Auteur Sujet: Des faits & des chiffres sur l'Adsl, le THD, le mobile par Hammett  (Lu 637263 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hammett

  • Client Bbox fibre FTTH
  • *
  • Messages: 3 596
  • Bois Colombes (92)
Des faits & des chiffres sur l'Adsl, le THD, le mobile
« Réponse #2268 le: 29 mai 2018 à 06:37:37 »
Après la publication des résultats de Bouygues Telecom, Free, Orange et SFR à fin mars 2018, voici un tableau récapitulatif des parts de marché sur les forfaits mobiles (y compris grand public, m2m, entreprise) et donc hors prépayés à fin mars.   



Contrairement aux forfaits du segment public, les forfaits m2m et entreprise permettent à Orange de préserver ses parts de marché avec seulement une perte de -0,1point entre le T1 2017 et le T1 2018, mais n’empêche une perte de 0,7 point sur 6 mois ! La progression des forfaits m2m ne compense plus la faiblesse sur les forfaits Grand Public.

Idem pour SFR qui maintient sa deuxième place, mais avec une perte de 1,2 point sur 12 mois. Ce bon trimestre devra être suivi par beaucoup d’autres. 

Bouygues progresse de 0,9 point et affiche une croissance à deux chiffres (+13%). Free arrive juste à garder ses positions. Bouygues augmente son avance sur Free pour 362 000 cartes sim. Le match est complètement relancé. Les Mvno's et autres petits opérateurs des DOM TOM restent solides et passent la barre des 6%.

Orange réalise 35,6% des recrutements entre le T1 2017 et le T1 2018, Bouygues 28,1%, Free, 15,1%, Autres 13,5% et SFR 7,7%.

Précisions
- Les données sont compilées à partir des communiqués publiés par Bouygues Telecom, Free, Orange et SFR;

- Au T1, Orange compte 29,184 millions de clients, ce qui représente une part de marché de 36,1% et une hausse de 2,094 millions cartes sim et de 7,7% de sa base client sur 12 mois;

- Pour la rubrique autres : addition des forfaits Bouygues, Free, Orange, SFR sur les segments Grand Public, Entreprise et m2m, le total est retranche du total ARCEP (parc total + m2m);

- Pour les mvno, Orange, isole cette donnée et elle n’est donc pas dans le total dans ce tableau, mais pas Bouygues Telecom, pour SFR, ce n’est pas tout à fait clair et Free n’en a pas. On peut donc retrouver des mvno dans la rubrique mais aussi chez Bouygues et SFR. Bouygues et SFR sont donc un peu surreprésentés.

Hammett

  • Client Bbox fibre FTTH
  • *
  • Messages: 3 596
  • Bois Colombes (92)
Des faits & des chiffres sur l'Adsl, le THD, le mobile
« Réponse #2269 le: 04 juin 2018 à 07:06:45 »
Avec la publication des résultats de Bouygues Telecom, Orange et des statistiques sur les services mobiles de l’ARCEP, il est possible d’avoir une vue sur ce que représente le m2m (Machine to Machine) à fin mars 2018.

Pour l’ARCEP, la définition du parc m2m est la suivante : "cartes SIM utilisées pour la communication entre équipements distants (gestion à distance d'équipements, terminaux et serveurs, fixes ou mobiles). Les communications provenant de ces cartes sont généralement réalisées sans intervention humaine. Ces cartes sont par exemple utilisées pour le traçage des objets et outils de travail (flottes de véhicules, machines...), à des fins d'actualisation de données (relevés à distance de compteurs, de capteurs...), d'identification et de surveillance de tous ordres (alarmes, interventions à distance,...), la liste de ces usages n'étant pas exhaustive. Les cartes sont comptabilisées que la communication se fasse uniquement en réception, uniquement en émission ou les deux. Ne sont pas comptabilisées dans cette rubrique les cartes utilisées pour les communications interpersonnelles et les cartes internet exclusives.".



Précisions
- Au T1 2018, Orange avec 7,506 millions cartes SIM est à 47,9 % de parts de marché et a progressé de 1,278 million cartes sur 12 mois, soit un gain de 20,5% de sa base clientèle.
- La rubrique "autres" est calculée en défalquant du total de l'ARCEP, les chiffres de Bouygues Telecom, Orange et SFR (décembre 2017).

