Auteur Sujet: Des chiffres sur le fixe, le mobile & autres  (Lu 901127 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hammett

  • Abonné Free fibre
  • *
  • Messages: 3 890
  • La Garenne Colombes (92)
Des faits & des chiffres sur l'Adsl, le THD, le mobile
« Réponse #1020 le: 06 avril 2016 à 23:22:55 »
Interview de Sébastien Soriano - le président de l'ARCEP - dans Le Figaro https://twitter.com/elsabembaron/status/717813704436424704 il revient sur la consolidation du secteur des télécoms, l'itinérance de Free (qui doit commencer à s'arrêter avant fin 2017 pour la 3G, et entre 2020 et 2022 pour la 2G) et la mutualisation entre SFR et Bouygues Telecom, les investissements dans le mobile et la Fibre Optique. A terme, il souhaite revoir la régulation auprès d'Orange sur le Ftth afin de pousser Bouygues et Free à investir. De même, il souhaite développer le marché entreprise et sortir du duopole Orange/SFR.
"La consolidation du secteur des télécoms en Europe est un raccourci intellectuel qui a été entretenu par le monde de la finance" "Il n'y a pas de bon modèle à 3 ou à 4"  "C'est la fin de la régulation pro-low-cost et le début de celle pro-investissement" "Tout couper (itinérance) aujourd'hui ce serait priver sans justification des millions de consommateurs du réseau"

Hammett

  • Abonné Free fibre
  • *
  • Messages: 3 890
  • La Garenne Colombes (92)
Des faits & des chiffres sur l'Adsl, le THD, le mobile
« Réponse #1021 le: 07 avril 2016 à 07:56:23 »
Vers nouvelle guerre des prix ou une paix armée ?

En début de semaine, Sebastien Soriano est revenu sur l’échec du rachat de Bouygues par Orange (Le Figaro, 04/04). Pour lui : "Si les opérateurs gardent leurs nerfs et évitent de partir dans des guerres de promotion inconsidérée, le marché est viable à quatre (...) Les promotions nous inquiètent. Un petit peu de promotions c'est bien mais trop, attention! (...) Si les prix s’écrasent sur le marché, les opérateurs n’ont pas assez de marge pour financer les investissements ". Globalement, ce n’est pas faux, sauf que ce n’’est pas possible, car cela suppose d'organiser une entente sur les prix...

Pour cela, l’ARCEP souhaite "promouvoir un investissement intelligent" dans les zones rurales et incite "à une mutualisation très forte" car "à quatre il faut partager le fardeau sinon ça coûte trop cher et ce n'est pas rentable".

Concernant la guerre des prix Stéphane Richard fait l’analyse suivante (Challenges, 04/04): "Je vous fais le pari, au contraire, que les prix vont remonter. Il y aura de l'agitation, mais pas de guerre des prix. Les promotions vont s'arrêter, c'est beaucoup d'argent gaspillé pour quelque millions de consommateurs sur un total de 60 millions. Les clients que vous gagnez en mars sont perdus en avril.  Les différents acteurs n’auront simplement plus les moyens de bruler du fuel dans l’incinérateur de la guerre des prix". 

Martin Bouygues a également déclaré (Le Figaro, 04/04) : "Il faut être naïf pour croire que le marché français peut durablement peut fonctionner avec les prix les plus bas du monde dans le mobile et dans le fixe tout en ayant les investissements plus élevés. La logique voudrait même, à un moment, que les prix finissent même par remonter".

Bouygues est à la recherche de parts de marché sur le fixe, Free sur le mobile. SFR veut regagner le terrain perdu et Bouygues, Free, Orange et SFR cherchent aussi à garder leurs parts de marché.

Dans ces conditions, la guerre des promotions va se poursuivre. Free va attendre que Bouygues craque. Bouygues va attendre que SFR craque. Orange regarde. P.Drahi vient de refinancer une partie de sa dette (il a utilisé ce qu'il aurait versé pour le rachat de Bouygues Telecom) : il va rembourser un peu plus, mais plus tard. A quoi va-t-il utiliser le cash économisé ?

