Auteur Sujet: Visite du réseau Orange: du répartiteur téléphonique jusqu'aux clients  (Lu 210346 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

butler_fr

  • Client Bbox adsl
  • Modérateur
  • *
  • Messages: 3 137
  • FTTH sur Marseille (13)
    • smokeping ffth orange sur marseille
Visite du réseau Orange: du répartiteur téléphonique jusqu'aux clients
« Réponse #60 le: 04 avril 2013 à 18:36:48 »
Sujet hyper intéressant.
merci pour le reportage!

Fruit

  • Expert Orange
  • Client Orange Fibre
  • *
  • Messages: 193
  • Clermont-Ferrand (63)
Visite du réseau Orange: du répartiteur téléphonique jusqu'aux clients
« Réponse #61 le: 06 avril 2013 à 13:43:50 »
Bonjour à tous,
Tout d'abord, félicitations pour cet article de synthèse très complet et bien illustré.

Résidant à Franconville (95) classé ZTD, mais en poche de basse densité, Orange va bientôt commencer à poser des armoires dans les rues (on a juste vu apparaitre les emplacements marqués à la peinture  :) ). Si j'ai bien compris, on và avoir doit à des armoires PMZ, mais la question que je me pose, c'est pourquoi ces armoires ont une capacité de 360 logements ?

En effet, c'est bien ce qui est annoncé dans cet article et dans les vidéos (également vu ailleurs).

Dans les PMZ, on voit coté droit (clients), 4 modules de 12 x 12 fibres soit une capacité de 576. Là, je peux comprendre qu'ils ont prévu large et que même avec un bloc défaillant, la totalité des fibres clients puissent êtres réaffectées.
Coté gauche (opérateurs), on voit des blocs de 4 x 32 fibres (en sorties des coupleurs) soit 128 fibres.
En admettant qu'Orange ne monte que 3 modules (pour 12 fibres venant du NRO), ils devraient pouvoir connecter 384 logements.
Alors pourquoi cette capacité limitée à 360 lignes, quelqu'un connait la réponse ?
On dimensionne pour 360 logements alors que le maximum est de 576 exactement, tout simplement parce que si jamais des maisons sont détruit et qu'ils construisent des gros immeubles à la place, il restera de la place sur la PMZ pour ces immeubles au lieu d'en poser une autre

obinou

  • AS197422 Tetaneutral.net
  • Modérateur
  • *
  • Messages: 1 326
  • Montgesty (46150)
    • Tetaneutral.net
Visite du réseau Orange: du répartiteur téléphonique jusqu'aux clients
« Réponse #62 le: 16 avril 2013 à 00:23:14 »
Un petit bravo & merci à Vivien pour ce reportage.

Où l'on comprend aussi que les techniques de déploiement en ville (zone très dense) et en campagne sont radicalement différentes.

*A mon avis* , Orange est indéniablement très fort sur la partie Zone Très Dense, où la structure très hiérarchique et très industrialisée du groupe est un atout puissant. Là où dans les campagne, ces qualités deviennent des entraves au pragmatisme et font exploser les coûts de déploiements par logement, en voulant tout standardiser sans s'adapter au territoire, et c'est à mon avis en partie ce qui explique les réticences de de genre d'opérateur à venir dans les trous paumés, là où le SIEA (dans l'ain) peux desservir des villages clairsemés de 300 habitants.

En fait, c'est juste 2 métiers différents.

corrector

  • Invité
Visite du réseau Orange: du répartiteur téléphonique jusqu'aux clients
« Réponse #63 le: 16 avril 2013 à 00:33:43 »
Qui a installé le réseau téléphonique?

Qui a remis à zéro ce savoir-faire?

tuffy

  • Client Free adsl
  • *
  • Messages: 16
Visite du réseau Orange: du répartiteur téléphonique jusqu'aux clients
« Réponse #64 le: 16 avril 2013 à 23:52:53 »
Un point m'a interpellé sur ce réseau "chevriard" : Vivien parle de réseau bi-fibre, et que cela n'est pas homologué par l'ARCEP. N'est-ce pas intéressant d'avoir du bi-fibre depuis NRO jusqu'au PBO/PTO ? Prévoir 2fibres par client depius le NRO jusqu'au client, cela dans un modèle type GPON ?
Et pourquoi n'est-ce pas homologué par l'ARCEP, il y a une raison technique, règlementaire ?
Je voyais cela comme utile en matière d'évolutivité, de maintenance, de concurrence, cela ne semble-t-il pas être le cas ?

merci,

corrector

  • Invité
Visite du réseau Orange: du répartiteur téléphonique jusqu'aux clients
« Réponse #65 le: 17 avril 2013 à 02:15:03 »
En GPON, on ne prévoit pas 2 fibres du NRO jusqu'à chaque client, mais plutôt 1 fibre pour 64 clients!

obinou

  • AS197422 Tetaneutral.net
  • Modérateur
  • *
  • Messages: 1 326
  • Montgesty (46150)
    • Tetaneutral.net
Visite du réseau Orange: du répartiteur téléphonique jusqu'aux clients
« Réponse #66 le: 17 avril 2013 à 10:32:46 »
tuffy:
De ce que j'ai vu (une seule fois) sur le réseau chevriard il y a effectivement 2 fibres qui arrivent chez l'habitant dont une seule est utilisée, l'autre en attente. Je ne sais pas si cette autre est reliée coté armoire de rue.
L'ARCEP souhaite que la mutualisation se fasse au niveau du PM: Autrement dis, si ce PM est "dégroupé" alors il faudra l'intervention d'un technicien pour changer la fibre d'un opérateur à un autre.
Je ne pense pas que l'ARCEP interdise spécifiquement le multi-fibre à l'abonné en zone non dense (mis à part pour des raisons de coûts ? Mais tirer 2 fibres est pas plus cher que d'en tirer une), par contre ils veillent à ce que le dégroupage au PM reste possible.