Orange s’approchait tranquillement des 50% des parts de marché et vient encore de marquer une baisse et retrouve son niveau de fin 2016. C’est ce segment qui lui permet de rester dynamique sur le segment des forfaits.
Bouygues arrive à tirer son épingle du jeu et progresse joliment sur les 12 derniers mois en prenant 3,5 points de parts de marché. Bouygues Telecom est passé devant SFR qui s’écroule.
A noter que SFR n’a pas publié de chiffres pour ce T1, ce qui n’est pas bon signe. J’ai donc repris le chiffre du T4, la dynamique des trimestres précédents n’était pas bonne.

Pour rappel, Free n'est pas présent sur ce marché. 

A fin mars 2018, le m2m représente 22,7% des clients mobiles chez Orange contre 22,0% fin 2017. Pour Bouygues, cela représente 26,4% contre 23,6% fin 2017. Pour SFR, cela représente 18,1% fin 2017 contre 16,9% fin 2016.

Hammett

  • Client Bbox fibre FTTH
  • *
  • Messages: 3 596
  • Bois Colombes (92)
Des faits & des chiffres sur l'Adsl, le THD, le mobile
« Réponse #2270 le: 05 juin 2018 à 06:43:25 »
Ce tableau récapitule - à fin mars 2018 - le nombre de clients pour Bouygues Telecom, Free, Orange et SFR pour le mobile (y compris mvno) et pour le fixe avec la part de marché (pdm) correspondante.



SFR remonte symboliquement de 0,1 point. Depuis son rachat par Altice, la perte est 3,338 millions de clients, soit 6,3 points en parts de marché. Bouygues a pris 2,5 points, Free 2,3 points et Orange 1,6 point.

Depuis l'arrivée de Free Mobile et le rachat de SFR, les cartes ont été largement redistribuées. Depuis fin 2012, SFR (ensemble des segments) a perdu 7,5 points et 2,9 millions de clients. Orange (mvno et prépayés) a perdu 1,8 point mais gagné 5,3 millions de client, Bouygues a gagné 2,1 points et 4,7 millions de clients, Free a gagné 7,2 points et 9,7 millions de clients, ce qui lui vaut d’avoir pris la troisième place à Bouygues Telecom. Toutefois, depuis 18 mois, Bouygues a refait 1/3 de son retard.   

Précisions
- Les données sont compilées à partir des communiqués publiés par Bouygues, Free, Orange et SFR. 
- Pour SFR, les clients de Virgin Mobile et ceux de Numericable sont inclus à partir de 2012.
- Le(s) Mvno(s) sont inclus chez leur(s) opérateur(s) hébergeur(s).
- Orange compte 44,661 millions de clients, soit 41,1% du total.

Hammett

  • Client Bbox fibre FTTH
  • *
  • Messages: 3 596
  • Bois Colombes (92)
Des faits & des chiffres sur l'Adsl, le THD, le mobile
« Réponse #2271 le: 08 juin 2018 à 06:36:39 »
L'ARCEP vient de publier son "Observatoire des marchés des communications électroniques en France 1er trimestre 2018 - résultats provisoires - ".

1- Nombre d’abonnements haut et très haut débit (chiffres ARCEP)


Evolutions
Sur les 12 derniers mois le marché poursuit sa croissance avec un taux de 2,5%, c’est encore en baisse par rapport aux trimestres précédents. Sur les douze derniers mois la croissance est de 685 000 nouveaux abonnements. Sur le dernier trimestre, l'ARCEP calcule 177 000 nouveaux clients.

Le nombre d'abonnements à haut débit s'élève à 21,110 millions, soit un recul de 967 000 sur un an et une baisse de 330 000 sur le trimestre. La tendance est à l’accélération de la baisse. Le ftth remplace l'adsl...

Le nombre d'abonnements à très haut débit s'élève à 7,495 millions, soit une hausse de 1,652 million (dont 1,193 million pour le Ftth) sur un an et une hausse de 507 000 (dont 354 000 pour le Ftth) sur le trimestre. C’est en légère augmentation sur ce trimestre et même en augmentation moins marquée sur le ftth par rapport aux trimestres précédents.

