Auteur Sujet: Russie: Pour interdire Telegram, la Russie bloque 2 millions d'IPv4 Amazon  (Lu 6608 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 36 420
    • Twitter LaFibre.info
Fin mars 2018, suite au refus de Telegram (une application de messagerie sécurisée de bout en bout) de fournir ses clés de chiffrement, la justice russe a validée le blocage de Telegram par les fournisseurs d'accès russes.

L'autorité des télécoms Russe (la Roskomnadzor - Le Service fédéral de supervision des communications, des technologies de l'information et des médias de masse) déclare qu'un "sous-réseau" d'Amazon est bien utilisé par le service de messagerie. Prés de deux millions d'IPv4 (1 835 004 adresses IPv4 exactement) seraient concernées et donc bloqués aujourd'hui par tous les fournisseur d’accès à Internet Russe avec de gros effets secondaires :

- 52.58.0.0/15 (soit 131 072 IPv4)
- 18.196.0.0/15 (soit 131 072 IPv4)
- 18.194.0.0/15 (soit 131 072 IPv4)
- 18.184.0.0/15 (soit 131 072 IPv4)
- 35.156.0.0/14 (soit 262 142 IPv4)
- 35.192.0.0/12 (soit 1 048 574 IPv4)
Enfin une raison de passer à IPv6 !

Une dizaines de militants qui manifestaient devant le siège des services de sécurité (FSB) contre le blocage ont été arrêtés, selon Ekho Moskvy Maria Alekhina, membre du groupe contestataire Pussy Riot.



L'autorité des télécoms Russe confirme le blocage d'adresses IP d'Amazon suite à la décision de la justice russe de bloquer l’application de messagerie sécurisée Telegram

Le chef de Roskomnadzor [Le Service fédéral de supervision des communications, des technologies de l'information et des médias de masse, l'autorité des télécoms Russe] Alexander Zharov a confirmé à RT que le service a commencé à bloquer les adresses IP d'Amazon en raison de leur utilisation par le service Telegram.

"Nous avons un sous-réseau d'Amazon, qui est utilisé par Telegram. La décision du tribunal prescrit que Roskomnadzor bloque l’accès à Telegram. Nous nous conformons à la décision de la cour ", a déclaré Zharov.

Le créateur du messager Pavel Durov a utilisé la puissance de l'Amazon pour tenter de contourner le blocage. La Roskomnadzor a commencé à bloquer plus de 650 000 adresses IP d'Amazon.

Le service de presse de l'agence a déclaré que Roskomnadzor étudie les services qui permettent de contourner le blocage du Telegram en Russie.


Source : russian.rt.com le 16 avril 2018


"Il est révélateur que les gouvernements autoritaires (par exemple la Russie) essaient de bloquer Telegram pour son cryptage mais sont plus souples quand il s'agit d'autres messageries cryptées", a commenté Pavel Dourov (fondateur de Telegram). On se doute qu'il fait allusion à WhatsApp, messagerie sécurisée de bout en bout appartenant à Facebook.


vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 36 420
    • Twitter LaFibre.info
Russie: Pour interdire Telegram, la Russie bloque 2 millions d'IPv4 Amazon
« Réponse #1 le: 17 avril 2018 à 11:54:19 »
Les VPN commercialisés en Russie doivent eux aussi bloquer Telegram, pour ne pas se retrouver bloqués à leur tour...

L'autorité des télécoms Russe analyse les outils de contournement du blocage de Telegram

Roskomnadzor [l'autorité des télécoms Russe] analyse les services qui permettent de contourner le blocage de Telegram en Russie: "Roskomnadzor identifie actuellement les services VPN et les services de proxy qui vous permettent de contourner le blocage de Telegram, et dans quelle mesure ils sont utilisés", rapporte Tass.

Il est noté qu'a la suite de l'étude, ils "prendront des décisions spécifiques".

Roskomnadzor souligne que la décision de justice oblige de bloquer l'accès a  Telegram, mais aussi aux outils permettant de contourner le blocage (VPN et de services de proxy).

Le chef de l'autorité Alexander Zharov a souligné que les mesures en ce qui concerne le blocage des outils permettant l'accès à Telegram seront prises en conformité avec les lois de la Russie.


