Auteur Sujet: Corsica Fibra  (Lu 5930 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

tdamienjd

  • Client Free adsl
  • *
  • Messages: 1 884
    • Twitter @tdamienjd
Corsica Fibra
« le: 08 novembre 2018 à 16:56:28 »
La Fibre pour 100% des Corses d’ici 2023

Une convention de Délégation de Service Public qui scelle le partenariat entre la Collectivité de Corse et SFR

Gilles SIMEONI, Président du Conseil exécutif de la Collectivité de Corse, et Alain Weill Président Directeur Général de Altice France pour SFR Collectivités officialisent aujourd’hui la signature de la Délégation de Service Public relative à la mise en place du réseau Très Haut Débit de la Corse et permettant l’accès au Très Haut Débit via la Fibre Optique sur l’ensemble du territoire corse.

Attribuée lors du vote de l’Assemblée de Corse du 29 juin dernier, la Collectivité de Corse et SFR Collectivités officialisent ce jour la signature de la Délégation de Service Public concessive d’une durée de 30 ans.

Cette signature permet la création de la société de projet « Corsica Fibra » dont le rôle est d’assurer la conception, le financement, la construction, la commercialisation, l’exploitation et la maintenance du réseau à Très Haut Débit de la Corse. La Collectivité de Corse a autorisé à ce que la Caisse des Dépôts et Consignations puisse participer au capital social de « Corsica Fibra » au titre d’actionnaire minoritaire.

Durant les cinq prochaines années, près de 170 000 prises Très Haut Débit seront construites (en dehors de la Communauté d’Agglomération de Bastia, la commune de Biguglia, et la Communauté d’Agglomération du Pays Ajaccien).

Le réseau Très Haut Débit pour la Corse desservira près de 170 000 foyers, établissements publics et entreprises d’ici cinq ans. Près d’un demi-million de kilomètres de Fibre Optique seront nécessaires à son déploiement sur l’ensemble de la Corse.

Le plan de financement mobilise 275 millions d’euros d’investissement, dont 52 millions d’euros de subvention publique (soit 18,9% du coût d’investissement). L’investissement total porté par SFR Collectivités et sa filiale « Corsica Fibra » sur la durée totale de la Délégation de Service Public est de 327 millions d’euros. Surles 52 millions d’euros de subvention publique, le PEI apportera 6,84 millions d’euros, et le Fond pour la Société numérique via le Plan France Très Haut Débit apportera quant à lui 28 millions d’euros. L’autofinancement de la Collectivité de Corse s’élève à 17,62 millions d’euros.

Le projet ambitieux vise à couvrir 100% du territoire (hors zones d’investissement privé de la CAB, la CAPA et Biguglia) en Fibre Optique en seulement cinq ans. En attribuant le projet à SFR Collectivités, le nombre de prises déployées a été très significativement étendu (près de 170 000 prises) dans un délai de déploiement écourté. Il convient de rappeler ici que le cahier des charges initial prévoyait dans sa tranche ferme le déploiement de 30 000 prises en trois ans, alors que le contrat actuel prévoit un déploiement de près de 90 000 prises en trois ans.

Pour une Corse attractive et solidaire
Pour réaliser les travaux, les entreprises insulaires spécialisées dans le génie civil et la construction de réseaux de télécommunication seront mobilisées au côté de « Corsica Fibra ». Jusqu’à 290 emplois seront mobilisés dans les cinq prochaines années, correspondant à la période de construction du réseau, dont la très grande majorité sera des emplois locaux chez des partenaires basés en Corse.

Quel réseau va construire et commercialiser « Corsica Fibra » ?
« Corsica Fibra » déploiera un réseau en Fibre Optique à Très Haut Débit, appelé aussi réseau FTTH, qui sera déployé jusqu’à l’intérieur des logements pour les Corses (foyers, entreprises, administrations, établissements scolaires, …). Le débit du réseau offert par « Corsica Fibra » ira jusqu’à 1Gbit/s, soit 60 fois plus rapide que le réseau ADSL actuel.

344 communes, regroupant la moitié de la population, seront desservies par « Corsica Fibra ».

170 069 prises FTTH seront construites selon le calendrier suivant :
- 2019 : 10 079 prises
- 2020 : 39 958 prises
- 2021 : 40 057 prises
- 2022 : 40 030 prises
- 2023 : 39 945 prises (fin du déploiement).