Pour l’ARCEP : " la croissance du nombre d’accès à très haut débit continue de progresser : 1,7 million d’accès supplèmentaires au cours de l’année, contre +1,3 million au premier trimestre 2017, portant ainsi le nombre d’abonnements actifs à 7,5 millions fin mars 2018 (…) au premier trimestre 2018, 41% du nombre total de locaux éligibles au très haut débit, en croissance de 5 points en un an. En outre, fin mars 2018, plus d’un quart des abonnements internet actifs (26%) sont à très haut débit (+5 points en un an).".

2- Récapitulatif calculé à partir des communiqués des FAI


Précisions
- Les données (exprimées en milliers) sont compilées à partir des communiqués publiés par Bouygues, Free, Orange et SFR. 
- La catégorie « autres » est calculée en prenant le total des abonnement haut et très haut débit publié par l’ARCEP à fin mars 2018 et en défalquant les totaux de Bouygues, Free, Orange et SFR à fin mars 2018.
- On y trouve donc par exemple les opérateurs DCOM, il y a également les opérateurs professionnels et les opérateurs locaux, les FAI alternatifs.
- Pour lire le tableau : Orange est à 40,3% de parts de marché avec 11,537 millions de clients et a recruté 317 000 nouveaux clients entre le T1 2017 et le T1 2018, soit une augmentation de 2,8% de sa base clientèle.

Hammett

  • Client Bbox fibre FTTH
  • *
  • Messages: 3 596
  • Bois Colombes (92)
Des faits & des chiffres sur l'Adsl, le THD, le mobile
« Réponse #2272 le: 11 juin 2018 à 07:26:20 »
Synthèse des parts de marché sur le Ftth à fin mars 2018. L'Arcep - qui vient de publier ses données - compte 3,630 millions de clients sur ce segment.

Dans ses publications, SFR compile l’ensemble des technologies très haut débit. La rubrique « SFR + Autres » est donc calculée en prenant le nombre total d’abonnements qui est publié par l’Arcep, auquel on retranche les chiffres publiés par Bouygues, Free, Orange.

Même si elle est encore confortable, Orange voit son avance se réduire. Combien de temps va mettre Orange pour retrouver sa part de marché actuelle sur le fixe ?
Free et Bouygues accélèrent au même rythme et prennent des parts de marché, Free est bien installé à la deuxième place. Bouygues a quand même du retard...
SFR + "Autres" progressent également mais plus petitement. En l'absence de chiffres, difficile de dire sérieusement qui de SFR ou "Autres" tire la machine. 

Sur un an, soit entre le T1 2017 et le T1 2018, Orange réalise 46,1% des nouveaux abonnements, contre 58% pour la période comprise entre le T1 2016 et le T1 2017. Logiquement, le marché se rééquilibre sérieusement.



Précisions
- Les données (exprimées en milliers) sont compilées à partir des communiqués publiés par Bouygues, Free, Orange. SFR ne donne pas de chiffres pour le Ftth. 
- La catégorie « SFR + autres » est calculée en prenant le total des abonnements très haut débit "fibre optique de bout en bout" publié par l’ARCEP à fin mars 2018 et en défalquant les totaux publiés par Bouygues, Free, Orange à fin mars 2018.
- Pour lire le tableau : Orange est à 58,6% de parts de marché avec 2,219 millions de clients et un gain de 550 000 clients sur 12 mois soit une augmentation 34,8% de sa base clientèle du T1 2017 au T1 2018.

Hammett

  • Client Bbox fibre FTTH
  • *
  • Messages: 3 596
  • Bois Colombes (92)
Des faits & des chiffres sur l'Adsl, le THD, le mobile
« Réponse #2273 le: 12 juin 2018 à 08:26:26 »
Alors que les opérateurs ont publié leurs résultats à fin mars 2018, quelques statistiques sur le très haut débit peuvent en être tirées.

Lignes commercialisables
Le nombre de lignes commercialisables pour chaque opérateur (selon les chiffres des opérateurs et selon une définition "élastique" de commercialisable). Pour Bouygues, Free et Orange, il s’agit des lignes Ftth. Pour SFR, ce sont celle de son réseau ftth et câble upgradé (>= 100Mb/s).

Pour information, il y a également deux données de l’Arcep : l’évolution du nombre de lignes éligibles au Ftth et plus globalement l’évolution du nombre de ligne éligible au très haut débit (30 Mbit/s).

