Auteur Sujet: Net64 / WiMax : "une bombe à retardement"  (Lu 16282 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 36 392
    • Twitter LaFibre.info
Net64 / WiMax : "une bombe à retardement"
« le: 17 juin 2012 à 11:31:36 »
Net64 / WiMax : "une bombe à retardement"
dans les Pyrénées-Atlantiques, le Lot-et-Garonne, la Meuse et dans l'Aveyron



Une des première antenne WiMax (en 2006)

Les difficultés de Net 64,  filiale du groupe Altitude Infrastructure comme WiBox, qui équipe les zones blanches en Wimax inquiètent le Département des Pyrénées-Atlantiques.

Pour le président du conseil général des Pyrénées-Atlantiques, c'est "une bombe à retardement."  Si elle explosait, la déflagration aurait de lourdes conséquences sur les finances de l'assemblée départementale. En cause: la société Net 64, filiale du groupe Altitude Infrastructure, à qui a été confié en 2007, via une délégation de service public (une DSP), ce marché du haut débit. L'assemblée départementale des Pyrénées-Atlantiques a décidé le 15 juin 2012 de provisionner 2,8 millions d'euros en 2012 pour anticiper une possible défaillance de la filiale du groupe Altitude Infrastructure.

Net 64 ne recense à ce jour que....1 338 abonnés sur les Pyrénées-Atlantiques. "Or il lui en faudrait 6 000 pour être à l'équilibre. Et il y a un potentiel de 10 000 dans le département." En 2010, selon les comptes déposés au tribunal du commerce, Net 64 a enregistré une perte de 847 000 euros. Et en 2009, de 587 352 euros. "Ils sont venus nous voir pour nous faire part de leurs problèmes [...] Il y a un vrai risque financier". Le conseil général des Pyrénées-Atlantiques s'attend à devoir jouer les pompiers et pallier une défaillance possible de Net 64. La délégation de service public remportée par la filiale du groupe Altitude Infrastructure est prévue pour courir jusqu'en 2024. Une échéance qui augure d'un joli trou si rien n'est fait.


Une bombe nationale - d'autres départements sont concernés par des défaillances des filiales WiMax d'Altitude Infrastructure :

Ce dossier pourrait désormais prendre une dimension nationale. Au sein de l'Association française des départements, Georges Labazée a identifié des situations similaires. "Net 47 dans le Lot-et-Garonne, Net 55 dans la Meuse, Net 12 dans l'Aveyron..." Ces homologues de Net 64, issus tous du même groupe, traversent eux aussi des tempêtes et ont alerté leurs exécutifs départementaux respectifs. Les conseils généraux s'interrogent donc sur le modèle économique mis en place par Altitude Infrastructure. Et sans que l'on parle encore de recours juridique, Georges Labazée laisse entendre qu'à ce jour, cette option n'est pas impossible.
Source : La république des Pyrénées le 16 juin 2012 par Eric Normand.




ZTE plaide pour l'abandon du WiMax et la réutilisation des fréquences avec un dérivé du LTE


ZTE, un des grand constructeur mondiaux, considère que le WiMax est une technologie sans avenir et propose de le remplacer par de la 4G sur les mêmes fréquences :

Comment sortir de l'ornière du WiMax en France ? Comme chacun le sait, le WiMax a perdu la guerre du haut débit mobile, faute d'équipements compatibles. Mais les licences ont bien été distribuées.

Deux ans et demi après la distribution des 22 licences régionales, "le déploiement (est) toujours modeste au regard des engagements pris", souligne le régulateur des télécoms.

Traduction : excepté ces réseaux d'initiative publique, très locaux, aucun projet à grande échelle n'a été lancé malgré la position de certains acteurs comme Bolloré Telecom qui disposent de plusieurs licences régionales constituant de fait une couverture nationale. Ce dernier n'aurait déployé que 12% des 427 sites d'antennes promis en Ile-de-France et n'aurait réalisé quasiment aucun déploiement dans les autres régions où il détient une licence.

En 2008, les détenteurs de licence s'étaient engagés à couvrir 3 562 sites en un an. Résultat, l'Arcep a mis en demeure 7 opérateurs détenteurs de licence qui n'ont pas respecté leurs obligations.

