Auteur Sujet: nordnet vs starlink  (Lu 911 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

benoitc

  • Expert
  • Abonné MilkyWan
  • *
  • Messages: 329
nordnet vs starlink
« le: 15 octobre 2022 à 21:56:09 »
Comment se distingue techniquement nordnet de starlink? Est-ce qu'on peut en attendre la même performance? Quid au niveau de l'alimentation électrique des relais terrestres? Sont ils backupés?

AU niveau de l'offre, une des choses interessante avec nordnet ce sont les frais d'installations qui sont relativmenet peu élevés. Vs stalink où ils sont à notre charge. Par contre au niveau réseau pas de mode passthrough comme sur starlink?

vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 43 650
    • Twitter LaFibre.info
nordnet vs starlink
« Réponse #1 le: 16 octobre 2022 à 07:53:29 »
C'est vraiment deux technologies différentes  :
- Latence : 1sec en sat vs 100ms avec starlink
- Débit : Starlink a des débits supérieurs

alain_p

  • Abonné Free fibre
  • *
  • Messages: 14 498
  • Delta S 10G-EPON sur Les Ulis (91)
nordnet vs starlink
« Réponse #2 le: 16 octobre 2022 à 08:37:12 »
Starlink, c'est même plutôt ~50 ms de latence. Starlink est aussi en pleine évolution avec les communications laser entre satellites pour les nouveaux satellites. Ce qui lui permettrait d'aller chercher un autre relais terrestre plus loin si le plus proche est indisponible, ce qui est particulièrement utile au milieu des océans (pour les bateaux). Starlink pourrait aussi faire mieux au niveau latence entre l'Europe et les Etats-Unis, car en ligne droite dans l'air avec les lasers, on va plus vite que dans la fibre optique qui suit la rotondité de la terre, dans les câbles sous-marins.

Nico

  • Modérateur
  • *
  • Messages: 43 725
  • FTTH 1000/500 sur Paris 15ème (75)
    • @_GaLaK_
nordnet vs starlink
« Réponse #3 le: 16 octobre 2022 à 09:16:45 »
Une ligne droite entre l'Europe et les USA passe à l'intérieur de la Terre.

Il serait intéressant de calculer entre l'altitude (= distance plus importante), la trajectoire imparfaite (= il n'y aura pas des satellites parfaitement alignés pour réaliser une ligne droite entre 2 continents) et les éventuels traitements logiciels (dans les satellites) le gain escompté de latence par rapport à un câble sous-marin (sachant que la vitesse de transmission sera plus élevée dans l'air).

alain_p

  • Abonné Free fibre
  • *
  • Messages: 14 498
  • Delta S 10G-EPON sur Les Ulis (91)
nordnet vs starlink
« Réponse #4 le: 16 octobre 2022 à 09:19:44 »
Oui, pour rappel, la vitesse de la lumière dans l'air, c'est pratiquement celle dans le vide, c, tandis que dans le verre, c'est ~2/3c.

Nico

  • Modérateur
  • *
  • Messages: 43 725
  • FTTH 1000/500 sur Paris 15ème (75)
    • @_GaLaK_
nordnet vs starlink
« Réponse #5 le: 16 octobre 2022 à 09:25:22 »
Tout à fait, après la distance à parcourir via Starlink sera à mon avis plus importante que dans un câble sous-marin.

Tu as déjà ~10% de distance qui va se rajouter pour monter/resdecendre. Plus forcément le trajet plus long à 500km d'altitude qu'au niveau de la mer.

Exercice intéressant sur le fond, je crois que le temps à battre est de 58.95ms via Hibernia.

ajds

  • Abonné Free fibre
  • *
  • Messages: 875
  • 78-TDF Delta 10G+Devialet
nordnet vs starlink
« Réponse #6 le: 16 octobre 2022 à 09:37:33 »
Oui, pour rappel, la vitesse de la lumière dans l'air, c'est pratiquement celle dans le vide, c, tandis que dans le verre, c'est ~2/3c.

C'est intéressant. Du coup, le cuivre serait meilleur sur ce point vu que l'electricité se déplace à c. Vu les enjeux financiers je suis étonné qu'il n'y ait pas eu de mega projet avec un cable sous marin cuivre. A moins que le nombre de répéteurs nécessaires sur une solution cuivre fassent qu'au final c'est moins bon ?

vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 43 650
    • Twitter LaFibre.info
nordnet vs starlink
« Réponse #7 le: 16 octobre 2022 à 09:42:06 »
Le cuivre, il faut des mécanismes de correction d'erreur qui peuvent dégrader la latence

=> Qualité TV et paramètre INP (Impulse Noise Protection) des DSLAM

alain_p

  • Abonné Free fibre
  • *
  • Messages: 14 498
  • Delta S 10G-EPON sur Les Ulis (91)
nordnet vs starlink
« Réponse #8 le: 16 octobre 2022 à 10:16:15 »
Du coup, le cuivre serait meilleur sur ce point vu que l'electricité se déplace à c.

Il y a une expérience intéressante de la chaine veritasium sur youtube à ce sujet, qui dit que le signal ne se propage pas en fait dans le cuivre, mais dans le champ dans l'air qui entoure le câble, donc à ce cas là effectivement à c. Mais dans l'eau de mer, je ne suis pas sûr que ce soit la même chose.