Le réseau de « Corsica Fibra » est dimensionné pour permettre d’intégrer les constructions de nouveaux logements prévus pendant la période des travaux


Communiqué de presse, Altice SFR, 08/11/2018
« Modifié: 17 mars 2020 à 07:42:23 par Nico »

vida18

  • Client Orange Fibre
  • *
  • Messages: 2 704
  • Vierzon (18)
Corsica fibre
« Réponse #1 le: 03 avril 2019 à 08:00:00 »
Fibre optique : soupçons de favoritisme sur le plus gros marché public de Corse

Une enquête préliminaire a été ouverte sur les conditions d’attribution du chantier de l’installation de la fibre optique, accordé à SFR par la Collectivité de Corse. « Ce marché a été attribué au mieux disant », assure le chef de l’exécutif insulaire.

La justice a décidé de passer au crible un chantier pharaonique à l’échelle de la Corse : l’équipement de l’intérieur de l’île en Internet à très haut débit grâce à l’installation de la fibre optique. Selon nos informations, le parquet de Bastia (Haute-Corse) a lancé à la fin de l’année dernière une enquête préliminaire pour des soupçons de « favoritisme ».

Les investigations ont été confiées à la police judiciaire d’Ajaccio. Une affaire ultrasensible compte tenu des acteurs en présence. D’un côté, la collectivité de Corse, gérée par les nationalistes depuis 2015. De l’autre, SFR, l’un des acteurs économiques majeurs des télécommunications et des médias. Magistrats et enquêteurs s’interrogent sur les conditions d’attribution de cet énorme marché et sur d’éventuelles contreparties. « Nous en sommes aux prémices. Il convient de rester prudent », indique-t-on de source proche de l’enquête.

Ce marché, SFR l’a remporté aux dépens d’Orange, opérateur historique sur l’île, et de Covage, spécialisé dans la construction de fibre optique. Le 8 novembre 2018, le président du conseil exécutif de Corse, l’autonomiste Gilles Simeoni, et le PDG du groupe Altice France (groupe SFR), Alain Weill, signaient à Ajaccio une délégation de service public de trente ans.

«Corsica fibra»

Enjeu : fournir à « 100 % des Corses de la fibre d’ici à 2023 ». Jusqu’à présent, seuls les cinq plus grands centres urbains de Corse, dont Bastia et Ajaccio, disposent du haut débit. Le projet, qui nécessitera d’importants travaux d’infrastructures - il s’agit du chantier phare de la mandature - doit acheminer dans un délai de cinq ans la fibre optique dans des endroits reculés et montagneux. Un projet qui va bénéficier à 344 communes et offrir 290 emplois directs. Le budget d’une telle installation prévoit 275 millions d’euros d’investissements dont 52 millions d’euros de subventions publiques, réparties entre Collectivité de Corse, Etat et Union européenne.

De son côté, comme c’est l’usage, SFR a créé une société, baptisée « Corsica fibra », pour concevoir, financer, construire et exploiter le futur réseau qui à terme doit bénéficier à tous les opérateurs. Selon nos informations, celle-ci a fait appel à trois entreprises insulaires spécialisées en génie civil qui se sont rassemblées en un groupement. Or, en Corse, on sait ce secteur en forte tension dès que des subventions publiques sont injectées dans l’économie.

Gilles Simeoni «très surpris par l’information»

Les premiers coups de pelles ont retenti à la fin de l’année dernière, époque à laquelle les services de police ont commencé à s’intéresser au sujet. « Même si l’Assemblée de Corse semble avoir pris le maximum de garanties, elle n’est pas assurée du succès technique et paierait le prix politique des retards ou malfaçons », relève une note policière.

Sollicité par notre journal, Gilles Simeoni, le président du conseil exécutif de Corse, se dit « très surpris par l’information, tout en en prenant acte » et se tient « à la disposition de la justice dès lors que l’enquête [lui] sera signifiée. L’instruction générale et constante donnée aux services est de se montrer très vigilant et sourcilleux dès qu’il s’agit de commandes publiques, assure Simeoni. Le marché a été attribué au mieux-disant et nous avons cherché à prendre toutes les garanties juridiques et financières pour que SFR respecte ses engagements, notamment en termes de délais et de réalisation des prestations. »

Chez SFR, on affirme « ne pas voir ce qui pourrait concerner l’entreprise ». « La réponse à cet appel d’offres a été faite dans un processus formel et très encadré », observe Arthur Dreyfuss, le porte-parole de SFR. Il ajoute : « Celle-ci a été en tout point conforme aux vingt-cinq autres appels d’offres auxquels nous avons participé ces deux dernières années ». Le porte-parole souligne que SFR a gagné le déploiement de la fibre dans huit départements depuis 2017. « Dans toutes ces collectivités, faire appel à des entreprises locales est un standard de marché pratiqué par tous les opérateurs », ajoute-t-il.

