Auteur Sujet: Des chiffres sur le fixe, le mobile & autres  (Lu 724780 fois)

0 Membres et 3 Invités sur ce sujet

Hammett

  • Client Bbox fibre FTTH
  • *
  • Messages: 3 746
  • Bois Colombes (92)
Des faits & des chiffres sur l'Adsl, le THD, le mobile
« Réponse #2496 le: 10 décembre 2018 à 07:27:55 »
Après la publication des résultats de Bouygues Telecom, Free, Orange et SFR à fin septembre 2018, voici un tableau récapitulatif des parts de marché pour le très haut débit selon les critères de l’ARCEP (débit >= 30Mbts).

Précisions
- Les opérateurs gagneraient à publier des chiffres clairs et à séparer le VDSL et des box 4G du reste du THD.
- Pour lire le tableau : Orange est à 28,9% de parts de marché avec 2,418 million de clients et un gain de 583 000 clients sur 12 mois soit une augmentation 31,8% de sa base clientèle du T3 2017 au T3 2018. 
- La rubrique « Autres » est calculé en additionnant les résultats de Bouygues, Free, Orange et SFR à fin septembre et en retranchant le total publié par l’ARCEP.



Orange conforte sa première place devant SFR. Sur 12 mois, SFR a perdu 3,5 points en parts de marché. Orange a pris 0,6% (le rythme ralentit sérieusement), Free 2,6% et Bouygues 1,2%. Free est en train de rattraper Bouygues, qui avance bien, mais pas assez...

Bouygues
Le THD représente 23,9% de sa base clientèle à fin septembre, 19,2 à fin 2017, 15,5% à fin 2016, 14,6% à fin 2015, 15,6% à fin 2014, 18,3% à fin 2013 et 16,1% à fin 2012.
A noter la montée en charge du Ftth, qui représente 13,0 de sa base clientèle à fin septembre, 7,7% à fin 2017 et 3,9% à fin 2016.
Le constat ne change pas, Bouygues va devoir s’arracher afin de ne pas voir Free lui prendre la place !

Free
Le Ftth représente 12,9% de sa base clientèle, 8,5% à fin 2017, 4,9% à fin 2016, 3,0% à fin 2015 et 1,7% à fin 2014. La machine est lancée c’est la seule qui tire la croissance de Free. Bouygues est en vue. Après tout la Delta pourrait prendre son essor parmi cette clientèle.   

Orange
Le FttH représente 20,8% de sa base clientèle, 17,4% à fin 2017, 13,0% à fin 2016, 8,9% à fin 2015, 5,4% à fin 2014, 3,2% à fin 2013 et 1,8% à fin 2012.

SFR
Le THD représente 38,6% de sa base clientèle, 35,8% à fin 2017, 31,5% à fin 2016, 26,3% à fin 2015 et 26,5% à fin 2014. SFR n’arrive pas à suivre le rythme.

Hammett

  • Client Bbox fibre FTTH
  • *
  • Messages: 3 746
  • Bois Colombes (92)
Des faits & des chiffres sur l'Adsl, le THD, le mobile
« Réponse #2497 le: 11 décembre 2018 à 08:16:16 »
Synthèse des parts de marché sur le Ftth à fin septembre 2018. L'Arcep - qui vient de publier ses données - compte 4,315 millions de clients sur ce segment.

Dans ses publications, SFR compile l’ensemble des technologies très haut débit. La rubrique « SFR + Autres » est donc calculée en prenant le nombre total d’abonnements qui est publié par l’Arcep, auquel on retranche les chiffres publiés par Bouygues, Free, Orange.

Même si elle est encore confortable, Orange voit son avance se réduire. C’est quand même 5 points de moins sur 12 mois.Combien de temps va mettre Orange pour retrouver sa part de marché actuelle sur le fixe ? Free et Bouygues accélèrent au même rythme et prennent des parts de marché, Free est bien installé à la deuxième place. Bouygues progresse bien mais a quand même du retard...SFR + "Autres" progressent également mais plus petitement. En l'absence de chiffres, difficile de dire sérieusement qui de SFR ou "Autres" tire la machine. 

