, c'est un ordinateur (ARM) et pour 20 euros (prix public) on peut lui injecter des applications, lui faire jouer le rôle de passerelle pour d'autres capteurs et même l'adapter pour d'autres bandes de fréquence.
Observe une cryptopuce (carte bancaire, USIM, badge de contrôle d'accès) c'est un ordinateur (8 bits, 16 bits et même 32 bits) pour lequel, depuis plus de 20 ans, on développe des applications (Javacard depuis 20 ans, propriétaire avant et un peu toujours aujourd'hui).
Dans les 2 cas, si on découvre une faille dans le code (de l'OS ou des applications) que fait-on ? On laisse pisser ?
 
Dans une politique de sécurité le patch management est un processus essentiel.
Si une vulnérabilité est découverte (ou annoncée) dans un firmware il est nécessaire de le mettre à jour (si tant est qu'il existe une mise à jour) ou, au pire, de l'isoler afin qu'il ne deviennent pas un vecteur de compromission de l'ensemble.
S'il y a des clés, il est nécessaire de les renouveler régulièrement toujours pour le cas où elles seraient compromises.
Cela fait partie des bonnes pratiques dans le monde tertiaire et cela fait partie des bonnes pratiques en devenir dans le monde industriel.

Dans une bagnole il y a des clés également (protégeant l'accès aux fonctions des terminaux des bus CAN). Elles sont permanentes.
La recherche est en cours sur le fonctionnement d'un certain nombre de véhicules (US mais également allemands).
Peu de documentation publique existe sur le sujet donc c'est essentiellement de la rétro-ingénierie. Ça prend du temps.
Les codes tournants de blips ont déjà été cassés pour un certain nombre de véhicules.
Il ne faudra pas longtemps pour que les clés en question se mettent à circuler et/ou que des failles soient mises en évidence. Cela fait 4 ans que les failles des automates Siemens et Schneider sont publiées et la recherche sur le bus CAN commence tout juste.
Il a déjà été démontré que l'on pouvait piloter un véhicule à distance en plaçant un Raspberry Pi communiquant branché sur un bus CAN.
Que feront les constructeurs automobiles lorsque le pilotage à distance, la casse moteur ou la casse d'un véhicule par écrasement des valeurs des consignes aura causé quelques morts ?
Que tu le veuilles ou non, une voiture est un système d'information et, à ce titre, il faudra bien le traiter en tant que tel.

Par ailleurs, la présence des bus dans un véhicule (ainsi que dans un avion et un navire, c'est pareil) répond à plusieurs besoins :
- réduire la longueur des câbles en multiplexant les communications (d'où le bus) ;
- renforcer la sécurité de l'ensemble en doublonnant ces bus, cela ne réclame qu'une duplication du multipaires véhiculant le bus là où il aurait fallu doubler la forêt de câbles en l'absence de bus ;
- offrir de nouveaux services (confort audio/video/clim, verrouillage centralisé, etc).

L'idée est d'aller plus loin encore en permettant à chaque équipement de communiquer par lui-même renforçant ainsi la résistance (résilience) de l'ensemble (aujourd'hui si un multiplexeur lâche, une partie du véhicule ne répond plus), la sécurité et offrir toujours plus de services.
Par exemple, on évoque à ce jour des véhicules autonomes (Google Car) ou, plus concrètement, des véhicules semi-autonomes (sur le dernier km) capables de dialoguer avec un gestionnaire de parkings par exemple afin d'y trouver une place, de payer et d'y aller. Tout cela sans son conducteur.
On est très proche de cette implantation (5 ans).
Cela peut parfaitement se faire avec un véhicule actuel mais c'est plus facile avec un véhicule où l'intelligence est distribuée.
Ensuite observons les différences de ce point de vue entre une Telsa par exemple et une Renault ou une Peugeot :)

C'est une évolution inéluctable de pousser l'intelligence toujours plus loin dans les équipements.

Et oui, je suis d'accord, il y aura une partie d'objets connectés plus "commerciaux", gadgets bling bling, à destination notamment des particuliers (frigo connectés), qui nécessiteront une meilleure connectivité. De même que la gestion d'installations plus complexes (domotique, énergies renouvelables).
Quand je parle d'intelligence dans le cloud, je parle juste de serveurs. Que ces serveurs soient privés ou dans un "cloud public", peu importe, là n'est pas le débat.
5 ans seulement?

Ah, mince ! J'aurais du écrire au moins 5 ans :)

Il y a 18 ans, quand j'étais étudiant, je jouais déjà avec un automate industriel Schneider (pas un PC industriel, entendons nous bien) à base de 486SX, donc archi x86. Sans parler des PC104 de l'époque. Donc le x86 dans les automates, ça doit dater d'encore plus vieux que ça.