D'autre part, pour le cuivre, il faudrait un répéteur tous les 4-5 km, contre ~200 km pour la fibre (les spécialistes préciseront), il n'y a pas photo, et en plus il faut les alimenter. Et surtout le débit en cuivre n'a rien à voir avec celui des fibres optiques, donc en fait aucun intérêt.

Leon

  • Client SFR sur réseau Numericable
  • Modérateur
  • *
  • Messages: 5 386
nordnet vs starlink
« Réponse #9 le: 16 octobre 2022 à 10:44:56 »
C'est intéressant. Du coup, le cuivre serait meilleur sur ce point vu que l'electricité se déplace à c. Vu les enjeux financiers je suis étonné qu'il n'y ait pas eu de mega projet avec un cable sous marin cuivre. A moins que le nombre de répéteurs nécessaires sur une solution cuivre fassent qu'au final c'est moins bon ?
La vitesse de propagation d'une onde dans une paire de cuivre ou dans un coaxial, c'est également inférieur à la vitesse de la lumière. Pour à peu près les mêmes raisons physiques que dans la fibre.
La vitesse dépend principalement du matériau diélectrique utilisé comme isolant, et un peu de la géométrie de ta "ligne de transmission".
Si tu voulais obtenir vraiment la vitesse de la lumière avec du cuivre, il faudrait utiliser l'air (ou un gaz) comme isolant. Et ça veut dire des câbles beaucoup plus gros, plus complexes à produire, et beaucoup plus cher. Ce genre de coax existe, pour les très grosses puissances radiofréquences et les faibles distances (centaine de mètres), dans les gros émetteurs TV par exemple.

Sinon, pour la différence entre câble sous marin en cuivre ou en fibre, c'est surtout le débit qui compte. Les câbles cuivre transatlantique permettaient un débit de ~100Mb/s. Contre des dizaines de Tb/s pour la fibre. 

Le cuivre, il faut des mécanismes de correction d'erreur qui peuvent dégrader la latence

=> Qualité TV et paramètre INP (Impulse Noise Protection) des DSLAM
Il faudrait que tu précises. Ca n'est pas le cuivre qui veut ça. Mais le protocole ADSL.
Il y a également beaucoup de correction d'erreur dans les protocoles de communication par Satellite. Starlink compris très probablement.

- Latence : 1sec en sat vs 100ms avec starlink
"Sat", c'est l'abréviation de "satellite". Starlink étant aussi du satellite...
Pour du satellite géostationnaire, j'avais plutôt constaté 500ms que 1sec de ping.

Leon.

alain_p

  • Abonné Free fibre
  • *
  • Messages: 14 498
  • Delta S 10G-EPON sur Les Ulis (91)
nordnet vs starlink
« Réponse #10 le: 16 octobre 2022 à 11:19:12 »
La vitesse de propagation d'une onde dans une paire de cuivre ou dans un coaxial, c'est également inférieur à la vitesse de la lumière. Pour à peu près les mêmes raisons physiques que dans la fibre.
La vitesse dépend principalement du matériau diélectrique utilisé comme isolant, et un peu de la géométrie de ta "ligne de transmission".

En fait, c'est plus subtile que cela. Dans le cuivre circule un courant électrique, qui lui-même génère un champ magnétique et un champ électrique autour. Ce n'est pas le cas de la fibre, où le champ (électromagnétique) reste confiné dans la fibre.

Dans l'expérience veritasium que je citais, les auteurs parlaient d'un circuit de cuivre théorique, avec une pile, un interrupteur, et une lampe, qui irait jusqu'à la lune et reviendrait, et la lampe en face à un mètre de l'expérimentateur et de son interrupteur. En combien de temps la lampe s'allumerait-elle, en fait pas deux secondes, le temps d'aller retour à la lune, mais une nanoseconde. Car quand on ferme l'interrupteur, le champ va directement à travers l'air à la lampe. Ils ont fait l'expérience réelle avec un circuit beaucoup moins grand, mais en observant le déphasage entre deux signaux à l'oscilloscope.

Mais dans le cas qui nous intéresse, signal qui va de l'Europe aux Etats-Unis, on est bien dans le cas d'un signal qui se propage autour du signal dans le cuivre, qui lui-même, selon les conditions que tu cites, circule à moins de la vitesse de la lumière, disons 90% de c, ~270.000 km/s.


Leon

  • Client SFR sur réseau Numericable
  • Modérateur
  • *
  • Messages: 5 386
nordnet vs starlink
« Réponse #11 le: 16 octobre 2022 à 11:28:31 »
En fait, c'est plus subtile que cela.
[...]
En quoi c'est plus subtil, stp?
La vitesse de déplacement d'une onde dans une paire de cuivre ou dans un câble coaxial, ça dépend principalement de l'isolant diélectrique utilisé, et un peu de la géométrie. Il n'y a aucun doute là dessus, contrairement à ce que tu veux nous faire croire.
Ces données sont fournies dans les datasheet des câbles cuivre. Tout le monde peut télécharger ces datasheet pour se faire une idée.
Et oui la vitesse dépend du matériau utilisé en isolant, car l'onde dont tu parles se propage en grande majorité entre les 2 conducteurs de ton câble, donc exactement là où se situe l'isolant; et non autour du câble comme tu le dis.

Leon.