Auteur Sujet: Des chiffres sur le fixe, le mobile & autres  (Lu 692857 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hammett

  • Client Bbox fibre FTTH
  • *
  • Messages: 3 711
  • Bois Colombes (92)
Des faits & des chiffres sur l'Adsl, le THD, le mobile
« Réponse #2664 le: 14 juin 2019 à 06:25:05 »
Après la publication des résultats des opérateurs à fin mars 2019, il est possible de synthétiser l’évolution du chiffre d’affaires.

Précisions
- Les données (exprimées en milliards) sont compilées à partir des communiqués publiés par Bouygues, Free, Orange et SFR. 
- Le chiffre d'affaires d'Orange France a baissé de 1,9% entre le premier trimestre 2018 et le premier trimestre 2019.
- Les 4 premières colonnes indiquent le chiffre d'affaires annuel pour 2015, 2016, 2017 et 2018.



Le détail
Bouygues Telecom poursuit sa remontée financière, mais avec des clients qui lui rapportent moins. Bouygues Telecom voit son chiffre d’affaires sur le mobile poursuivre sa baisse, contrairement à celui du fixe qui progresse. Bouygues Télécom est en train de reprendre largement ses distances avec Free.

Free perd des clients, mais arrivé à sortir un chiffre d’affaires en hausse. Le fixe baisse : -4,2% en enlevant l’activité entreprise de Jaguar et -2,7% en l’incluant, c’est le cinquième trimestre de baisse. Par contre le mobile est en augmentation.

Orange France redégringole après 2 ans de hausse. Pour Orange, c’est une baisse sur le haut débit et mobile seuls. Les offres convergentes augmentent. A noter également la baisse sur la vente d’équipements.

SFR voit son chiffre d’affaires continuer à baisser sur sa partie mobile et fixe, par contre sur la partie média et entreprise, il remonte. La baisse est moins importante que sur les trimestres précédents.

Hammett

  • Client Bbox fibre FTTH
  • *
  • Messages: 3 711
  • Bois Colombes (92)
Des faits & des chiffres sur l'Adsl, le THD, le mobile
« Réponse #2665 le: 17 juin 2019 à 06:48:18 »
Après la publication des résultats de Bouygues, Free, Orange et SFR, voici le tableau récapitulatif sur l’ARPU fixe et l’ARPU mobile (forfaits) à fin mars 2019.



Précisions
- Les données (exprimées en euros) sont compilées à partir des communiqués publiés par Bouygues, Free, Orange et SFR à partir des moyennes trimestrielles. Pour le détail, se reporter à la définition de chaque opérateur.   
- Free ne publie pas d’ARPU mobile. Pour ce tableau, c’est donc un calcul : chiffre d’affaire mobile / nombre de clients / nombre de mois.
- SFR fait pire, rien sur le fixe et sur le mobile, c’est donc le calcul : chiffres d’affaires/nombre clients/12. Pour le mobile, il y a donc les clients prépayés, pour le fixe, les clients OTT et ceux sans offres internet. 
- Pour lire le tableau : Orange déclare un ARPO fixe de 36,4€ en baisse de 1,1% sur 12 mois. 

Le détail
Bouygues Telecom, la baisse se poursuit sur le fixe et il y a stabilité sur le mobile.. Sa moyenne est de 22,5€ contre 22,1€ pour Free.

Free est en baisse sur le fixe et le mobile. Mais Free a sorti les équipements de son calcul, mais n’a pas précisé le montant pour le fixe et le mobile, ce qui aurait permis de les reprendre. Toutefois, sur le fixe, la performance est solide et la Delta doit y être pour quelque chose. De ce coté là, le pari est tenu.

Orange France, la baisse est significative sur le fixe et le mobile, mais cela reste d’un bon niveau. Orange mise sur ses offres convergentes et Sosh, l’effet des promotions pour le passage à la fibre se fait sentir.