Sur un an, soit entre le T3 2017 et le T3 2018, Orange réalise 41,1% des nouveaux abonnements, contre 53,8% pour la période comprise entre le T3 2016 et le T3 2017. Logiquement, le marché se rééquilibre sérieusement. Pour Bouygues, c’est 18,2% et 12,1%. Pour Free, c’est 24,8% et 21,2%. Pour SFR & Autres, c’est 15,9% et 12,9%.



Précisions
- Les données (exprimées en milliers) sont compilées à partir des communiqués publiés par Bouygues, Free, Orange. SFR ne donne pas de chiffres pour le Ftth. 
- La catégorie « SFR + autres » est calculée en prenant le total des abonnements très haut débit "fibre optique de bout en bout" publié par l’ARCEP à fin septembre 2018 et en défalquant les totaux publiés par Bouygues, Free, Orange à fin septembre 2018.
- Pour lire le tableau : Orange est à 56% de parts de marché avec 2,418 millions de clients et un gain de 583 000 clients sur 12 mois soit une augmentation 31,8% de sa base clientèle du T3 2017 au T3 2018.

Hammett

  • Client Bbox fibre FTTH
  • *
  • Messages: 3 746
  • Bois Colombes (92)
Des faits & des chiffres sur l'Adsl, le THD, le mobile
« Réponse #2498 le: 12 décembre 2018 à 06:28:40 »
Alors que les opérateurs ont publié leurs résultats à fin septembre 2018, quelques statistiques sur le très haut débit peuvent en être tirées.

Lignes commercialisables
Le nombre de lignes commercialisables pour chaque opérateur (selon les chiffres des opérateurs et selon une définition "élastique" de commercialisable). Pour Bouygues, Free et Orange, il s’agit des lignes Ftth. Pour SFR, ce sont celle de son réseau ftth et câble upgradé (>= 100Mb/s).

Pour information, il y a également deux données de l’Arcep : l’évolution du nombre de lignes éligibles au Ftth et plus globalement l’évolution du nombre de ligne éligible au très haut débit (30 Mbit/s).

Orange poursuit sa dynamique et Free fait mieux que SFR. De son côté, l’ARCEP note : " Au 30 septembre 2018, 12,5 millions de logements étaient éligibles aux offres Ftth, soit une hausse de 31 % en un an. Les acteurs doivent toutefois encore intensifier leurs efforts pour atteindre les objectifs de couverture qu’ils se sont fixés. Au total, à la fin du 3 e trimestre 2018, 19,6 millions de logements étaient éligibles à des services à très haut débit, toutes technologies confondues, dont 13,5 millions en-dehors des zones très denses.".



Taux d’occupation
Le taux d’occupation est le rapport du nombre de clients par rapport au nombre de lignes "connectables". Free commence à engranger. Bouygues également et sont toujours en phase de conquête assez fortes.  Orange et SFR – eux - déploient autant qu’ils conquièrent de nouveaux clients



Hammett

  • Client Bbox fibre FTTH
  • *
  • Messages: 3 746
  • Bois Colombes (92)
Des faits & des chiffres sur l'Adsl, le THD, le mobile
« Réponse #2499 le: 19 décembre 2018 à 06:50:22 »
Après la publication des résultats des opérateurs à fin septembre 2018, il est possible de synthétiser l’évolution du chiffre d’affaire.

Précisions
- Les données (exprimées en milliards) sont compilées à partir des communiqués publiés par Bouygues, Free, Orange et SFR et représentent les données cumulées des trois premiers trimestres. 
- Le chiffre d'affaire d'Orange France a augmenté de 1,2% entre le T3 2017 et le T3 2018. 
- Les 3 premières colonnes indiquent le chiffre d'affaires annuel pour 2015, 2016 et 2017.



Le détail
Bouygues Telecom poursuit sa remontée financière, mais avec des clients qui lui rapportent moins. Bouygues est en train de reprendre ses distances avec Free.

