Auteur Sujet: Visite du réseau Orange: du répartiteur téléphonique jusqu'aux clients  (Lu 214054 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 32 513
    • Twitter LaFibre.info
Visite du réseau Orange : du Répartiteur téléphonique jusqu'aux clients
« Réponse #12 le: 12 mars 2013 à 06:56:08 »
L’ingénierie FTTH d’Orange en zone très dense a changé avec l'expérience.

Les premières villes déployées comme Clichy et Levallois-Perret sont en ingénierie v1 et restent en ingénierie v1.
Les nouvelles villes déployées sont maintenant en ingénierie v2. Cela permet, entre autre, d'optimiser le remplissage des arbres Gpon et de diminuer les coûts.

Cela entraîne plusieurs différences, c'est pour cela que j'y fais allusion maintenant.


ingénierie v1 (pdf)

Les 64 abonnés sont répartis de la sorte :
- Immeubles de moins de 12 logements : Coupleur 1 vers 8 dans la rue puis coupleur 1 vers 8 dans le PMR (Point de Mutualisation de Rue).
- Immeubles entre 13 et 200 logements : Coupleur 1 vers 8 dans la rue puis coupleur 1 vers 8 dans le PMI (Point de mutualisation d'immeuble).
- Immeubles de plus de 200 logements : Coupleur 1 vers 64 directement dans le PMI (Point de mutualisation d'immeuble)


ingénerie v2-1 et ingénerie v2-2 (pdf)



On met systématiquement un coupleur avec deux sorties au NRO. Donc les fibres qui sortent du NRO ne peuvent avoir qu'un maximum de 32 clients.

Les 64 abonnés sont répartis de la sorte :
- Immeubles de moins de 12 logements : Coupleur 1 vers 2 dans le NRO, puis coupleur 1 vers 8 dans la rue et enfin coupleur 1 vers 4 dans le PMR (Point de Mutualisation de Rue).
- Immeubles entre 13 et 200 logements : Coupleur 1 vers 2 dans le NRO, puis coupleur 1 vers 8 dans la rue puis coupleur 1 vers 4 dans le PMI (Point de mutualisation d'immeuble).
- Immeubles de plus de 200 logements : Coupleur 1 vers 2 dans le NRO, puis coupleur 1 vers 32 dans le PMI (Point de mutualisation d'immeuble)

Donc avec l’ingénierie V2, on remplit mieux les arbres, vu que la granularité est plus fine. Orange met uniquement les coupleurs nécessaires (peu de perte) ce qui évite des arbres vides.

Le coupleur 2:2 permet de mettre un deuxième OLT sur l'arbre, pour une seconde technologie.





Voici le schéma pendant les quelques années de transition entre GPON et 10G-PON :


L'autre hypothèse est la venue d'un second opérateur sur le coupleur 2x2 : (par exemple Free)

vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 32 513
    • Twitter LaFibre.info
Visite du réseau Orange : du Répartiteur téléphonique jusqu'aux clients
« Réponse #13 le: 12 mars 2013 à 06:56:28 »
Coupleurs Gpon dans un BPE (une boite de protection d'épissure) dans la chambre de tirage :

Juste en face du NRA/NRO, on nous ouvre une chambre de tirage afin de voir le premier étage de coupleurs Gpon dans un BPE.

C'est un PDZ (Point de Distribution de Zone) : c’est le point de flexibilité le plus en amont du réseau PON. Il est situé à un point de convergence de l’arborescence de génie civil en amont d’un groupe de PE qui lui sont rattachés. C’est le siège du premier niveau de couplage.



A noter que ce métier peut réserver des surprises :


Le schéma :
PRI (ingénierie V1) = PMI (ingénierie V2) = Point de Mutualisation d'Immeuble. Seul le nom change...


