Auteur Sujet: Free : saturation des transit-ip et de la majorité des peering ?  (Lu 36496 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Nico

  • Modérateur
  • *
  • Messages: 31 149
  • FTTH 300Mbps sur Paris 15ème (75)
    • @_GaLaK_
Sur le forum HFR, le gars qui administre et opère les serveurs du forum ainsi que l'opérateur hébergeur donne quelques infos à plusieurs reprises sur les tentatives de chantage de Free envers les opérateurs réseaux :

- Il existe deux moyens de joindre le réseau Free : paid peering (lien direct entre deux opérateurs) ou transit.
- Free fait payer très cher le paid peering, voire plus cher que le transit.
- Dans ce cas, normalement en tant qu'opérateur tu te fais pas chier, tu prends du transit supplèmentaire chez un autre opérateur.
- Sauf que Free utilise intentionnellement du transit lowcost (et ne l'upgrade pas) pour que l'opérateur ait un accès aux abonnés Free de mauvaise qualité la plupart du temps (bande passante faible et ping élevé).

Le gars se permet d'avancer ces propos car, étant admin de l'opérateur hébergeur HFR, il a vu son peering direct Free gratuit à une époque se faire fermer puis Free a donné un contrat à payer ... Aujourd'hui, si vous êtes toujours abonné Free, vous passez par Amsterdam pour rejoindre le forum HFR car HFR utilise un opérateur de transit qui a un peering direct avec Free à Amsterdam...

Enfin, le dernier post du gars résume assez bien ce que Free est en train de faire :

Ah non j'ai jamais cru que XN était un chevalier blanc perso, j'aimais les solutions techniques apportées par free, mais j'ai jamais gobé l'esprit qu'ils communiquent. Et depuis la fermeture du freeIX il est bien clair qu'ils ne font que dégrader les choses au niveau technique et essayer de gratter de la thune à tout le monde plutôt que de financer leur réseau par eux même.

Free ne cherche pas une solution acceptable pour tout le monde, free cherche à ne pas devoir payer son réseau et à faire payer les autres mais si possible pas ses clients parce que ça passerait pas bien avec l'esprit "les autres vous ont pris pour des pigeons, nous on fait un prix juste"

Google est le gros qui se voit dans le quotidien et dans les médias, celui qui a le poids pour ne pas céder au chantage auquel tous les opérateurs français ont du céder depuis la fermeture du freeIX :
-> Se taper une connexion de merde vers free parce que free prend des transits low cost et sature
-> Payer cher le peering payant avec free ou passer par des opérateurs qui payent un peering à free.

Bref, avoir une connectivité de merde vers free ou payer free pour les joindre. On appelle ça la neutralité ? Moi j'appelle ça du chantage. Orange il faut payer pour peerer avec, même principe, mais la grande différence, c'est que quand tu prends un transitaire sérieux, tu sais que tu n'auras pas de problème à joindre correctement Orange et que si ça sature, c'est le temps d'upgrader les liens, ça ne dure pas.

Free ne cherche qu'une chose : Tirer de l'argent de ses clients mais aussi de l'autre côté. Ils veulent le beurre et l'argent du beurre. Et la communication trollesque sur la volonté de changer le modèle parce que les fournisseurs de contenu gagnent de l'argent est débile, ça prend juste parce qu'ils s'attaquent à Google qui gagne beaucoup d'argent mais tous les autres fournisseurs de contenus le subissent tout autant.

Quand on ne se met pas d'accord sur les conditions pour peerer, on passe par un opérateur intermédiaire et chacun paye de son côté pour joindre l'autre. Sauf que free ne permet même pas ça actuellement.

Et qu'on ne parle pas de chercher une solution quand c'est bien free qui a créé le problème en faisant du chantage.

Pour ma part free c'est fini, je boucle mes 2 mois gratuit et je me casse, même si le problème s'arrange, parce que c'est du foutage de gueule et que je suis utilisé comme otage contre mon gré par free face à Google et d'autres.

Il a des choses qu'on peut pardonner, d'autres où t'as pas envie de te laisser prendre pour un con.