Mais sans écosystème viable, point de salut. La situation semble donc bloquée. Pour autant, les solutions alternatives existent. Pour Bolloré, l'idée est de convaincre le régulateur de réutiliser les fréquences à travers une autre technologie, à, savoir le LTE.

Des clés dédiées et des routeurs dès la fin de l'année

Un avis partagé par le chinois ZTE. Interrogé par ZDNet.fr, Pierre Eisenmann, directeur de la division sans fil de l'équipementier, détaille cette possible transition. "Il faut savoir que les licences attribuées ne sont pas associées à une technologie en tant que telle mais à des fréquences. Rien n'empêche donc les détenteurs de ces licences d'exploiter les fréquences avec une autre technologie".

Cette technologie serait le TD-LTE, un dérivé du LTE qui sera utilisé en France pour la 4G mobile. Issu de la même famille, le TD-LTE diffère du SD-LTE (utilisé par la 4G) à travers l'utilisation des fréquences.

Le TD-LTE aurait la même vocation que le WiMax : offrir du haut débit fixe dans les foyers peu ou pas couverts par l'ADSL. "Il est très similaire au WiMax", ajoute le spécialiste.

Le débit pratique tournerait autour de 30 Mb/s tout en offrant une couverture par antenne supérieure de 20% à celle du WiMax, affirme ZTE.

Il pourrait même être utilisé en mobilité, comme la 4G, "mais les licences attribuées interdisent le hand-over [la possibilité de basculer de cellule en cellule lorsque l'utilisateur est en mouvement, NDLR], il a donc vocation à offrir un réseau fixe", explique Pierre Eisenmann.

Les équipements réseaux sont prêts

La migration n'entraînerait donc pas de problèmes réglementaires et les opérateurs détenteurs de licences n'auraient pas à retourner devant l'Arcep. Techniquement, ZTE explique que les équipements réseaux (stations de base) sont prêts et que des réseaux pilotes seront déployés fin 2012. "Nous sommes capables de fournir massivement", souligne le responsable.

Reste la question de l'équipement final qui a plombé l'essor du WiMax. Il faudra au minimum des clés dédiées pour connecter son PC à ce réseau spécifique ou encore des routeurs pour connecter en Wi-Fi smartphones autres tablettes. Et ces clés ne pourront pas être les mêmes que les clés 4G qui s'apprêtent à déferler en France l'année prochaine.

Sur ce point, ZTE affirme qu'il existera bien une offre suffisante. Grand spécialiste des clés 3G et bientôt 4G, l'équipementier promet des dongles TD-LTE ou encore des box-routeurs pour le 3e ou le 4e trimestre de cette année.

Reste à convaincre les détenteurs de licences, notamment les plus gros. "Nous discutons beaucoup avec Bolloré mais rien n'est signé pour le moment. Des opérateurs spécialisés comme Altitude Infrastructure ou Axione pour les DSP locales regardent ça également de très près", conclut Pierre Eisenmann.

Source : ZDNet le mardi 22 mai 2012 par Olivier Chicheportiche.

Utilisé également pour rédiger ce post, des articles de la république des Pyrénées d'Eric Normand.

vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 36 392
    • Twitter LaFibre.info
WiMax : "une bombe à retardement"
« Réponse #1 le: 19 juin 2012 à 18:31:32 »
J'ai rencontré un expert du domaine et voici ce qu'il me dit :

Je trouve lamentable ce système de DSP avec, en cas de réussite, l’entreprise privée qui encaisse la plus-value et en cas de pertes, aller demander à la collectivité de payer.

