Auteur Sujet: Chiffres clés: les systèmes d’exploitation sur PC  (Lu 625 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Marco POLO

  • Client Free fibre
  • *
  • Messages: 1 771
  • FTTH 100 Mb/s sur Paris (75)
Chiffres clés: les systèmes d’exploitation sur PC
« le: 12 mars 2018 à 21:37:42 »
L'ordinateur n'est plus l'unique terminal, ni même souvent le principal, pour se connecter à Internet. Et Windows en souffre, sauf (quoique...) sur PC. De quoi contribuer à l'adoption de Windows 10 à 51,75% des pages vues en France et 43,53% dans le monde. Windows 7 a perdu sa 1ère place des OS en janvier 2018.

Sommaire:
    2018 - Windows 10 devant Seven
    2014-2016: Windows 10 double Seven, en France
    2012-2013: Windows 7, premier OS du marché
    2011 - Windows XP toujours leader

Mise à jour: En raison des forts écarts observés parfois selon la méthodologie employée par les instituts de mesure, en particulier en ce qui concerne les navigateurs, ZDNet.fr a décidé de compléter sa rubrique consacrée aux chiffres clés des OS afin de permettre aux lecteurs de comparer les données de NetMarketShare (basées sur les visites uniques) et celles de StatCounter (pages vues).

Versions des OS PC en France

La France sourit à Windows 10 - La France est un marché porteur pour Microsoft et Windows 10. Microsoft France est d'ailleurs une des principales filiales du géant américain, premier éditeur en France en termes de chiffre d'affaires selon le cabinet PAC.

Microsoft profite en France de la prédominance de Windows en entreprise et du renouvellement de parc PC par ces utilisateurs. Cela se traduit en février 2018 sur le poste de travail par une part de marché sur PC de 82,56%, devant OS X en net repli depuis juillet 2017 (12,36%) et Linux (1,46%). Linux ne devance que Chrome OS à 1%.

Quant à Windows 10, il a eu un sursaut durant l'été 2017, pour retrouver un rythme d'adoption plus progressif en octobre 2017. La dernière version de Windows a bouclé l'année 2017 à 51,51%. Cette progression semble se faire principalement au détriment de Windows 7, en baisse 32,72%. En février 2017, Windows atteignait 51,75%.

Microsoft parviendra-t-il à transformer ce réservoir de croissance potentielle que représente Seven en utilisateurs de Windows 10 ? Pas sûr. Plus de deux ans après la sortie de la nouvelle mouture de Windows et malgré la gratuité, ces postes n'ont toujours pas migré.

Mais pour continuer d'accroître la présence de Windows 10, Microsoft mise sur les renouvellements des parcs d'ordinateurs des entreprises, et aussi par la progression des livraisons françaises de PC. Cela s'annonce compliqué pour le second volet. Celles-ci n'ont progressé que de 0,5% l'année dernière, estime Gartner.

Cependant le segment professionnel se porte bien. "Grâce au renouvellement constant de parcs PC, le marché de l’entreprise a continué à porter cette progression avec une croissance de 7.3 % alors que le marché grand public a enregistré de nouveau une baisse de 6,1 % en 2017."

OS PC dans le monde

Ébranler Windows sur ordinateur: le scénario improbable - La très grande majorité des PC vendus dans le commerce sont livrés avec Windows. En entreprise aussi, Windows domine. L'OS est cependant passé sous le seuil des 90%. La faute à macOS. Apple continue d'enregistrer de la croissance sur un marché des PC en baisse.

En février 2018, Windows représentait ainsi 88,79% des visites mesurées par NetMarket Share. Sur certaines niches, des plateformes alternatives existent cependant. C'est le cas de macOS, par exemple, mais aussi de ChromeOS dans le secteur de l'éducation. Le marché de Google semble toutefois se cantonner aux US, même s'il parvient à désormais à remporter des marchés à l'international.

Entre juillet et août 2017, Linux avait enregistré une nette croissance. Habituellement situé aux environs de 2% au niveau mondial, l'OS libre était passé au-delà de 3,37% le mois dernier. NetMarket Share a depuis reconnu une erreur et corrigé ses données. L'envolée inexpliquée de Linux a trouvé son explication : elle n'a jamais existé. Linux est ainsi stable à 2,32%.

Priorité aux OS mobiles – Le PC n'est plus l’unique terminal d’accès à Internet. Et l’explosion du nombre de smartphones a profondèment modifié le rapport de force au profit de Google et d'Apple. Le smartphone est devenu le premier et, parfois aussi, le seul terminal d'accès à Internet et aux applications (mobile first).

Tous terminaux connectés confondus, la part de marché de Windows chute à 36,58% en février 2018 d'après StatCounter. L’OS le plus répandu, c’est en effet Android à 40,24%. Avec plus d’un milliard de smartphones livrés sous Android rien qu'en 2017 et du fait de l'échec de Microsoft à pénétrer le marché des smartphones, ce bilan est naturel.

Du côté d'Apple, là encore du fait du fort usage des smartphones, iOS est ainsi la première plateforme du géant américain à 13,08% en février 2018, contre 5,43% pour OS X.