En effet, historiquement, dans les automates on a trouvé pas mal de proc Intel (des 80xx) puis on est passé au 6800x (Motorola). Y'a eu du Rockwell aussi.
Tout ça ce sont des microprocesseurs (4 bits, 8 bits, 16 bits puis 32 bits).
Il y a l'architecture PC/104 également effectivement.
Là je parle des années 70 et 80 (ces dernières pour le règne de Motorola).
L'intérêt du microcontrôleur c'est qu'il embarque tout (CPU, mémoire, stockage) en un seul SoC et qu'il coute moins cher qu'un proc.
Mais c'est comme tout. Si les fournisseurs de processeurs se mettent à filer des SoC (Intel, AMD, Broadcom, TI, etc), forcèment on en revient au processeur.

Je n'ai pas fait d'enquête (ce serait pertinent d'ailleurs) sur la part de SoC processeurs, de processeurs et de microcontrôleurs que l'on trouve dans les équipements industriels (automates et autres).
Instinctivement je pense que les microcontrôleurs sont plus répandus pour des raisons de coûts.
Mais je peux me tromper car ça dépend de l'âge.


Leon.
Merci Léon pour ces échanges.
db
Titre: Les réseaux bas débit pour les objets: LoRa (Bouygues) UNB (Sigfox et Qowisio)
Posté par: vivien le 14 juillet 2015 à 11:32:47
Un article qui laisse sous-entendre ce que beaucoup savait dans le milieu : Orange arrive sur le marché, avec la technologie LoRa.

Bouygues Telecom annonce avoir testé en 2013 les deux technologies (LoRa et UNB) et avoir choisit LoRa pour sas avantages sur UNB.


L'opérateur Bouygues Telecom mise sur l'internet des objets : le membre fondateur de l'alliance LoRa, va créer une division spécialisée cet automne. Elle proposera des offres B2B basés sur cette technologie de transmission radio bas débit longue distance

Si Paris a accueilli le congrès de l'alliance LoRa, les 9 et 10 juillet, cela tient beaucoup à l'implication de Bouygues Telecom, l'un des 11 membres fondateurs du consortium. Preuve que l'opérateur français mise plus que jamais sur cette technologie de transmission radio bas débit longue portée, idéale pour l'internet des objets. Il a d'ailleurs commencé le déploiement d'antennes LoRa en France. Avec l'objectif de couvrir 500 villes d'ici fin 2015. "Fin 2016, ce seront 5 000 antennes qui seront déployées, affirme Yann Tanguy, responsable marketing IoT. On se donne trois ans pour couvrir tout le territoire."

Près de la moitié des sites de l'opérateur, soit 7 à 8 000 points hauts de l'opérateur français sur 15 000, seront alors équipés d'antennes LoRa. Le maillage pourra être plus dense sur certaines zones pour mieux servir les clients les plus importants, "et tenir notre promesses de connectivité loin à l'intérieur des bâtiments", précise Yann Tanguy. Bouygues entend garder une longueur d'avance sur ses concurrents tricolores : Orange débute seulement ses tests de LoRa, deux ans après Bouygues.

Bouygues sûr de ses forces face à Sigfox

Les déclarations fracassantes de Sigfox, principal rival de l'alliance LoRa, (dont le directeur général a prédit, sans ambages, "l'échec" de Bouygues dans l'IoT), n'ont donc pas altéré la confiance de la filiale télécoms du groupe Bouygues. Si la direction de n'a pas souhaité répondre directement aux attaques frontales de la start-up toulousaine, son responsable marketing IoT rappelle la méthodologie retenue avant d'opter pour LoRa : "En 2013, nous avons regardé de très près les deux technologies, et mené des tests en conditions réelles. Nous les avons finement comparées et sur tous les aspects, LoRa s'en est mieux sorti. Notamment en termes de flexibilité, de 'scalabilité' du réseau. Le choix s'est purement fondé sur des questions techniques. Nous sommes très sereins sur le niveau de qualité que nous allons proposer à nos clients grâce à LoRa".

Bouygues y croit tellement que la société va créer à l'automne une division, façon start-up, spécialisée dans la fourniture de services à des clients B2B grâce au réseau LoRa. "L'entreprise mène déjà des tests avec de grands acteurs industriels français", précise Yann Tanguy. Bouygues Telecom dévoilera ses offres commerciales LoRa à la rentrée.

Synergies au sein du groupe Bouygues

D'ores et déjà, la division télécom explore les possibilités de synergies avec les autres entités du groupe de BTP. Et elles sont nombreuses. "Avec Colas, il y a le sujet des capteurs dans les routes, ou de la maintenance des matériels de chantier. Avec Bouygues Energie, il y a bien sûr la problématique du smart building, de la qualité de l'air, du smart metering, de la maintenance des équipements... énumère Yann Tanguy. Comme l'a dit Martin Bouygues, cela représente de fabuleuses opportunités". Ce potentiel à exploiter explique sans doute en partie pourquoi le patron du groupe n'a pas voulu laisser filer sa filiale télécoms dans les mains de SFR-Numericable...