Lors de son discours de Bastia, le 7 février 2018, le chef de l’Etat avait fait de ce chantier une priorité de l’Etat. Alors qu’il se rend de nouveau sur l’île jeudi, Emmanuel Macron ne manquera pas de faire le point sur ses récents développements.


Source : Le Parisien, écrit le 02 avril 2019 par Jean-Michel Décugis et Eric Pelletier.

kgersen

  • Client Bouygues FTTH
  • Modérateur
  • *
  • Messages: 7 369
  • FTTH 1Gb/s sur Paris (75)
Corsica fibre
« Réponse #2 le: 03 avril 2019 à 08:36:00 »

Gilles Simeoni «très surpris par l’information»


pourquoi ca m'a fait rire la.  ;D

vida18

  • Client Orange Fibre
  • *
  • Messages: 2 704
  • Vierzon (18)
Corsica fibre
« Réponse #3 le: 03 avril 2019 à 09:07:39 »
Lol mais la procédure n'a rien d'exceptionnelle. Altitude Infrastructure avait aussi contesté l'attribution de la DSP du Var à Orange et elle a été débouté.

ginie

  • Expert
  • *
  • Messages: 620
    • Twitter @ginieb
Corsica fibre
« Réponse #4 le: 03 avril 2019 à 17:25:36 »
ça doit arriver dans tous les départements non ?
Les opérateurs déçus cherchent à bloquer le vainqueur.

vida18

  • Client Orange Fibre
  • *
  • Messages: 2 704
  • Vierzon (18)
Corsica fibre
« Réponse #5 le: 03 avril 2019 à 18:29:42 »
ça doit arriver dans tous les départements non ?
Les opérateurs déçus cherchent à bloquer le vainqueur.
Non mais certaines attributions de DSP sont douteuses. Comme celle de la Bretagne où l'ancien président du SMO Mégalis Bretagne et Stéphane Richard, le PDG d'Orange se connaissait depuis des années.

ginie

  • Expert
  • *
  • Messages: 620
    • Twitter @ginieb

alain_p

  • Client Free fibre
  • *
  • Messages: 10 191
  • Delta S 10G-EPON sur Les Ulis (91)
Corsica fibre
« Réponse #7 le: 18 mai 2019 à 08:46:13 »
Oui, ce serait donc la suite de l'enquête précédente :

Citer
L'Etat ... demande la suspension et l'annulation du contrat de concession accordé à SFR par la Collectivité de Corse en novembre dernier pour un montant de 327 millions d'euros pour l’installation du très haut débat dans l’île.

vida18

  • Client Orange Fibre
  • *
  • Messages: 2 704
  • Vierzon (18)
Corsica fibre
« Réponse #8 le: 18 mai 2019 à 10:27:26 »
Au pire la DSP est annulée et la Corse n'aura plus qu'à faire un AMEL. Ça fera des économies et tout le monde sera content.

Nico

  • Modérateur
  • *
  • Messages: 38 536
  • FTTH 1000/500 sur Paris 15ème (75)
    • @_GaLaK_
Corsica fibre
« Réponse #9 le: 18 mai 2019 à 10:28:52 »
A condition que le territoire intéresse suffisamment les opérateurs pour répondre à un AMEL (dans des conditions de couverture identiques au RIP).

vida18

  • Client Orange Fibre
  • *
  • Messages: 2 704
  • Vierzon (18)
Corsica fibre
« Réponse #10 le: 18 mai 2019 à 10:32:13 »
Pour l'instant à ma connaissance, seule l'Indre s'est vu répondre négativement par tous les opérateurs d'infrastructure dans sa tentative d'AMEL (pas assez peuplé et pas assez dense).

Nico

  • Modérateur
  • *
  • Messages: 38 536
  • FTTH 1000/500 sur Paris 15ème (75)
    • @_GaLaK_
Corsica fibre
« Réponse #11 le: 18 mai 2019 à 10:34:26 »
Pas que, les Hautes-Pyrénées c'est 90% AMEL Orange et le reste en RIP ?

C'est pour ça que j'insistais sur le périmètre identique.

 

Mobile View