SFR, semble se porter un peu mieux sur le fixe, mais moins bien sur le mobile. Difficile d’en dire plus en fonction des règles de calcul.
« Modifié: 17 juin 2019 à 07:17:39 par Hammett »

alain_p

  • Client Free fibre
  • *
  • Messages: 9 413
  • Delta S 10G-EPON sur Les Ulis (91)
Des faits & des chiffres sur l'Adsl, le THD, le mobile
« Réponse #2666 le: 17 juin 2019 à 07:38:58 »
Toutefois, sur le fixe, la performance est solide et la Delta doit y être pour quelque chose. De ce coté là, le pari est tenu.

Ce n'est pas ce qui était dit dans le communiqué d'Iliad. Lui parlait plutôt de promotions moins intenses, et de l'ajout de Youboox, qui a permis de faire remonter le prix HT.

Citer
L’ARPU Haut Débit et Très Haut Débit est en hausse de 70 centimes sur le trimestre, à 32,50 euros, avec une base d’abonnés à faible ARPU en recul par rapport au 4ème trimestre, en raison de la politique plus rationnelle de ventes privées. L’ARPU bénéficie également des premiers effets positifs de l’offre de livres numériques, incluse au 1er trimestre 2019 dans certaines offres.

p4 du CP.

alain_p

  • Client Free fibre
  • *
  • Messages: 9 413
  • Delta S 10G-EPON sur Les Ulis (91)
Des faits & des chiffres sur l'Adsl, le THD, le mobile
« Réponse #2667 le: 17 juin 2019 à 08:20:43 »
J'ajoute que je suis personnellement assez méfiant sur le calcul de l'ARPU à partir du chiffre d'affaire, divisé par le nombre d'abonnés en fin de trimestre et par 12 (ou 3 pour le trimestre). Il est connu que les promotions en fin de trimestre permettent de booster le nombre d'abonnés sans toucher beaucoup le chiffre d'affaire du trimestre.

Hammett

  • Client Bbox fibre FTTH
  • *
  • Messages: 3 711
  • Bois Colombes (92)
Des faits & des chiffres sur l'Adsl, le THD, le mobile
« Réponse #2668 le: 18 juin 2019 à 06:31:33 »
Les différents rapports annuels ont été publiés par Bouygues Telecom, Free, Orange et Altice (pour SFR). Chaque opérateur y donne des informations sur le nombre de salariés employés et cela permet d’en suivre l’évolution. Il s’agit toutefois des emplois consolidés en France. Par exemple si une branche d’Orange avec des salariés localisés en France ne réalise que des activités à l’étranger, les salariés ne sont pas comptabilisés.

Seule difficulté, la difficulté de remonter au-delà de 2013, pour consolider Numéricâble et SFR.

Période 2013/2018
On peut constater que sur la période 2013-2018, les effectifs ont baissé et qu’ils ont surtout baissé sur l’année 2017. Chez SFR, c’est l’hémorragie : 5 043 personnes, soit 35% des effectifs depuis 2016 ! 4 560 sont partis via un plan de départs volontaires et 800 départs via les boutiques. 

Chez Orange, c’est 5 602 départs en retraite en 2018, 5 138 en 2017, 4 518 en 2016, soit une augmentation de près de 14 % ? Ces départs représentent environ 80% du total. Au total, il y a eu 7 124 départs et 3204 embauches, le solde est l’intégration de salariés venant de filiales.
Chez Orange, ce sont 40% des salaries qui restent fonctionnaire au 31décembre 2018, contre 45% au 31 décembre 2017. Ce taux était de 50% à fin décembre 2016, 56% fin 2015 et 59% fin 2014. C’est en 2039, que Orange devrait voir partir son dernier fonctionnaire.

Free poursuit les embauches, mais il pourrait se débarrasser d’un centre d’appel à Colombes avec ses 281 salariés.

Après une période de baisse, Bouygues Telecom voit une hausse de ses effectifs.

