Auteur Sujet: Visite de l'ancien Centre Radio-Électrique PTT de Sainte-Assise (77)  (Lu 50195 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

corrector

  • Invité
Le Centre Radio-Électrique PTT de Sainte-Assise (77)
« Réponse #36 le: 01 janvier 2014 à 01:24:08 »
Si des plaisantins utilisaient la route pour balancer un câble sur l'antenne afin de la mettre à la terre au niveau de la route, que se passerait-il?

Bensay

  • Technicien Orange ADSL / FTTH / MIC
  • Client Orange Fibre
  • *
  • Messages: 687
  • Val D'oise
Le Centre Radio-Électrique PTT de Sainte-Assise (77)
« Réponse #37 le: 01 janvier 2014 à 01:54:32 »
Si des plaisantins utilisaient la route pour balancer un câble sur l'antenne afin de la mettre à la terre au niveau de la route, que se passerait-il?

Une forte diminution du rendement radioélectrique de l'antenne , possiblement compensé par les variateurs "qui sont l'équivalent des "boites de Couplages" des Radioamateurs.

Dans tout les cas la mise a la terre ne pourrait être parfaite , et le nouveau câble ajouté deviendrait un radiant supplèmentaires de l'antenne si bien adapté.

Cdt

Bensay

Leon

  • Client SFR sur réseau Numericable
  • Modérateur
  • *
  • Messages: 4 140
Le Centre Radio-Électrique PTT de Sainte-Assise (77)
« Réponse #38 le: 01 janvier 2014 à 08:40:00 »
Bonne année 2014 à tous!

Merci à Vivien pour ce reportage!
Est-ce qu'il ne serait pas mieux de le placer dans la section "radio"?

Si des plaisantins utilisaient la route pour balancer un câble sur l'antenne afin de la mettre à la terre au niveau de la route, que se passerait-il?
Je ne suis pas certain qu'ils y réussissent. Tout d'abord, je pense que ça serait rapidement détecté par les appareils qui pilotent les antennes.
Ensuite, si ça n'est pas détecté et que l'antenne veut èmettre à pleine puissance, le câble apporté risque fort de fondre. En effet, la puissance à dissiper est importante. Il suffit de regarder la section des "radiants" pour ce genre d'antenne basse fréquence. Chaque radiant est composé d'un faisceau d'une dizaine de câbles de bonne section.

Pour la sécurité à proximité des antennes, c'est un problème réel. Je ne sais pas si c'est le cas ici, mais cette raison peut justifier à elle seule la fermeture de la route. La sécurité n'est pas seulement valable pour les êtres vivants, mais aussi et surtout pour les appareils électroniques. Une voiture à quelques dizaines de mètres de ce genre d'antenne qui èmet à pleine puissance a de forte chance de ne plus fonctionner! Il y a des règles a respecter sur la puissance maximale rayonnée en espace accessible au public. Ca peut expliquer aussi la fermeture de la route, si une nouvelle antenne doit passer au dessus.
Et la puissance du champ électromagnétique s'atténue beaucoup quand on s'éloigne un peu de l'antenne. Le champ à 500m est bien moins élevé qu'à 50m! Même si ces antennes permettent de communiquer à l'autre bout du monde.

Leon.

vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 28 796
    • Twitter LaFibre.info
Le Centre Radio-Électrique PTT de Sainte-Assise (77)
« Réponse #39 le: 01 janvier 2014 à 13:33:15 »
C'est déplacé dans la section "Wimax / Satellite / radioamateur" !

Bensay

  • Technicien Orange ADSL / FTTH / MIC
  • Client Orange Fibre
  • *
  • Messages: 687
  • Val D'oise
Le Centre Radio-Électrique PTT de Sainte-Assise (77)
« Réponse #40 le: 01 janvier 2014 à 13:34:47 »
C'est déplacé dans la section "Wimax / Satellite / radioamateur" !

Je viens de voir ça :)
Passé en Section Sat au lieu de réseau Orange.

Tu es équiper en VLF Vivien ?

