Auteur Sujet: Les ports<1024 sont consacrés aux serveurs  (Lu 2200 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

corrector

  • Invité
Les ports<1024 sont consacrés aux serveurs
« le: 16 décembre 2015 à 00:31:37 »
Hors sujet extrait de Manque d'IPv4 chez Free: Une IPv4 est partagée par 4 clients avec un Carrier-grade NAT
Le port indiqué par ce site est le port source de ta connexion, c'est-à-dire le numéro de port TCP utilisé en local pour se connecter à distance.

On parle de port "client" car le système d'exploitation l'affecte dans la plage 1024 à 65535.

Les ports "serveurs" sont donc dans la plage 1 à 1023.
Au départ ça a été conçu comme ça, et les RFC ont conservé cette idée poussiéreuse.

Mais cette idée s'est auto-détruite :
1) les ports<1024 sont consacrés aux serveurs
2) les OS de la famille Unix réservent ces ports à root
2b) les lusers (lame users, utilisateurs normaux) n'y ont donc plus accès
3) les lusers utilisent les ports>1024 pour les serveurs
4) des allocations de ports célèbres sont faites >1024
5) le principe du 1) est défait

kgersen

  • Client Orange Fibre
  • Modérateur
  • *
  • Messages: 4 701
  • FTTH 1Gb/s sur Paris (75)
les ports<1024 sont consacrés aux serveurs
« Réponse #1 le: 16 décembre 2015 à 07:57:44 »
Au départ ça a été conçu comme ça, et les RFC ont conservé cette idée poussiéreuse.

Mais cette idée s'est auto-détruite :
1) les ports<1024 sont consacrés aux serveurs
2) les OS de la famille Unix réservent ces ports à root
2b) les lusers (lame users, utilisateurs normaux) n'y ont donc plus accès
3) les lusers utilisent les ports>1024 pour les serveurs
4) des allocations de ports célèbres sont faites >1024
5) le principe du 1) est défait

il n'y a jamais eu 1). Tu confonds serveur et service et système.

A départ il n'y avait meme 1024 mais que les 256 premiers ports de well-known d'ailleurs (0-255) ( voir la rfc790 de 1981 ou FTP est appelé "New File Transfer" et le web n'existe pas ).
Par la suite cela a été étendu a 1024 puis redéfini en 1994 par la rfc1700 elle meme rendu obsolete en 2002 par une base en ligne (rfc3232).
A un moment IANA ne s'occupait que de <1024 puis c'est monté au <49152. Les pratiques actuellement en vigueur sont définies dans la rfc6335 de 2011, donc assez récente. Il n'y a pas de "conservation d'idées poussiéreuses". Ca évolue et s'adapte aux usages et pratiques.

4) non plus. tout les "ports célèbres" sont <1024

On dirait que tu confond 'serveur' au sens applicatif/fonctionnalité (comme un serveur web ou ftp) et 'serveur' au sens de tcp/udp, a savoir l' "écoute" (listen(2)) sur un port tcp ou udp. C'est ce deuxième sens que l'IANA et les RFC  utilisent et d'ailleurs le mot 'server' n'est pas employé mais "service".

Le sens est simple:
 0-1023: ports systèmes assignés par l'IANA (system ports)
1024-49151: ports enregistrés assignés par l'IANA  (registered ports)
49152-65535: port éphémères non gérés par l'IANA (dynamic ports)

Tout autre mot genre 'celebre, serveur, etc' est a éviter car induit a confusion et n'a plus de sens.

Le but est simple:
 fournit un référentiel commun et universel de nommage et un abritrage pour interopérabilité.
Ce sont des 'recommendations', n'importe qui est libre d’appelé 'web' son protocol qui utilise le port tcp '999' mais il ne sera pas reconnu et compris par les autres.
l'IANA s'occupe du nommage et de l'orthographe précise ("web" ou pas "Web" ou pas 'oueb') et la correspondance entre nom et numéro port via des procédures d'attributions.

La distinction entre "system ports" (<1024) et "registered ports" (1024-49151) est juste que les procédures et contraintes d'attribution sont différentes et plus souples pour >1024. L'aspect système/root n'est pas une considération de l'IANA mais un héritage du passé de la famille Unix (qui elle a conservé des idées poussiéreuses). C'est propre a l'implèmentation et cela l'IANA s'en tape.

bref c'est simple et pas compliqué si distingue correctement les choses et si on se met a jour niveau RFC a prendre en compte.