Et la sous-traitance ?
Pas beaucoup de chiffre sur la sous-traitance. Seul Orange en publie. A noter que Orange est passé de 26 313 (Equivalent Temps Plein) en 2011 à 24 055 en 2013 à 29 196 ETP en 2017 à 31 100 en 2018. Pour Orange : "L’évolution à la hausse constatée résulte pour moitié des efforts mis en œuvre par le Groupe pour poursuivre le développement de la fibre (construction du réseau THD et, dans une moindre mesure, des raccordements clients). Elle se constate également sur les activités du domaine de l’intervention, ainsi que, plus marginalement sur celles des services aux clients Entreprise, en lien avec l’évolution du volume d’activité.3.



Fin mai, l’ARCEP a publié son document annuel sur quelques données économiques du secteur des télécoms, un tableau récapitulatif sur l ‘emploi y figurait qui prend en compte également les mvnos.



alain_p

  • Client Free fibre
  • *
  • Messages: 9 413
  • Delta S 10G-EPON sur Les Ulis (91)
Des faits & des chiffres sur l'Adsl, le THD, le mobile
« Réponse #2669 le: 19 juin 2019 à 08:15:17 »
Pour SFR, je ne sais pas d'où tu tires ton nombre d'employés de 11.125, car dans sun tableau que j'avais déjà publié ailleurs, il est plutôt question de 21.000 employés (fin 2018). Bien sûr cela compte le pôle media, et aussi les intégrations de ATSF (Altice Technical Services France), ACS ((Altice Customer service France) et FOT (filiales outre mer), donc certains emplois en dehors des telecoms, et d'autres d'intégration de diverses filiales d'Altice, dans les Telecom cette fois-ci.

Je suppose que tu parles "à périmètre constant", mais même comme cela, je ne vois pas où est paru ce chiffre.

Voir p31 du rapport financier annuel Altice France consolidé :
http://altice.net/sites/default/files/pdf/Altice%20France%20-%20Consolidated%20financial%20statements%2012-2018.pdf

Hammett

  • Client Bbox fibre FTTH
  • *
  • Messages: 3 711
  • Bois Colombes (92)
Des faits & des chiffres sur l'Adsl, le THD, le mobile
« Réponse #2670 le: 20 juin 2019 à 06:23:23 »
Quelle activité pour Orange Marine dans le secteur sensible et stratégique de la pose de câbles sous-marins ?

En octobre 2018, Orange a annoncé une union avec Google "leurs forces pour le projet Dunant, un nouveau câble sous-marin long de 6 600 kms reliant les États-Unis à la France et dont la mise en service est prévue fin 2020." (La Tribune, 30/10).

Dans une interview au Figaro (02/05), à la question : "Orange est-il prêt à reprendre ASN, l’activité de câbles sous-marins d’Alcatel-Nokia ?", Stéphane Richard indiquait : "Les câbles sous-marins sont effectivement un élèment de souveraineté de la France, car ils assurent l’alimentation en internet du territoire. Le gouvernement français a sollicité Orange pour qu’il participe à la reprise de l’activité e l’ex Alcatel. Nous sommes prêt à discuter d’un partenariat entre Nokia, Orange et Bpifrance. Il s’agit de pérenniser cette activité et d’optimiser les conditions d’utilisation des navires d’Orange de d’ASN.".

L’occasion de rappeler que Orange a aussi une activité marine avec une flotte de 6 navires : "Le René Descartes et le Teliri d’Elettra réalisent des opérations d’installation sur tous les océans du globe, les sister-ships Léon Thévenin et Raymond Croze, et l’Antonio Meucci d’Elettra opèrent sur les contrats de maintenance, le navire le plus récent de la flotte, le Pierre de Fermat peut intervenir pour des missions de maintenance et de pose, sur des câbles télécoms tout comme sur des câbles d’énergie.".

Orange Marine occupe 15 % du marché mondial et a déjà posé 190 000 km de câbles sous-marins posés dont 160 000 km de fibre optique

Aujourd'hui, selon le centre de recherche Telegeography, il y aurait environ 430 câbles sous-marins en service dans le monde. Statista publie une carte des câbles sous-marins installés par les GAFAM.