Hammett

  • Abonné Free fibre
  • *
  • Messages: 3 890
  • La Garenne Colombes (92)
Des faits & des chiffres sur l'Adsl, le THD, le mobile
« Réponse #1022 le: 08 avril 2016 à 06:20:32 »
L'ARCEP vient de publier son "Observatoire trimestriel des marchés de DÉTAIL des communications électroniques (services fixes haut et très haut débit) en France – 4ième trimestre 2015 - résultats définitifs - ". Il n’y a que des différences intimes avec le récapitulatif provisoire publié le 3 mars dernier.

1- Nombre d’abonnements haut et très haut débit (chiffres ARCEP)


Evolutions
Globalement, sur les 12 derniers mois le marché poursuit sa croissance avec un taux de 3,4%. En 2014, sur la même période, ce taux était de 4,0%. Le marché est en voie de stagnation et est uniquement porté par le développement du très haut débit. A noter que la croissance sur les douze derniers mois est juste en dessous du million avec 895 000 nouveaux abonnements. Sur le dernier trimestre, l'ARCEP calcule 296 000 nouveaux clients.   

Le nombre d'abonnements à haut débit s'élève à 22,6 millions, soit un recul de 406 000 sur un an trimestre et une baisse de 91 000 sur le trimestre. Pour le FTTH, sur un an, c'est une augmentation de 491 000 abonnements  et une hausse de 171 000 sur le T4. Les abonnements basculent pas à pas de l'ADSL vers le très haut débit.

2- Récapitulatif calculé à partir des communiqués des FAI


Précisions
- La catégorie « autres » est calculée en prenant le total ARCEP à fin décembre  2015 défalqué des totaux publiés par les opérateurs à fin décembre.
- Pour lire le tableau : Orange est à 39,96% de parts de marché avec 10,734 millions de clients et a recruté 380 000 nouveaux clients entre le T4 2014 et le T4 2015, soit une augmentation de 3,7% de sa base clientèle.
« Modifié: 10 avril 2016 à 10:02:14 par Hammett »

Hammett

  • Abonné Free fibre
  • *
  • Messages: 3 890
  • La Garenne Colombes (92)
Des faits & des chiffres sur l'Adsl, le THD, le mobile
« Réponse #1023 le: 12 avril 2016 à 06:31:10 »
Après la publication des résultats annuels des opérateurs, il est possible de synthétiser quelques éléments financiers afin de se faire une idée un peu plus précise sur la situation des uns et des autres.

Globalement, la situation financière des opérateurs s’améliore. Bouygues au prix de très lourds efforts est repassé dans le vert. Mais après l’échec de son rachat par Orange, il a commencé à augmenter ses tarifs sur quelques offres. Si Orange garde le même rythme devrait repasser dans le vert cette année. Avec la perte de nombreux clients, SFR voit toujours son chiffre d’affaire baisser, mais voit sa rentabilité s’améliorer ce qui lui permet de rassurer ses créanciers. Free de son coté a encore réduit son écart avec Bouygues Telecom, mais sa rentabilité s’étioler.

Précisions
- Les données (exprimées en milliards) sont compilées à partir des communiqués publiés par Bouygues, Free, Orange et SFR.   



Le détail
Bouygues Telecom voit son chiffre d’affaire augmenter de 1,6% entre décembre 2015 et décembre 2014, après une baisse de 5% entre fin 2014 et fin 2013. La rentabilité s’améliore également, l’Ebitda augmente de 8,3% après une baisse de 21% entre fin 2014 et fin 2015. Le ratio (EBITDA / CA) s’améliore de 1 point à 16,7. Depuis 2012, en cumulé Bouygues a perdu 1,236 milliard de chiffre d’affaire.

Free voit son chiffre d’affaire augmenter de 5,9% entre décembre 2015 et décembre 2014, après une hausse de 11,2% entre fin 2014 et fin 2013. La rentabilité s’étiole, l’Ebitda augmente de 6,4% après une hausse de 6,6% entre fin 2014 et fin 2015. Le ratio (EBITDA / CA) s’améliore de 3 points à 33,8. Depuis 2012, Free a gagné 2,292 milliards de chiffre d’affaire.

Orange France voit son chiffre d’affaire baisser de 0,8% entre décembre 2015 et décembre 2014, après une baisse de 3,6% entre fin 2014 et fin 2013. La rentabilité s’améliore également, l’Ebitda augmente de 1,2% après une baisse de 1,9% entre fin 2014 et fin 2015. Le ratio (EBITDA / CA) s’améliore de 0,8 point à 37,0. Depuis 2012, Orange a perdu 3,419 milliards de chiffre d’affaire pour 163 millions pour l’année 2015.