Optrolight

  • Client Orange Fibre
  • Modérateur
  • *
  • Messages: 4 660
  • Grenoble (38) @Optrolight
    • Optroastro
les ports<1024 sont consacrés aux serveurs
« Réponse #2 le: 16 décembre 2015 à 08:44:24 »
merci pour cette clareté.

corrector

  • Invité
les ports<1024 sont consacrés aux serveurs
« Réponse #3 le: 16 décembre 2015 à 16:43:02 »
il n'y a jamais eu 1). Tu confonds serveur et service et système.
Hein? De quoi?

A départ il n'y avait meme 1024 mais que les 256 premiers ports de well-known d'ailleurs (0-255) ( voir la rfc790 de 1981 ou FTP est appelé "New File Transfer" et le web n'existe pas ).
linux retient deux limites : 512 et 1024.

On dirait que tu confond 'serveur' au sens applicatif/fonctionnalité (comme un serveur web ou ftp)
Ah bon?

Client FTP n'est pas un service réseau.

et 'serveur' au sens de tcp/udp, a savoir l' "écoute" (listen(2)) sur un port tcp ou udp.
Il n'y a pas de listen en UDP, mais passons.

C'est ce deuxième sens que l'IANA et les RFC  utilisent et d'ailleurs le mot 'server' n'est pas employé mais "service".
Un serveur rend un service.

Le sens est simple:
 0-1023: ports systèmes assignés par l'IANA (system ports)
1024-49151: ports enregistrés assignés par l'IANA  (registered ports)
49152-65535: port éphémères non gérés par l'IANA (dynamic ports)
Tu sais très bien que ce n'est pas appliqué :

netsh i i sh dy tcp

Plage de ports dynamique du protocole tcp
-------------------------------------------
Port de démarrage   : 1025
Nombre de ports     : 64510


Tout autre mot genre 'celebre, serveur, etc' est a éviter car induit a confusion et n'a plus de sens.
Célèbre signifie connu dans la communauté.

la famille Unix (qui elle a conservé des idées poussiéreuses).
Je ne vais pas dire le contraire.

corrector

  • Invité
les ports<1024 sont consacrés aux serveurs
« Réponse #4 le: 16 décembre 2015 à 17:28:55 »
A départ il n'y avait meme 1024 mais que les 256 premiers ports de well-known d'ailleurs (0-255) ( voir la rfc790 de 1981 ou FTP est appelé "New File Transfer" et le web n'existe pas ).
Explique moi donc pour quoi a inventé cette limite à 256, puis 1024 puis... à quoi ça sert?

On dirait que tu confond 'serveur' au sens applicatif/fonctionnalité (comme un serveur web ou ftp) et 'serveur' au sens de tcp/udp, a savoir l' "écoute" (listen(2)) sur un port tcp ou udp. C'est ce deuxième sens que l'IANA et les RFC  utilisent et d'ailleurs le mot 'server' n'est pas employé mais "service".
FTP-DATA (TCP) ne correspond pas à listen et ne correspond pas à un serveur (2ème sens) mais correspond à l'application serveur FTP (1er sens).

corrector

  • Invité
Les ports<1024 sont consacrés aux serveurs
« Réponse #5 le: 31 décembre 2015 à 09:16:15 »
Tu me parles de RFC, je te réponds avec une autre, la RFC 6056 (BCP 156) :

Citer
ephemeral port selection algorithms should use the whole range 1024-65535.

http://tools.ietf.org/html/rfc6056#section-3.2

kgersen

  • Client Orange Fibre
  • Modérateur
  • *
  • Messages: 4 701
  • FTTH 1Gb/s sur Paris (75)
Les ports<1024 sont consacrés aux serveurs
« Réponse #6 le: 31 décembre 2015 à 10:52:15 »
et ?

corrector

  • Invité
Les ports<1024 sont consacrés aux serveurs
« Réponse #7 le: 31 décembre 2015 à 12:41:44 »
Et donc je gagne, comme toujours?

corrector

  • Invité
les ports<1024 sont consacrés aux serveurs
« Réponse #8 le: 07 janvier 2016 à 06:24:18 »
La distinction entre "system ports" (<1024) et "registered ports" (1024-49151) est juste que les procédures et contraintes d'attribution sont différentes et plus souples pour >1024. L'aspect système/root n'est pas une considération de l'IANA mais un héritage du passé de la famille Unix (qui elle a conservé des idées poussiéreuses). C'est propre a l'implèmentation et cela l'IANA s'en tape.
L'IANA s'en tape tellement qu'elle a repris la terminologie de l'opposition system/user de Unix dans "system ports" et "user ports".

Bref, tu racontes absolument n'importe quoi.

 

Mobile View