De son côté Orange est présent directement ou indirectement sur ce réseau sous-marin de fibre optique.


Pour avoir une idée plus précise des câbles posés, voir la carte interactive de submarinecablemap.

alain_p

  • Client Free fibre
  • *
  • Messages: 9 413
  • Delta S 10G-EPON sur Les Ulis (91)
Des faits & des chiffres sur l'Adsl, le THD, le mobile
« Réponse #2671 le: 20 juin 2019 à 07:38:15 »
Il était question il y a quelque temps qu'Orange rachète Alcatel Submarine Networks, le leader du secteur, qui était revenu à Nokia, après son rachat d'Alcatel en 2015. Il semble que ce ne soit plus d'actualité :
https://www.latribune.fr/technos-medias/telecoms/pourquoi-nokia-ne-veut-plus-lacher-alcatel-submarine-networks-817297.html

Hammett

  • Client Bbox fibre FTTH
  • *
  • Messages: 3 711
  • Bois Colombes (92)
Des faits & des chiffres sur l'Adsl, le THD, le mobile
« Réponse #2672 le: 09 juillet 2019 à 07:22:41 »
L'Arcep vient de publier son "Marché des communications électroniques en France T1 2019". Les chiffres changent très très peu ( de l'ordre de l'unité) par rapport aux résultats provisoires publiés début juin.

Montée en puissance du THD (32,6% du total des accès vs 26,2% il y a un an ) et du Ftth (18,2% vs 12,6%), baisse de l'adsl (67,4% vs 73,8%), sur un marché global qui progresse modérèment.

1- Nombre d’abonnements haut et très haut débit (chiffres Arcep)


Evolutions
Sur les 12 derniers mois le marché poursuit sa croissance avec un taux de 2,4%, c’est du même niveau que les trimestres précédents. Sur les douze derniers mois la croissance est de 677 000 nouveaux abonnements. Sur le dernier trimestre, l'ARCEP calcule 170 000 nouveaux clients.

Le nombre d'abonnements à haut débit s'élève à 19,733 millions, soit un recul de 1,376 million sur un an et une baisse de 400 000 sur le trimestre. Le rythme s’accélère. Le nombre d'abonnements à très haut débit s'élève à 9,535 millions, soit une hausse de 2,054 millions (dont 1,703 million pour le Ftth) sur un an et une hausse de 570 000 (dont 519 000 pour le Ftth) sur le trimestre. C’est en légère augmentation sur ce trimestre.

Pour l’ARCEP : "… Le nombre d’accès à haut débit diminue de fait, mais reste encore largement majoritaire (67% dont une très large majorité sur technologie DSL). Sur les 29,3 millions d’accès internet comptabilisés au premier trimestre 2019, 9,5 millions sont à très haut débit, dont 56% en fibre optique de bout en bout. Les accès internet souscrits dans les départements et collectivités en outre-mer représentent environ 2% du nombre total de ces accès.…".

2- Récapitulatif calculé à partir des communiqués des FAI


Précisions
- Les données (exprimées en milliers) sont compilées à partir des communiqués publiés par Bouygues, Free, Orange et SFR. 
- La catégorie « autres » est calculée en prenant le total des abonnements haut et très haut débit publié par l’ARCEP à fin mars 2019 et en défalquant les totaux de Bouygues, Free, Orange et SFR à fin mars 2019.
- On y trouve donc par exemple les opérateurs DCOM, il y a également les opérateurs professionnels et les opérateurs locaux, les FAI alternatifs.
- Pour lire le tableau : Orange est à 40,2% de parts de marché avec 11,757 millions de clients et a recruté 220 000 nouveaux clients entre le T1 2018 et le T1 2019, soit une augmentation de 1,9% de sa base clientèle. 