C'est là que passe une partie des câbles vu dans la "lower distribution room" ou "infra-répartiteur" :

vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 32 513
    • Twitter LaFibre.info
Visite du réseau Orange : du Répartiteur téléphonique jusqu'aux clients
« Réponse #14 le: 12 mars 2013 à 07:05:32 »
Voici le BPE (une boite de protection d'épissure) :




Voici une cassette d’épanouissement. La fibre est lovée afin de respecter le rayon de courbure pour que de la lumière ne fuit pas.
La fibre fait 125micron (0,1mm) et le cœur fait 9 micron. C'est très fragile et donc la soudure est protégée par un écrin termo-rétractable appelé smoove (avec la tige métallique pour la rigidité).

vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 32 513
    • Twitter LaFibre.info
Visite du réseau Orange : du Répartiteur téléphonique jusqu'aux clients
« Réponse #15 le: 12 mars 2013 à 07:05:42 »
Voici le schéma du FTTH en zone très dense. Seule la colonne montante (en bleu) est mutualisée par les différents FAI.
Chaque FAI doit venir se raccorder au point de mutualisation de l'immeuble avec ses fibres.


Orange a installé un point de mutualisation d'immeuble fictif dans ses locaux (à des fin de formation).
Chercher l'intrus dans liste des FAI  ;D


Numericable est opérateur d'immeuble pour le FTTH, mais n'est pas aujourd'hui opérateur commercial (aucune offre commerciale du FTTH, les immeubles déployés par Numericable le sont pour la concurrence Orange / SFR / Bouygues Telecom, Free refusant de venir dans les immeubles où Numericable ou Sequalum (qui appartiens en partie a Numericable) est opérateur d'immeuble).
A noter qu'il manque le dernier FAI à faire du FTTH : Bouygues Telecom.

Dans les plus gros immeubles, notamment celui que l'on va visiter ci-dessous, le point de mutualisation est sous la forme d'une armoire.

vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 32 513
    • Twitter LaFibre.info
Visite du réseau Orange : du Répartiteur téléphonique jusqu'aux clients
« Réponse #16 le: 12 mars 2013 à 07:06:34 »
Visite d'un point de mutualisation dans un immeuble de 140 logements

On poursuit la visite à l'extrémité du réseau, dans un immeuble de 140 logement (6 bâtiments de l'office des HLM) qui est contre le NRA/NRO :


En face le point de mutualisation mis en place par Orange pour tous les opérateurs FTTH.
Sur la gauche les installations des Numericable pour le FTTLA.
Sur la droite (photo ci-dessous) la distribution du cuivre pour le téléphone traditionnel et l'ADSL


En haut arrivent différents câbles:
- Les centaines de paires de cuivre (2 câbles)
- La fibre Numericable avec une alimentation 60v intégrée pour alimenter les équipements actifs
- La câble de 24 fibres pour le FTTH d'Orange


Le brassage des lignes de téléphone / ADSL vers les appartements :

vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 32 513
    • Twitter LaFibre.info
Visite du réseau Orange : du Répartiteur téléphonique jusqu'aux clients
« Réponse #17 le: 12 mars 2013 à 07:07:09 »
Il y a de la place pour les autres opérateurs, mais aujourd’hui seul Orange est présent dans cet immeuble. Les abonnés FTTH sont donc tous chez Orange ici, mais ils peuvent utiliser le FTTLA avec Numericable et Bouygues Telecom ou l'ADSL avec SFR et Free, sachant qu'on est à 50m du NRA, le débit est bon en ADSL !


Il y a 5 fibres (dans le câble 12 fibres entre cet immeuble et la chambre de tirage) utilisées. Compte tenu du premier étage de coupleur dans la chambre de tirage avec un coupleur une entrée et 8 sorties, il est possible de mettre 8 clients sur chacune de ces 5 fibres via 5 coupleurs une entrée / 8 sorties.

Voici 3 des 5 coupleurs Gpon, chacun possède une entrée / 8 sorties :


Chaque entrée et sortie du coupleur Gpon doit être soudée et protégée par un écrin termo-rétractable appelé smoove (avec la tige métallique pour la rigidité).
Chaque bloc blanc correspond à un coupleur Gpon. On y retrouve 9 smoove : celui pour la fibre transparente en entrée du coupleur et les 8 avec des fibres de couleur coté coupleur et des fibres rouges coté client :


Les fibres sont lovées dans une cassette d’épanouissement afin de respecter le rayon de courbure pour que de la lumière ne fuit pas.
au bout des 5x8 smoove, il y a une fibre jaune avec un connecteur pour connecter un client.