Source : russian.rt.com le 16 avril 2018

vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 36 420
    • Twitter LaFibre.info
Russie: Pour interdire Telegram, la Russie bloque 2 millions d'IPv4 Amazon
« Réponse #2 le: 17 avril 2018 à 13:08:02 »
Certains parlent du blocage de deux millions d'IP Amazon et d'un million d'IP Google, dans le but de bloquer Telegram...

https://github.com/zapret-info/z-i permet de suivre les IP bloquées en Russie.

Bien sur, vous imaginez les effets secondaires de ces blocages...



vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 36 420
    • Twitter LaFibre.info
Russie: Pour interdire Telegram, la Russie bloque 2 millions d'IPv4 Amazon
« Réponse #3 le: 17 avril 2018 à 13:29:21 »
L'Internet Society détaille, dans un article de mars 2017, l'efficacité du blocage par adresse IP, aujourd'hui utilisé en Russie :

En général, le blocage IP est une technique de filtrage qui n’est pas très efficace, est difficile à maintenir, a un niveau élevé de blocage excessif involontaire et est facilement contourné par les éditeurs qui déplacent le contenu vers de nouveaux serveurs (avec de nouvelles adresses IP).

Le blocage IP ne fonctionne pas non plus lorsque les fournisseurs d’informations utilisent des réseaux de diffusion de contenu (Content Delivery Networks, CDN), car les adresses IP de l’information sont très dynamiques et changent constamment.* Les CDN utilisent également la même adresse IP pour de nombreux clients et types de contenu différents, ce qui entraîne un niveau élevé d’interruption involontaire du service.

Le blocage de protocoles et d’adresses IP fonctionne mieux lorsqu’il est utilisé pour bloquer des applications spécifiques plutôt que des contenus spécifiques. Par exemple, le trafic VPN peut être bloqué par les blocs de protocoles et ports TCP/IP, combinés à des blocs d’adresses IP de services publics VPN connus. C’est une technique courante et très efficace.

Le blocage IP est également plus efficace lorsque le contenu est hébergé dans un serveur particulier dans un centre de données spécifique, ou si un ensemble très spécifique de fichiers est ciblé. Le blocage IP n’est pas très efficace pour les services d’hébergement plus importants répartis dans de nombreux centres de données ou qui utilisent des réseaux de diffusion de contenu (CDN) pour accélérer l’accès.

* Un réseau de diffusion de contenu est un vaste réseau réparti géographiquement de serveurs qui accélèrent la livraison du contenu Web aux internautes. Les grands CDN ont des centaines de milliers de serveurs dans de nombreux pays pour fournir un accès plus rapide au contenu de leurs clients. Les CDN stockent des copies des contenus de texte, d’image, audio et vidéo de leurs clients dans leurs propres serveurs autour des « bords » d’Internet afin que les demandes d’utilisateurs puissent être diffusées par un serveur périphérique CDN proche plutôt que par les serveurs centralisés des clients.


Extrait de l'article Internet Society: Perspectives de l’Internet Society sur le blocage de contenu sur Internet : tour d’horizon le 24 mars 2017


Pour résumer, c'est aussi efficace que ça :


vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 36 420
    • Twitter LaFibre.info
Russie: Pour interdire Telegram, la Russie bloque 2 millions d'IPv4 Amazon
« Réponse #4 le: 17 avril 2018 à 21:01:08 »
Certains se demandent pourquoi la Russie ne bloque que les IPv4 de Telegram, et non les IPv6.

La réponse est simple : avec moins de 2% d'utilisateurs qui possèdent une IPv6, la Russie est encore plus en retard que les autres pays dans la migration vers IPv6.


Optix

  • AS41114 - Expert OrneTHD
  • Client Orne THD
  • *
  • Messages: 2 227
  • Strasbourg (67)
    • OrneTHD
Russie: Pour interdire Telegram, la Russie bloque 2 millions d'IPv4 Amazon
« Réponse #5 le: 17 avril 2018 à 22:34:54 »
Certains se demandent pourquoi la Russie ne bloque que les IPv4 de Telegram, et non les IPv6.

La réponse est simple : avec moins de 2% d'utilisateurs qui possèdent une IPv6, la Russie est encore plus en retard que les autres pays dans la migration vers IPv6.