Source : L'Usine digitale (http://www.usine-digitale.fr/article/lora-bouygues-telecom-va-creer-une-division-dediee-a-l-internet-des-objets.N341401) le 13 juillet 2015 par Ludovic Dupin @LudovicDupin (https://twitter.com/@LudovicDupin)
Titre: Les réseaux bas débit pour les objets: LoRa (Bouygues) UNB (Sigfox et Qowisio)
Posté par: tivoli le 15 juillet 2015 à 09:33:10
J'ai l'impression qu'il y a un partenariat ou autre entre Orange et BT sur Lora, quelqu'un pour confirmer et donner les details ?
Titre: Les réseaux bas débit pour les objets: LoRa (Bouygues) UNB (Sigfox et Qowisio)
Posté par: vivien le 15 juillet 2015 à 09:45:21
Je pense que Orange va déployer son propre réseau, basé sur la technologie Lora.

On aura donc au moins 3 réseaux en France : Sigfox (UNB), Bouygues Telecom (Lora) et Orange (Lora)

Il reste le cas de Qowisio qu'il faut éclaircir, mais je pense pas qu'ils ont un réseau en propre.
Titre: Les réseaux bas débit pour les objets: LoRa (Bouygues) UNB (Sigfox et Qowisio)
Posté par: tivoli le 15 juillet 2015 à 10:00:03
Je pense qu'il y a un lien sur ce projet entre orange et BT on verra a l'avenir si j'avais tort ou raison
Titre: Les réseaux bas débit pour les objets: LoRa (Bouygues et Orange) UNB (Sigfox)
Posté par: tivoli le 22 septembre 2015 à 08:42:35
et le cout (pour l'utilisateur) , est il du meme ordre entre les deux techno, si je me souviens bien l'interet de sigfox c'etait que le cout etait tellement bas qu'il etait integre dans le cout de vente sans pb
Titre: Les réseaux bas débit pour les objets: LoRa (Bouygues et Orange) UNB (Sigfox)
Posté par: vivien le 22 septembre 2015 à 08:44:43
Je pense que Sigfox était informé depuis pas mal de temps de la décision d'Orange qui est forcèment venu les voir et a probablement testé les deux techno avant de faire le choix.
Titre: Les réseaux bas débit pour les objets: LoRa (Bouygues et Orange) UNB (Sigfox)
Posté par: GoobY13 le 22 septembre 2015 à 12:32:51
A vous lire c'est quoi l interet de sigfox a part le cout ?
Titre: Les réseaux bas débit pour les objets: LoRa (Bouygues et Orange) UNB (Sigfox)
Posté par: tivoli le 22 septembre 2015 à 12:58:36
J'ai pose la question du cout, je n'ai pas la reponse, mais tu as l'air de sous estimer l'importance du cout.
Si le cout est tres faible pour l'un des deux au point de ne pas avoir d'abonnement a payer ca (cout integre dans le prix d'achat car qq euros) change pas mal de chose meme si ca ne reponds pas a 100% des besoins couvert par l'autre techno.
Titre: Les réseaux bas débit pour les objets: LoRa (Bouygues et Orange) UNB (Sigfox)
Posté par: Snickerss le 29 septembre 2015 à 16:34:15
Pour des places de parking en temps réel j'aurais plus vu une techno comme la 2G (voire la 4G bas débit qui arrive) mais pourquoi pas. C'est du bas débit mais c'est une bonne chose si elle permet une comm "en continue" ou très fréquente.
Titre: Les réseaux bas débit pour les objets: LoRa (Bouygues et Orange) UNB (Sigfox)
Posté par: nicolsc le 15 octobre 2015 à 15:17:06
[Disclaimer : Je travaille pour Sigfox]

Pour ceux d'entre vous qui se posent des questions sur Sigfox & souhaitent expérimenter la techno et le réseau, nous avons lancé un programme Sigfox Makers Tour.
Sans doute le plus efficace pour vous faire une idée concrète : slides, démos, workshop + puis vous rentrez avec un kit de dev pour tester en conditions réelles

Plus d'infos sur http://makers.sigfox.com/tour , et n'hésitez pas si à la recherche d'infos !

(http://www.larousse.fr/encyclopedie/data/images/1309770-Chant_du_cygne_par_Charb.jpg)
;)
Titre: Les réseaux bas débit pour les objets: LoRa (Bouygues et Orange) UNB (Sigfox)
Posté par: miky01 le 16 octobre 2015 à 11:01:37
Bienvenue sur le forum Nicolsc. (https://smileys.surlatoile.org/repository/Messages/panneau-welcome.gif)

C'est effectivement un projet qui a beaucoup d'avenir pas besoin des debits faramineux pour faire du monitoring d'une alarme ou un distributeur de billet de banque.