Auteur Sujet: Atténuation du signal dans le coaxial  (Lu 62020 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Mekthoub

  • Expert Numericable
  • Client SFR sur réseau Numericable
  • *
  • Messages: 637
Atténuation du signal dans le coaxial
« le: 31 octobre 2012 à 11:34:11 »
Bonjour!

Pour le FTTLa tout dépend ou est mis le "La"  ;)
Non: Ça ne dépend pas du tout de l'emplacement du La. Le débit ne varie pas avec la longueur du segment final coaxial.

Optrolight

  • Client Orange Fibre
  • Modérateur
  • *
  • Messages: 4 554
  • Grenoble (38) @Optrolight
    • Optroastro
Atténuation du signal dans le coaxial
« Réponse #1 le: 31 octobre 2012 à 12:38:43 »
Bé alors là il va falloir que tu m'expliques. Pourquoi tu dis cela.

S'il n'y a pas d'atténuation avec un câble coaxial pourquoi mettre des amplificateurs?


vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 33 374
    • Twitter LaFibre.info
Atténuation du signal dans le coaxial
« Réponse #2 le: 31 octobre 2012 à 12:54:42 »
C'est du tout ou rien : cale passe ou cela ne passe pas.

Si tu as trop d’atténuation tu aura des coupures ou pas de signal du tout.

Optrolight

  • Client Orange Fibre
  • Modérateur
  • *
  • Messages: 4 554
  • Grenoble (38) @Optrolight
    • Optroastro
Atténuation du signal dans le coaxial
« Réponse #3 le: 31 octobre 2012 à 13:42:51 »
Ok dans les faits Vivien, mais cela relève donc du protocole. Et encore ....

On est bien d'accord que les derniers amplificateurs doivent être mis à une distance raisonnable.

Quelle est la porté max du coaxiale?

Mekthoub

  • Expert Numericable
  • Client SFR sur réseau Numericable
  • *
  • Messages: 637
Atténuation du signal dans le coaxial
« Réponse #4 le: 31 octobre 2012 à 15:39:49 »
Il y a bien une atténuation du signal dans le coax, et elle est énorme: Typiquement -17 dB sur 100 mètres. C'est à dire de l'ordre de 10× plus que dans une paire téléphonique. Le truc, c'est qu'en technologie FTTLA (et HFC), il n'y a aucun lien entre la puissance du signal et le débit transporté. Le débit transporté est constant, toujours le même en tout point du réseau, de la TDR jusqu'au dernier modem, en passant par le nœud optique. Le même sur le segment de fibre optique, le même sur le segment final de coax, au début comme à la fin. Le signal, il en faut, pour que le modem fonctionne dans de bonnes conditions. Il en faut juste: Ni trop, ni pas assez, dans une très large plage de tolérances. À partir du moment où le modem capte le signal dans de bonnes conditions, il est capable de le démoduler, et d'en extraire toute les données qui lui sont destinées. L'intégralité du débit.

Et comme dit Vivien, en dehors de la plage de tolérances, c'est... plus rien du tout: La panne. Fort heureusement, le réseau FTTLA est construit de manière à ce que personne ne soit trop "loin" du nœud optique. Loin entre guillemets, parce que les répartiteurs comptent autant que la distance: Le moindre PB atténue le signal comme 100 mètres de coax, la moindre prise murale (à deux sorties) comme 20 mètres. Si un nouvel abonné est trop "loin", alors il est raccordé à un autre nœud optique, plus proche. Le territoire des zones vertes est couvert de nombreux nœuds, de manière à ce que tout les habitants soient raccordables, si possible.

Une image pour faire passer l'idée: Ramené à l'ADSL, c'est un peu comme si les DSLAM étaient tous définitivement bloqués sur leur plus haut palier de débit, et que n'y étaient raccordès que les abonnés tout proches. Ces DSLAMs seraient petits et nombreux, répartis un tout les 300 mètres en armoire de rue, de manière à ce que tout le monde soit raccordable de près. Et voilà: Un tel ADSL donnerait 20 Mégs à tout le monde, débit constant avec la distance.

Note: Le fameux "Last Amplificateur" du FTTLA n'existe pas, en fait. Au moment du fibrage d'une zone câblée, tout les amplificateurs ligne sont retirés. Y compris le dernier ampli, qui est remplacé par le nœud optique. Donc le soi-disant "Last Amplificateur", c'est le nœud, en fait.

Autre note: Tout le débat à propos de l'apellation FTTB qui serait plus avantageuse que le FTTLA, c'est juste ridicule. Que le node soit placé au pied du lit, au pied de l'immeuble, ou au pied d'un autre immeuble plus loin dans la rue... Ça ne change rien de rien aux résultats obtenus.
« Modifié: 19 janvier 2013 à 00:04:53 par Mekthoub »

Optrolight

  • Client Orange Fibre
  • Modérateur
  • *
  • Messages: 4 554
  • Grenoble (38) @Optrolight
    • Optroastro
Atténuation du signal dans le coaxial
« Réponse #5 le: 31 octobre 2012 à 18:19:07 »
Merci pour ces explications je comprend mieux ton propos.

Quid quand même du débit max réalisable sur le câble coaxiale? (je veux parler théoriquement sans prendre en considération se qui l'alimente)

vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 33 374
    • Twitter LaFibre.info
Atténuation du signal dans le coaxial
« Réponse #6 le: 31 octobre 2012 à 18:33:49 »
Le câble transporte plusieurs Gb/s. Ce n'est pas un exploit en lab mais la réalité de tous les abonnés Numericable / Bbox fibre.
La majorité de la capacité est utilisé pour la TV.

