Auteur Sujet: Un article de l'Yonne Républicaine qui explique les retards  (Lu 1650 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

reivax

  • Client Free vdsl
  • *
  • Messages: 42
  • Sens (89)
" ...
Le déploiement du très haut débit dans l'Yonne est à un stade moins avancé que les autres départements de la Bourgogne Franche-Comté, à l'exception de la Nièvre et du Jura. Cette situation est due à plusieurs raisons, décrit Jean-Yves Goujon.
...
L'Yonne est entrée dans la phase opérationnelle de ce projet depuis fin 2016 - début 2017, déclare Jean-Yves Goujon. Malika Ounès, vice-présidente au conseil départemental, en charge du numérique, estime que quarante communes et territoires devraient avoir accès au très haut débit d'ici la fin de l'année.

Pour le moment, seules quelques parties de la ville d'Auxerre sont éligibles à la fibre, d'après les entreprises Orange et SFR. Free indique qu'il n'a pas commené à déployer la fibre dans l'Yonne.

Orange ajoute que la pose d'armoires de rue a commencé dansla zone nord et le centre d'Auxerre, ainsi que sur la commune de Saint-Georges. "A Sens, les premières armoires de rue commencent à être installées", précise l'entreprise dans un courriel."

http://www.lyonne.fr/auxerre/economie/innovation/2017/03/15/pourquoi-vous-n-avez-toujours-pas-acces-a-la-fibre-si-vous-habitez-en-dehors-d-auxerre_12320818.html

vida18

  • Client Orange Fibre
  • *
  • Messages: 2 713
  • Vierzon (18)
Un article de l'Yonne Républicaine qui explique les retards
« Réponse #1 le: 18 décembre 2017 à 16:35:37 »
Pourquoi le déploiement de la fibre dans l'Auxerrois a pris du retard et exclut certaines communes

À Lindry et à Champs- sur-Yonne, le déploiement de la fibre est abandonné, du fait « d’impossibilités techniques ». Et à Auxerre, pour certains, des difficultés demeurent.

La semaine dernière, à Saint-Georges-sur-Baulche, avait lieu l’inauguration d’une armoire de rue, élèment illustrant le déploiement de la fibre optique. Saint-Georges fait en effet partie des dix-neuf communes de l’Auxerrois dont les habitants doivent pouvoir avoir accès à la fibre d’ici 2022, estimait Orange en février dernier. Soit avec deux années de retard par rapport à ce que prévoyait la convention entre la Communauté de l’Auxerrois et Orange en 2012.

« Adapté aux particuliers et éventuellement aux PME-TPE »

En revanche, à Lindry et à Champs-sur-Yonne, le déploiement FTTH (fibre optique jusqu’à la maison), prévu en 2015 par le schéma d’ingénierie initial, est finalement abandonné, du fait « d’impossibilités techniques », d’après un document détaillant le débat d’orientations budgétaires 2018 de la communauté de l’Auxerrois. Le réseau FTTH déployé « ne sera adapté qu’aux particuliers et éventuellement aux PME-TPE, et donc pas aux entreprises de certains secteurs spécifiques ou à des bâtiments publics, d’enseignement et de santé », précise en outre le document. La Communauté veut faire appel à une assistance à maîtrise d’ouvrage pour étudier les possibilités de raccordement au très haut débit de la commune de Lindry et des entreprises.

Quand les rats s’en mêlent

Quoi qu’il en soit, le déploiement de la fibre ne résout pas tous les problèmes. Yves Morison en sait quelque chose. Depuis le 17 octobre, cet habitant du quartier des Rosoirs, à Auxerre, n’a plus accès ni à Internet ni aux services inclus dans l’offre à laquelle il a souscrit, dont, entre autres, le téléphone fixe et la télévision. Sur un boîtier, il est écrit « lien optique non connecté » en lettres orange. « Je suis bloqué de chez bloqué », raconte-t-il. D’après lui, Orange lui a indiqué qu’il ne pouvait pas repasser sur de l’ADSL. Maintenant que la fibre a été raccordée à son domicile, c’est la fibre ou rien. Et depuis mi-octobre, c’est rien. Ce qui n’a pas empêché Orange de prélever les 63,99 € de son abonnement en novembre.
Quand des techniciens envoyés par l’opérateur téléphonique sont venus dans l’immeuble d’Yves Morison, le 8 décembre dernier, ils ont dit à ce dernier que des rats avaient mangé la fibre.

L’Office Auxerrois de l’Habitat, qui gère l’immeuble dans lequel habite Yves Morison, et Orange se renvoient la balle. « Le sous-sol serait infecté par des rats qui mangeraient les câbles, dont notre fibre optique », indique le service communication d’Orange dans un courriel ; « le bailleur, propriétaire de cet immeuble, doit se charger de la dératisation avant que nos équipes techniques puissent réintervenir. » Éric Campoy, directeur général de l’OAH, précise pour sa part qu’il y a eu une dératisation fin novembre, et que cette opération est menée « très régulièrement ». « Si, malgré tout ça, il y a des dégradations sur la ligne, c’est à Orange » de trouver une solution, affirme-t-il. « Ce n’est pas nous qui allons redistribuer la fibre, ajoute Eric Campoy. Si la fibre est rongée, il faut qu’Orange redéploie ».

« Tout ce que je leur demande, lâche Yves Morison, c’est qu’ils me remettent l’ADSL ». Parfois, c’est dans les vieux pots qu’on fait les meilleures soupes.


Source : http://www.lyonne.fr/auxerre/internet-multimedia/2017/12/18/pourquoi-le-deploiement-de-la-fibre-dans-l-auxerrois-a-pris-du-retard-et-exclut-certaines-communes_12673633.html

 

Mobile View