Surtout que la grosse partie des pertes des filiales d’Altitude Infrastructure finit dans les poches... d’Altitude Infrastructure :

ALTITUDE INFRASTRUCTURE HOLDING RCS Nanterre B 431 958 313
Résultat net 2010 + 2.798.400 €
Résultat net 2009 + 3.900.000 €

ALTITUDE INFRASTRUCTURE RCS Evreux B 403 112 667
Résultat net 2010 + 562.800 €
Résultat net 2009 + 100.000 €

ALTITUDE INFRASTRUCTURE EXPLOITATION RCS Nanterre B 509 662 052
Résultat net 2010 + 551.100 €
Résultat net 2009 + 70.000 €

corrector

  • Invité
WiMax : "une bombe à retardement"
« Réponse #2 le: 23 juin 2012 à 21:30:23 »
Est-ce que WiMax est une mauvaise techno finalement?

vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 36 392
    • Twitter LaFibre.info
WiMax : "une bombe à retardement"
« Réponse #3 le: 24 juin 2012 à 06:59:45 »
Le Wimax est une techno qui commence a prendre de l'age et donc l'efficacité (nombre de bit/s transporté par Hz du spectre utilisé) est bien plus faible que la 4G / LTE.

L'impossibilité de faire des portables avec le Wimax est peut être ce qui a fait que la techno a été assez peu utilisée (comparée à la 3G)

corrector

  • Invité
WiMax : "une bombe à retardement"
« Réponse #4 le: 24 juin 2012 à 13:12:19 »
Le Wimax est une techno qui commence a prendre de l'age et donc l'efficacité (nombre de bit/s transporté par Hz du spectre utilisé) est bien plus faible que la 4G / LTE.
Pour quel SNR?

L'impossibilité de faire des portables avec le Wimax
Pourquoi pas?

thenico

  • Expert.
  • Client OVH
  • *
  • Messages: 878
  • FTTH >500 Mb/s et FTTLA 100 Mb/s (13)
WiMax : "une bombe à retardement"
« Réponse #5 le: 25 juin 2012 à 01:39:31 »
Interdiction légal du roaming inter-cellule.

corrector

  • Invité
WiMax : "une bombe à retardement"
« Réponse #6 le: 25 juin 2012 à 03:59:04 »
Ah, ça... c'est pas mal débile.

Pourquoi pas une interdiction de parler pour ne rien dire sur le mobile, aussi?

Nico

  • Modérateur
  • *
  • Messages: 39 114
  • FTTH 1000/500 sur Paris 15ème (75)
    • @_GaLaK_
WiMax : "une bombe à retardement"
« Réponse #7 le: 25 juin 2012 à 07:25:44 »
Disons qu'au prix où les licences ont été vendues, le handover est interdit. C'était fait pour faire du fixe, pas du mobile.

Par contre j'approuve totalement ta proposition corrector !

corrector

  • Invité
WiMax : "une bombe à retardement"
« Réponse #8 le: 25 juin 2012 à 16:57:59 »
Disons qu'au prix où les licences ont été vendues, le handover est interdit. C'était fait pour faire du fixe, pas du mobile.
Tu veux dire que les fréquences ont été bradées?

Par contre j'approuve totalement ta proposition corrector !
Merci.

Les gens se parlent trop.

Nico

  • Modérateur
  • *
  • Messages: 39 114
  • FTTH 1000/500 sur Paris 15ème (75)
    • @_GaLaK_
WiMax : "une bombe à retardement"
« Réponse #9 le: 25 juin 2012 à 17:15:54 »
Tu veux dire que les fréquences ont été bradées?
Pour des fréquences sans HO, ça me choque pas. Mais comparé aux fréquences pour le mobile il n'y a pas photo niveau prix.

Nico

  • Modérateur
  • *
  • Messages: 39 114
  • FTTH 1000/500 sur Paris 15ème (75)
    • @_GaLaK_
WiMax : "une bombe à retardement"
« Réponse #10 le: 25 juin 2012 à 20:56:33 »
Désolé c'était un peu au dessus mais pas forcement clair. HO=HandOver donc.

corrector

  • Invité
WiMax : "une bombe à retardement"
« Réponse #11 le: 04 juillet 2012 à 08:25:05 »
Pour des fréquences sans HO, ça me choque pas. Mais comparé aux fréquences pour le mobile il n'y a pas photo niveau prix.
Donc la valeur intrinsèque de ce domaine immatériel a été diminuée artificiellement en interdisant les ions hydroxyles (HO).

Donc je maintiens :
1) domaine public bradé
2) c'est pas mal débile.

 

Mobile View