Contrairement à l'ADSL qui apporte a ton domicile une chaîne si tu le demande, le câble apporte toutes les chaînes à ton domicile (hors chaînes SDV)

Il est possible d’atteindre de très haut débit sur le câble comme le montre ce SpeedTest :


=> Chicago : 1 Gb/s sur le câble, c'est possible !

Leon

  • Client SFR sur réseau Numericable
  • Modérateur
  • *
  • Messages: 4 319
Atténuation du signal dans le coaxial
« Réponse #7 le: 31 octobre 2012 à 19:24:17 »
Je me permet de corriger/compléter car il y a quelques approximations.
Il y a bien une atténuation du signal dans le coax, et elle est énorme: Typiquement -17 dB sur 100 mètres. C'est à dire de l'ordre de 10× plus que dans une paire téléphonique.
Attention, c'est incomparable. Les atténuations du câble et de la paire téléphonique sont mesurées à des fréquences très très différentes.
* Paire de cuivre: mesure de l'atténuation à  500kHz, de mémoire
* coax : mesure de l'atténuation à 700MHz, soit plus de 1000 fois plus!

Or, il est évident que le débit d'information que l'on peut transporter dans un support va augmenter avec la fréquence. Sur du coax, on peut facilement aller jusqu'à 700MHz, voire plus. Sur une paire téléphonique, l'ADSL2+ ne dépasse pas les 2MHz, soit 300 fois moins!

La grosse différence entre réseau câblé et réseau ADSL:
* Le modem ADSL va s'adapter aux variations de la qualité de la paire de cuivre (atténuations, perturbations), et donc ajuster le débit. Donc les caractéristiques du support physique (la paire de cuivre) ne sont pas connues "à priori", mais utilisées "à postériori".
* en câble, il n'y a (quasiment) aucun ajustement. Le réseau doit répondre à des critères de performances très précis (atténuation, perturbation). C'est à dire qu'aucun client ne doit avoir moins de xx dB à sa prise, sinon, ça ne peut pas fonctionner. Il y a quand même un (petit) ajustement qui est fait dans la voie de retour (upstream), mais pas du tout dans la voie aller (downstream). Donc les caractéristiques du support physique sont bornées "à priori". C'est pour ça que l'on dit que le débit ne varie pas en fonction de l'atténuation.

En câble, c'est l'opérateur qui détermine les performances qu'il veut donner à son réseau:
* fréquence maxi utilisée
* rapport signal/bruit maximal
Et en fonction de tous ces critères, l'opérateur va pouvoir régler ses équipements de tête de réseau. Sur les vieux réseaux, par exemple, avec beaucoup d'amplis en cascade, avec beaucoup de bruit (rapport signal bruit faible), il sera impossible de déployer les modulations les plus complexes et les plus performantes (on me parle de 4096-QAM pour DVB-C2, mais je n'y crois pas). Il sera aussi impossible de monter plus haut en fréquence pour transporter plus de "canaux" radio sur les réseaux anciens.

Pour finir, un réseau câblé comme celui de Numéricâble amène, comme le dit Vivien, environ 2Gb/s de débit dans chaque foyer! Plus que du GPON. Ce chiffre inclut bien toutes les chaines numérique, et tous les débits "data" des utilisateurs.

Leon.

Nico

  • Modérateur
  • *
  • Messages: 35 318
  • FTTH 1000/500 sur Paris 15ème (75)
    • @_GaLaK_
Atténuation du signal dans le coaxial
« Réponse #8 le: 31 octobre 2012 à 19:34:01 »
Pour finir, un réseau câblé comme celui de Numéricâble amène, comme le dit Vivien, environ 2Gb/s de débit dans chaque foyer! Plus que du GPON. Ce chiffre inclut bien toutes les chaines numérique, et tous les débits "data" des utilisateurs.
Euh, je compte 2.5Gbps en downlink perso sur du GPON (et 1.25 en uplink).

vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 33 374
    • Twitter LaFibre.info
Atténuation du signal dans le coaxial
« Réponse #9 le: 31 octobre 2012 à 19:53:01 »
Le DVB-C2 sera proche du 10G-PON (qui transporte 10 Gb/s).
Le souci, c'est que la technologie Docsis coûte plus cher que le FTTH au niveau des cartes pour gérer toutes ces fréquences.

A noter que Numericable travaille sur le FTTdP (Fiber-to-the-Distribution-Point) et c'est pour cette raison qu'ils câblent des immeubles en FTTH.

FTTdP => une fibre par abonné, on bascule en coaxial dans l'appartement et on utilise les box habituelles.
C'est une solution surtout intéressantes pour les USA ou les appartements / maisons sont pré-câblés en coaxial.

Optrolight

  • Client Orange Fibre
  • Modérateur
  • *
  • Messages: 4 554
  • Grenoble (38) @Optrolight
    • Optroastro
Atténuation du signal dans le coaxial
« Réponse #10 le: 01 novembre 2012 à 00:08:28 »
Ok pour les débits. Mais on voit bien la supériorité de la fibre ne serait ce que du point de vu EMC !!

butler_fr

  • Client Bbox adsl
  • Modérateur
  • *
  • Messages: 3 147
  • FTTH orange
Atténuation du signal dans le coaxial
« Réponse #11 le: 01 novembre 2012 à 00:17:58 »
emc? quésako?

après il suffirait d'amener un node fibre/coax dans chaque immeuble / groupement de maison pour obtenir un truc vraiment bien niveau atténuation/bruit (c'est un peu ce qui se fait déjà).
et perso je trouve le coax plus facile a manier par rapport à de la fibre

 

Mobile View