Le technicien va vérifier que le signal est présent avec un OLP-57, un appareil destiné à mesure la puissance du signal optique dans la fibre.
L’OLP 57 a la particularité d’être adapté aux réseaux GPON.  Il a 2 connecteurs : l’un à brancher coté OLT (coté central donc) et l’autre coté ONT (coté client). On reconstitue la continuité du réseau ce qui permet à l’ONT de se synchroniser. On vérifie comme cela les 2 cotés du réseau.


Plus d'informations sur l'OLP-55 :
(cliquez sur la miniature ci-dessous - le document est au format PDF)


Le technicien amène la fibre sur le plateau client correspondant à l'emplacement où arrive la fibre du client.
Ne pas oublier que sur le point de mutualisation, il y a au moins une fibre par client. Cette installation verticale est utilisée par tous les opérateurs FTTH et permet aussi bien de faire du Gpon, du point à point ou du futur DWN-Gpon. L'active Ethernet n'est pas possible aujourd'hui faute d’alimentation électrique.


Une vidéo résume tout ça (visite dans le même immeuble, mais en février 2012, la visite de l'immeuble commence a la 52ème seconde) :

vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 32 513
    • Twitter LaFibre.info
Visite du réseau Orange : du Répartiteur téléphonique jusqu'aux clients
« Réponse #18 le: 12 mars 2013 à 07:07:49 »
Hors des zones communes classées très denses par l'ARCEP

Pour comprendre pourquoi certaines communes sont classées "Zones très dense" par l'ARCEP et d'autres non (pourtant plus denses en nombre d'habitant au km²), je vous invite à lire le post Pourquoi Melun est considéré comme une zone moins dense que le Mée-sur-Seine par l'ARCEP ?.
Un des critère important pour être en zone très dense est "la proportion de logements en grands immeubles, c’est-à-dire dans les immeubles de plus de 12 logements, est supérieure ou égale à 50%"



Il était difficile de rester nous montrer une architecture hors zone très dense sans faire du transport. Orange a donc installé un PMZ (Point de Mutualisation de Zone) de démonstration dans la coure du NRA/NRO de Levallois-Perret. C'est une architecture qui est par exemple utilisé sur la ville de Palaiseau (91), où Orange expérimente la première ville de France 100% fibre : le réseau cuivre serait démantelé fin 2014. Ce n'est pas moins de 30 opérateurs (en incluant les opérateurs pro) qui sont présents sur Palaiseau et qui doivent migrer sur la fibre.

Un PMZ a la capacité d'adresser 360 logements :


La partie droite correspond à l’arrivée des fibres des 360 logements : une fibre par logement

vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 32 513
    • Twitter LaFibre.info
Visite du réseau Orange : du Répartiteur téléphonique jusqu'aux clients
« Réponse #19 le: 12 mars 2013 à 07:10:48 »
La partie gauche correspond à la partie opérateur : C'est là que les opérateurs placent leurs coupleurs Gpon ou leur switch pour ceux qui comme Free souhaitaient partir sur l'architecture active Ethernet.

Ci-dessous les coupleurs Gpon Orange :


On est sur une architecture proche de l’ingénierie v2 : ce sont des couleurs Gpon 1 vers 32 qui sont utilisés ici, les coupleurs 1 vers 2 étant au NRO.

Ici 4 coupleurs (C1 / C2 / C3 / C4) avec chacun une entrée et 32 sorties sont utilisés, permettant de connecter 128 clients sur les 360 du PMZ :


Une alimentation électrique est présente à la demande de Free, mais ce n'est plus le cas sur les nouveaux PMZ.