Source : Forum.hardware.fr,  le 2 mars 2013 par Sly Angel Architecte / Développeur principal



Citer
Putain, si HFR pomperais sur la BP, Radin-Niel demanderais de l'argent à Marc ?
Bah l'hébergeur de HFR à l'époque du changement de politique avait un peering gratuit sur le point d'échange freeIX avec free comme beaucoup d'autres et tout allait bien, tout le monde était content.

Pis free a annoncé la fermeture du freeIX sur des arguments discutables :
- Plus d'entretien du point d'échange : OK c'était plus géré depuis un moment mais ça tournait bien tout seul et c'était pas la mort à garder mais c'est compréhensible comme position.
- Plus beaucoup de trafic sur le point d'échange : Le volume annoncé restant pour l'ensemble des membres était inférieur à ce qu'on avait à 2 avec un autre membre. Hum hum...

Quand ça a coupé, la première réaction a été bien sûr de demander où on pouvait à nouveau monter le peering (sur quel point d'échange ou en tirant une fibre où). La réponse a été un contrat avec les tarifs à payer pour pouvoir peerer à nouveau avec Free.

Donc oui, indirectement ils ont demandé du jour au lendemain de l'argent pour le trafic de HFR il y a 1 an et demi.

On n'a pas remonté le peering, on est passé par un autre opérateur pour les joindre. C'était pas parfait mais c'était "acceptable" en prenant un des fournisseurs de free (acceptable en qualité et en surcout financier). Sans passer par un des fournisseurs la qualité était trop mauvaise.
[/size]

Source : Forum.hardware.fr le 3 février 2013 par Sly Angel Architecte / Développeur principal



Le plus drôle dans l'histoire pour le lien que j'ai mis et les changements que j'ai fait, c'est que c'est vachement plus rapide là en passant par Amsterdam au retour que quand c'était en direct sur Paris avec moins de 500m de distance parcourue entre nos réseaux :D

Source : Forum.hardware.fr le 2 février 2013 par Sly Angel Architecte / Développeur principal

Merci Free.

netegalkaka

  • Client Bbox fibre FTTH
  • *
  • Messages: 247
  • FTTH 1000/200 (75019)
Free : saturation des transit-ip et de la majorité des peering ?
« Réponse #1 le: 04 mars 2013 à 17:17:33 »
C'est normal, HFR gagne de l'argent via la pub et comme Free leur apporte du trafic... CQFD (raisonnement Free).

Bref pitoyable!!!

Pour l'instant, je suis "otage" de Free, mais dès que je le pourrais j'irais chez un autre opérateur fibre.

cali

  • Officiel Ukrainian Resilient Data Network
  • Fédération FDN
  • *
  • Messages: 1 982
    • Ukrainian Resilient Data Network
Free : saturation des transit-ip et de la majorité des peering ?
« Réponse #2 le: 04 mars 2013 à 20:05:31 »
Ce que je dis dans presque tous mes posts :P Pour faire l’expérience vous mêmes, faites une demande de peering sur Frankfurt :)

cali

  • Officiel Ukrainian Resilient Data Network
  • Fédération FDN
  • *
  • Messages: 1 982
    • Ukrainian Resilient Data Network
Free : saturation des transit-ip et de la majorité des peering ?
« Réponse #3 le: 04 mars 2013 à 20:17:47 »
Je viens de tomber sur un post online.net d'Arnaud de Birmingham du 11 février 2013, je sais pas si il faut rire ou se consterner:

Bonsoir !

Une petite remise au point s'impose pour éviter certaines dérives ou non-dis.

Aujourd'hui, vous faites tous de l'audience vers les principaux FAI français, européens et mondiaux. ("eyeballs"). Ceci représente plus de 90% de notre trafic.
A ce jour, notre réseau (free) dispose du réseau de peering le plus évolué, depuis plus de 10 ans, vers la quasi totalité des opérateurs historiques et FAI et très très loin d'être saturé.
En outre, Free utilises principalement le réseau dans le sens entrant (contenu vers abonné), nous bénéficions de fait de véritables autoroutes totalement vides de plusieurs centaines de Gbit/sec dans le sens sortant (de vos serveurs vers les autres réseaux)

Nous avons des performances qui sont loin d'être celles que vous décrivez. Refaites les mêmes essais avec votre vraie audience (eyeballs) et non avec des serveurs de concurrents qui ne se donnent pas la peine de bénéficier d'une connectivité de qualité vers Free et qui de toute façon ne reflète pas votre vrai trafic.
Croyez vous vraiment que vos visiteurs vont venir de 1&1 ? de youtube ?