Cdt

Bensay

vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 28 796
    • Twitter LaFibre.info
Le Centre Radio-Électrique PTT de Sainte-Assise (77)
« Réponse #41 le: 01 janvier 2014 à 13:40:00 »
VLF = Very low frequency

Non, je ne suis pas équipé en VLF.

Savez vous si les 10 antennes de 250 mètres ont été posées par les militaires où si elles étaient déjà existant à l'époque où cela appartenait à France Telecom ?

Les 10 antennes des militaires sont bien visible sur cette vue : Le centre formé par 4 antennes n'est pas boisé et un shlelter est présent en son centre.

Chaque pylône de 25m a des câbles tendus dans les 4 directions ce qui laisse apparaître un croix au niveau de chaque pylône.
On vois bien que la route coupe le troisième bloc de 4 antennes.


Bensay

  • Technicien Orange ADSL / FTTH / MIC
  • Client Orange Fibre
  • *
  • Messages: 687
  • Val D'oise
Le Centre Radio-Électrique PTT de Sainte-Assise (77)
« Réponse #42 le: 01 janvier 2014 à 13:54:26 »
Une voiture à quelques dizaines de mètres de ce genre d'antenne qui èmet à pleine puissance a de forte chance de ne plus fonctionner! Il y a des règles a respecter sur la puissance maximale rayonnée en espace accessible au public. Ca peut expliquer aussi la fermeture de la route, si une nouvelle antenne doit passer au dessus.
Et la puissance du champ électromagnétique s'atténue beaucoup quand on s'éloigne un peu de l'antenne. Le champ à 500m est bien moins élevé qu'à 50m! Même si ces antennes permettent de communiquer à l'autre bout du monde.

Leon.

Techniquement dans les calcul pour le DREP : CALCUL DE ZONE - DANGER DES RAYONNEMENTS NON IONISANTS

http://inforadio.free.fr/articles.php?lng=fr&pg=112

L'on ce retrouve avec ceci :

Distance de sécurité = [racine carrée ( 30 x k x P x G)] / E ref

Distance de sécurité = [racine carrée ( 30 x 2 x 23000 x 3)] / 87

2034.69899494/87

soit environs ~ 23 , 24m de l'antenne.
Cette distance de sécurité est à appliquer en tout point de l'antenne.

A savoir qu'ici le Haubanage joue aussi dans le calcul et la distance max.

Cdt

Bensay

vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 28 796
    • Twitter LaFibre.info
Le Centre Radio-Électrique PTT de Sainte-Assise (77)
« Réponse #43 le: 01 janvier 2014 à 14:32:37 »
Le site Raconte-moi la radio réalisé par Pierre Dessapt, nous donne des photos d'époque de la station transcontinentale.
J'imagine que soit le bâtiment a été détruit, soit c'est un bâtiment qui est dans la partie militaire :


La station transcontinentale
L'èmetteur et le bâtiment d'exploitation


Les images ci-dessous montrent le bâtiment principal de la station :

(Image Encyclopédie Pratique de Mécanique et d'Electricité QUILLET - 1928)

Il comportait la salle des èmetteurs avec les groupes HF, une salle pour les groupes électrogènes de secours, les locaux d'entretien, une salle de veille et des bureaux.

Le bâtiment était construit sous l'antenne qui était en 2 parties et permettait soit une émission unique soit des émissions multiples suivant le couplage des èmetteurs.

Cette station était équipée de 4 alternateurs hautes fréquences entraînés par des moteurs à courant continu (moteurs shunt) :
- 2 de 250 kW antenne (3000 t/min - 20,4 kHz)
- 2 de 500 kW antenne (2500 t/min - 15 kHz).

Les installations étaient équipées d'Alternateurs Haute Fréquence conçu par Messieurs Béthenod et Latour et réalisé par la Société Alsacienne de Constructions Mécaniques (SACM) à Belfort.