SFR voit son chiffre d’affaire baisser de 3,5% entre décembre 2015 et décembre 2014, après une baisse de 5,0% entre fin 2014 et fin 2013. La rentabilité s’améliore également, l’Ebitda augmente de 20,1% après une baisse de 11% entre fin 2014 et fin 2015. Le ratio (EBITDA / CA) s’améliore de 6,9 point à 35,0. Depuis 2012, SFR a perdu 2,984 milliards de chiffre d’affaire. 

Hammett

  • Abonné Free fibre
  • *
  • Messages: 3 890
  • La Garenne Colombes (92)
Des faits & des chiffres sur l'Adsl, le THD, le mobile
« Réponse #1024 le: 13 avril 2016 à 06:40:30 »
Dans le cadre du match entre Free et Bouygues Telecom, un comparatif des résultats financiers entre Bouygues Telecom et Free depuis 2011. A ce jour, la dynamique financière est du coté de Free. Bouygues va devoir faire de gros efforts pour retrouver des résultats positifs.

Premier tableau : l’évolution du chiffre d'affaire (milliards d’euros). L’écart se réduit. Free est derrière pour 91 millions, alors que l’écart était de 267 millions sur 2014.

Deuxième tableau : résultat opérationnel courant (millions d’euros). Pour Rappel, le ROC  ne prend pas en compte le résultat sur éléments exceptionnels, la participation des salariés aux résultats de l'entreprise, et les impôts sur les bénéfices. Même si le résultat est encore négatif, cela va mieux pour Bouygues et Free améliore ses performances.


Hammett

  • Abonné Free fibre
  • *
  • Messages: 3 890
  • La Garenne Colombes (92)
Des faits & des chiffres sur l'Adsl, le THD, le mobile
« Réponse #1025 le: 18 avril 2016 à 06:31:42 »
Ce tableau récapitule les investissements de chaque opérateur et ce que cela représente par rapport au chiffre d’affaire. Investissements dans le réseau (fixe et/ou mobile), les investissements immobiliers (boutiques) et ceux dans le SI. Ne sont (logiquement) pas pris en compte les coûts d’acquisition des clients.

Les investissements augmentent sensiblement pour l’ensemble des opérateurs. Même Bouygues qui est en difficulté a augmenté ses investissements, et même SFR ne sacrifie pas totalement ses fondamentaux, mais va devoir faire repartir la machine. Free, avec le mobile a poursuivit ses efforts. A noter que via son plan "essentiels 2020", Orange a prévu 9 milliards d'euros d'investissements, dont au moins 3 milliards jusqu'en 2018 spécifiquement pour le déploiement du très haut débit. 

Précisions
- Les données (exprimées en milliards) sont compilées à partir des communiqués publiés par Bouygues, Free, Orange et SFR.
- Pour lire le tableau : Orange a augmenté ses investissements de 10,6% entre 2014 et 2015, et ils ont représenté 16,2% du chiffre d'affaire sur l'année 2015. Chiffre d'affaire qui a lui baissé de 0,8%.


Hammett

  • Abonné Free fibre
  • *
  • Messages: 3 890
  • La Garenne Colombes (92)
Des faits & des chiffres sur l'Adsl, le THD, le mobile
« Réponse #1026 le: 19 avril 2016 à 06:28:58 »
La publication des résultats à fin décembre 2015 par Bouygues, Free, Orange et SFR permet de faire le point sur le niveau d’endettement de chacun.

Le « premier » de la classe est Free. Au 31 décembre son endettement net était de 1,191 milliard, soit un ratio d’endettement (endettement/Ebitda) de 0,8x. A fin décembre 2014, son endettement net était de 1 milliard d’euros, et un ratio d’endettement identique de 0,84x après 0,85x en 2013. Au plus fort (2012 et 2011), ce ratio était de 1,16x.   

Pour Bouygues télécom seul (Rapport Annuel 2015), l’endettement net est de 890 millions à fin décembre 2015 soit un ratio de 1,2. L’endettement était de 765 millions d’euros à fin 2014, en baisse de 18 millions d’euros par rapport à fin 2013, soit un ratio d’endettement de 1,1x (0,9x en 2013).