Autre point, parlons taux de disponibilité. Comptez les incidents qui ont impactés globalement ou partiellement notre réseau, vous risquez d'être surpris.

Par exemple, nous n'allons pas saturer près d'une demi journée parce que notre réseau est mal dimensionné et donc la redondance pas suffisante par rapport à notre trafic lorsqu'une fibre se fait embrocher par une pelleteuse ... :P

Aujourd'hui, on vous offre l'un des meilleurs rapport qualité/prix/performance du marché avec du vrai trafic, celui de vos visiteurs internautes.
Et à ce jour, nous n'avons quasi jamais eut de plaintes sur notre réseau.

A bientôt,
Arnaud


Source : Forum Online le 11 février 2013 par Arnaud, CEO Online.net

vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 28 547
    • Twitter LaFibre.info
Free : saturation des transit-ip et de la majorité des peering ?
« Réponse #4 le: 04 mars 2013 à 20:33:18 »
Je confirme que les clients des serveurs Online sont impactés par les ping qui s'envolent le soir vers de très nombreuses destinations, problèmes lié a la saturation des liens de peering / transit, principalement dans le sens Internet vers Free mais pour certains étalements dans l'autre sens.

TCP/IP a besoin d’acquittements et la saturation dans un sens entraîne des baisses importantes de débit dans l'autre sens, on le voit bien avec le câble où les problèmes sont souvent sur l'upload ou sur le download mais pas les deux a la fois.

nous n'allons pas saturer près d'une demi journée parce que notre réseau est mal dimensionné et donc la redondance pas suffisante par rapport à notre trafic lorsqu'une fibre se fait embrocher par une pelleteuse ... :P
Une attaque vers OVH pour ceux qui savent lire entre les lignes...

Nico

  • Modérateur
  • *
  • Messages: 31 149
  • FTTH 300Mbps sur Paris 15ème (75)
    • @_GaLaK_
Free : saturation des transit-ip et de la majorité des peering ?
« Réponse #5 le: 04 mars 2013 à 22:18:36 »
Qui pour lui demander si il est remonté le peering NC ?

Leon

  • Client SFR sur réseau Numericable
  • Modérateur
  • *
  • Messages: 4 108
Free : saturation des transit-ip et de la majorité des peering ?
« Réponse #6 le: 04 mars 2013 à 22:30:57 »
Et Arnaud veut nous faire croire qu'un serveur normalement constitué n'échange aucune information avec Google, que ces informations ne sont pas vitales, critiques en terme de latence, etc...
A l'époque du Cloud, il est tout à fait normal d'avoir des serveurs qui utilisent des services "dans le cloud", c'est à dire hébergés sur d'autres serveurs. Google n'est évidemment qu'un exemple, avec de très nombreux services aux développeurs/hébergeurs.
Bref, l'argument d'Arnaud ne tient pas.

La couleuvre est trop grosse pour être avalée.

Par contre, je suis d'accord avec lui sur le réseau d'OVH. Il est bien trop sous dimensionné. Un réseau normalement dimensionné verrait ses liens remplis à ~45% maxi, histoire d'accepter la perte d'un lien sur 2 sans dommage. Regardez le reseau d'OVH centré sur 2 gros routeurs à Roubaix, avec de nombreux liens remplis à plus de 80% en pointe. Si l'un des 2 routeurs tombe, ça fait vraiment très mal.

Leon.

vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 28 547
    • Twitter LaFibre.info
Free : saturation des transit-ip et de la majorité des peering ?
« Réponse #7 le: 05 mars 2013 à 08:09:48 »
Édit : Tout ce qui a trait au peering Free <=> Numericable est sur le post Free coupe le peering avec Numericable

Qui va se faire couper ensuite son peering privé avec Free ? Bouygues Telecom ?