Hammett

  • Client Bbox fibre FTTH
  • *
  • Messages: 3 711
  • Bois Colombes (92)
Des faits & des chiffres sur l'Adsl, le THD, le mobile
« Réponse #2673 le: 12 juillet 2019 à 07:16:19 »
Après la publication de l’observatoire de l’AFNR au 30 juin, un récapitulatif sur les supports 4G en service via l’observatoire 2G, 3G et 4G publié par l’ANFR.

A ce jour, Sur la 4G, Bouygues et Orange revendiquent un taux de couverture de 99%, SFR de 98,7% et Free 92%.

Avec 67,506 sites au total, le cumul des supports 4G en service augmente de 2,0% par rapport à fin mars 2019 (2,8% sur le T1, 5,7% sur le T4, 5,1% sur le T3, 5,3% sur le T2,) et de 16,5 % entre juin 2019 et juin  2018 (20,2% à fin mars, 22,8% à fin décembre, 24,5% à fin septembre, 26,5% à fin juin, 34,9% a fin mars 2018). 
La décélération s’accentue.

A noter que pour l'ANFR : "Certains des sites autorisés dans les différentes bandes de fréquences sont mutualisés et utilisent donc un même support. Ceci explique pourquoi la somme des sites autorisés par bande de fréquences n’est pas égale à la totalité des sites 4G autorisés."



Sur 12 mois, Orange a très sensiblement augmenté son avance avec la volonté d'être le «meilleur » tant en qualité qu'en couverture. Bouygues et SFR via leur mutualisation ont légèrement freiné, mais dans ce couple, c’est SFR qui mène la danse. Free augmente la cadence, mais n’a de toute façon pas le choix. Bref, les tendances lourdes ne changent pas.

alain_p

  • Client Free fibre
  • *
  • Messages: 9 413
  • Delta S 10G-EPON sur Les Ulis (91)
Des faits & des chiffres sur l'Adsl, le THD, le mobile
« Réponse #2674 le: 12 juillet 2019 à 09:00:58 »
On rappelle que les taux de couverture annoncés, 99%..., c'est en population, pas en territoire.

Hammett

  • Client Bbox fibre FTTH
  • *
  • Messages: 3 711
  • Bois Colombes (92)
Des faits & des chiffres sur l'Adsl, le THD, le mobile
« Réponse #2675 le: 15 juillet 2019 à 07:04:57 »
Dans son rapport annuel, Orange rapporte que Orange Energie comptera 350 000 clients d’ici à 2021 en Afrique.

Pour Orange : "Avec près de 600 millions de foyers et commerces non électrifiés dans les zones rurales africaines, nous avons pour objectif d’atteindre 350 000 clients Orange Energie d’ici à 2021(…) Lancée en République démocratique du Congo puis à Madagascar en 2017, l’offre Orange Energie a été déployée à fin 2018 en Côte d’Ivoire, en Guinée, au Mali, au Sénégal et au Burkina Faso.". Cette énergie est d’origine solaire.

Orange compte 200 000 clients en Pologne à qui il vend son électricité et avait évoqué - il y a un an - le rapprochement avec Total pour vendre son surplus d’électricité. Mais depuis pas de nouvelles.

De son coté, Engie via sa filiale Ineo vient de prendre une participation dans Natalis qui est un opérateur spécialisé dans la fibre optique pour entreprise. Engie souhaitant être présent sur la transition énergétique et la transition numérique et devenir généraliste sur la gestion des réseaux. Ineo compte 14 000 salariés et gère un chiffre d’affaires de 2,4 milliards (l’Express, 12/03).

En Italie, c’est Enel fournisseur d’électricité qui est gros concurrent de Telecom Italia sur la Fibre Optique et qui pourrait faire partie du meccano industriel autour du déploiement du réseau de fibre optique en rentrant au capital de Telecom Italia.

Simples opportunités de marché ou futures évolutions possibles dans la gestion des réseaux ? A ce jour, c'est plutôt la première alternative qui se dessine.

 

Mobile View