Le troisième est Orange Groupe avec endettement net de 26,5 milliards au 31 décembre 2015, soit un ratio de 2,13. A fin décembre 2014, l’endettement net était de 26,1 milliards, soit un ratio de 2,09x contre 2,37x au 31 décembre 2013. L'objectif est de ramener la dette à un ratio de 2x. Orange s’en éloigne.

Le «cancre » est SFR (pas Altice) avec un endettement net de 14,4 milliards soit un ratio de 3,7x. A fin 2014, l’endettement net était de 11,3 milliards soit un ratio de 3,7x. L'objectif de SFR va être de dégager encore et toujours des marges pour rembourser sa dette.

Hammett

  • Abonné Free fibre
  • *
  • Messages: 3 890
  • La Garenne Colombes (92)
Des faits & des chiffres sur l'Adsl, le THD, le mobile
« Réponse #1027 le: 22 avril 2016 à 06:34:47 »
Avant la publication la vague de résultats sur le fixe et le mobile du premier trimestre 2016, un rappel sur les chiffres arrêtés au 31 décembre 2015.

Première partie : haut et très haut débit

1 - Calendrier de publication des résultats du T1 2016
Orange, le 26 avril (avant bourse),
Free, ?? (avant bourse).
ARCEP, services mobiles, le 4 mai (après bourse).
SFR, le 10 mai (avant bourse),
Bouygues Télécom, le 13 mai (avant bourse),
ARCEP, services fixes (provisoire), le 2 juin (après bourse),
ARCEP, services fixes (définitif) le 7 juillet (après bourse).

2 - Nombre d’abonnements haut et très haut débit (chiffres ARCEP)


3  - Récapitulatif calculé à partir des communiqués des FAI
[

Précisions
- La catégorie « autres » est calculée en prenant le total ARCEP à fin décembre 2015 défalqué des totaux publiés par les opérateurs à fin décembre.
- Pour lire le tableau : Orange est à 39,96% de parts de marché avec 10,734 millions de clients et a recruté 380 000 nouveaux clients entre le T4 2014 et le T4 2015, soit une augmentation de 3,7% de sa base clientèle.

4- Le très haut débit
Récapitulatif des parts de marché pour le très haut débit selon les critères de l’ARCEP (débit >= 30Mbts), mais hors petits opérateurs.
 


5  - Parts de conquête
Quelques statistiques sur les parts de conquête. Cela indique le gain (ou la perte) de nouveaux clients en ADSL et Fibre Optique.

Parts de conquête sur fixe (ADSL et très haut débit) au T4 2015
Orange 121 000 nouveaux clients, soit 43,8% de parts de conquête,
Bouygues 92 000, soit 33,3%,
Free, 56 000 soit 20,3%,
SFR 7 000 soit 2,5%.
Total 276 000

Parts de conquête sur fixe (ADSL et très haut débit) sur 2015
Orange 380 000 nouveaux clients, soit 37,6% de parts de conquête,
Bouygues 360 000, soit 35,6%,
Free, 270 000 soit 26,7%,
Total 1,010 000
SFR est négatif de 229 000

Hammett

  • Abonné Free fibre
  • *
  • Messages: 3 890
  • La Garenne Colombes (92)
Des faits & des chiffres sur l'Adsl, le THD, le mobile
« Réponse #1028 le: 22 avril 2016 à 12:51:51 »
Est-ce que le futur Kiosque de SFR pourrait être cela ? 

http://sfrkiosk.milibris.com/

SFR devrait lancer ce service afin de permettre à une partie de ses abonnés d’avoir un accès illimité aux médias du groupe comme "Libération", "L'Express", "L'Etudiant", "Studio Ciné Live", "Point de vue", "Lire" "L'Expansion". Cette option pourrait être facturée 19,99€, mais serait offerte aux forfaits Premium.

https://www.degroupnews.com/internet/sfr-presse-offerte-millions-abonnes-economiser-tva

A suivre rapidement. Le prix est interessant  pour un lecteur de plusieurs de ces titre. Et pour SFR, ce sont des revenus qui restent en interne.