Bah voilà, toi qui voulait couper l'IPv4 pour faire accélérer l'adoption d'IPv6, ton souhait va se réaliser  ;D

172sp

  • Client Orange Fibre
  • *
  • Messages: 297
  • Le Cannet (06)
Russie: Pour interdire Telegram, la Russie bloque 2 millions d'IPv4 Amazon
« Réponse #6 le: 17 avril 2018 à 23:23:10 »
Vivien ferait il parti du gouvernement Russe ?  ;D

vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 36 420
    • Twitter LaFibre.info
Russie: Pour interdire Telegram, la Russie bloque 2 millions d'IPv4 Amazon
« Réponse #7 le: 19 avril 2018 à 13:31:31 »
Bah voilà, toi qui voulait couper l'IPv4 pour faire accélérer l'adoption d'IPv6, ton souhait va se réaliser  ;D

Là tu me fais passer pour un extrémiste de l'IPv6, ce que je ne suis pas.

J'ai juste l’intime conviction que si il n'y pas une contrainte (et le manque d'IPv4 n'est pas une contrainte pour une partie non négligeable d'internet) il restera toujours un part important d'Internet en IPv4, même dans 20ans.

Partant de là, je cherche des solutions à l'échelle de l'Europe, car la France est trop petite et au niveau mondial, cela me semble impossible.

D'où ma proposition d’extinction progressive et proportionné de l'IPv4.

Mais je ne parle pas d'éteindre l'IPv4 dans 4 ans !

Aller je me lance dans d'hypothétiques dates pour aboutir a un déréférencent des sites IPv4 only le 1er janvier 2027 (dans 9 ans), un kill IPv4 complet pour le grand public le 1er janvier 2031 (dans 13 ans) et le 1er janvier 2033 (dans 15ans) pour les entreprises / hébergeurs / cœur de réseau :



- Phase 1 - 1er janvier 2018 : La loi pour une République numérique prévoit, à son article 42, qu’à compter du 1er janvier 2018, tout nouvel équipement terminal, destiné à la vente ou à la location sur le territoire français, doit être compatible avec la norme IPv6.
- Phase 2 - 1er janvier 2022 : Les FAI et les hébergeurs sont contraints de proposer IPv6 sur toutes les nouvelles souscriptions
- Phase 3 - 1er janvier 2023 : Les FAI et les hébergeurs sont contraints de proposer IPv6 pour tous leurs clients (mais les clients sont libres de ne pas utiliser IPv6)
- Phase 4 - 1er janvier 2024 : Les moteurs de recherche sont contraints de rendre moins visible les sites IPv4 only
- Phase 5 - 1er janvier 2025 : Les FAI et les hébergeurs sont contraints de proposer IPv6 sans possibilité de désactivation
- Phase 6 - 1er janvier 2027 : Les moteurs de recherches sont contraints de ne plus référencer les sites IPv4 only
- Phase 7 - 1er janvier 2029 : Les FAI sont contraints de supprimer IPv4 par défaut sur les abonnements grand publics
- Phase 8 - 1er janvier 2031 : Les FAI sont contraints de supprimer IPv4 sur les abonnements grand publics
- Phase 9 - 1er janvier 2033 : Les FAI et les hébergeurs sont contraints de supprimer IPv4 sur leur réseau.

Certains me diront que ce sont des dates éloignées, mais si on ne met pas de dates, IPv4 sera encore là dans 20ans...

C'est maintenant qu'il faut préparer le futur et la pénurie d'IPv4.


J'ai aussi eu des remarques comme quoi c'est bien trop tard pour éteindre l'IPv4.

vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 36 420
    • Twitter LaFibre.info
Russie: Pour interdire Telegram, la Russie bloque 2 millions d'IPv4 Amazon
« Réponse #8 le: 19 avril 2018 à 13:38:34 »
Pour continuer sur le sujet Telegram : près de 20 millions d'IPv4 sont maintenant bloquées...

Pour faire taire Telegram, Roskomnadzor n’a pas lésiné sur les moyens : jusqu’à 19,4 millions d’adresses IP ont été bloquées après la décision de la justice russe, conséquence du refus de la messagerie cryptée de fournir aux services de sécurité (FSB) les clés permettant de lire les messages des utilisateurs.