L'image ci-contre montre l'une des 2 machines de 500 kW de l'èmetteur transcontinental :

Alternateur HF de 500 kW (cl. Société française radioélectrique)


Salle d'émission - Alternateurs à Haute fréquence de 500 kW :


Convertisseur d'alimentation du moteur à CC à vitesse variable de l'alternateur HF :


Salle d'émission - selfs d'accord en Tesla :




L'alimentation électrique était assurée par le réseau (Centrale thermique de Montereau à proximité) et par des groupes diesels de secours :
- 2 groupes de 1500 CV (1100 kW)
- 2 groupes de 90 CV (66 kW)

Station électrique de secours de Sainte-Assise :


Groupes Diesels de secours :
(2 groupes de 1800 ch et 2 groupes de 90 ch)


Détails d'un des 2 groupes de 1800CV : (groupe non encore monté sur la photo précédente)


Vue arrière du groupe ci-dessus :




L'antenne

L'antenne de la station transcontinentale était de type en nappe. C'était une installation dont on imagine mal aujourd'hui, les dimensions gigantesques.

Elle comportait 20 fils parallèles portés par 16 pylônes métalliques haubanés de 250 m de hauteur et distants de 400 m. Elle couvrait une surface de 2,8 km de long sur 400 m de large.


Antenne de la station transcontinentale.  Vue d'ensemble des pylones de 250m et détail d'un encrage :




Schéma de couplage d'un alternateur de 250 kW avec l'antenne :


Accroissement de la tailles des antennes des grands èmetteurs français de 1915 à 1921
L'antenne de Sainte-Assise était de même type mais 2 fois plus grande que celle de LYON la DOUA.

LYON-la-Doua (200kW)


BORDEAUX-Lafayette (500 kW)


PARIS - Sainte Assise (1500 kW)



la prise de terre

La prise de terre de la station transcontinentale de Sainte-Assise de type "à terres multiples équilibrées" était une structure énorme constituée de 80 km de fil de cuivre enterrée sous l'antenne et couvrant une superficie de 180 hectares comme l'antenne.


Sources :
- Le Dictionnaire des Inventeurs et des Inventions - LAROUSSE
- Encyclopédie Pratique de Mécanique et d'Electricité QUILLET - 1928
- La Science et la Vie N° 58 de septembre 1921

corrector

  • Invité
Champs à distance d'une antenne linéaire
« Réponse #44 le: 02 janvier 2014 à 01:29:31 »
Techniquement dans les calcul pour le DREP : CALCUL DE ZONE - DANGER DES RAYONNEMENTS NON IONISANTS

http://inforadio.free.fr/articles.php?lng=fr&pg=112

L'on ce retrouve avec ceci :

Distance de sécurité = [racine carrée ( 30 x k x P x G)] / E ref

Distance de sécurité = [racine carrée ( 30 x 2 x 23000 x 3)] / 87

2034.69899494/87

soit environs ~ 23 , 24m de l'antenne.
Cette distance de sécurité est à appliquer en tout point de l'antenne.
Ces formules sont basées sur une antenne ponctuelle.

J'ai un peu mal avec l'idée qu'en éloignant un point d'une droite la tension diminue. ;)

corrector

  • Invité
Le Centre Radio-Électrique PTT de Sainte-Assise (77)
« Réponse #45 le: 02 janvier 2014 à 02:14:11 »
Pour la sécurité à proximité des antennes, c'est un problème réel. Je ne sais pas si c'est le cas ici, mais cette raison peut justifier à elle seule la fermeture de la route. La sécurité n'est pas seulement valable pour les êtres vivants, mais aussi et surtout pour les appareils électroniques. Une voiture à quelques dizaines de mètres de ce genre d'antenne qui èmet à pleine puissance a de forte chance de ne plus fonctionner! Il y a des règles a respecter sur la puissance maximale rayonnée en espace accessible au public. Ca peut expliquer aussi la fermeture de la route, si une nouvelle antenne doit passer au dessus.
Et la puissance du champ électromagnétique s'atténue beaucoup quand on s'éloigne un peu de l'antenne. Le champ à 500m est bien moins élevé qu'à 50m! Même si ces antennes permettent de communiquer à l'autre bout du monde.
Je pensais que c'était un problème d'électrostatisme et pas électromagnétisme.

