Auteur Sujet: NeoTelecom prône le "peering pour tous"  (Lu 3551 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 29 674
    • Twitter LaFibre.info
NeoTelecom prône le "peering pour tous"
« le: 29 avril 2013 à 20:38:24 »
NeoTelecom, le 2ème opérateur de transit IP français (1er opérateur IPv6 français) incite ses clients à faire plus de peering
NeoTelecom à même mis en place un site (très mal référencé au passage) : http://peeringpourtous.com

C'est bon pour Internet en général (qualité de service, résilience de l'internet) mais pour un opérateur de transit, inciter ses clients a peerer, c'est avoir du trafic en moins et surtout avoir le trafic le plus coûteux a écouler. Il est en effet préférable d'être transitaire d'un hébergeur qui fait passer 100% de son trafic vers le transit, que transitaire d'OVH : OVH peer déjà avec presque tous les opérateurs proche : le trafic qui passe par le transit est du trafic difficile a écouler et utilise un maximum des liens longue distance.

Extrait du site "peering pour tous" (donc Neo Telecom) :

Mes chers amis, acteurs de l'internet, détenteurs de systèmes autonomes ...

Il est temps de rétablir la vérité : peerer n’est pas mal !
S’interconnecter est à l’origine même de l’Internet.

 
Pour échanger des données avec vos pairs, vous avez toujours eu le choix entre deux possibilités :
Acheter du transit IP (= acheter de la connectivité IP pour accéder à des routes que vous ne pouvez pas atteindre sur votre propre réseau) ou peerer.
Mais pour certains d’entre vous, qui ont choisi de vivre en dehors des grandes agglomérations françaises, nous le savons, peerer n’est pas simple, voire impossible.

En 2013, comment accepter cela ?
 
Aujourd’hui de nombreux acteurs économiques souhaitent pour décharger leurs liaisons, réaliser des économies et améliorer leur qualité de service, s’interconnecter directement à des réseaux tiers.
 
Vous êtes las de ne pas pouvoir accéder aux principaux points d’échanges Français et Européens ?
Vous souhaitez prendre en main votre destin de système autonome (AS) ?
Il est temps de décentraliser ensemble, le peering français !
Soyez-patients, soyez attentifs, la révolution est proche, elle est en marche !


Bien sur NeoTelecom va tenter de vendre son service "NeoPeering" offre de raccordement distant au France-IX, mais elle est a un prix défiant toute concurrence : le même prix que ceux qui sont connectés directement à TH2 (200€/mois pour un lien 200 Mb/s, 500€/mois pour un lien 1 Gb/s, 800€/mois pour un lien 2 Gb/s). Bref cela me semble intéressant.

A noter que sur France-IX, NeoTelecom a une politique de peering complètement ouverte : les route serveur sont activés et il le peering se fait donc automatiquement.

Ce qui me dérange, c'est que cela semble contradictoire avec la politique de peering expliqué ici même par Raphaël Maunier :

Neo Telecoms est un opérateur de transit global. Neo Telecoms est, je le confirme, présent sur le Lyonix sur la fabric de peering publique, mais l'utilise essentiellement des vlans privés afin de proposer de la connectivité. Notre backbone est full WDM sur Lyon, pas de transport type Mpls ou layer 2. Nous avons bien un routeur capable de peerer sur Lyon , voici une photo ( pas super récente ) de notre baie



Le gros de notre peering se fait en France via des peerings privés et sur le FranceIX à Paris. Notre peering régional n'est pas très développé car ce que recherche nos clients est notre connectivité internationale.

Notre métier c'est entre autre ... la vente de transit, nous sommes un opérateur pas une association caritative.
Nous ne "prenons" pas de l'argent aux sociétés, nous vendons un service de qualité ( en tout cas on s'efforce de la faire ) en ayant n*10G entre Paris - Lyon et Lyon - Marseille.

En l'occurrence, si 2 sociétés ayant un réseau et un AS et présente sur Lyon, dont l'une des deux est cliente Neo Telecoms, si elles estiment que le temps de transit aller-retour vers Paris n'est pas acceptable, rien ne les empêches de peerer entre leurs 2 AS respectifs et donc palier le non peering d'AS8218 avec l'AS non client.

Nous avions prévu d'améliorer la capillarité en région en 2012, mais lorsque l'on est un gros backbone ( je parle de plusieurs 100aine de Gig) ça ne se fait pas juste en rajoutant 1 ou 2 ports, c'est beaucoup plus complexe que cela en a l'air.
Les discussions sont déjà bien avancée pour rajouter un port 10G sur le FranceIX sur Marseille ( en cours de prod ), le passage en 10G sur le Lyonix est également à l'état d'étude et pourrait se faire  ( ou pas ). Le rajoute de PNI est également à l'étude avec d'autres opérateurs.