Tandis que Roskomnadzor estimait mercredi le taux de perturbation du fonctionnement de Telegram à 30%, le sulfureux cofondateur de cette messagerie, Pavel Dourov, affirmait que celle-ci était «restée disponible pour la majorité des résidents russes».

Mais si Telegram restait majoritairement accessible, de nombreux autres sites subissaient de perturbations. C’est le cas des musées du Kremlin, dont les ventes de billets en ligne ont été interrompues pendant plusieurs heures, mais aussi de la messagerie Viber ou des sites de Volvo, de l’agence vidéo de RT ou des services de jeux en ligne de Xbox et Playstation.

Selon toute vraisemblance, ils utilisaient des serveurs partagés avec Telegram, dont les adresses IP ont été bloquées par Roskomnadzor.

A l’inverse, d’autres sites bloqués -tels que des pages à caractère pornographique, extrémiste ou liées aux jeux d’argent- ont été malencontreusement provisoirement débloquées, rapporte le journal en ligne Fontanka.

L’ONG russe de défense des droits de l’Homme Agora, dont les avocats défendent Telegram, a annoncé mercredi envisager des actions en justice, en Russie et devant la Cour européenne des droits de l’Homme (CEDH).

[...]

«On ne peut entièrement bloquer la messagerie qu’en débranchant complètement internet dans le pays», a écrit le quotidien Vedomosti dans un éditorial, affirmant que les efforts de Roskomnadzor restaient «sans résultats» tandis que les usagers «testent avec succès de nouvelles méthodes de résistance».

De nombreux tutoriels circulent depuis plusieurs jours sur les réseaux sociaux, expliquant comment contourner le blocage en utilisant des proxies et des VPN, permettant de simuler une connexion à partir de l’étranger.

Le recours aux VPN a justement explosé en Russie ces derniers jours. Dès lundi, date du début du blocage, le fournisseur NordVPN a par exemple annoncé avoir enregistré une hausse de 150% du nombre de ses utilisateurs en Russie.

Pavel Dourov avait appelé mardi à la «résistance numérique», annonçant son intention d’offrir des bitcoins et des «millions de dollars» aux particuliers et aux entreprises s’employant à contourner le blocage.

«La réponse de Pavel Dourov à la demande totalitaire du gouvernement russe (...), le refus et la résistance, est la seule réponse morale et montre un réel leadership», a déclaré sur Twitter le lanceur d’alerte Edward Snowden.

Fondée en 2013 par les frères Pavel et Nikolaï Dourov, créateurs auparavant du réseau social VKontakte, Telegram compte aujourd’hui 200 millions d’utilisateurs dans le monde, dont 7% en Russie.


Source : Libération le 18 avril 2018

xillibit

  • Client SFR adsl
  • *
  • Messages: 423
  • Au fin fond de la Haute-Savoie (74)
Russie: Pour interdire Telegram, la Russie bloque 2 millions d'IPv4 Amazon
« Réponse #9 le: 19 avril 2018 à 18:55:20 »
Quelques explications sur le Domain fronting utilisé par telegram et signal pour passer entre les mailles du filet des blocages : https://reflets.info/articles/google-bas-du-front-c-est-le-souq-chez-signal

Google depuis aujourd'hui n'autorise plus le Domain fronting chez eux : https://www.theverge.com/2018/4/18/17253784/google-domain-fronting-discontinued-signal-tor-vpn

vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 36 420
    • Twitter LaFibre.info
Russie: Pour interdire Telegram, la Russie bloque 2 millions d'IPv4 Amazon
« Réponse #10 le: 19 avril 2018 à 19:18:33 »
Si je comprends bien l'interdiction Domain fronting chez Google est complètement indépendant du blocage de telegram ?

C'est vraiment dommage car obliger la Russie à bloquer le moteur de recherche Google pour espérer bloquer la résolution DNS de Telegram, c'est fort.

dada44

  • Client Orange Fibre
  • *
  • Messages: 263
  • Saint Sébastien Sur Loire 44
Russie: Pour interdire Telegram, la Russie bloque 2 millions d'IPv4 Amazon
« Réponse #11 le: 20 avril 2018 à 09:54:34 »
Un Range d'Online (51.15.0.0/16 - Scaleway in AMS) est bloqué en Russie d'après Arnaud sur Twitter

https://twitter.com/online_fr/status/987066225531478016

 

Mobile View