Auteur Sujet: Brèves du PIF (Paysage de l'Internet Français)  (Lu 100877 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hammett

  • Client Orange Fibre
  • *
  • Messages: 3 373
  • Bois Colombes (92)
Brèves du PIF (Paysage de l'Internet Français)
« Réponse #792 le: 09 mai 2019 à 08:02:22 »
Brèves du PIF (Paysage de l'Internet Français) – n°341

Supports 4G en service
Le bilan de l’ANFR des sites 4G mis en service en métropole au 1er mai est le suivant : Orange : 19 128 sites (+205 par rapport 1er avril); SFR : 17 674 sites (+79); Bouygues Telecom 17 243 sites (+61); Free : 12 662 sites (+209). Orange accentue encore son avance sur SFR, Bouygues se reprend un peu et Free essaye de suivre (à vive allure).
A ce jour, sur la 4G, Bouygues Telecom et Orange revendiquent un taux de couverture de 99%, SFR de 98,7% et Free 92%.

Cellnex
La consolidation des télécoms passe aussi par la consolidation des infrastructures mobiles (il est déjà dans les infrastructures de la télévision). L’entreprise catalane Cellnex est en train de devenir un acteur européen puissant dans les infrastructures télécoms et télévisuelles.
Cette semaine il vient de racheter pour 700 millions les pylones de Salt, l’opérateur Suisse du holding de Xavier Niel NJJ (24heures (07/05) et de rachat des tours de Free (70% en France et 100% en Italie) pour 2 Mds€.
A l'issue de ces opérations, Cellnex devrait détenir 45 000 pylônes dans six pays européens (Espagne, France, Italie, Suisse, Pays-Bas et Royaume-Uni), contre environ 30 000 actuellement et 7000 en 2014, début de sa phase d'internationalisation.
Cellnex s’intéresse aussi aux 14 000 antennes et pylônes de TDF, mais il lui faudrait mettre 3,5 milliards d’euros sur la table.

Orange Bank
Lors d’une interview au quotidien Les Echos (26/04), Stéphane Richard est revenu sur l’activité d’Orange Bank : "Orange Bank est un succès. Nous avons des débuts prometteurs. Vous connaissez beaucoup de banques qui ont 300.000 clients au bout d'un an et demi". Au 31 mars, le nombre de clients est de 287 000, il était de 248 000 au 31 décembre.

Orange Espagne
Orange et Vodafone annoncent un accord pour renforcer leur partenariat dans les réseaux mobiles et fixes en Espagne (abcbourse (25/04). Cet accord prévoit une mutualisation sur la 5G et une extension sur le 2G, 3G et 4G dans les villes de 175 000 habitants, le nombre prévu de sites partagés s'élèvera à 14 800.
L’accord prévoit également un partage du réseau ftth.
« Modifié: 10 mai 2019 à 07:16:27 par Hammett »

Hammett

  • Client Orange Fibre
  • *
  • Messages: 3 373
  • Bois Colombes (92)
Brèves du PIF (Paysage de l'Internet Français)
« Réponse #793 le: 14 mai 2019 à 06:29:59 »
Brèves du PIF (Paysage de l'Internet Français) – n°342

Stéphane Richard
Enfin dans une interview au Figaro (02/05), concernant le verdict du procès Tapie, Stéphane Richard indique : "Ma position est claire. En cas de condamnation et quelle que soit la nature de cette dernière : amende, sursis ou autre, je réunirai mon conseil d'administration le 9 juillet et je remettrai mon mandat en jeu (…) Le conseil (…) délibérera librement. Et quelle que soit sa décision, je la respecterai". Il affirme également qu’il fera appel en cas de condamnation. Pour lui : "Je n'ai jamais compris ce que l'on me reprochait exactement dans ce dossier : je suis poursuivi pour complicité d'escroquerie mais celle-ci n'a jamais été définie", a-t-il fait valoir.

Le tribunal correctionnel de Paris doit rendre son verdict le 9 juillet au sujet de l'arbitrage qui avait octroyé 403 millions d'euros à Bernard Tapie en 2008 et qui avait été annulé au civil pour "fraude". Le ministère public avait requis en avril une peine de trois années de prison, dont 18 mois ferme, à l'encontre de Stéphane Richard, directeur de cabinet de la ministre de l'Economie, Christine Lagarde, à l'époque des faits.

Dans l’affaire Tapie, Christine Lagarde la Ministre de l’époque a été jugée coupable de négligence par la Cour de justice de la République (CJR). Stéphane Richard était son Chef de Cabinet et pour cette partie de l’affaire (non politique), Stéphane Richard a été mis en examen pour escroquerie en bande organisée et complicité de détournement de fonds public.

Pour rappel, il y a un an, Stéphane Richard a été reconduit pour un troisième mandat à la tête du groupe Orange par l’Assemblée générale des actionnaires avec 88,62% (La Tribune, 05/2018).

L’Etat, par la voix de Bruno Le Maire - Ministre de l’Economie - avait déclaré sur BFMTV (Le Figaro, 01/2018) qu’il apportait son soutien à Stéphane Richard, mais avec une épée de Damoclès toujours bien présente : "S'il y a une condamnation de Stéphane Richard à un moment donné il remettra immédiatement son mandat (…) Pour toutes les entreprises publiques qui sont sous ma responsabilité de ministre de l'Economie, les règles du jeu doivent être claires, s'il y a condamnation du dirigeant, il y a départ immédiat du dirigeant".