Globalement, Orange poursuit sa dynamique et Free fait mieux que SFR. De son coté, l’ARCEP note : " Au 31 mars 2018, 10,9 millions de logements étaient éligibles aux offres FttH, soit une hausse de 33 % en un an. Les acteurs doivent toutefois encore intensifier leurs efforts pour atteindre les objectifs de couverture qu’ils se sont fixés. Au total, à la fin du 1e trimestre 2018, 18,1 millions de logements étaient éligibles à des services à très haut débit, toutes technologies confondues, dont 12,2 millions en-dehors des zones très denses.".



Taux d’occupation
Le taux d’occupation est le rapport du nombre de clients par rapport au nombre de lignes "connectables". Free commence à engranger. Orange est en petite hausse. SFR patine est en baisse sur le semestre. Bouygues patine.

Pour rappel, Pour Bouygues, le THD représente 20,8% de sa base clientèle à fin mars 20182. Pour Free, le FttH représente 9,9% de sa base clientèle. Pour Orange, le FttH représente 18,5% de sa base clientèle. Pour SFR, le THD représente 37,0% de sa base clientèle.


Hammett

  • Client Bbox fibre FTTH
  • *
  • Messages: 3 596
  • Bois Colombes (92)
Des faits & des chiffres sur l'Adsl, le THD, le mobile
« Réponse #2274 le: 19 juin 2018 à 06:41:53 »
Après la publication des résultats à fin mars 2018, voici un récapitulatif sur quelques données générales publiées par Bouygues Telecom et Free. Quel est le troisième opérateur ? Sur ce début d’année 2018, la tendance de l’année 2017 se confirme : Bouygues Telecom a repris des couleurs tant commercialement que financièrement, alors que c'est un peu plus dur commercialement pour Free.



Mobile & Fixe
Sur le mobile, Bouygues est devant pour 1,015 million de clients et son écart s’accroit tranquillement avec le m2m. Sur les forfaits mobiles (avec le m2m), Bouygues est repassé devant. En ne prenant en compte que le segment Grand Public, le match est plié depuis longtemps en faveur de Free. Sur le fixe et trimestre après trimestre, Bouygues réduit son écart.

Finance
Sur le chiffre d’affaire Bouygues est toujours devant pour 80 millions alors que fin décembre, Bouygues Telecom était devant pour 99 millions. Fin 2016, Bouygues était devant pour 39 millions, fin 2015, Bouygues était devant pour 91 millions, alors que l’avance était de 270 millions à fin 2014 pour Bouygues et de 900 millions à fin 2013.

Hammett

  • Client Bbox fibre FTTH
  • *
  • Messages: 3 596
  • Bois Colombes (92)
Des faits & des chiffres sur l'Adsl, le THD, le mobile
« Réponse #2275 le: 20 juin 2018 à 07:01:36 »
Après la publication des résultats des opérateurs à fin mars 2018, il est possible de synthétiser l’évolution du chiffre d’affaire.

Précisions
- Les données (exprimées en milliards) sont compilées à partir des communiqués publiés par Bouygues, Free, Orange et SFR. 
- Le chiffre d'affaire d'Orange France a augmenté de 2,1% entre le T1 2017 et le T1 2018, alors qu’il avait baissé de 0,7% entre le T1 2016 et le T1 2017.



Le détail
Bouygues Telecom au prix de très lourds efforts poursuit sa lente remontée et fait maintenant quasi systématiquement mieux que Free.

Free est quasi à l’arrêt sur ce trimestre, c’est le mobile qui lui permet d’afficher un chiffre positif. Free a plus de mal, les promotions des ventes privées se font sentir.

Orange France repasse dans le vert après plusieurs années dans le rouge, son chiffre d’affaire progresse d’une année sur l’autre. En même temps, commercialement Orange n’est pas dans une politique de promotions. A confirmer.

SFR voit son chiffre d’affaire continuer à baisser, mais c’est moins pire. Le gain de nouveaux clients se fait à coup de promotions. Globalement, SFR continu de payer la perte de clients alors que sa politique de contenus ne porte pas ses fruits.

Hammett

  • Client Bbox fibre FTTH
  • *
  • Messages: 3 596
  • Bois Colombes (92)
Des faits & des chiffres sur l'Adsl, le THD, le mobile
« Réponse #2276 le: 26 juin 2018 à 07:52:23 »
Après la publication des résultats de Bouygues, Free, Orange et SFR, voici le tableau récapitulatif sur l’ARPU fixe et l’ARPU mobile à fin mars 2018. Cela permet de dégager quelques tendances.