Une voiture ne tombe pas en panne quand elle passe sous une ligne THT.

corrector

  • Invité
Le Centre Radio-Électrique PTT de Sainte-Assise (77)
« Réponse #46 le: 02 janvier 2014 à 02:45:46 »
J'ai fait un schéma pour expliquer ce que je voulais dire :
- le trait noir représente un morceau d'une antenne très longue
- le rond noir est un bonhomme ou un objet
- la zone en blanc autour du rond noir est une zone absolument interdite (risque d'électrocution)
- la zone rouge est la zone de danger si une antenne de puissance donnée est dans cette zone

Le diamètre de la zone rouge est la distance de sécurité d donnée par la formule (24 m selon Bensay).

Premier schéma le bonhomme se rapproche autant que permis par la règle "le point le plus proche de l'antenne".

Quand le bonhomme se rapproche encore de l'antenne, ce n'est pas l'antenne entière mais une petite partie (représentée en pointillé jaune) qui est dans la zone rouge. Donc c'est uniquement sur ce morceau d'antenne qu'on devrait faire le calcul de distance de sécurité (ou plutôt de champ électrique "E ref"). Cette partie d'antenne fait peut être le dixième de la longueur totale de l'antenne, ce qui donne une distance de sécurité bien moins importante (en tenant compte du champ le plus grand possiblement créé par le reste de l'antenne).

Sans faire le calcul même approché, on sent bien qu'on obtient bien mieux que l'application de la formule de la distance au point le plus proche de l'antenne.

Ce mode de calcul le point le plus proche de l'antenne" n'est donc pas simplement sécurisant, il est très pessimiste.

Leon

  • Client SFR sur réseau Numericable
  • Modérateur
  • *
  • Messages: 4 140
Le Centre Radio-Électrique PTT de Sainte-Assise (77)
« Réponse #47 le: 02 janvier 2014 à 09:09:41 »
Je pensais que c'était un problème d'électrostatisme et pas électromagnétisme.

Une voiture ne tombe pas en panne quand elle passe sous une ligne THT.
C'est tout le problème de la "compatibilité électromagnétique". Je suis d'accord que les équipements électroniques peuvent avoir des problèmes suite à des décharges électrostatiques, mais ça n'est qu'une "petite portion" de tous les problèmes de compatibilité électromagnétique.
Je travaille personnellement dans l'électronique embarquée pour l'automobile, donc je connais un peu le problème, même si la compatibilité électromagnétique (CEM) n'est pas directement mon métier. Et je te confirme que au delà d'un certain champ radio électromagnétique, un véhicule n'a aucune chance de fonctionner correctement. Mais à un niveau de champ électromagnétique bien plus élevé que ceux autorisés. Les calculateurs de le voiture ne peuvent plus communiquer entre eux, car les faisceaux du véhicule font "antenne", et les protections mises en place (filtres, etc...) n'arrivent plus à contrer la puissance radio reçue. Certes, dans ces mêmes conditions, un véhicule militaire avec beaucoup plus de protections (blindage électromagnétique omniprésent sur les faisceaux et calculateurs) continuera à fonctionner, mais ça n'est pas le même monde, ni le même prix!

A procimité d'une ligne très haute tension, certes, le champ électrique reste élevé, mais la puissance électromagnétique rayonnée reste faible, et décroit très rapidement. La puissance rayonnée (onde radio) est infiniment plus faible qu'à côté de grosses antennes d'émission basse fréquence. Pourquoi? Tout d'abord à cause de la fréquence; il faut se rappeler que la puissance rayonnée augmente avec la fréquence, pour une valeur de champ électrique donnée. Donc on compare ici du 50Hz avec des dizaines de kHz.
Ensuite, il y a une énorme différence entre des grosses antennes et une ligne très haute tension. L'antenne est conçue pour rayonner (onde radio) la majorité de la puissance qui y transite. A l'opposé, une ligne haute tension est conçue pour transporter la puissance, pas pour la rayonner (et donc la perdre). Les pertes par rayonnement sont très faibles dans un réseau électrique 50Hz.

Pour finir avec ton schéma, ça n'est pas chaque point de l'antenne qui rayonne, mais l'ensemble de l'antenne.
Donc le critère décrit au dessus n'est pas pessimiste, mais bien réaliste. C'est la proximité avec n'importe quel point de l'antenne qui compte.

Leon.

 

Mobile View