Windows 10 devant Seven pour démarrer 2018 - La page Windows 7 ne sera définitivement tournée qu'en 2020 avec la fin du support étendu. Des entreprises attendent donc toujours pour migrer vers Windows 10. En raison peut-être de l'importante évolution de l'interface.

D'après NetMarketShare, Seven n'est plus le système d'exploitation Windows le plus répandu depuis janvier 2018. Windows 7 a reculé en février à 41,59%. Un an auparavant, Windows 7 était en effet à 47,46%.

Le basculement s'est fait au profit de Windows 10. S'il a rapidement gagné du terrain grâce à la gratuité de la migration la première année pour les postes Windows 7 et Windows 8, la progression était devenue ensuite plus lente, mais malgré tout continue. En février 2018, Windows 10 était à 43,53%. L'OS a gagné près de 9 points au cours de l'année dernière.

Les renouvellements de PC en entreprise contribuent à tirer l'adoption de Windows 10. Gartner estime que d'ici la fin 2017, 85% des organisations auront commencé à déployer Windows 10. Les "grandes entreprises sont déjà impliquées dans des mises à niveau de Windows 10". Avec un support prolongé jusqu'en 2020, la hâte ne s'impose pas, pourraient être tentées de penser ces entreprises - pour qui, après tout, l'OS n'est pas un instrument de transformation numérique.


Source: ZDNet.fr par Christophe Auffray le Mercredi 07 Mars 2018. 
« Modifié: 30 mars 2018 à 17:34:57 par Marco POLO »

Marco POLO

  • Client Free fibre
  • *
  • Messages: 1 771
  • FTTH 100 Mb/s sur Paris (75)
Chiffres clés: les systèmes d’exploitation sur PC
« Réponse #1 le: 30 mars 2018 à 17:47:06 »
Microsoft : Windows 10 "deux fois plus sécurisé" que Windows 7

Le volume de logiciels malveillants observés sur les terminaux Windows 10 est nettement inférieur à celui des ordinateurs Windows 7, selon une firme de sécurité. Pour autant, la migration des entreprises vers Windows 10 reste "plutôt lente".

Microsoft affirme fréquemment que les fonctionnalités de sécurité de Windows 10 protègent les particuliers et les entreprises contre les dernières attaques frappant Windows 7 et les versions antérieures de son système d'exploitation.

Le fournisseur de sécurité Webroot a comparé les infections l'année dernière par des logiciels malveillants sur les machines Windows 10 et Windows 7 exécutant son antivirus. Son constat: Windows 10 était "deux fois plus sécurisé" que Windows 7.

15% des malwares détectés sur Windows 10

Sur quoi est basée cette conclusion ? En moyenne, chaque machine Windows 10 hébergeait 0,04 fichier malveillant, contre en moyenne 0,08 pour les configurations sous Windows 7.

Dans l'ensemble, 15% de tous les fichiers identifiés comme des logiciels malveillants résidaient sur des ordinateurs Windows 10, alors que 63% des logiciels malveillants confirmés étaient sous Windows 7.

Le rapport offre également un aperçu de l'état des déploiements de Windows 10 auprès des entreprises. Webroot qualifie la migration Windows 10 de "plutôt lente", avec seulement 32% des terminaux professionnels sous Windows 10 fin de 2017. Un an plus tôt, c'était 20%.

En revanche, l'adoption de Windows 10 parmi les particuliers a, sans surprise, été nettement plus rapide, passant de 65% de la base installée de Webroot en janvier 2017 à 72% en décembre. Windows 7, quant à lui, a chuté de deux points au cours de l'année à 15%.

Windows 10 se révèle également moins exposé aux infections que Windows 7 parmi les particuliers. Le taux de logiciels malveillants pour Windows 10 était de 0,07 contre 0,16 pour Windows 7.

Le cryptojacking est très tendance

Les chiffres de Webroot étayent un peu les affirmations faites la semaine dernière par Microsoft. Selon l'éditeur, plus de 50% des ordinateurs d'entreprise sous Windows 10 utilisent son antivirus, Windows Defender. Pour Windows 7 et Windows 8, cette part est de 18%.

L'adoption de Windows 10 en entreprise devrait naturellement progresser au cours des prochaines années à mesure que la date de fin du support étendu de Windows 7 se rapproche, soit le 14 janvier 2020.

Plus tôt cette année, Windows 10 est devenu la version la plus largement utilisée de Windows dans le monde, selon la société d'analyse Web StatCounter.

Le rapport de Webroot observe également une augmentation considérable du cryptojacking, qui consiste pour les attaquants à installer des logiciels de minage de cryptomonnaie sur des sites Web afin de détourner la puissance de calcul des visiteurs à leur insu. Plus de 5.000 sites Web ont été compromis avec un mineur CoinHive depuis septembre, selon Webroot.


Source: ZDNet.fr par Liam Tung le 29 Mars 2018. 

Cela dit, peu étonnant lorsque Win10 refuse une bonne partie des logiciels utilisés dans les versions précédentes et ne figurant pas dans sa collection d'applications !!! 

 

Mobile View