Précisions
- Les données (exprimées en euros) sont compilées à partir des communiqués publiés par Bouygues, Free, Orange et SFR à partir des moyennes trimestrielles. Pour le détail, se reporter à la définition de chaque opérateur.   
- Free, par pudeur, ne publie pas d’ARPU mobile. Pour ce tableau, c’est donc un calcul : chiffre d’affaire mobile / nombre de clients / nombre de mois.
- En fonction de nouvelles normes comptables, Orange calcule maintenant l’ARPO (chiffre d’affaire par offre) et plus l’ARPU (chiffre d’affaire par client) voir le document. Globalement, cela augmente sur le fixe, mais baisse sur le mobile, mais au final, c’est équivalent à l’ARPU. La présentation est différente.
- Pour lire le tableau : Orange déclare un ARPO fixe de 39,0€ en hausse de 4,6% sur 12 mois. 

Le détail
Bouygues Telecom, la baisse est générale, aussi bien sur le fixe que sur le mobile. Bouygues gagne des clients, mais ils rapportent de moins de moins. De peu, Bouygues Telecom est l’opérateur avec la moyenne d’ARPU la plus faible sur le fixe et le mobile.

Free est en forte baisse sur le fixe et le mobile, le gain de clients se faisant essentiellement via des promotions, cela fini par avoir une incidence. Afin de financer le mobile, l’Arpu fixe va devoir rester un à bon niveau, d’ou l’urgence à sortir une nouvelle box premium. Free ne va pas pouvoir avoir de tels résultats trop longtemps. 

Orange France, progresse fortement sur le fixe avec la montée en gamme de la fibre optique et les offres convergentes. Sur le mobile, c’est étal, mais Orange n’est pas rentré dans la bataille des promotions. En moyenne (fixe + mobile), il présente les meilleurs chiffres des 4 opérateurs.

SFR, baisse sur le fixe et le mobile. Même le très haut débit n’arrive pas à tirer la locomotive. SFR regagne des clients et ceux qui restent ne dépensent pas assez.

Hammett

  • Client Bbox fibre FTTH
  • *
  • Messages: 3 596
  • Bois Colombes (92)
Des faits & des chiffres sur l'Adsl, le THD, le mobile
« Réponse #2277 le: 02 juillet 2018 à 08:02:05 »
Retour sur quelques chiffres et statistiques (hors résultats financiers) à la suite de la publication des résultats d'Orange au 31 mars. Ces chiffres portent sur l’activité fixe et sur l’activité mobile.

Comme depuis de nombreux trimestres, Orange s’appuie sur le FTTH, le m2m et Open pour présenter de solides résultats commerciaux. Sosh a repris sa phase de décélération. Le recrutement sur le Ftth est sur une bonne dynamique et la priorité semble être le développement des offres convergences Open. Hors Sosh, Les offres mobiles sont vraiment les délaissées du catalogue.


* en milliers

Très haut débit
Sur ce trimestre, c’est un gain de 130 000 clients. Ce qui est retrait par rapport au T4 2017, mais mieux qu’au T1 2017. Même si la concurrence monte en régime, Orange ne semble pas pouvoir ou vouloir augmenter la cadence. Orange n’indique plus la proportion de nouveaux clients sur les gains Ftth. 

Les clients FTTH représentent 22,6% de sa base clientèle contre 21,2% à fin 2017, 13,0% à fin 2016, 8,9% à fin 2015, 5,4% à fin 2014, 3,2% à fin 2013 et 1,8% à fin 2012.

Le nombre de clients avec une offre Open est de 8,872 millions et représente 48,0% des clients du fixe, en augmentation de 0,2% sur ce trimestre. Orange ne donne plus le nombre de clients en bas débit. A fin décembre il en restait 2 000.

Téléphonie mobile
Sur les forfaits, Orange progresse de 363 000 nouveaux clients (388 000 sur le T4, 591 000 sur le T3, 752 000 sur le T2, 604 000 sur le T1, 727 000 au T4 2016, 435 000 au T4 2015).

