Auteur Sujet: Orange force RESO-LIAin de retirer ses fibres et couper des clients  (Lu 44734 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 36 406
    • Twitter LaFibre.info
Orange obtient en justice la coupure d'une dizaine d'abonnés FTTH de l'Ain utilisant sur quelques mètres des fourreaux appartenant à la mairie, mais transférés à Orange par convention. La coupure sera effectuée le lundi 2 avril 2012

Orange reproche au SIEA d’avoir utilisé quatre regards à Billiat (460 habitants) et Versonnex (320 habitants) lui appartenant, pour placer des fourreaux qui abritent de la fibre optique pour RESO-LIAin, desservant, entre autres, 9 abonnés K-Net.

Le 20 juin 2011, le tribunal correctionnel de Bourg-en-Bresse a demandé au SIEA de verser une indemnisation de 24 800 euros à Orange. Le syndicat a fait appel de cette décision en se basant sur le fait qu'Orange devait fournir aux communes la carte de ses réseaux pour éviter les confusions. La cour d'appel de la 1ère chambre civile de Lyon vient de condamner en appel le SIEA, gestionnaire du réseau Fibre Optique de l’Ain. Ces fourreaux, propriétés de la commune, sont assujettis à la convention signée entre la commune et Orange.

A ce jour, Orange refuse au SIEA d’utiliser ces fourreaux, que ce soit gracieusement ou en location. Le SIEA est donc dans l'obligation de retirer les câbles de fibres optiques concernés et de couper les 9 clients K-Net le lundi 2 avril 2012. Des travaux de génie civil vont être effectués pour placer de nouveaux fourreaux, l'opération devrait prendre plusieurs mois.



Une solution de secours en ADSL devrait être mis en place par K-Net, le temps que le SIEA réalise les travaux de génie civil.

Le but poursuivi par Orange dans ce procès est probablement de lancer un avertissement aux autres réseaux d'initiative publique déployés par des syndicats d’électricité, comme par exemple le SIDEC (département du Jura) qui marche sur les traces du SIEA et déploie un réseau FTTH.

Voici ce qu'en pense Patrick CHAIZE, le directeur du Syndicat Intercommunal d’énergie et de e-communication de l’Ain (SIEA) : « Le seul but est de perturber ce débat, de montrer que France Télecom peut gagner et ainsi déstabiliser les départements intéressés. Ça ne m’énerve pas, ça me désole. Il est clair, que le marché de l’Ain n’est pas grand-chose pour eux. Mais si notre initiative était contagieuse, pour eux à terme, ce ne serait pas la même chose ».

Pour Denis Roussillat, le directeur régional d'Orange «La question de fond c’est la propriété, une occupation sans droit ni titre qui a été jugée, et la reconnaissance de notre bon droit qui était importante. Si on est allé en justice, c’est faute d’avoir été entendu pendant près de deux ans. L’initiative de l’Ain ne nous gène absolument pas. Ce qui nous gène c’est quand elle se fait de façon sauvage...»

La question de la propriété des fourreaux aujourd’hui utilisés par Orange et construits par les mairies avant la privatisation de France Telecom est une question qui va se poser de plus en plus souvent. Certaines villes ont réussi a démontrer qu'elles sont propriétaires de fourreaux (et font payer Orange pour son utilisation)...

Voici l'e-mail envoyé par K-Net aux clients concernés :

Citer
Madame, Monsieur,

Nous avons le regret de vous informer que suite à la décision de la cour d'appel de la 1ère chambre civile de Lyon, le SIEA, gestionnaire du réseau Fibre Optique de l’Ain, est dans l'obligation de retirer les câbles de fibres optiques des fourreaux desservant votre secteur.
Ces fourreaux, devenus propriété de la commune de Versonnex suite à la reprise par la mairie de votre voirie, sont désormais assujettis à la convention signée entre votre commune et France Télécom. A ce jour, France Telecom refuse au SIEA d’utiliser ces fourreaux, que ce soit gracieusement ou en location. Le SIEA doit donc réaliser de nouvelles études permettant la desserte en fibre optique de votre secteur.
L’effet immédiat de la décision du tribunal oblige le SIEA à couper votre desserte le lundi 2 avril 2012 dans la journée. Le rétablissement de la connexion dépendra de l’avancée des travaux de redéploiement de la fibre optique dont les délais ne sont pas encore connus à ce jour.

De ce fait, nous sommes donc contraints  de suspendre votre abonnement Internet/ TV/téléphonie sur Fibre Optique à compter du 2 avril 2012. Soyez assuré que nous regrettons cette situation, et déplorons également son caractère d’urgence.
Dans l’attente d’une solution pérenne, nous vous proposons :
•   de mettre à votre disposition un abonnement ADSL pour Internet et la Téléphonie comprenant une installation à domicile à nos frais, avec une remise de 5.00€ sur votre forfait, le temps du rétablissement de la connexion ;
•   de résilier sans frais, avec reprise du matériel, votre abonnement K-NET.