Free est encore en baisse sur un an, ce qui constitue un quand même événement. Le chiffre d’affaires par client baisse également, il est passé derrière celui de Bouygues Telecom.

Orange France poursuit sa remontée positive, c’est tranquille, à l’image de sa politique commerciale plutôt modérée.

SFR voit son chiffre d’affaire continuer à baisser, mais c’est moins pire que lors des trimestres précédents. La conquête des nouveaux clients lui coute un bras.

Hammett

  • Client Bbox fibre FTTH
  • *
  • Messages: 3 746
  • Bois Colombes (92)
Des faits & des chiffres sur l'Adsl, le THD, le mobile
« Réponse #2500 le: 20 décembre 2018 à 06:27:39 »
Après la publication des résultats de Bouygues, Free, Orange et SFR, voici le tableau récapitulatif sur l’ARPU fixe et l’ARPU mobile à fin septembre 2018.



Précisions
- Les données (exprimées en euros) sont compilées à partir des communiqués publiés par Bouygues, Free, Orange et SFR à partir des moyennes trimestrielles. Pour le détail, se reporter à la définition de chaque opérateur.   
- Free, par pudeur, ne publie pas d’ARPU mobile. Pour ce tableau, c’est donc un calcul : chiffre d’affaire mobile / nombre de clients / nombre de mois.
- En fonction de nouvelles normes comptables, Orange calcule maintenant l’ARPO (chiffre d’affaire par offre) et plus l’ARPU (chiffre d’affaire par client), globalement, cela augmente sur le fixe, mais baisse sur le mobile, mais au final, c’est équivalent à l’ARPU. La présentation est différente.
- Pour lire le tableau : Orange déclare un ARPO fixe de 39,0€ en hausse de 3,2% sur 12 mois. 

Le détail
Bouygues Telecom, la baisse se poursuit sur le fixe et il faut noter une petite hausse sur les forfaits mobiles et qu’il est le seul dans ce cas. Sur le fixe, Bouygues gagne des clients, mais ils rapportent de moins de moins. Sa moyenne est de 22,7 contre 22,6 pour Free.

Free comme sur le trimestre précédent, est en forte baisse sur le fixe et le mobile, quand Free gagne des clients, cela se fait essentiellement via des promotions, et maintenant Free arrive à en perdre, et donc cela fini par avoir une incidence.
Afin de financer le mobile, l’Arpu fixe va devoir rester un à bon niveau, d’ou la sortie de la nouvelle box premium. Cela suffira-t-il et combien de temps cela lui prendra-t-il ?

Orange France, progresse fortement sur le fixe avec la montée en gamme de la fibre optique et les offres convergentes. Sur le mobile, c’est une baisse sur ce trimestre. En moyenne (fixe + mobile), il présente le meilleur chiffre des 4 opérateurs. En contrepartie, ses parts de marché s’effritent sur le mobile.

SFR, baisse sur le fixe et le mobile. Même le très haut débit n’arrive pas à tirer la locomotive. SFR regagne des clients et ceux qui restent ne dépensent pas assez. Sur le fixe, un client Free rapporte même un peu plus, c’est dire…

Hammett

  • Client Bbox fibre FTTH
  • *
  • Messages: 3 746
  • Bois Colombes (92)
Des faits & des chiffres sur l'Adsl, le THD, le mobile
« Réponse #2501 le: 02 janvier 2019 à 08:41:38 »
Comme souvent, le début d’année est l’occasion de revenir sur quelques faits importants (hors parts de marché) de l’année écoulée.

1/ Bouygues Telecom, Free et le new deal mobile

Bouygues Telecom
Bouygues Telecom a retrouvé des couleurs commerciales et financières et se propose même d’être un acteur de la consolidation du des télécoms. Bouygues et en effet cité comme l’acheteur possible de SFR. Toutefois, ce ne sera pas avant plusieurs mois, avec le lancement du processus de l’attribution des futures licences 5 G, le timing empêche les opérateurs de discuter entre eux. Reste à voir si SFR est vendeur.

