Auteur Sujet: Les différentes technologies pour faire du très haut débit  (Lu 249179 fois)

0 Membres et 2 Invités sur ce sujet

vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 39 449
    • Twitter LaFibre.info
Les différentes technologies pour faire du très haut débit
« le: 22 novembre 2014 à 20:41:42 »
Mise à jour 2020

Vu la désinformation sur le sujet, voici une présentation des différentes technologies.
Voici la version PDF :
schema_techno_fibre.pdf (cliquez sur la miniature ci-dessous - le document est au format PDF)


Sommaire :


Le point de mutualisation peut être situé dans l'immeuble, dans une armoire de rue ou dans un shelter, cela ne change rien à la technologie.





Les technologies FttH actuelles, pour le grand public

FttH Gpon (Gigabit Passive Optical Network)


FttH 10G-Epon (10 Gigabit Ethernet Passive Optical Network)


FttH XGS-PON (10 Gb/s symétrique)

vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 39 449
    • Twitter LaFibre.info
Les différentes technologies pour faire du très haut débit
« Réponse #1 le: 22 novembre 2014 à 20:42:21 »
Les technologies FttE, dédiées aux pro / entreprises :

FttE point à point


FttE WDM-PON (Wavelength Division Multiplexing - Passive Optical Network)


FttE NG-PON2 (TWDM)

vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 39 449
    • Twitter LaFibre.info
Les différentes technologies pour faire du très haut débit
« Réponse #2 le: 22 novembre 2014 à 20:42:28 »
Le FttO, la fibre sur boucle locale dédiée pour entreprise

FttO BLOD (Boucle Locale Optique Dédiée)

vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 39 449
    • Twitter LaFibre.info
Les différentes technologies pour faire du très haut débit
« Réponse #3 le: 22 novembre 2014 à 22:08:52 »
Les anciennes technologies FttH / FttB, qui ne sont plus déployées en France :

FttH point à point


FttH Active Ethernet


FttB (Fiber To The Building - fibre jusqu’au pied d’immeuble) Ethernet 100BASE-T (limitation à 100m)

vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 39 449
    • Twitter LaFibre.info
Les différentes technologies pour faire du très haut débit
« Réponse #4 le: 22 novembre 2014 à 22:36:26 »
Les différents type de fibre à terminaison coaxiale, dont une est du FttH :

FttH RFoG (Radio Frequency Over Glass) - abandonné en France


FttLA (Fiber To The Last Amplifier - fibre jusqu'au dernier amplificateur)


FttN (Fiber To The Neighborood ou Fibre Jusqu'au Voisinage) câble HFC (hybride fibre coaxial)

vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 39 449
    • Twitter LaFibre.info
Les différentes technologies pour faire du très haut débit
« Réponse #5 le: 22 novembre 2014 à 23:35:40 »
Les technologies très haut débit utilisant une terminaison basée sur une paire de cuivre :

FttDP (Fiber to the Distribution Point) G.fast / VDSL2 - abandonné en France


VDSL2 sur un NRA-MeD


VDSL2 sur un NRA classique

vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 39 449
    • Twitter LaFibre.info
Les différentes technologies pour faire du très haut débit
« Réponse #6 le: 23 novembre 2014 à 08:33:11 »
Les technologies de très haut débit sans fil :

4G LTE / 5G


Satellite DVB-S2



Cet article et les schémas / photos qui l'illustrent sont publiés sous la licence Creative Commons CC BY-SA 4.0, afin de permettre sa diffusion (il faut citer l'auteur, Vivien GUEANT, mettre un lien vers cet article et réutiliser la même licence).
Tutoriel pour comprendre comment reprendre un contenu CC BY-SA 4.0.

Optrolight

  • Client Orange Fibre
  • Modérateur
  • *
  • Messages: 4 670
  • Grenoble (38) @Optrolight
    • Optroastro
Les différentes technologies pour faire du très haut débit
« Réponse #7 le: 23 novembre 2014 à 09:29:30 »
Le fttb est encore beaucoup utilisé en entreprise. Non?

Leon

  • Client SFR sur réseau Numericable
  • Modérateur
  • *
  • Messages: 5 106
Les différentes technologies pour faire du très haut débit
« Réponse #8 le: 23 novembre 2014 à 09:53:06 »
Vivien,

Pourquoi dis-tu que le RFOG nécessite des équipements actifs sur le terrain, nécessitant une alimentation? De ce que j'avais compris, le RFOG se contente de coupleurs, et d'un réseau PON.
Est-ce que tu as des sources, stp, pour des réseaux RFOG avec équipements actifs?
Je trouverai ça surprenant, et sans aucun intérêt. En plus, ça nécessiterai des conversions optique/électronique/optique qui sont cher à faire en "radiofréquence".

J'avais lu un peu les datasheets des "micro-nodes" utilisés pour faire du RFOG, et ils utilisent en uplink du TDMA piloté par l'équipement Docsis (ou autre), spécialement pour faire tenir ça sur un réseau PON qui n'a besoin d'aucun équipement actif entre le hub (avec son CMTS) et chaque foyer. 

