Auteur Sujet: Piratage : Le gouvernement fait du chantage envers Free  (Lu 3034 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 27 094
    • Twitter LaFibre.info
Piratage : Le gouvernement fait du chantage envers Free
« le: 13 octobre 2007 à 17:15:43 »
Le communiqué de presse de la ministre de la Culture Christine Albanel est un petit chef-d’œuvre, dans le genre subtil chantage: on y apprend qu’elle s’est émue auprès de Maxime Lombardini, directeur général d’Iliad, d’un nouveau service lancé par le fournisseur d’accès "dl.free.fr", qui permet de partager des fichiers volumineux. Rappelant "son attachement inconditionnel au respect des droits d’auteurs et de l’intégrité des œuvres et son engagement dans la lutte contre le piratage", elle souligne que "si des mesures élèmentaires de protection ne sont pas prises, alors ces services sont des instruments mis gracieusement à la disposition des pirates de la toile". En clair: elle veut que Free ferme ce service.

On pourrait déjà trouver choquant qu’une autorité exige l’arrêt d’un service qui apporte une valeur ajoutée aux internautes, au prétexte qu’il pourrait être utilisé par des gens mal intentionnés à des fins délictueuses. Free n’est aucunement dans l’illégalité, non responsable des usages que les Freenautes peuvent faire de ses outils. Autant fermer le réseau Internet parce que certains peuvent l’utiliser pour s’échanger des images pédophiles ou écouler des contrefaçons.

Mais la fin du communiqué est encore plus inquiétante: "la ministre considère que l’engagement tangible de Free dans la lutte contre le piratage est un pré requis essentiel à l’examen de leur dossier d’attribution d’une 4e licence de téléphonie 3G". Alors là on rêve. En gros, la ministre Albanel demande à Free d’être moins innovant dans le fixe, sinon elle le prive de requinquer la concurrence dans le mobile?

Rappelons qu’Orange, premier opérateur mobile, est aussi un fournisseur d’accès proposant du débit jusqu’à 20 méga permettant largement de télécharger de la musique et des films piratés. SFR et Bouygues Telecom viennent d’ailleurs de suivre le mouvement, tous deux voulant proposer leurs Box internet à haut débit.

Surtout, ce débat est déjà d’arrière-garde quand on sait que Orange, Neuf Cegetel, Numericâble et -aussi- Free commencent à déployer des réseaux de fibre optique qui permettront à leurs abonnés de bénéficier de débits de 50 à 100 méga: de quoi s’en donner à cœur joie pour récupérer en quelques secondes les dernières nouveautés d’Hollywood!
Faudrait-il donc renoncer à développer de la fibre pour complaire à la Ministre et aux artistes qu’elle défend? Vite, retournons, au bon vieux modem à 56k et qu’on n’en parle plus!
Que la rue de Valois se préoccupe plutôt d'inciter les majors du disque et du cinéma à monter des offres en ligne attractives. Après tout, jusqu’à nouvel ordre, c’est à Bercy de décider de l’attribution de la licence 3G.

par Gaëlle Macke, journaliste à Challenges, le vendredi 12 octobre.

Source : http://www.challenges.fr/actualites/business/20071012.CHA1897/piratage_et_licence_3g_quel_rapport__par_gaelle_macke_c.html

vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 27 094
    • Twitter LaFibre.info
Re : Piratage : Le gouvernement fait du chantage envers Free
« Réponse #1 le: 13 octobre 2007 à 17:16:04 »
Mon opinion :

1/ dl.free.fr ce n'est pas un service nouveau, cela doit avoir 2ans
2/ Neuf à le même en version payante (9giga)
3/ Faut-il interdire Google mail et autres messageries de plusieurs Go ?
4/ Les disques dur utilisés par les FAI sont déja taxés contre le piratage
5/ Quel rapport avec la 3G ?

vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 27 094
    • Twitter LaFibre.info
Re : Piratage : Le gouvernement fait du chantage envers Free
« Réponse #2 le: 16 octobre 2007 à 08:04:51 »
6/ Le ministère de la culture a un service identique, pompé sur celui de Free !

http://zephyrin.ext.culture.fr/

Article sur https://www.nextinpact.com/actu/news/39468-zephyrinextculturefr-DLFreefr-free.htm

"La gèmellité avec DL.Free.fr ne s’arrête pas en si bon chemin et touche aussi les conditions d’utilisation. Le ministère rappelle aux fonctionnaires un écho déjà entendu : « toutes les transactions sont enregistrées. Vous serez donc tenu responsable des fichiers que vous déposez. Des poursuites pourront être engagées si vous déposez des fichiers illégaux ou qui enfreignent les lois du copyright(*) ». Ne croirait-on pas lire la prose d’iliad ?"

 

Mobile View