Auteur Sujet: Wifi MESH, la solution ?  (Lu 6126 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hugues

  • AS57199 MilkyWan
  • Expert
  • *
  • Messages: 7 399
  • Paris (15ème)
    • Twitter
Wifi MESH, la solution ?
« Réponse #24 le: 07 janvier 2019 à 11:59:11 »
En 1G c'est juste un bête SFP BiDi qui passe dans n'importe quel switch/routeur

pep

  • Client Free fibre
  • *
  • Messages: 5
  • Lyon 69009
Wifi MESH, la solution ?
« Réponse #25 le: 07 janvier 2019 à 14:12:36 »
Merci pour ces réponses.

Attention, c'est un routeur et non pas un switch. Donc, tu auras 6 ports routés. Tu peux bien évidemment les utiliser comme un switch, mais tu auras un impact sur les performances. Sans compter que je ne sais pas à quoi ressemble le SFP de Free ni s'il sera compatible avec un Edgerouter.

Concernant l'impact du software switch sur les performances, de quel ordre de grandeur parlons-nous?
Car c'est déjà ce que je fais sur mon FortiGate 60D et c'est négligeable (en % de CPU).

Pour en revenir au mesh, j'avoue que je me dit pourquoi s'en priver pour un réseau "future-proof" :)
En effet, avoir une bonne couverture Wi-FI avec un bon débit - ce qui est paradoxal - signifie soit (historiquement) avoir un AP très puissante qui arrose fort et loin, soit (aujourd'hui) additionner les bornes afin d'avoir de proche en proche une couverture avec itinérance optimale.
C'est la où je ne comprends plus vraiment qu'est ce qu'un Wi-Fi mesh? Il s'agit uniquement de communication inter AP via backhaul (avec ou sans-fil)?!
Et quid de la solution Unifi AC Mesh? vs Amplifi? et Synology Router RT2600ac voire Google Wi-FI etc...

J'espère ne pas avoir dit trop de bêtises...

Zeda

  • Client Orange Fibre
  • *
  • Messages: 131
  • Toulouse (31)
Wifi MESH, la solution ?
« Réponse #26 le: 07 janvier 2019 à 14:44:17 »
Concernant l'impact du software switch sur les performances, de quel ordre de grandeur parlons-nous?
Car c'est déjà ce que je fais sur mon FortiGate 60D et c'est négligeable (en % de CPU).

Je n'ai pas de chiffres à communiquer. :-[ Je laisse la main à d'autres.

Pour en revenir au mesh, j'avoue que je me dit pourquoi s'en priver pour un réseau "future-proof" :)
En effet, avoir une bonne couverture Wi-FI avec un bon débit - ce qui est paradoxal - signifie soit (historiquement) avoir un AP très puissante qui arrose fort et loin, soit (aujourd'hui) additionner les bornes afin d'avoir de proche en proche une couverture avec itinérance optimale.
C'est la où je ne comprends plus vraiment qu'est ce qu'un Wi-Fi mesh? Il s'agit uniquement de communication inter AP via backhaul (avec ou sans-fil)?!
Et quid de la solution Unifi AC Mesh? vs Amplifi? et Synology Router RT2600ac voire Google Wi-FI etc...

De ce que j'en avais compris, on parle plutôt de Wi-Fi avec un backhaul sans-fil, et permet d'étendre la couverture d'un réseau Wi-Fi en relayant le trafic entre les différents AP (et trouve le chemin optimal, etc.).

Si le backhaul est filaire, je ne vois pas trop la différence avec un réseau composé de plusieurs AP (avec le même SSID etc. ce qui permet à un client de roamer de manière transparente).