Free a testé l'Active Ethernet sur deux PMZ à Issoire (63) en Auvergne : il a fallu scier des partie du Cisco Catalyst 6500 utilisé. Suite a cette expérience Free a décidé d’arrêter la technologie Active Ethernet et il semblerait que Free soit intéressé par la technologie WDM-PON :
- WDM-PON (aujourd'hui trop cher mais qui sait si dans 15 ans cela sera accessible)
La techno arrive à maturité. Les prix sont encore supérieurs aux autres technos PON, mais l'écart se réduit (d'un facteur bientôt acceptable). Depuis 2 ans on arrive à faire du DWDM sans avoir à modifier les box, c'est le coupleur qui s'occupe de fixer la longueur d'onde. C'est juste une avancée monumentale. Même en ayant 10 ans de retard (et encore puisque free a co-investit avec Orange, le temps ne joue pas totalement en la défaveur de Free), faire du P2P en Point-to-multipoint vs GPON sera un avantage. La fibre c'est typiquement le lièvre et la tortue. Et l'erreur de Free a été de vouloir être le lièvre au début justement.
La prise électrique demandée par Free :


Les différents appartements ne sont pas chacun connectés avec leur câble directement au PMZ. Comme dans les immeubles, il y a des points de branchements, sauf qu'au lieu d'être dans les étages, ils sont à l'extérieur : Point de branchement installée dans la cours du NRO a titre d'exemple pour un raccordent aérien en suivant le câblage téléphonique existant :
[/size]

vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 32 513
    • Twitter LaFibre.info
Visite du réseau Orange : du Répartiteur téléphonique jusqu'aux clients
« Réponse #20 le: 12 mars 2013 à 07:12:05 »
Reportage photo des installations Wibox sur le NRO de Chevry-Cossigny (77)
Je complète les informations de la visite de Levallois-Perret avec la visite de Chevry-Cossigny le samedi 26 janvier 2013.
Reportage écrit avec la participation de François-R. Dailleux et Cyril d'Ineo Infracom, sous-traitant pour Sem@for77 qui gère la partie étude, déploiement (travaux), raccordements d'abonnés, jarretièrage pour les opérateurs, SAV.

Semafor77 est l'opérateur local (délégataire du service public). SEM@FOR77 est "opérateur d’opérateurs" et pas "fournisseur d’accès internet".
Orange a co-investit sur l'infrastructure. Orange paye donc bien moins cher (prix par ligne et par mois) que les deux autres opérateurs présents sur place Wibox et Comcable.

Chevry-Cossigny c'est :
- Une des six communes retenues en France dans le cadre de l’expérimentation nationale du déploiement du FTTH hors zone très denses.
- La première commune non dense en France où la totalité des foyers de son territoire est raccordable en FTTH.
- Le déploiement compte les foyers réellement raccordés et non simplement les foyers « éligibles » au FTTH.
- Le 1er RIP (Réseau d'Initiative Public) FTTH déployé en Seine-et-Marne.
- Le 1er RIP FTTH en France où Orange est client d’une DSP (Délégation de Service Public) : Sem@for77.
- Un des rares RIP offrant une mixité d’offres et un réel choix aux abonnés entre différents types d’opérateurs : FAI d’envergure nationale (Orange), alternatif (Wibox) et local (Comcable), offres GPON et P2P, offre 100Mb/s symétrique lowcost à moins de 30€ (Wibox) –> ce malgré la très forte présence d’Orange localement en part de marché.
- Un PM (Point de Mutualisation) unique directement au NRO (Nœud de raccordement optique). Pas de PMZ (Point de Mutualisation de Zone), pas de SRO (Sous-Répartiteurs Optiques), tout est concentré en un seul point.
- Un NRA (Noeud de Raccordement d'Abonnés) très local de 350 lignes non HD et non dégroupé (77114CHV) des plus délaissés -> presque tous ses abonnés ont migrés sur la fibre malgré un débit « correct » en ADSL sur leur quartier ;-) Les autres lignes téléphoniques sont sur le NRA de Brie-comte-robert, éloigné de plusieurs kilomètre de Chevry-Cossigny.

Un lexique avec photos et explications est disponible sur Lexique des abréviations fibre optique avec photos

Le rendez-vous est donné devant le NRO de Chevry-Cossigny :

Ce "NRO" est constitué de deux parties :
- La partie à gauche est le local pour Sem@for77.
- La partie droite pour les 3 FAI (3 FAI à ce jour, mais 10 peuvent êtres acceuillis).

L'antenne au-dessus du NRO est pour la tête de réseau de Comcable.



Entrée pour le local de Sem@for77 :
C'est là qu’arrivent les fibres de toute la commune (deux fibres par maison regroupés en 12 câbles de 432 fibres)
C'est là qu'arrive également le réseau Sem@for77.