L'infra reste mutualisée (C'est un seul opérateur qui pose les fibres de desserte et le lien entre PM et NRO) , mais chaque opérateur a son équipement actif au NRO.
C'est ce que j'en ai compris en tous cas.


corrector:
En GPON et en zone non dense les derniers splitters sont au PM. Après c'est une fibre par client.
C'est comme en zone très dense en fait sauf que les PM sont en domaine public, et qu'ils regroupent plus de lignes...
Enfin il me semble.

vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 31 724
    • Twitter LaFibre.info
Visite du réseau Orange: du répartiteur téléphonique jusqu'aux clients
« Réponse #67 le: 17 avril 2013 à 11:58:06 »
Le réseau chevriard est un réseau de luxe avec 2 fibres soudées de bout en bout par habitant. Cela permet par exemple de souscrire un second abonnement FTTH.

En GPON et en zone non dense les derniers splitters sont au PM. Après c'est une fibre par client.

En "zone moins dense", il y a une fibre entre chaque logement et le PMZ (minimum de 300 lignes selon l'ARCEP)
La zone arrière du point de mutualisation doit faire un minimum de 1000 lignes selon l'ARCEP. Il n'y a pas une fibre par logement entre les PMZ et la zone arrière : il y a 36 fibres par PMZ de 360 lignes.

La décision de l'ARCEP a essayé de faire un compromis entre les demandes d'Orange (PM de 300 lignes), Free (1000 lignes) et Bouygues Telecom (2000 lignes). (cf post Comprendre les différences entre la fibre "FTTH Gpon", "FTTH P2P", "FTTH Active Ethernet")

Le schéma en "zone moins dense" : la partie "verticale" va jusqu’à la zone arrière appelée ici point de raccordement distant mutualisé.

=> Raccordement en PMI (Point de Mutualisation d'Immeuble) ou en PMZ (Point de Mutualisation de Zone) ?

obinou

  • AS197422 Tetaneutral.net
  • Modérateur
  • *
  • Messages: 1 326
  • Montgesty (46150)
    • Tetaneutral.net
Visite du réseau Orange: du répartiteur téléphonique jusqu'aux clients
« Réponse #68 le: 17 avril 2013 à 12:36:58 »
Citer
Le réseau chevriard est un réseau de luxe avec 2 fibres soudées de bout en bout par habitant. Cela permet par exemple de souscrire un second abonnement FTTH.

C'est pas du luxe, ça devrait être la normalité: Sur le réseau cuivre aussi on peut avoir plusieurs lignes téléphonique (Je ne connais qu'une seule zone où le câble téléphonique entre la rue et la maison ne comprends que 2 conducteurs. C'est un câble aérien, qu'il serait facile de doubler si nécessaire. Il reste des paires disponibles sur le boîtier blanc dans la rue sur le poteau).

Du coup, je ne comprend pas le fait de ne placer qu'une seule fibre vers le logement, en particulier en zone pavillonnaire: De toute façon, elle revient à mimima au PMZ  (Je ne dis pas de la relier à quoique ce soit après le PMZ, par contre: L'idée est effectivement d'avoir accès à terme à un second abonnement FTTH , par exemple dans le cas de la location d'un pavillon ou bien pour avoir simplement un autre opérateur).
Dans une installation que j'ai pu voir (à Colomier, près de Toulouse, zone résidentielle, pas d'immeubles, armoires de rue pour les PMZ) c'est effectivement une seule fibre que Orange a tiré.

tuffy

  • Client Free adsl
  • *
  • Messages: 16
Visite du réseau Orange: du répartiteur téléphonique jusqu'aux clients
« Réponse #69 le: 17 avril 2013 à 14:44:04 »
mais alors le bi-fibre depuis le PM au PBO voire PTO n'aurait-il pas de sens ?
En restant dans la logique de mutualisation au PM, on peut prévoir quand même deux fibres par logement depuis le PM, cela pour des raisons d'évolutivité, d'extensions de capacité à venir, de redondance de chemin entre PM et PBO par exemple, ou encore la possibilté d'avoir deux abonnements pour ceux qui le voudraient en passif et/ou actif ?
A vous lire, ces arguments ne tiennent pas ?
si de surcroît le PM est au NRO, on se retrouve avec bi-fibre du NRO au PBO voire PTO.
je délire ?

corrector

  • Invité
Visite du réseau Orange: du répartiteur téléphonique jusqu'aux clients
« Réponse #70 le: 17 avril 2013 à 14:50:57 »
Redondance?

Les deux fibres passent exactement au même endroit!

Nico

  • Modérateur
  • *
  • Messages: 34 128
  • FTTH 1000/250 sur Paris 15ème (75)
    • @_GaLaK_
Visite du réseau Orange: du répartiteur téléphonique jusqu'aux clients
« Réponse #71 le: 17 avril 2013 à 14:57:03 »
Haha oui une double adduction sécu en FTTH faut peut-être pas déconner :). Avec deux FAIs tu peux avoir une redondance sur l'actif, c'est tout.

 

Mobile View