Si tu as la possibilité d'avoir plusieurs AP avec backhaul en RJ45, c'est mieux qu'un Wi-Fi Mesh.

kgersen

  • Client Bouygues FTTH
  • Modérateur
  • *
  • Messages: 6 215
  • FTTH 1Gb/s sur Paris (75)
Wifi MESH, la solution ?
« Réponse #27 le: 07 janvier 2019 à 16:13:00 »
En théorie, on parle de Mesh si ca forme un réseau maillé complet. Dans ce cas chaque AP discute avec chaque autre AP sur les canaux dédiés au backhaul. En filaire on est soit en étoile, soit en série soit un mélange des 2 mais quasi jamais en full mesh sinon il faudrait plein de ports Ethernet sur chaque AP.

Par abus de language et de marketing un Mesh Wifi en backhaul filaire reste appelé un Mesh Wifi meme s'il n'y a plus de vrai 'mesh'.

De nos jours, les marques utilisent le mot 'Mesh' des que leur solution Wifi est scalable simplement en rajoutant des AP. Que ca fasse un vrai 'mesh' ou pas  n'entre pas trop en ligne de compte. C'est le cas des Unifi AC Mesh, Google Wifi, etc.

Leur concept de 'Mesh' implique surtout qu'il y a une installation simplifiée et un seul point d'administration. Les AP sont automatiquement et souvent dynamiquement répartis sur les canaux en minimisant la gene entre eux. Contrairement a plusieurs AP avec backhaul en RJ45 ou il faut tout faire a la main et y'a peu de dynamisme.

Mais bon en pratique on utilise que rarement l'application après l’installation. C'est un avantage dans les tres gros mesh. Pour quelques AP on peut les gérer un par un sans investir dans un système mesh plus cher.
« Modifié: 07 janvier 2019 à 16:38:16 par kgersen »

kazyor

  • Expert SFR
  • Expert
  • *
  • Messages: 567
  • Lyon 7ème (69)
Wifi MESH, la solution ?
« Réponse #28 le: 09 janvier 2019 à 12:05:07 »
Si le backhaul est filaire, je ne vois pas trop la différence avec un réseau composé de plusieurs AP (avec le même SSID etc. ce qui permet à un client de roamer de manière transparente).

Si tu as la possibilité d'avoir plusieurs AP avec backhaul en RJ45, c'est mieux qu'un Wi-Fi Mesh.
Une question à laquelle j'ai du mal à avoir une réponse :
Les réseau de "bornes" avec un backhaul filaire (réseau Mesh ou avec un contrôleur externe) ne sont-elles pas capables de forcer un client à se connecter sur la borne A ou la borne B ?
Dans ce cas, une partie de l’intelligence autour du roaming est côté réseau et pas seulement côté client, non ?
Du coup ce type de réseau semble mieux qu'un réseau avec de bêtes AP.

kgersen

  • Client Bouygues FTTH
  • Modérateur
  • *
  • Messages: 6 215
  • FTTH 1Gb/s sur Paris (75)
Wifi MESH, la solution ?
« Réponse #29 le: 09 janvier 2019 à 14:36:06 »
Une question à laquelle j'ai du mal à avoir une réponse :
Les réseau de "bornes" avec un backhaul filaire (réseau Mesh ou avec un contrôleur externe) ne sont-elles pas capables de forcer un client à se connecter sur la borne A ou la borne B ?
Dans ce cas, une partie de l’intelligence autour du roaming est côté réseau et pas seulement côté client, non ?
Du coup ce type de réseau semble mieux qu'un réseau avec de bêtes AP.

A ma connaissance on ne peut forcer un client sur telle ou telle borne. Du moins la norme classique du wifi ne le prévois pas , c'est le client qui choisi (sauf changement récent style 802.11v mais le client doit supporter cela).

Par contre certains AP ont un mode RSSI/strict mode qui permet d'ignorer un client si son signal est trop faible, le forçant  a en passer sur un autre AP. Mais ca peut poser des soucis dans certains cas.

Meraki (Cisco) qui est un peu le leader en Mesh propose un système de load balacing (réparation des clients) qui fonctionne par une astuce: les AP s'annoncent/dés-annoncent du réseau suivant leur charge.