Free
Free a lancé son offre mobile en Italie avec succès. Toujours en Italie, Il a participé aux enchères sur la 5G. En France, sa nouvelle box est enfin sortie 8 ans après la Freebox V6. A ce jour avant d’être un succès commercial, ce sera surtout un succès pour faire grimper l’ARPU.

New Deal mobile
En début d’année 2018, un accord a été signé entre les quatre opérateurs de téléphonie mobile et l'Etat afin d' assurer une meilleure couverture en France et qui prévoit 3 milliards d’investissements supplèmentaires en trois ans pour 5.000 installations supplèmentaires par opérateur.
A terme, il ne devrait donc plus y avoir (enfin) de zones blanches et la qualité de service devrait également être au rendez-vous, l'accord prévoit de couvrir 30 000 kilomètres lignes SNCF et de passer les sites 2G/3G vers la 4G.

En contrepartie, l’Etat renonce à faire payer les licences de téléphonie mobile. Le renouvellement sera donc automatique. Les licences arrivent à échéance en 2021 pour SFR et Orange, en 2024 pour Bouygues Telecom et en 2030 pour Free. Par ailleurs, l’accord étant contraignant, s’il n’est pas respecté, il pourrait y aura des sanctions.

Hammett

  • Client Bbox fibre FTTH
  • *
  • Messages: 3 746
  • Bois Colombes (92)
Des faits & des chiffres sur l'Adsl, le THD, le mobile
« Réponse #2502 le: 03 janvier 2019 à 08:47:21 »
Comme souvent, le début d’année est l’occasion de revenir sur quelques faits importants (hors parts de marché) de l’année écoulée.

2/ Orange, SFR et la 5G

Orange
Orange a renouvelé le mandat de Stéphane Richard pour 3 ans. Toutefois, une épée de Damoclès pèse sur ce renouvellement : les suites de l’affaire Tapie. Si Stéphane Richard est condamné, il devra démissionner.
Autres procès, Le 6 mai 2019 au tribunal correctionnel de Paris commencera le procès de Didier Lombard (son ancien pdg), de France Telecom/Orange comme personne morale et de six autres dirigeants et cadres pour harcèlement moral, une - sale - première en France, après la crise des 35 suicides en 2008 et 2009 à France Telecom. Le procès s'étalera sur 21 audiences, jusqu'au 2 juillet 2019.
Orange va arrêter la commercialisation du téléphone fixe analogique (RTC) mi-novembre 2018 et l’extinction du service progressivement à partir de 2023. L'année 2018 a été tant commercialement que financièrement une année de consolidation. Rien d'exceptionnel, cela roule.

SFR
SFR/Altice a essentiellement passé son temps à se réorganiser afin de réduire sa dette de 31 milliards. Tout d’abord, il a séparé ses activités américaines de ses activités européennes. Celles-ci sont organisées en trois entités : Altice France, Altice International (active au Portugal, en Israël et en République dominicaine) et une nouvelle filiale de télévision payante.
Altice va créer SFR FTTH avec des partenaires financiers. Cette filiale regrouperait ses actifs dans les zones dites moyennement pour un total de 4 millions de lignes.
Toujours dans son cadre de réorganisation, SFR et Orange pourrait discuter d’une reprise d’Altice Studio par Orange.
Enfin, SFR et Orange ont trouvé un accord sur le partage des villes moyennes pour le déploiement du très haut débit. SFR récupère 1,2 million de prises supplèmentaires en plus des 1,4 millions déjà prévues et retrouve donc quasiment les 20% du départ. Après le new deal dans les Télécoms, la pression était forte et depuis l’abandon par SFR de sa volonté de fibrer seul, il ne restait que cette solution à SFR pour sortir par le haut.

