Auteur Sujet: Baromètre IPv6 Arcep 2024  (Lu 2630 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

buddy

  • Expert
  • Abonné Free fibre
  • *
  • Messages: 15 340
  • Alpes Maritimes (06)
Baromètre IPv6 Arcep 2024
« Réponse #36 le: 05 juillet 2024 à 11:57:54 »
Salut vivien,
à cet endroit, https://lafibre.info/ipv6/ipv6-barometre-2024/msg1078318/#msg1078318 peut être indiqué les années auxquelles ça correspond aussi pour iOS. ça permettrait une comparaison "aisée" avec Android. ;)

ppn_sd

  • Abonné RED by SFR fibre FttH
  • *
  • Messages: 186
  • FLG (28190)
Baromètre IPv6 Arcep 2024
« Réponse #37 le: 05 juillet 2024 à 13:29:00 »
La transition des hébergeurs e-mail connaît également un très fort retard : seuls 18,8 % des serveurs e-mail* sont à ce jour adressés en IPv6.

* Données Afnic, octobre 2023, sur l’intégralité des noms de domaine .fr, .re, .pm, .yt, .tf et .wf, exclusion faite des noms de domaine ne proposant pas un hébergement web HTTPS valide et un MX (Mail eXchanger).

Je ne comprends pas trop le critère statistique choisi. Pourquoi un hébergement web HTTPS est-il requis en plus d'un MX ?

vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 47 710
    • Twitter LaFibre.info
Baromètre IPv6 Arcep 2024
« Réponse #38 le: 05 juillet 2024 à 14:02:24 »
Je ne comprends pas trop le critère statistique choisi. Pourquoi un hébergement web HTTPS est-il requis en plus d'un MX ?
Pour l'ensemble de l'étude, on ne prend en compte que les noms de domaines avec un certificat valide sur le port 443 (pour www ou pour la racine, les deux sont testés), afin d'exclure un maximum de nom de domaines inutilisés. (parking, réservation,...)

peut être indiqué les années auxquelles ça correspond aussi pour iOS. ça permettrait une comparaison "aisée" avec Android. ;)

Je viens de le rajouter (ici), mais il y a une différence de taille : Android, il faut souvent un nouveau téléphone, les mises à jour n'apportent pas IPv6 à l'époque (maintenant j'ai l'impression que cela évolué et que sur les Android récentes, il est possible de le faire évoluer les APN par mise à jour, intéressant pour la transition des autres pays), tandis que pour Apple, c'est une simple mise à jour, ce qui permet d'avoir 95% du parc en quelques mois.

A noté que Bouygues a déja déployé la mise à jour pour mettre l'APN en IPv4+IPv6 (comme a fait Free) sans activer au début IPv6. Quand il a été activé coté réseau, on a eu brutalement presque tous les iPhone.

Pour les offres mobile grand public, l’Arcep constate des disparités importantes dans la transition vers IPv6. Si les principaux opérateurs proposent tous de l’IPv6, la différence se fait sur l’activation :

• Android : Bouygues Telecom, Orange et SFR activent par défaut l’IPv6 sur les mobiles Android dont la date de commercialisation est postérieure à 2018 (Bouygues), 2020 (Orange) et 2021 (SFR). Free n’active pas l’IPv6 par défaut. Il est nécessaire d’activer manuellement l’IPv6 dans son espace client, puis sur son mobile Android (à moins d’avoir un smartphone commercialisé à partir de juillet 2022) ;

• iPhone : Bouygues Telecom, Orange et SFR activent par défaut IPv6 sur les iPhone dont la version iOS est au minimum iOS 12.2
(mars 2019) (Bouygues), iOS 13.0 (septembre 2019) (Orange pour iPhone 7 et plus récent), iOS 14.3 (décembre 2020) (SFR), iOS 15.4 (mars 2022) (Orange pour iPhone 6S et SE). Free n’active pas l’IPv6 par défaut : l’utilisateur doit le faire manuellement dans son espace client, et avoir téléchargé au minimum la version iOS 15.4.

Je regarderais poru l'ajouter dans le barométre l'année prochaine, il faudra peut-être l'accompagner d'une note de bas de page.

ppn_sd

  • Abonné RED by SFR fibre FttH
  • *
  • Messages: 186
  • FLG (28190)
Baromètre IPv6 Arcep 2024
« Réponse #39 le: 05 juillet 2024 à 14:36:35 »
Pour l'ensemble de l'étude, on ne prend en compte que les noms de domaines avec un certificat valide sur le port 443 (pour www ou pour la racine, les deux sont testés), afin d'exclure un maximum de nom de domaines inutilisés.

OK. Il faut bien faire des choix, avec les défauts liés.

De mon expérience personnelle (milieu du bâtiment), je rencontre une proportion non négligeable de NDD mail qui ne correspondent pas à un site avec page HTTPS, pour plusieurs raisons :
- NDD acheté avec un pack mail chez un fournisseur (OVH, GANDI souvent) et on tombe sur une page HTTP "site en construction".
- NDD correspond au nom historique de la boite et le point d'entrée sur internet ne partage pas la même racine.
- NDD correspond à un site monté à un moment mais qui est techniquement en rade car finalement pas important pour l'activité de l'entreprise. On tombe sur une belle erreur 502.

xillibit

  • Abonné Bbox adsl
  • *
  • Messages: 622
  • Au fin fond de la Haute-Savoie (74)
Baromètre IPv6 Arcep 2024
« Réponse #40 le: 09 juillet 2024 à 12:17:15 »
Pourquoi dans les opérateurs pro il n'y a pas Koesio Networks ?

vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 47 710
    • Twitter LaFibre.info
Baromètre IPv6 Arcep 2024
« Réponse #41 le: 09 juillet 2024 à 12:23:57 »
La collecte est réalisée conformément à la décision Arcep n°2023-0543.

Page 11 de cette décision, il est indiqué les conditions pour l'annexe E.2 qui représente les opérateurs "Pro" :

Sont soumises à l’annexe E.2 de la présente décision les personnes exploitant un réseau de communications électroniques ouvert au public qui directement ou à travers des sociétés qu’ils contrôlent ou qui les contrôlent au sens de l’article L. 233-3 du code de commerce, comprennent un nombre d’abonnements actifs supérieur à 50 000 sur les marchés de détail à destination des entreprises s’agissant des offres professionnelles fixes ou mobiles.
Est considéré comme un abonnement actif tout abonnement souscrit par un client sur une ligne activée, c’est-à-dire une ligne sur laquelle le client peut accéder au service.


Ce seuil de 50 0000 abonnements actifs supérieur à 50 000 sur les marchés de détail à destination des entreprises correspond à 5 acteurs :
- Orange
- SFR
- Bouygues Telecom
- Free Pro
- Sewan

Maintenant un acteur qui n'a pas le seuil peut participer au barométre (me contacter).

C'est le cas de plusieurs opérateurs grand public qui ont moins de 5 000 clients (le seuil coté grand public).