L'entrée pour la partie dédiée aux 3 FAI aujourd'hui présents sur le NRO de Chevry-Cossigny :
- Wibox/Lasotel (petit FAI qui est le seul sur Chevry-Cossigny à proposer 100 Mb/s en upload pour du grand public)
- Comcable (petit FAI qui propose la TV en DVB-C derrière le FTTH)
- Orange. Contrairement à Wibox et Comcable, Orange ne met pas d'équipement actif dans le NRO :  Le shelter est considéré comme un point de mutualisation  qui ne met que des coupleurs Gpon passifs avant de partir vers le NRA de Brie-comte-robert qui sert de NRO à Orange. Orange a tiré un "tronc" (terme a utiliser pour l'arbre Gpon) de 48 F.O. et n’utilise du coup pas la collecte de Sem@for77. C'est du Gpon avec 64 abonnés maximum par "arbre". Un premier niveau de splittage 1 vers 2 est fait a Brie-comte-robert. A Chevry-Cossigny Orange met des splitters 1 vers 32. Avec le 48 FO, il est donc possible de connecter 48x32 = 1536 clients Orange sur Chevry-Cossigny.

vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 32 513
    • Twitter LaFibre.info
Visite du réseau Orange : du Répartiteur téléphonique jusqu'aux clients
« Réponse #21 le: 12 mars 2013 à 07:14:06 »
Voici des restes de fibre utilisés pour les derniers raccordements de maisons sur Chevry-Cossigny. Cyril d'Ineo m'informe que ce câble ira à la poubelle. Il ne sera pas utilisé car trop court et puis si c'était du câble stocké, on ne pourrait pas l'utiliser car pas à l’abri de l'eau. Fibre, humidité et poussières ne font pas vraiment bon ménage et ce n’est pas pour rien qu’il y a des bouchons sur les têtes et jarretières.


Le câble utilisé pour le raccordement des maisons fait passer deux fibres :


Le réseau Chevriard a effectivement cette spécificité d’être en bi-fibre (modèle non retenu par l’ARCEP depuis qui ne valide que le mono et le quadri), le bi-fibre est une exigence contractuelle du CG77 auprès de Sem@for77 dans le cahier des charges ; la seconde fibre de réserve avait dans le projet plutôt destination à être utilisée pour des services publics et usage de proximité.

Techniquement elle a aussi été utile au déploiement ; grâce à la jarretière bouclant les deux connecteurs sur chaque PTO à l’issue du raccordement des particuliers, le bi-fibre a permis la mesure optique et la validation de chaque paire directement depuis le NRO.

La protection des fibres constitue plus de 99% du câble : Le câble fait 7.5mm de diamètre, la fibre recouverte de protection (rouge et bleu ici) fait 250 microns. Une fois décapée elle n'en fait plus que 125 microns. Le cœur qui permet la propagation de la lumière lui fait 9 microns.


La fibre est de la G657 (x2 pour bifibre) de chez ACOME comme on peut le lire sur le bon de sortie d’usine (format 9/125 en monomode) ; elle est validée pour un débit de 40Gb/s en SOnet.

vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 32 513
    • Twitter LaFibre.info
Visite du réseau Orange : du Répartiteur téléphonique jusqu'aux clients
« Réponse #22 le: 12 mars 2013 à 07:14:51 »
Intérieur du NRO coté Sem@for77 :

A gauche : 4 armoires avec toutes les fibres provenant des habitations. Chaque armoire reçoit chacune 3 câbles de 432 fibres soit 1296 fibres par armoire et 5184 fibres pour la commune. Chevry-Cossigny possède 1780 logements, environ 1100 raccordements téléphoniques et près de 900 PTO posées à ce jour. "Du coup c'est le plus gros taux de pénétration FTTH jamais vu" précise Cyril d'Ineo Infracom.

A droite, au premier plan l'armoire Sem@for77 : C'est là qu'arrive la fibre du réseau Sem@for77 utilisée par Lasotel (Wibox) et Comcable.
Sem@for77 propose également des abonnements entreprise pour de futures entreprises ou bâtiments publics directement connectés au réseau du département.
A droite au second plan, une armoire imposante d'un onduleur modulaire qui peut être upgradé par rajout de module.