5G
En France la position du gouvernement sur le 5G n’est pas connue. Les détails sur l'attribution des fréquences sont attendus courant 2019. Dans le cadre du new deal dans le mobile, le gouvernement a créé un cadre gagnant-gagnant : renouvellement des fréquences actuelles contre des engagements de couverture de territoire. Pour les opérateurs, au vu des investissements actuels pour le déploiement du très haut débit, ce serait le chemin à suivre pour la 5G en France. Dans le cas où le gouvernement lancerait un processus d’enchères, cela pourrait accélérer la recomposition et la consolidation du secteur.

Hammett

  • Client Bbox fibre FTTH
  • *
  • Messages: 3 746
  • Bois Colombes (92)
Des faits & des chiffres sur l'Adsl, le THD, le mobile
« Réponse #2503 le: 10 janvier 2019 à 06:59:20 »
Après la publication de l’observatoire de l’AFNR au 31 décembre, un récapitulatif sur les supports 4G en service via l’observatoire 2G, 3G et 4G publié par l’ANFR.

Orange et Bouygues Telecom et SFR annoncent couvrir 98% de la population et Free 92%.

Avec 64,373 sites au total, le cumul des supports 4G en service augmente de 5,7% par rapport à fin décembre 2018 (5,1% sur le T3, 5,3% sur le T2, 5,0% sur le T1) et de 22,8 % entre décembre 2017 et décembre 2018 (24,5 à fin septembre, 26,5% à fin juin, 34,9% a fin mars 2018). 
La tendance est à la décélération douce.

A noter que pour l'ANFR : "Certains des sites autorisés dans les différentes bandes de fréquences sont mutualisés et utilisent donc un même support. Ceci explique pourquoi la somme des sites autorisés par bande de fréquences n’est pas égale à la totalité des sites 4G autorisés."



Sur 12 mois, Orange a rattrapé son retard et a très sensiblement augmenté son avance avec la volonté d'être le meilleur tant en qualité qu'en couverture. Bouygues et SFR via leur mutualisation ont légèrement freiné, mais dans ce couple, c’est SFR qui mène la danse, alors que c'était Bouygues il y a un an. Free garde la cadence, mais n’a de toute façon pas le choix.

Hammett

  • Client Bbox fibre FTTH
  • *
  • Messages: 3 746
  • Bois Colombes (92)
Des faits & des chiffres sur l'Adsl, le THD, le mobile
« Réponse #2504 le: 14 janvier 2019 à 07:25:00 »
L'Arcep vient de publier son "Observatoire des marchés des communications électroniques en France 3eme trimestre 2018 - résultats définitifs".

1- Nombre d’abonnements haut et très haut débit (chiffres Arcep)


Evolutions
Globalement, sur les 12 derniers mois le marché poursuit sa croissance avec un taux de 2,5%, c’est baisse régulière par rapport aux trimestres précédents. Sur les douze derniers mois la croissance est de 699 000 nouveaux abonnements. Sur le dernier trimestre, l'ARCEP calcule 243 000 nouveaux clients.

Le nombre d'abonnements à haut débit s'élève à 20,559 millions, soit un recul de 1,158 000 sur un an et une baisse de 573 000 sur le trimestre. La tendance est toujours à une forte baisse. 

Le nombre d'abonnements à très haut débit s'élève à 8,351 millions, soit une hausse de 1,860 million (dont 1,418 million pour le Ftth) sur un an et une hausse de 504 000 (dont 378 000 pour le Ftth) sur le trimestre.

Pour l’ARCEP : "Depuis deux ans, la croissance annuelle du très haut débit (76% ce trimestre contre 68% un an auparavant) provient très majoritairement de celle des d’accès en fibre optique de bout en bout (4,3 millions, +1,4 million au troisième trimestre 2018), qui représente désormais un peu plus de la moitié des abonnements à très haut débit. Au total, deux abonnements internet à très haut débit sur trois bénéficient d’un débit supérieur ou égal à 100 Mbit/s, soit 5,6 millions.
Fin septembre 2018, le nombre de souscriptions au très haut débit représente 44% du nombre de logements éligibles (+6 points en un an), soit 19,0 millions. Parmi ces derniers, 12,4 millions de logements sont éligibles à la technologie FttH (+30% en un an).
".