C'est aussi décrit comme ça dans Wikipedia, et sur pleins de sites parlant du RFOG.
https://en.wikipedia.org/wiki/Radio_frequency_over_glass

2ieme question : est-ce que tu as des sources fiables pour le nombre de clients par poche que tu annonces, dans le réseau Numéricâble? 80 et 150 selon débit.
J'avais notamment compris que les arbres pouvaient être de taille différente entre uplink et downlink : arbres uplink plus petit que downlink, autrement dit downlink identique pour plusieurs nodes.
Pour finir, annoncer que le câble, c'est 400Mb/s, c'est très trompeur, car ce débit ne prend pas en compte ni la TV, ni la VOD. Normalement, ce sont les "usages" les plus consommateurs de bande passante dans les foyers.

Leon.
« Modifié: 23 novembre 2014 à 10:16:43 par leon_m »

kgersen

  • Modérateur
  • Client Free Pro
  • *
  • Messages: 8 154
  • Paris (75)
Les différentes technologies pour faire du très haut débit
« Réponse #9 le: 23 novembre 2014 à 10:12:43 »
y'a un souci avec le 10G-PON.

s'il n'y a qu'un coupleur passif dans le PM il ne peux réunir plusieurs fibres a 1 Gb/s en une seul a 10 Gb/s...
C'est 10 Gb/s coté clients aussi.

Breizh 29

  • Client Bouygues Fibre +
  • Client Orange Fibre
  • *
  • Messages: 4 321
  • Guilers 29820 (29N)
Les différentes technologies pour faire du très haut débit
« Réponse #10 le: 23 novembre 2014 à 10:26:37 »
Je me dis que il y a 10 ans je passais du 56 k à l'ADSL et c'est seulement il y a 10 ans.

vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 39 449
    • Twitter LaFibre.info
Les différentes technologies pour faire du très haut débit
« Réponse #11 le: 23 novembre 2014 à 10:31:58 »
y'a un souci avec le 10G-PON

s'il n'y a qu'un coupleur passif dans le PM il ne peux réunir plusieurs fibres a 1 Gb/s en une seul a 10 Gb/s...
C'est 10 Gb/s coté clients aussi.
Le débit affiché sur le lien vers l'utilisateur, c'est le débit offert au client pour toutes les technologies.

1 Gb/s, c'est le débit offert au client. En 10G-Pon il y a 10 Gb/s qui passe sur la fibre, et 2,5 Gb/s en Gpon (où j'ai affiché des débits de 1 Gb/s ou 300 / 400 Mb/s selon la collecte en Gpon)


Pourquoi dis-tu que le RFOG nécessite des équipements actifs sur le terrain, nécessitant une alimentation? De ce que j'avais compris, le RFOG se contente de coupleurs, et d'un réseau PON.
Est-ce que tu as des sources, stp, pour des réseaux RFOG avec équipements actifs?
Je trouverai ça surprenant, et sans aucun intérêt. En plus, ça nécessiterai des conversions optique/électronique/optique qui sont cher à faire en "radiofréquence".

J'avais lu un peu les datasheets des "micro-nodes" utilisés pour faire du RFOG, et ils utilisent en uplink du TDMA piloté par l'équipement Docsis (ou autre), spécialement pour faire tenir ça sur un réseau PON qui n'a besoin d'aucun équipement actif entre le hub (avec son CMTS) et chaque foyer.
leon_m, pour le FTTH RFOG, on m'a expliqué que les équipements installés dans les armoires de rue du SIEA (seul endroit ou c'est aujourd'hui utilisé) nécessitent une alimentation. Je vais essayer de me renseigner pour savoir si c'est lié à la longueur des lignes (jusqu'à 40 km entre le client et le NRO) ou si c'est systématique avec la technologie utilisée.

Dans le passé, et les débits de 10 Mb/s il y avait des très grosses poches avec une fréquence descendante (50 Mb/s comme aujourd'hui) qui était envoyé à plusieurs node qui convertissait la fibre optique dans la poche. 50 Mb/s permettait sans problème de proposer Internet à un nombre important de client tandis que sur l'upload, il y avait des limitation en nombre d'amplificateur successifs.

2ieme question : est-ce que tu as des sources fiables pour le nombre de clients par poche que tu annonces, dans le réseau Numéricâble? 80 et 150 selon débit.
J'avais notamment compris que les arbres pouvaient être de taille différente entre uplink et downlink : arbres uplink plus petit que downlink, autrement dit downlink identique pour plusieurs nodes.
Ce type d'architecture peut se retrouver en zone 30 Mb/s que je n'ai pas détaillé ici. Aujourd'hui il me semble que les différentes fréquences d'upload sont émises sur la même poche afin de proposer un débit upload supérieur. Les poches ont diminuées de taille par rapport aux veilles poches en zone 30 Mb/s.
Concernant le nombre de client, c'est le nombre approximatif de clients habituellement mis sur une poche remplie. Comme il existe des arbres Gpon avec moins de 64 clients, il existe des poche avec moins de 80 clients.

Au débit le 100 Mb/s était proposé en FTTLA aujourd'hui il me semble que la majorité des zones 100 Mb/s ont des amplificateurs (technologie HFC) et les zones FTTLA sont elles passées à 200 ou 400 Mb/s.

Pour finir, annoncer que le câble, c'est 400Mb/s, c'est très trompeur, car ce débit ne prend pas en compte ni la TV, ni la VOD. Normalement, ce sont les "usages" les plus consommateurs de bande passante dans les foyers.
C'est une bonne remarque, je vais modifier pour mettre "400 Mb/s d'Internet et 2 Gb/s de flux TV"