Nous vous informons que vous êtes 9 clients K-NET concernés par cette coupure de desserte. En tant que Fournisseur d’Accès, nous nous efforcerons de défendre aux mieux vos intérêts et resterons présents à vos côtés.
Nous restons à votre écoute pour vous apporter toute information que vous jugerez nécessaire. Egalement, le SIEA vous adresse toutes ses excuses pour ce désagrèment.

Nous vous adressons nos meilleurs messages,
L’Equipe K-NET
K-Net a été prévenu le mercredi 28 mars 2012, pour une coupure le lundi suivant...

Pour illustrer, voici une pose de fibre optique pour Numericable dans les fourreaux de France Telecom à Paris 15ème :

Optrolight

  • Client Orange Fibre
  • Modérateur
  • *
  • Messages: 4 644
  • Grenoble (38) @Optrolight
    • Optroastro
Orange force RESO-LIAin de retirer ses fibres et couper des clients
« Réponse #1 le: 31 mars 2012 à 18:20:33 »
Que dire, que Orange à raison ! Même si cela est dommageable pour les abonnés!

Il faudrait en savoir plus (même si je fais confiance à la justice) pour savoir comment l'étude de réalisation du SIEA n'a pas vue le problème se dessinant!

vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 36 406
    • Twitter LaFibre.info
Orange force RESO-LIAin de retirer ses fibres et couper des clients
« Réponse #2 le: 31 mars 2012 à 18:28:56 »
Si j'ai bien compris, cela n'excuse pas le SIEA, c'est sur une courte distance (quelques dizaines de mètres).

Pourquoi Orange n'a pas accepté de louer ces fourreaux ? Juste pour embêter la concurrence et montrer aux autres départements que si ils construisent leur réseau FTTH, ils leur mettrons un "maximum de battons dans les roues" ? (Je ne retrouve plus l’expression utilisée par France Telecom lors du lancement du premier réseau fibre optique par la communauté d’agglomération de Pau, mais c'était plus fort)

Le post qui en parle sur le forum K-Net (9 clients K-Net vont être coupés) : https://forum.k-net.fr/index.php?topic=928.0

Leon

  • Client SFR sur réseau Numericable
  • Modérateur
  • *
  • Messages: 4 658
Orange force RESO-LIAin de retirer ses fibres et couper des clients
« Réponse #3 le: 31 mars 2012 à 18:33:19 »
Ce que je ne comprends pas, c'est la solution: pourquoi couper les abonnés? Pourquoi ne pas régulariser la situation? Pourquoi France Telecom ne fait pas payer RESO LIAin?

Leon.

Optrolight

  • Client Orange Fibre
  • Modérateur
  • *
  • Messages: 4 644
  • Grenoble (38) @Optrolight
    • Optroastro
Orange force RESO-LIAin de retirer ses fibres et couper des clients
« Réponse #4 le: 31 mars 2012 à 19:03:16 »
Je ne sais pas si cela aurait eu le même impact.

corrector

  • Invité
Orange force RESO-LIAin de retirer ses fibres et couper des clients
« Réponse #5 le: 31 mars 2012 à 19:27:37 »
Lamentable.

FT, société de sévices public.

octal

  • Invité
Orange force RESO-LIAin de retirer ses fibres et couper des clients
« Réponse #6 le: 31 mars 2012 à 19:38:35 »
pour ma part ces tuyaux sont dans le domaine public et aussi payer par le contribuable depuis des lustres bien avant la privatisation ( Danger pour le progrès )

La question de la propriété des fourreaux aujourd’hui utilisés par Orange et construits par les mairies avant la privatisation de France Telecom est une question qui va se poser de plus en plus souvent. Certaines villes ont réussi a démontrer qu'elles sont propriétaires de fourreaux (et font payer Orange pour son utilisation)...

car ne l’oublions pas nous sommes rackettez par orange ne vous en déplaisent depuis des années dans l'indifférence Générale

l'arcep est pas très bavarde  8) car bien des FAI sont bloqués par le silence de celle-ci  et la révolution de la fibre est déjas mal en point  ::)

bon WK a tous     

corrector

  • Invité
Orange force RESO-LIAin de retirer ses fibres et couper des clients
« Réponse #7 le: 31 mars 2012 à 19:53:54 »
Au delà de l'argument "qui a payé", les infrastructures essentielles ne doivent pas être privatisées, point final. Il me semble clair que les fourreaux en font parti.

C'est pas juste moi qui le dit, c'est un principe constitutionnel.

On l'entend peu en France, parce que les libéraux sont inaudibles en France.

seb

  • Pau Broadband Country (64)
  • Client SFR fibre FTTH
  • *
  • Messages: 515
  • FTTH 100/50 Mbps sur Pau (64)
Orange force RESO-LIAin de retirer ses fibres et couper des clients
« Réponse #8 le: 31 mars 2012 à 21:23:21 »
(Je ne retrouve plus l’expression utilisée par France Telecom lors du lancement du premier réseau fibre optique par la communauté d’agglomération de Pau, mais c'était plus fort)
"de toute façon ne vous inquiétez pas, on va vous avaler rapidement, vous ne servez à rien, ce que vous faites à Pau est nul"

fanfouer

  • Expert
  • Client Free adsl
  • *
  • Messages: 390
    • Infos-Réseaux.com
Orange force RESO-LIAin de retirer ses fibres et couper des clients
« Réponse #9 le: 31 mars 2012 à 23:23:26 »
Je dirai que FT ne veut pas du réseau FO su SIEA parce qu'il ne respecte pas les conditions d'accès au GC publiées sur le site d'Orange.

