Auteur Sujet: La régie Réunion THD  (Lu 801 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

vida18

  • Client Orange Fibre
  • *
  • Messages: 1 220
  • Vierzon (18)
La régie Réunion THD
« le: 14 janvier 2018 à 16:03:43 »
La régie Réunion THD prépare le déploiement de la fibre dans les communes isolées

Communication. Les six communes non ciblées par les opérateurs privés du Très-haut-débit seront intégralement raccordées, d'ici trois ans, conformèment à l'objectif ambitieux de la Région Réunion.

Le déploiement du Très-haut-débit (THD) à La Réunion entre dans une nouvelle phase avec la création de la nouvelle régie Réunion THD. Pour laquelle la collectivité régionale recrute actuellement un directeur général, un directeur administratif et financier et un responsable des opérations.

Réunion THD aura pour mission de concevoir, de réaliser et d'exploiter un réseau en fibre optique dans les 6 communes pour lesquelles il n'existe, actuellement, aucune intention d'investissement. «Le Plan régional THD, impulsé en 2011, a lancé le défi de faire de La Réunion la première région d'Outremer 100 % THD, et même la première région française 100 % THD», rappelle Vincent Payet, élu régional en charge des nouvelles technologies. «Cet objectif sera atteint en organisant la complèmentarité entre les déploiements privés, très actifs et rapides à La Réunion, et les déploiements publics. La Région déploiera donc un réseau FttH dans les zones délaissées par les opérateurs privés.»

Il s'agit des communes de Salazie, Cilaos, Sainte-Rose, Saint-Philippe, Les Avirons et l'Entre-Deux. Dans lesquelles la construction de réseaux Fiber-to-the-Home, condition de mise en œuvre du THD, nécessite des investissements trop importants en regard du nombre d'abonnés potentiels, pour atteindre un seuil de rentabilité opérationnelle.  C'est une des raisons d'être du budget de 181 millions d'euros, voté en 2015, pour atteindre les objectifs du Plan régional THD sur l'ensemble de l'île.

Un marché de création, d'exploitation et de maintenance

 Comme c'est le cas, aujourd'hui, pour le réseau Gazelle, la boucle fibre optique de La Région Réunion, les réseaux déployés dans les 6 communes auront vocation à être loués ou vendus à tous les fournisseurs d'accès à internet (FAI), pour véhiculer leurs offres.

Totalement achevé en 2012, le réseau Gazelle est une boucle de 230 kilomètres de fibre optique, enroulée sur les lignes électriques à haute-tension, et de 180 kilomètres de fibre enterrée. Un  backbone» régional qui a permis le dégroupage de plus de 75 000 foyers réunionnais pour un accès au triple-play fourni par leurs différents opérateurs. Une enveloppe de 18 millions d'euros a permis son développement, en délégation de service public (DSP), par La Réunion Numérique, filiale de Mediaserv. FAI racheté par Canal +, en 2013, pour pouvoir s'implanter sur le marché de l'internet et du THD, avec un portefeuille de 40 000 abonnés.

Pour ces 6 communes, un appel d'offres a déjà été émis pour la création, l'exploitation et la maintenance, en délégation de service public, de réseaux THD. Représentant un marché de près de 40 millions d'euros, pour une première tranche de travaux, il s'agit d'une volumineuse DSP courant sur plusieurs dizaines d'années.

Plus de 11 000 prises sont déployées chaque mois

La procédure d'appel d'offres atteindra son dénouement en milieu d'année et l’attribution du marché de travaux aura lieu au premier semestre 2018. On connaîtra alors le budget relatif à la première phase de travaux.

L'objectif ambitieux du Schéma directeur territorial pour l'aménagement numérique, adopté en mars 2016, est bien de permettre à chaque Réunionnais de bénéficier d'un accès THD en FttH, au plus tard en 2022.

«Le projet régional est constitué d'une tranche ferme, constituée de ces 6 communes, qui seront intégralement couvertes avant la fin 2021. Ce calendrier permet aux entreprises locales d'embaucher localement et permet au personnel chargé de la construction de rester dans l'entreprise pour l'exploitation et la maintenance des réseaux. Il a aussi été défini des tranches optionnelles, pour les zones les plus coûteuses à fibrer, mais sur lesquelles il y a une intention privée. La Région n'interviendra dans ces zones qu'en cas de constat de carence ou de défaillance des opérateurs privés», précise Vincent Payet.