Coté client on peut aussi avec certains drivers forcer l'utilisation d'un AP particulier avec son BSSID.

kazyor

  • Expert SFR
  • Expert
  • *
  • Messages: 567
  • Lyon 7ème (69)
Wifi MESH, la solution ?
« Réponse #30 le: 09 janvier 2019 à 16:28:51 »
Pourtant j'ai toujours trouvé le "roaming" des réseaux wifi pro (avec contrôleur) plus performants que des réseaux wifi avec de simples AP.
Serait-ce juste une impressions / un placebo ou s'agit-il d'astuces de la part des constructeurs où chaque AP accepte/refuse le client selon divers critères (vérification du RSSI, diminution de la puissance de façon dynamique pour diminuer les overlaps et les clients en AP-edge, refus du client sur une AP via sa MAC, etc.) ?

Zeda

  • Client Orange Fibre
  • *
  • Messages: 131
  • Toulouse (31)
Wifi MESH, la solution ?
« Réponse #31 le: 09 janvier 2019 à 16:33:28 »
Tu as le 802.11r qui peut peut-être expliquer ce ressenti, mais cela nécessite un client wifi compatible, donc vraiment pas sûr que ce soit utilisé partout.

kgersen

  • Client Bouygues FTTH
  • Modérateur
  • *
  • Messages: 6 215
  • FTTH 1Gb/s sur Paris (75)
Wifi MESH, la solution ?
« Réponse #32 le: 09 janvier 2019 à 16:44:05 »
Pourtant j'ai toujours trouvé le "roaming" des réseaux wifi pro (avec contrôleur) plus performants que des réseaux wifi avec de simples AP.
Serait-ce juste une impressions / un placebo ou s'agit-il d'astuces de la part des constructeurs où chaque AP accepte/refuse le client selon divers critères (vérification du RSSI, diminution de la puissance de façon dynamique pour diminuer les overlaps et les clients en AP-edge, refus du client sur une AP via sa MAC, etc.) ?

oui c'est opti du genre. pas mal d'astuces et bon réglages des fréquences & puissances.

Les AP se voient en wifi et remonte l'info au controleur qui fait des cartos (heatmap notamment) et ajuste les choses.

kazyor

  • Expert SFR
  • Expert
  • *
  • Messages: 567
  • Lyon 7ème (69)
Wifi MESH, la solution ?
« Réponse #33 le: 09 janvier 2019 à 16:57:14 »
Et donc pour revenir au sujet initial :
Qu'existe-il en solution GP / semi-pro avec donc un contrôleur (besoin offline) qui "gère" les optims du genre sans que ça soit overkill et que ça coûte la peau du ...

Hugues

  • AS57199 MilkyWan
  • Expert
  • *
  • Messages: 7 399
  • Paris (15ème)
    • Twitter
Wifi MESH, la solution ?
« Réponse #34 le: 09 janvier 2019 à 17:05:22 »
Ubiquiti et ses UniFi le font, je roame tranquille chez moi :-)

kgersen

  • Client Bouygues FTTH
  • Modérateur
  • *
  • Messages: 6 215
  • FTTH 1Gb/s sur Paris (75)
Wifi MESH, la solution ?
« Réponse #35 le: 09 janvier 2019 à 17:06:33 »
Et donc pour revenir au sujet initial :
Qu'existe-il en solution GP / semi-pro avec donc un contrôleur (besoin offline) qui "gère" les optims du genre sans que ça soit overkill et que ça coûte la peau du ...

qui gere ces optims la ET offline ET pas cher ? y'a rien a ma connaissance  si ce n'est Unifi d'Ubiqui qui a un mode offline. Mais c'est pas aussi complet que Meraki.

pour quelques AP t'as pas vraiment de besoin de cela tu fais a la main  :P

 

Mobile View