Faire des joints dans des L2T c'est pas très recommandé.

FT, société de sévices public.
Pas du tout.
Le service public des télécoms n'existe plus. Il ne reste que le service universel du fixe.

pour ma part ces tuyaux sont dans le domaine public et aussi payer par le contribuable depuis des lustres bien avant la privatisation ( Danger pour le progrès )
De quel "progrès" parlons-nous?

Citer
car ne l’oublions pas nous sommes rackettez par orange ne vous en déplaisent depuis des années dans l'indifférence Générale
Ne cédons pas au troll, ca serait dangereux pour le progrès sus-cité.
Concernant l'ARCEP je suis d'accord pour dire qu'elle ne sert à pas grand chose et cet immobilisme est intrigant mais les opérateurs n'en sont pas plus bloqués. Combien de GC en double ont-ils fait construire?

Et la vraie question est de savoir si on peu blâmer ceux qui se servent des moyens à leur disposition quitte à ce qu'ils choisissent le plus rentable?
C'est surtout à l'Etat d'adopter une position claire pour freiner les ardeurs à la fois des opérateurs (qui ne sont là que pour la rentabilité, bien ou mal peu importe) et des collectivités territoriales (qui n'ont finalement aucunes compétences et qui s'inventent des rôles).
« Modifié: 18 décembre 2013 à 18:09:47 par fanfouer »

seb

  • Pau Broadband Country (64)
  • Client SFR fibre FTTH
  • *
  • Messages: 515
  • FTTH 100/50 Mbps sur Pau (64)
Orange force RESO-LIAin de retirer ses fibres et couper des clients
« Réponse #10 le: 01 avril 2012 à 11:59:28 »
L'abonné aux services (très) haut débit, qu'il soit sur Pau ou dans l'Ain, se fout pas mal de savoir si la solution technique retenue est "nulle" ou "excellente".
Ce qui l'intéresse, c'est qu'on lui propose quelque chose d'autre que "rien du tout", et que ça fonctionne mieux que ce qu'il pouvait avoir avant.

Aussi critiquable que puisse être l'infra du PBC à tes yeux, le service rendu est - aux miens - de bien meilleure qualité qu'avec l'ADSL Orange (et je ne parle pas de débits, mais de stabilité).
Et pour le même prix, ce qui ne gâche rien.  ;)

fanfouer

  • Expert
  • Client Free adsl
  • *
  • Messages: 390
    • Infos-Réseaux.com
Orange force RESO-LIAin de retirer ses fibres et couper des clients
« Réponse #11 le: 01 avril 2012 à 16:24:04 »
L'abonné aux services (très) haut débit, qu'il soit sur Pau ou dans l'Ain, se fout pas mal de savoir si la solution technique retenue est "nulle" ou "excellente".
Ce qui l'intéresse, c'est qu'on lui propose quelque chose d'autre que "rien du tout", et que ça fonctionne mieux que ce qu'il pouvait avoir avant.
C'est une phrase vraie... sauf qu'on voit très bien ce qui arrive quand on ne s'attache qu'à l'aspect pécunier ou à la rapidité d'execution.
Le fait que LIAIN doive retirer ses fibres en est la preuve flagrante : une solution pas chère, rapide, rentable et tellement inédite. A la fin tout le monde n'a rien gagné, les clients n'ont plus de réseau, l'opérateur paye et l'intérêt général va se rhabiller.

Quand on déploie une infra, on doit surtout s'attacher à ce qu'elle puisse desservir le maximum de monde avec un nombre d'exceptions techniques minime, là on gagne vraiment. Peu importe le temps, la qualité de service suivra forcèment, sur la couche 1 du moins.
Si la solution est exportable sur des situations non prévues par l'étude initiale c'est jackpot.
Une solution pour répondre à ces critères qui ont, à mes yeux, un peu plus de fond que le simple prix de l'abonnement ou "qui l'a en premier blablablabla" c'est le réseau national. Tout ce qui s'y oppose devra mourir.

Citer
Aussi critiquable que puisse être l'infra du PBC à tes yeux, le service rendu est - aux miens - de bien meilleure qualité qu'avec l'ADSL Orange (et je ne parle pas de débits, mais de stabilité).
Et pour le même prix, ce qui ne gâche rien.  ;)
Oui, tu as raison. Comme je le dis au dessus, sur l'aspect transposable ils repasseront.
Les études ont été faites sur la ville de Pau (à l'échelle d'une ville donc)... ils ont beaucoup dépensé en ingénierie juste pour une ville avec une techno peu éprouvée. On marche pas sur la tête non?

A part ça ça marche...
« Modifié: 18 décembre 2013 à 18:12:21 par fanfouer »

 

Mobile View