Sosh progresse de 8 000 nouveaux clients et représente 12,5% des clients avec un forfait contre 12,6% à fin 2017, 12,4% à fin 2016, 12,2% à fin 2015 et 11,2% à fin 2014. Et représente 11,4% de l’ensemble des clients chez Orange contre 11,4% à fin 2017, 11,8% à fin 2016, 10,3% à fin 2015 et 9,1% à fin 2014. C’est une relative stagnation.

Sur le prépayé, c’est encore et toujours la chute, mais si elle est moins importante que lors des trimestres précédents. Pour le quatrième trimestre consécutif, les Mvno’s repartent à la hausse et le cap du million a été passé sur le T1.

Hammett

  • Client Bbox fibre FTTH
  • *
  • Messages: 3 596
  • Bois Colombes (92)
Des faits & des chiffres sur l'Adsl, le THD, le mobile
« Réponse #2278 le: 03 juillet 2018 à 08:27:31 »
Orange, lors de la présentation de ses résultats à fin mars a publié quelques données annexes sur son activité fixe et mobile.

Mobile & Fixe
Le taux de churn sur le mobile est de 13,0% contre 13,7% en décembre 2017 et 15,3% en décembre 2016. Cet indicateur n’est pas donné pour les autres opérateurs, il est difficile donc de faire des comparaisons.

Globalement, avec la 4G et le Ftth, les offres sont de plus en plus convergentes (fixe + mobile) avec 60%  des clients haut débit fixe grand public contre 59% à fin décembre 2017 et 57% à fin décembre 2016.
Sur le mobile seul, la 4G progresse normalement, mais sur un marché grand Public tiré seulement par Sosh. Orange ne donne plus la proportion des offres sans engagement. A fin décembre 2017, c’était 73% des contrats voix grand public vs 65%.

Sur un an, le chiffre d'affaire d'Orange France est en augmentation de 2,1% après une hausse de 0,6% au T4, de 0,2% au T3 et de 0,5% au T2. Le CA fixe permet à Orange de compenser ses pertes sur le mobile (-1,0%). La rentabilité s’améliore et sur 12 mois, l’ARPO s’améliore avec la montée en charge du Ftth et des offres convergentes.   





Hammett

  • Client Bbox fibre FTTH
  • *
  • Messages: 3 596
  • Bois Colombes (92)
Des faits & des chiffres sur l'Adsl, le THD, le mobile
« Réponse #2279 le: 06 juillet 2018 à 07:41:58 »
Après la publication de l’observatoire de l’AFNR au 30 juin, un récapitulatif sur les supports 4G en service via l’observatoire 2G, 3G et 4G publié par l’ANFR.
Selon l’ARCEP, Bouygues Telecom couvre 96% de la population, Free 89%, SFR a annoncé couvrir 97% et Orange 98%.

Avec 57 939 sites au total, le cumul des supports 4G en service augmente de 5,3% par rapport à fin mars 2018 (5,0% entre mars 2018 et décembre 2017) et de 26,5 % entre juin 2017 et juin 2018 (34,9% entre fin mars 2017 et fin mars 2018). 
A noter que pour l'ANFR : "Certains des sites autorisés dans les différentes bandes de fréquences sont mutualisés et utilisent donc un même support. Ceci explique pourquoi la somme des sites autorisés par bande de fréquences n’est pas égale à la totalité des sites 4G autorisés."



Bouygues est passé troisième d’une courte tête : 15,500 sites en service, soit une augmentation de 4,5% par rapport au 31 mars et de 19,8% sur un an. Bouygues (via la mutualisation avec SFR) poursuit fortement sa route, mais confirme avoir mis le pied sur le frein depuis un an.

SFR est deuxième - et voit Orange prendre une petite avance - avec 15,633 sites, soit une augmentation de 4,2% par rapport au 31 mars et de 27,9% sur un an. SFR qui n’avait plus vraiment le choix et a rattrapé son retard mais commence également à mettre le pied sur le frein.

Orange est confirmé premier : 15,986 sites, soit une augmentation de 6,7% par rapport au 31 mars et de 29,9% sur un an. Orange a accéléré et va devoir garder le rythme pour maintenir son avance par rapport à SFR.

Free ferme la marche avec 10,820 sites, soit une augmentation de 5,5% par rapport au 31 mars et de 27,4% sur un an. Free fait un bon dernier trimestre et presque (presque) jeu égal avec Bouygues sur l’année. Il lui reste encore beaucoup à faire.

 

Mobile View