Hammett

  • Abonné Free fibre
  • *
  • Messages: 3 890
  • La Garenne Colombes (92)
Des faits & des chiffres sur l'Adsl, le THD, le mobile
« Réponse #1029 le: 25 avril 2016 à 06:10:29 »
Avant la publication des chiffres sur le fixe et le mobile du quatrième trimestre 2015, un rappel sur les chiffres arrêtés au 31 décembre 2015.

Deuxième partie : la téléphonie mobile

1 - Récapitulatif calculé à partir des communiqués des Opérateurs


Précisions
- Les données sont compilées à partir des communiqués publiés par Bouygues, Free, Orange et SFR. 
- Par opérateur, c’est le nombre total de clients (y compris les Mvno et filiales) qui est pris en compte. Pour avoir un peu plus de détails voir les chiffres de L’ARCEP et ceux publiés par les opérateurs.
- Pour lire le tableau : Orange est à 39,1% de parts de marché avec 29,217 millions de clients et a gagné 1,104 000 clients entre le T4 2014 et le T4 2015, soit une hausse de 3,9%.

2 – Situation sur les forfaits (avec M2M)

Précisions
- Les données sont compilées à partir des communiqués publiés par Bouygues Telecom, Free, Orange et SFR.
- Au T4, Orange compte 24,141 millions de clients (particuliers, M2M, professionnels) avec un forfait, ce qui représente une part de marché de 37,7%.

3 - Parts de conquête sur les forfaits mobiles au T4 :
Orange 435 000 nouveaux clients, soit 34,4% de parts de conquête,
Free, 370 000 soit 29,2%,
SFR  287 000, soit 22,7%.
Bouygues 173 000, soit 13,7%,
Total 1,265 000

4 - Parts de conquête sur les forfaits mobiles sur 2015 :
Orange 2,180 000 nouveaux clients, soit 47,5% de parts de conquête,
Free, 1,580 000 soit 34,4%,
Bouygues 808 000, soit 17,6%,
SFR 25 000, soit 0,5%.
Total 4,593 000

Hammett

  • Abonné Free fibre
  • *
  • Messages: 3 890
  • La Garenne Colombes (92)
Des faits & des chiffres sur l'Adsl, le THD, le mobile
« Réponse #1030 le: 26 avril 2016 à 08:06:25 »
Orange vient de présenter ses résultats au 31 mars 2016. C’est un trimestre qui est encore dans la lignée des précédents. C’est toujours bon sur le ftth, Open et Sosh. Dans le mobile, c’est plutôt moyen sur les forfaits, mais une nouvelle fois catastrophique sur le prépayé et la baisse se poursuit sur l’ADSL avec la migration vers le Ftth.

En France, la baisse du chiffre d’affaires continue de baisser de 0,7% (-0,1% au T4, -0,6% au T3, -0,8% au T2, -1,6% au T1).



Fixe
La Fibre Optique est en augmentation de 115 000 clients sur le trimestre, après une augmentation de 133 000 sur le T4, soit une hausse de 437 000 sur un an. Le nombre de clients ADSL est en baisse  de 23 000 sur le T1 et de 36 000 sur un an.

Téléphonie mobile
Tout petit trimestre, avec un gain de seulement 188 000 cartes sim. Les forfaits gagnent 440 000 nouveaux clients (+399 000 M2M et +41 000 pour le grand public), comme d’habitude, le prépayé poursuit sa chute avec -252 000.
Sosh continue de progresser - mais à un rythme de plus en plus lent - avec 3,022 millions de clients, soit +84 000 sur le trimestre et 411 000 sur un an.
Les Mvno ne représentent plus que 751 000 clients contre 793 000 pour le T4 et 978 000 pour le T1 2015,
 
Source : Communiqué de presse Orange.

eruditus

  • Client Orange adsl
  • Modérateur
  • *
  • Messages: 10 963
Des faits & des chiffres sur l'Adsl, le THD, le mobile
« Réponse #1031 le: 26 avril 2016 à 08:30:26 »

C'est très mauvais sur le mobile. Probablement que "la guerre tarifaire qui n'existe plus" du premier trimestre est la responsable de ces mauvais chiffres. Il reste la fibre qui est un beau relais de croissance, mais pour lequel, Orange continue ses offres promotionnelles d'acquisition client.

globalement, Le CA qui continue de baisser est aussi un joli dèmenti quand à la remontée des prix souhaitées par S.R, M.B. et S.S.