Auteur Sujet: Des faits & des chiffres sur l'Adsl, le THD, le mobile  (Lu 621144 fois)

0 Membres et 2 Invités sur ce sujet

alain_p

  • Client Free fibre
  • *
  • Messages: 7 553
  • Les Ulis (91)
Des faits & des chiffres sur l'Adsl, le THD, le mobile
« Réponse #2856 le: 02 octobre 2019 à 07:57:03 »
Pour SFR, les ventes effectuées (pylônes Telecom, SFR FTTH, effectives au T2 2019), ont fait baisser le taux, de 4.3x à 3.9x. Il n'y a pas eu d'autres ventes depuis.

Hammett

  • Client Orange Fibre
  • *
  • Messages: 3 538
  • Bois Colombes (92)
Des faits & des chiffres sur l'Adsl, le THD, le mobile
« Réponse #2857 le: 03 octobre 2019 à 06:22:55 »
Un point sur quelques données autour du dégroupage.

Chiffres de l’ARCEP : les NRA
L’ARCEP compte 15 501 NRA dégroupés (chiffres du 30 juin), soit 95,5% de la population qui est couverte par un NRA dégroupé (95,5% à fin 2018, 95,2% à fin 2017, 93,9% à fin 2016), il reste 5 381 NRA à dégrouper.

A ce jour, pour Ariase, Bouygues est à 3,751 NRA de dégroupés en propre, SFR à 10,854 et Free à 14,578. L’Arcep compte 15,501 NRA et Orange de son coté en équipe 20,883 qui couvrent entre 26 589 000 et 28 846 817 lignes.

Non dégroupés
Bouygues Telecom, Free et SFR ne donnent pas de chiffres, ceux du tableau sont issus des calculs de François04 qui le calcule pour Free. Free est passé sous 1% de clients en non-dégroupés.

Abonnement téléphonique Orange
Chez Orange, le tableau indique le nombre de clients à Orange l’abonnement téléphonique. Le rythme de baisse ne faiblit pas, c’est 7,6% sur les six derniers mois et de 51,5% en 5 ans et demi. 



(en milliers)

Hammett

  • Client Orange Fibre
  • *
  • Messages: 3 538
  • Bois Colombes (92)
Des faits & des chiffres sur l'Adsl, le THD, le mobile
« Réponse #2858 le: 07 octobre 2019 à 07:22:37 »
L'Arcep vient de publier son "observatoire du marché des communications électroniques au 2ème trimestre 2019", ce qui permet de calculer les parts de marché sur le fixe.

Parts de marché haut & très haut débit


Précisions
- Les données (exprimées en milliers) sont compilées à partir des communiqués publiés par Bouygues, Free, Orange et SFR. 
- La catégorie « autres » est calculée en prenant le total des abonnements haut et très haut débit publié par l’ARCEP à fin juin 2019 auquel est oté les résultats de Bouygues, Free, Orange et SFR. 
- On y trouve donc par exemple les opérateurs DCOM, il y a également les opérateurs professionnels et les opérateurs locaux, les FAI alternatifs.
- Pour lire le tableau : Orange est à 40,3% de parts de marché avec 11,798 millions de clients et a recruté 226 000 nouveaux clients entre le T2 2018 et le T2 2019, soit une augmentation de 2,0% de sa base clientèle.

Nombre d’abonnements haut et très haut débit (chiffres ARCEP)


Sur les 12 derniers mois le marché poursuit sa croissance avec un taux de 2,5%, c’est toujours du même niveau que les trimestres précédents. Sur les douze derniers mois la croissance est de 707 000 nouveaux abonnements. Sur le dernier trimestre, l'ARCEP calcule 105 000 nouveaux clients.

Le nombre d'abonnements à haut débit s'élève à 19,315 millions, soit un recul de 1,508 million sur un an et une baisse de 422 000 sur le trimestre. Le rythme s’accélère fortement. Le nombre d'abonnements à très haut débit s'élève à 10,062 millions, soit une hausse de 2,216 millions (dont 1,874 million pour le Ftth) sur un an et une hausse de 528 000 (dont 497 000 pour le Ftth) sur le trimestre. C’est en légère augmentation sur ce trimestre.