Le comptage des foyers Chevriards a peut être été la première difficulté de l’expérimentation :
- 1780 logements dénombrés au final (Chevry-Cossigny est une ville où il y a eu beaucoup de divisions de logements et terrains au cours des dernières années)
- 1362 foyers fiscaux recensés sur la commune
- 1242 résidences principales occupées
- 1100 lignes téléphoniques (environ) et presque autant d’internautes en ADSL au début du projet
- 192 entreprises recensées sur la commune dont 95 sans salarié (individuels, commerces ou artisans).

Comme le précise Cyril, Chevry-Cossigny est en effet le premier réseau FTTH (toutes catégories confondues) en terme de taux transformation.
975 demandes subventionnées dans le cadre du projet pilote (participation forfaitaire de 59,80€ payée par chaque foyer demandeur de son raccordement)
plus de 1000 demandes de raccordement au réseau en incluant les raccordements non subventionnés payés plein pot depuis 05/2011
près de 900 foyers actuellement raccordés  (PTO posées) avec un taux d’activation supérieur à 75% et toujours en hausse (et des activations en cours ou en attente). Bref très très loin des résultats connus sur les réseaux actuels des opérateurs privés nationaux.

A noter que 50 foyers sont en attente raccordement via aérien FT, une trentaine pour génie civil public en attente de validation/réalisation, une grosse cinquantaine pour raisons administrative/travaux privés à réaliser.


Une des 4 armoires où arrive l'ensemble des fibres de la commune de Chevry-Cossigny :


Chevry-Cossigny est divisée en 12 poches de 100 à 200 habitations maximum.
Un câble de 432 fibres part du NRO vers chaque poche.

Un câble de 432 fibres = 3 torons (de couleur différente) maintenus par des fils de nylon de 144 fibres chacun. Chaque toton arrive dans un tiroir optique (144 prises).

Les fibres sont regroupées par 12 fibres (une couleur par fibre pour le repérage) dans un micromodule (ou microgaine), l'équivalent du tube (la fonction est la même, la différence se fait au niveau des matériaux).
Les 12 microgaines de couleurs différentes sont regroupées en toron de 144 fibres.

On arrive donc à trouver précisèment où va une fibre avec seulement 12 couleurs différentes en regardant la couleur du toron, de la microgaine et de la fibre.
Dans le tiroir optique, chaque microgaine forme une colonne verticale de 12 connecteurs.

Pourquoi le 3ème module est inutilisé dans la photo ci-dessous ?
Tout simplement car la poche fait moins de 200 habitations et il y a plus de 144 fibres de réserve. Cette réserve technique est là pour de futures extensions ou en cas de casse.


Il n'y a presque jamais deux fibres l'une à coté de l'autre utilisée, car il y a deux fibres par habitations. Une seule fibre est utilisée, celle avec un chiffre impaire.

La fibre paire est utilisée en cas de panne de la première fibre ou pour les 11 habitants de Chevry-Cossigny qui ont souscrit à deux abonnements FTTH ;-)

vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 32 513
    • Twitter LaFibre.info
Visite du réseau Orange : du Répartiteur téléphonique jusqu'aux clients
« Réponse #23 le: 12 mars 2013 à 07:15:29 »
Pour relier les armoires coté Sem@for77 et les armoires coté FAI, on utilise des Câbles Break-Out de 24 fibres chacun.
Coté Sem@for77 les Break-Out sont éclatés sur plus de 10 mètres car Orange souhaite affecter les clients à la suite au niveau des coupleurs Gpon et donc indique que la fibre n°1 du break-out va sur l'armoire n°2, la fibre 2 sur l'armoire n°4, la fibre 3 sur l'armoire n°1...


Le stylo optique est utilisé pour envoyer de la lumière visible par l’œil quand cela ne fonctionne pas. A l'autre bout, Thomas Gassilloud est chez un client et regarde si la lumière sort d'une des deux prises optiques (en plaçant une feuille devant la prise, pas en regardant avec l’œil).

 

Mobile View