Ces tranches optionnelles sont constituées des zones les plus isolées des Hauts, sur l'ensemble de l'île, où les opérateurs pourront difficilement investir. «Le périmètre définitif de l'intervention régionale ne sera connu que lorsque le périmètre des déploiements privés sera parfaitement délimité, ce qui n'est pas encore le cas.» Plus de 11 000 prises sont déployées chaque mois, soit 2 fois plus que ce qui était envisagé en 2015. La tranche ferme de 6 communes représente 20 000 prises FttH, sur les 400 000 prévues à La Réunion.

L'opérateur réunionnais Zéop, par exemple, compte déjà plus de 200 000 foyers raccordables à ces offres, sur 17 communes de l'île.


Philippe Stéphant

Source : https://www.clicanoo.re/Economie/Article/2018/01/13/La-regie-Reunion-THD-prepare-le-deploiement-de-la-fibre-dans-les
« Modifié: 10 août 2018 à 07:02:33 par vida18 »

vida18

  • Client Orange Fibre
  • *
  • Messages: 1 220
  • Vierzon (18)
La régie Réunion THD
« Réponse #1 le: 10 août 2018 à 17:10:23 »
La fibre optique pour tous les Réunionnais en 2021

Dans le cadre Régional du plan Très Haut Débit, la Région Réunion a mis en place une régie "Réunion Très Haut Débit" (THD). Objectif : le déploiement de la fibre optique dans les zones délaissées par les opérateurs privés.

À La Réunion, presque toutes les villes bénéficient de la fibre optique. Et pourtant, 6 communes de l’île attendent encore de pouvoir accéder à internet à très haut débit. Un problème qui devrait être résolu très prochainement grâce à la mise en place d’une régie "Réunion Très Haut Débit".

6 communes laissées pour compte

Les Avirons, Cilaos, Salazie, Saint-Philippe, Sainte-Rose et l’Entre-Deux sont les 6 communes en attente d’avoir un accès à l’internet très haut débit. Grâce à la régie THD, la Région va déployer la fibre optique sur ces territoire. Une nouvelle très bien accueillie par les habitants des Avirons. "C’est quelque chose de très important pour nous étant donné qu’aujourd’hui nous fonctionnons principalement par internet. Nous sommes une commune en plein développement et donc c’est inconcevable de ne pas avoir ce genre d’équipement", explique Brice.

Pour l’heure, ces communes délaissées selon les habitants, ne bénéficient pas de déploiement de la fibre de la part des opérateurs privés.

La Fibre optique pour tous les Réunionnais d’ici 2021

"La mission de la régie est de mettre en œuvre le programme régional pour les commandes du très haut débit pour le plan France Très Haut Débit", explique Denis Fabregue, directeur région Réunion THD. L’objectif est de permettre à tous les Réunionnais d’avoir accès à la fibre optique avant 2021. Pour l’heure, un appel d’offre est en cours pour recruter le prestataire chargé de déployer le réseau régional. Par la suite, "ce réseau sera commercialisé aux opérateurs qui vont fournir l’accès internet aux usagers", indique le directeur de la régie.

L’ambition de la Région Réunion est d’"assurer un égal accès au numérique à l’ensemble des Réunionnais et permettre une couverture homogène du réseau sur l’île", souligne Vincent Payet, vice-président de la Région et président du Conseil d’administration de la régie Réunion THD.

La Réunion : 1ère région entièrement fibrée

La Région Réunion souhaite mettre en place ce plan assez rapidement. De sorte de faire de La Réunion, la première région française a être entièrement fibrée avant l’échéance nationale. "La vitesse de déploiement est extrêmement rapide sur l’île, 4 à 5 fois supérieure à la moyenne nationale", souligne la Région.

La création de cette structure régie "Réunion THD" représente une avancée majeure dans la numérisation du territoire et vient concrétiser le travail mené depuis 2010 par la collectivité pour le déploiement d’un réseau global bien articulé et de qualité.


Source : L'info.re, écrit le 10 Août 2018 par Marine Magnien.

 

Mobile View