Pour l’ARCEP : "…Avec 1,9 million d’abonnements supplèmentaires en un an, le nombre d’accès FttH atteint 5,8 millions fin juin 2019, soit près de quatre locaux sur dix éligibles au FttH.

Plus de huit abonnements à très haut débit sur dix souscrits au cours de la dernière année l’ont été en fibre optique de bout en bout, le reste (environ +300 000 en un an) étant de technologie VDSL2, câble coaxial ou grâce à l’utilisation des réseaux mobiles de quatrième génération pour un usage fixe.

Au total, 10,1 millions d’accès internet à très haut débit sont répartis sur l’ensemble du territoire français, dont 58% en FttH.

Le nombre de locaux éligibles à la fibre optique de bout en bout (15,5 millions ce trimestre1), augmente de plus de 30% par an permettant à de plus en plus de consommateurs de pouvoir accéder à cette technologie. Ces abonnements se substituent progressivement à ceux à haut débit (19,3 millions fin juin 2019), composés essentiellement d’abonnements DSL. Ces derniers diminuent à un rythme de plus en plus soutenu (-1,5 million en un an ce trimestre)…
".

Hammett

  • Client Orange Fibre
  • *
  • Messages: 3 538
  • Bois Colombes (92)
Des faits & des chiffres sur l'Adsl, le THD, le mobile
« Réponse #2859 le: 09 octobre 2019 à 06:25:41 »
L'Arcep vient de publier son "observatoire du marché des communications électroniques au 2ème trimestre 2019".

L’occasion de ressortir quelques données. Ces statistiques permettent de faire le point sur les cartes SIM en service en 3G et 4G et d’en déduire la 2G. La 4g progresse, mais la 2G résiste. La progression de la 3G semble repartir après une pause sur le trimestre précédent. L’extinction de la 2G va encore prendre du temps.



D'autre part, l’évolution de la 4G se dirige vers un taux de croissance plus "classique". 



Hammett

  • Client Orange Fibre
  • *
  • Messages: 3 538
  • Bois Colombes (92)
Des faits & des chiffres sur l'Adsl, le THD, le mobile
« Réponse #2860 le: 10 octobre 2019 à 06:29:30 »
Après la publication de l’observatoire de l’AFNR au 30 septembre, un récapitulatif sur les supports 4G en service via l’observatoire 2G, 3G et 4G publié par l’ANFR.

A ce jour, Sur la 4G, Bouygues et Orange revendiquent un taux de couverture de 99%, SFR de 98,7% et Free 92%.

Avec 69,337 sites au total, le cumul des supports 4G en service augmente de 2,7% par rapport à fin juin 2019 (2,0 sur le T2, 2,8% sur le T1, 5,7% sur le T4, 5,1% sur le T3, 5,3% sur le T2,) et de 13,8 % entre juin 2019 et juin  2018 (16,5% à fin juin, 20,2% à fin mars, 22,8% à fin décembre, 24,5% à fin septembre, 26,5% à fin juin, 34,9% a fin mars 2018). 
La décélération s’accentue.

A noter que pour l'ANFR : "Certains des sites autorisés dans les différentes bandes de fréquences sont mutualisés et utilisent donc un même support. Ceci explique pourquoi la somme des sites autorisés par bande de fréquences n’est pas égale à la totalité des sites 4G autorisés."



Sur 12 mois, Orange a très sensiblement augmenté son avance avec la volonté d'être le «meilleur » tant en qualité qu'en couverture. Bouygues et SFR via leur mutualisation ont légèrement freiné, mais dans ce couple, c’est SFR qui mène la danse. Free augmente la cadence, mais n’a de toute façon pas le choix. Bref, les tendances lourdes ne changent pas.

 

Mobile View