Notre politique de peering ( qui n'est plus publié par manque de temps ) est la suivante :

- Nous ne peerons pas avec un client ou ancien client
- Nous ne peerons pas avec le client d'un client
- Nous ne peerons pas avec le client d'un peer existant
- Nous ne peerons pas si nous ne pouvons pas avoir plusieurs points d'interco qu'ils soient publics ou privés ( plusieurs villes ou pays )
- Avoir un minimum de 200 MBits/s échangé entre les deux réseaux.

NeoTelecom est un opérateur de transit-IP réputé cher, mais de bonne qualité (par exemple, NeoTelecom paye son peering avec Free, vu que c'est le seul moyen d'avoir de la qualité avec Free)

A l'opposé, Cogent est un opérateur de transit-IP low cost, mais avec de nombreuses saturation vers les autres transitaire (Level3 par exemple) et certains opérateurs (Free, Orange au moins dans le passé,...)

vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 29 674
    • Twitter LaFibre.info
NeoTelecom incite au peering
« Réponse #1 le: 29 avril 2013 à 20:38:43 »
L'offre Neo Peering : (raccordement distant sur le France-IX)




BadMax

  • Client Free adsl
  • Modérateur
  • *
  • Messages: 3 328
  • Malissard (26)
NeoTelecom prône le "peering pour tous"
« Réponse #2 le: 29 avril 2013 à 21:29:42 »
En effet, les prix sont agressifs.

Ben y'a plus qu'à ?

K-net

  • AS24904 Officiel K-Net
  • Expert
  • *
  • Messages: 938
    • K-net
NeoTelecom prône le "peering pour tous"
« Réponse #3 le: 10 septembre 2013 à 13:59:01 »
pas de peering possible pour K-net ...

Citer
Bonjour Frank,
 
Nous vous remercions de l'intérêt que vous portez à Neo Telecoms.
Vous trouverez notre peering policy à cette adresse : http://www.as8218.eu/?page_id=31
 
Malheureusement, nous vous voyons en direct à travers un de nos clients.
Comme spécifié dans notre peering policy (section "Routing Requirements"), nous n'établissons pas de peering dans ce cas-là.
 
Cordialement,
Johann Mallet
Service Engineering

Leon

  • Client SFR sur réseau Numericable
  • Modérateur
  • *
  • Messages: 4 213
NeoTelecom prône le "peering pour tous"
« Réponse #4 le: 10 septembre 2013 à 18:42:51 »
Oui, tu ne peux pas peerer avec NeoTelecom, mais ça n'est pas l'objet du post, donc je ne vois pas trop le rapport. Tu es sans doute éligible à l'offre de France-IX en région de NéoTélécom. Mais je suppose que ça ne t'intéresse pas, vu que tu as déjà construit ton réseau vers Paris.

Leon.

vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 29 674
    • Twitter LaFibre.info
NeoTelecom prône le "peering pour tous"
« Réponse #5 le: 10 septembre 2013 à 19:06:07 »
Ok NeoTelecoms ne peer pas avec un client de son client mais ce qui me choque plus c'est qu'un transitaire profite du fait qu'il est transitaire avec de nombreux FAI Français pour vendre pour pas cher du CDN.

Level3 ou Cogent savent qu'ils seront payés par les opérateurs et peuvent donc se permettre de casser les prix sur le CDN. Un transitaire doit est fait pour vendre du transit, pas pour comercialiser de la bande passante de serveurs qui sont à 1ms des FAI qu'il a en exclusivité.

Pour moi un hébergeur qui refuse de peerer et qui envoie tout son trafic via un gros transitaire avec qui personne ne peer, cela devrait être interdit.

Aujourd'hui un hébergeur qui envoi pas mal de trafic peut négocier une forte remise si il refuse de peerer. Un opérateur m'a dit que pour lui cela lui coûtait moins cher de tout envoyer dans un transit pas cher que de monter des peering et payer plus cher son transit.

Leon

  • Client SFR sur réseau Numericable
  • Modérateur
  • *
  • Messages: 4 213
NeoTelecom prône le "peering pour tous"
« Réponse #6 le: 10 septembre 2013 à 19:17:52 »
Ok NeoTelecoms ne peer pas avec un client de son client mais ce qui me choque plus c'est qu'un transitaire profite du fait qu'il est transitaire avec de nombreux FAI Français pour vendre pour pas cher du CDN.
Je ne vois pas pourquoi ça te choques. Au contraire, les gros transitaires internationaux (Tier-1) sont très bien placés pour faire du CDN : une très bonne connectivité, une implantation internationale, et surtout un acteur unique présent partout. Bref, exactement ce qu'on recherche dans un réseau CDN. Si un opérateur a construit un réseau avec une très bonne connectivité partout dans le monde, je ne vois pas pourquoi il se priverai d'héberger un CDN!