2- Récapitulatif calculé à partir des communiqués des FAI


Précisions
- Les données (exprimées en milliers) sont compilées à partir des communiqués publiés par Bouygues, Free, Orange et SFR. 
- La catégorie « autres » est calculée en prenant le total des abonnements haut et très haut débit publié par l’ARCEP à fin septembre 2018 et en défalquant les totaux de Bouygues, Free, Orange et SFR à fin septembre.
- On y trouve donc par exemple les opérateurs DCOM, il y a également les opérateurs professionnels et les opérateurs locaux, les FAI alternatifs.
- Pour lire le tableau : Orange est à 40,3% de parts de marché avec 11,639 millions de clients et a recruté 235 000 nouveaux clients entre le T3 2017 et le T3 2018, soit une augmentation de 2,1% de sa base clientèle. 

Hammett

  • Client Bbox fibre FTTH
  • *
  • Messages: 3 746
  • Bois Colombes (92)
Des faits & des chiffres sur l'Adsl, le THD, le mobile
« Réponse #2505 le: 16 janvier 2019 à 06:49:49 »
Un point sur quelques données autour du dégroupage.

Chiffres de l’ARCEP : les NRA
L’ARCEP compte 13 861 NRA dégroupés (chiffres du 31 mars), soit 95,5% de la population qui est couverte par un NRA dégroupé (95,2% à fin 2017, 93,9% à fin 2016), il reste 5 937 NRA à dégrouper.

A ce jour, pour Ariase, Bouygues est à 2,476 NRA de dégroupés en propre, SFR à 9,187 et Free à 10,468. L’Arcep compte 13,861 NRA et Orange de son coté en équipe 20,328.

Non dégroupés
Bouygues Telecom, Free et SFR ne donnent pas de chiffres, ceux du tableau sont issus des calculs de François04 qui le calcule pour Free.
Free va-t-il arriver à passer sous les 1% de clients en non-dégroupés ?

Abonnement téléphonique Orange
Chez Orange, (il n’y a pas de dégroupage), le tableau indique le nombre de clients à Orange l’abonnement téléphonique. C’est une baisse de 6,5% sur les neufs derniers mois et de 43,6% en 5 ans et bien sur une grosse perte de revenus pour l'opérateur historique. 



(en milliers)

Hammett

  • Client Bbox fibre FTTH
  • *
  • Messages: 3 746
  • Bois Colombes (92)
Des faits & des chiffres sur l'Adsl, le THD, le mobile
« Réponse #2506 le: 21 janvier 2019 à 07:18:25 »
Mi-décembre l’Arcep a publié son rapport annuel (arrêté à fin 2017) sur le marché des entreprises. L’occasion de faire ressortir quelques statistiques.

1/ Evolution du chiffre d’affaires et % en parts de marché


Avec les données de l’Arcep (fin 2017) sur le chiffre d’affaires ainsi que celles de Orange et SFR, il est possible de définir ce que réprésentent les opérateurs sur le secteur des entreprises. Bouygues Telecom ne publie pas de chiffres sur son activité entreprise et Free n’est pas officiellement sur ce segment.

Entre 2016 et 2017, Orange poursuit sa domination sur le secteur Entreprise, car comme sur d’autres segments SFR dégringole et Bouygues Telecom et les autres acteurs en profitent à la marge. Chez Orange le secteur Entreprise représente 17,9% en 2016 et 18% en 2017, pour SFR c’est respectivement 11% et 10,8%.

Marco POLO

  • Client Free fibre
  • *
  • Messages: 2 192
  • FTTH 1 Gb/s sur Paris (75)
Des faits & des chiffres sur l'Adsl, le THD, le mobile
« Réponse #2507 le: 21 janvier 2019 à 15:33:05 »
...Free n’est pas officiellement sur ce segment...
Et Online ? Il fut un temps où nous avions un syndic abonné chez eux ! 

 

Mobile View