Florian

  • Client Orange Fibre
  • *
  • Messages: 726
  • FTTH 1Gb/s - Argenteuil (95)
Free : saturation des transit-ip et de la majorité des peering ?
« Réponse #8 le: 06 mars 2013 à 13:19:07 »
Et Arnaud veut nous faire croire qu'un serveur normalement constitué n'échange aucune information avec Google, que ces informations ne sont pas vitales, critiques en terme de latence, etc...

Malheureusement je ne pense pas qu'il soit autorisé à dire autre chose, Online est un peu otage aussi de la situation... Si OVH proposait du gb/sec sans quota sur les serv entrée de gamme j'aurais migré chez eux, mais en attendant je m'y retrouve quand même + chez Online pour le moment et pour mon utilisation. Pour combien de temps si la situation continue à se dégrader, ça...  :(
« Modifié: 06 mars 2013 à 13:58:53 par Florian »

cali

  • Officiel Ukrainian Resilient Data Network
  • Fédération FDN
  • *
  • Messages: 1 982
    • Ukrainian Resilient Data Network
Free : saturation des transit-ip et de la majorité des peering ?
« Réponse #9 le: 06 mars 2013 à 14:09:18 »
Au début la technique d'Arnaud consistait à dire qu'il était pas responsable du réseau pourri de FREE, comme si ils communiquaient pas entre eux. Apparemment il a oublié :)

Synack

  • AS16080 Rentabiliweb Telecom
  • Expert
  • *
  • Messages: 687
Free : saturation des transit-ip et de la majorité des peering ?
« Réponse #10 le: 06 mars 2013 à 14:25:40 »
Bonjour,

Pour le message d'Arnaud, je pense qu'il faut bien remettre les choses dans le contexte et ne pas s'arrêter au mot "peering" mais bien associer les mots qui suivent. Free sature en entrant et a des problèmes de débit vers les fournisseurs de contenus qui ne payent pas de peering vers lui (ceux qui payent n'ont pas de problème).

Online fait majoritairement du trafic sortant et vers les FAI, ça veut dire qu'il ne subit pas les mêmes contraintes et remplie l'autre sens par rapport à free et surtout ne va pas vers les mêmes réseaux. Typiquement entre Free et Orange, il n'y a pas de problème de débit.

Dans ce sens, il a raison, il a des bons accords de peering avec les FAI français grâce à free et cette partie n'est pas vraiment impactée par le problème de free actuel. Par contre, vers les US ou vers d'autres opérateurs étrangers ou vers des réseaux non FAI, c'est beaucoup moins bon. De plus je soupçonne une QoS vers ces destinations pour limiter le volume global pris par Online sur le réseau free en heure de pointe.

Pour Google, oui, probablement le référencement des sites chez Online est moins bon que chez d'autres hébergeurs actuellement, mais pour un fournisseur de contenu, le volume de données est plus dans le sens serveur->Google que l'inverse, contrairement au côté opérateur. Du coup c'est peut-être pas aussi visible que les problèmes de free. Il faudrait pouvoir comparer les indicateurs (nombre de hits des bots Google) dans le temps pour voir ça.

vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 28 547
    • Twitter LaFibre.info
Free : saturation des transit-ip et de la majorité des peering ?
« Réponse #11 le: 06 mars 2013 à 14:40:03 »
TCP/IP a besoin d’acquittements et la saturation dans un sens entraîne des baisses importantes de débit dans l'autre sens.

De plus le fait de faire des tour de l'europe via des transitaire low-cost fait qu'on se prend la saturation de ce fournisseur de transit low-cost (Cogent)

Nerim a comme Numericable son peering avec Free coupé et pour joindre un client Nerim depuis Free/Online, on passe par 4 pays.

Comme expliqué dans le post Free coupe le peering avec Numericable, une partie du trafic entre Numericable et Free passe par Londres et outre les problèmes pour entrer/sortir sur le réseau de Free, on rajoute une forte saturation entre Cogent et Level-3.

 

Mobile View