Un transitaire doit est fait pour vendre du transit, pas pour comercialiser de la bande passante de serveurs qui sont à 1ms des FAI qu'il a en exclusivité.
Attention, transit ne veut pas forcèment dire "parcourir des milliers de km". Donc juste permettre d'accéder à des réseaux intéressants, c'est déjà un service en soi. Après, tous les gros transitaires jouent à ce jeu du "réseau en exclusivité" dont tu parles. Ca ne me choque pas.

Après, tout ça c'est du business. Le monde de l'Internet, des réseaux, ça n'est pas le monde des bisounours, ou de l'open source (tout le monde il est gentil)... mais bien un monde hyper libéral, et qui s'est développé massivement grâce à ce mode de fonctionnement hyper libéral. Donc si un opérateur ne veut pas peerer, ben c'est son droit!

Leon.

vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 29 674
    • Twitter LaFibre.info
NeoTelecom prône le "peering pour tous"
« Réponse #7 le: 10 septembre 2013 à 19:24:14 »
Tu ne trouves pas que c'est de la concurence déloyale face à d'autres acteurs qui doivent payer leur trafic ?

Je pense à Akamai qui doit payer son trafic (c'est l’opérateur qui achète le plus de ports sur les GIX) face à un Level3 qui va se faire payer pour son trafic.

A la fin cela pourrait se terminer par la mort des CDN qui peer et donc par du trafic que tous les opérateurs devront payer.

Bref pour moi ce n'est pas ça Internet.

Synack

  • AS16080 Rentabiliweb Telecom
  • Expert
  • *
  • Messages: 687
NeoTelecom prône le "peering pour tous"
« Réponse #8 le: 10 septembre 2013 à 21:41:00 »
Akamai c'est quand même un cas particulier :

Le réseau en propre d'Akamai sert surtout à joindre les sites de contenu qui sont cachés, alors qu'ils mettent directement les serveurs chez les FAI ou les Tier-1 pour s'assurer une variété et une redondance vers les internautes.

C'est un choix particulier assez original.

Leon

  • Client SFR sur réseau Numericable
  • Modérateur
  • *
  • Messages: 4 213
NeoTelecom prône le "peering pour tous"
« Réponse #9 le: 12 septembre 2013 à 21:28:48 »
Tu ne trouves pas que c'est de la concurence déloyale face a d'autres acteurs qui doivent payer leur trafic ?
Vu le tarif très faible auquel un gros opérateur de CDN (non tier-1) doit payer son transit, ça ne me choque pas plus que ça, non.

Encore une fois, si on utilisait un modèle régulé, cloisonné (interdit d'être tier-1 et opérateur national, ou opérateur CDN), je ne suis pas certain que le tarif pour l'utilisateur serait aussi bas qu'aujourd'hui! Le modèle actuel permet à de très gros opérateurs d'avoir des tarifs très bas sur les CDN mondiaux, et donc globalement de tirer les tarifs du CDN vers le bas.

Clairement, sans ce modèle hyper libéral, il n'y aurait pas eu d'investissements aussi massifs dans les très gros réseaux internationaux, et la bande passante ne serait pas à un tarif aussi bas. La bande passante est clairement à un tarif très bas aujourd'hui, et je ne pense pas que ce tarif bride les hébergeurs sérieux.

Leon.

vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 29 674
    • Twitter LaFibre.info
NeoTelecom prône le "peering pour tous"
« Réponse #10 le: 12 septembre 2013 à 21:45:16 »
C'est clair que si on compare la téléphonie et Internet, le modèle de la terminaison d'appel n'est pas ce qui permet de faire baisser les prix.

Et c'est vrai que de ne pas permettre aux êtats de fixer le prix de Mo qui rentre c'est pas mal.

Dans la téléphonie, Monaco fait payer très cher les appels entrants. Beaucoup d’opérateurs ont quand mis Monaco dans la liste des pays illimités, car cela fait un pays de plus et que, vu le nombre d'habitants, la volumétrie est faible. C'est comme les îles Tuvalu, elles sont en illimité chez plusieurs opérateurs, ce n'est pas car c'est moins cher que l’Afrique du nord, mais que la volumétrie est nulle ou presque et que c'est vendeur d'avoir un pays de plus en illimité.

 

Mobile View