Maxime Lombardini et Iliad
Finalement, Maxime Lombardini – président du Conseil d’Administration d’Iliad et anciennement Directeur Général de Free - a été sanctionné par l’Autorité des Marchés Financiers (AMF) et devra s’acquitter d ‘une amende de 600 000€ pour des «manquements d’initiés» liés à la tentative de rachat avorté de l'opérateur américain T-Mobile en 2014. L’opération de vente de ses actions lui a évité de perdre 200 000€. Iliad est également sanctionné d’une amende de 100 000€ pour manquement à ses obligations d'information au public.
Fin mars, Iliad et Maxime Lombardini avaient rejeté les griefs de l'AMF à leur encontre. Iliad et Maxime Lombardini pourraient faire appel.

Free
Dans la longue série de l’arroseur arrosé, Thomas Reynaud a donné une interview au quotidien Les Echos (08/05) et il y revient sur les offres low cost de ses concurrents : "Nous avons toujours eu le souci d'avoir des offres rentables. Les offres à vie à 5 euros ne peuvent pas l'être… Les opérateurs qui ont fait cela (SFR et Bouygues Telecom, NDLR) ont tenté de forcer le retour à un marché à trois opérateurs au lieu de quatre. Nous pensons que ce serait une erreur : ce serait moins de concurrence et moins d'investissements.".

Hammett

  • Client Orange Fibre
  • *
  • Messages: 3 373
  • Bois Colombes (92)
Brèves du PIF (Paysage de l'Internet Français)
« Réponse #794 le: 15 mai 2019 à 06:43:48 »
Brèves du PIF (Paysage de l'Internet Français) – n°343

5G
Le processus d’enchères pour la 5G se poursuit. Le gouvernement vient de dévoiler le cadre que l’Arcep devra mettre en musique. Le gouvernement souhaite mettre 4 critères d’attribution : l’aménagement numérique du territoire, l’équilibre concurrentiel, l’innovation et enfin l’èmergence de nouveaux services. Dans sa lettre le gouvernement souhaite : "s’assurer que le déploiement de la 5G ne sera pas limité aux seules grandes agglomérations et que l’attribution des fréquences 5G contribuera à une amélioration de la qualité de la couverture" (Le Figaro, 10/05).

Le processus doit débuter à l'automne pour s'achever d'ici à la fin de l'année et l’Etat voudrait en retirer entre 2,6 et 3 milliards d'euros (avec prix de réserve) et ainsi laisser une porte ouverte aux opérateurs afin qu’ils ne délaissent pas les zones les moins rentables. Le gouvernement sera-t-il entendu par les opérateurs ?

En Allemagne, les enchères s'approchent du seuil des 6 milliards d'euros. en Italie les enchères ont rapporté à l'Etat 6,5 milliards d'euros, trois fois plus qu'escompté. En Suisse les enchères ont rapporté 334 millions d'euros / Le Danemark a fini la vente du spectre sur la bande 700 mégahertz. En Autriche, la bande des 3,4-3,8 gigahertz a été vendue, pour 188 millions d'euros.

Molotov
Le rachat de Molotov par Altice remis en cause ? C’est ce que laisse entendre Les Echos (10/05). Selon le quotidien, les petits actionnaires de Molotov souhaiterait toucher du cash, alors que la proposition d’Altice serait d’augmenter le capital de 10 millions d’euros et que l’ensemble des actionnaires souscrivent à l’augmentation. L’objectif d’Altice est de reprendre 60% de Molotov. L’annonce du rachat est intervenue fin janvier et depuis Molotov a repris l’offre OTT Rmc Sport.

Selon L’Opinion, c’est Free qui pourrait s’intéresser à Molotov : "le patron de Free est prêt à participer à une nouvelle augmentation de capital via son fonds d’investissement Kima/NJJ.".

Orange & l’immobilier
Dans son document de référence 2018, Orange donne quelques chiffres sur son parc immobilier (extraits) : "Le parc immobilier du groupe Orange est constitué d’immeubles de bureau, de bâtiments techniques et de points de vente. Au 31 décembre 2018, les actifs immobiliers d’Orange sont inscrits à son bilan pour une valeur nette comptable de 2,48 milliards d’euros contre 2,54 milliards d’euros en 2017. À fin 2018, en France, les surfaces occupées sur 25 190 sites (dont 211 ont une surface supérieure à 5 000 m2) représentaient 5,5 millions de m2, dont 2 millions en location et 3,5 millions en pleine propriété. Plusieurs filiales à l’étranger ont également des parcs immobiliers significatifs, notamment la Pologne avec 12,3 millions de m2 de terrains dont 1,6 million de m2 bâtis. En France, les bâtiments techniques sont détenus à 84 % en pleine propriété tandis que les immeubles tertiaires sont à 58 % en location.". 

Orange est en train de construire son nouveau siège à Issy les Moulineaux afin d’accueillir dans 18 mois plus de 3000 salariés. D’autre part, Orange annonce deux nouveaux Data centers à Val de Reuil et à Chartres seront livrés en 2020 pour un coût total de 100 millions.

 

Mobile View