Auteur Sujet: GGC (Google Global Cache) chez SFR  (Lu 26854 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Florian

  • Client SFR fibre FTTH
  • *
  • Messages: 807
  • FTTH 1Gb/s - Argenteuil (95)
GGC (Google Global Cache) chez SFR
« le: 09 mars 2015 à 11:04:54 »
Bonjour,

Désolé si je suis complètement à la ramasse, mais est-ce que certains FAIs ont un cache google en interne ? Par exemple, chez SFR, certaines vidéos pointent vers "r6.sn-n4g-jqbe.googlevideo.com"

Et quand je trace ça, ça reste chez SFR :

Détermination de l'itinéraire vers r6.sn-n4g-jqbe.googlevideo.com [77.153.128.17]
avec un maximum de 30 sauts :

  1    <1 ms    <1 ms    <1 ms  box [192.168.1.1]
  2    <1 ms    <1 ms    <1 ms  95bzo2-nro-1.nro.gaoland.net [109.24.76.11]
  3    <1 ms    <1 ms    <1 ms  17.119.24.109.rev.sfr.net [109.24.119.17]
  4     1 ms     1 ms     1 ms  193.130.153.77.rev.sfr.net [77.153.130.193]
  5     1 ms    <1 ms     1 ms  17.128.153.77.rev.sfr.net [77.153.128.17]

Itinéraire déterminé.

Merci et bonne journée !

Nico

  • Modérateur
  • *
  • Messages: 32 226
  • FTTH 1000/250 sur Paris 15ème (75)
    • @_GaLaK_
GGC (Google Global Cache) chez SFR
« Réponse #1 le: 09 mars 2015 à 11:07:05 »
Désolé si je suis complètement à la ramasse, mais est-ce que certains FAIs ont un cache google en interne ?
Oui, le tout est de savoir lesquels (même si là vu le traceroute, y a des chances).

vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 29 674
    • Twitter LaFibre.info
GGC (Google Global Cache) chez SFR
« Réponse #2 le: 09 mars 2015 à 12:50:44 »
Cela ne fait pas l'ombre d'un doute de SFR a mis un Google Global Cache sur son réseau.

Voici le schéma :


C'est bien directement sur une IP appartenant à SFR :
$ whois 77.153.128.17 | grep descr
descr:          SFR Infra
descr:          SFR


Chez K-Net, les IP du GGC appartiennent à K-net ou Google ?

Pour faire le test, c'est simple, il suffit de faire une capture wireshark en regardant une vidéo Youtube et de regarder l'IP utilisée pour envoyer les flux vidéos.

kgersen

  • Client Bouygues FTTH
  • Modérateur
  • *
  • Messages: 5 551
  • FTTH 1Gb/s sur Paris (75)
GGC (Google Global Cache) chez SFR
« Réponse #3 le: 09 mars 2015 à 12:58:35 »
Autre moyen pour connaitre le serveur source: bouton droit 'stats for nerds' sur la vidéo, il y a une ligne 'stream host' qui donne le nom du serveur.
puis <nom du serveur>.googlevideo.com pour avoir le FQN.

Florian

  • Client SFR fibre FTTH
  • *
  • Messages: 807
  • FTTH 1Gb/s - Argenteuil (95)
GGC (Google Global Cache) chez SFR
« Réponse #4 le: 09 mars 2015 à 13:02:40 »
Merci.

Je pensais que la plupart des fais refusaient de faire ça, et "préferaient" joindre youtube/google via du transit ou peering (ou c'est purement "stratégique" pour tordre le bras du fournisseur de contenu et lui faire payer l'interco...). Quel est l'inconvénient d'avoir un GGC pour un FAIs ? Je ne vois que des avantages...

EDIT : je regarde d'autres vidéos, je tombe sur d'autres adresses, mais toujours chez SFR... Je ne sais pas combien de bw ça leur fait "économmiser", mais c'est propre...

Nico

  • Modérateur
  • *
  • Messages: 32 226
  • FTTH 1000/250 sur Paris 15ème (75)
    • @_GaLaK_
GGC (Google Global Cache) chez SFR
« Réponse #5 le: 09 mars 2015 à 13:12:04 »
(ou c'est purement "stratégique" pour tordre le bras du fournisseur de contenu et lui faire payer l'interco...)
T'as bien résumé :).

Paulo31

  • Client Orange Fibre
  • *
  • Messages: 416
  • Balma (31)
GGC (Google Global Cache) chez SFR
« Réponse #6 le: 09 mars 2015 à 13:13:26 »
Merci.

Je pensais que la plupart des fais refusaient de faire ça, et "préferaient" joindre youtube/google via du transit ou peering (ou c'est purement "stratégique" pour tordre le bras du fournisseur de contenu et lui faire payer l'interco...). Quel est l'inconvénient d'avoir un GGC pour un FAIs ? Je ne vois que des avantages...
free prétendait qu'ils ne voulaient pas d'un étranger sur leur réseau, pour l'intégrité tout ça...
J'avoue que c'est pas super convaincant

Optix

  • AS203679 NEWSOO
  • Expert
  • *
  • Messages: 689
  • Strasbourg (67)
    • Newsoo
GGC (Google Global Cache) chez SFR
« Réponse #7 le: 09 mars 2015 à 13:34:19 »
Quel est l'inconvénient d'avoir un GGC pour un FAIs ? Je ne vois que des avantages...
Mettre une boîte noire sur son réseau dont on n'a pas la "main" dessus, ça ouvre la porte à toutes les fenêtres. :)

Nico

  • Modérateur
  • *
  • Messages: 32 226
  • FTTH 1000/250 sur Paris 15ème (75)
    • @_GaLaK_
GGC (Google Global Cache) chez SFR
« Réponse #8 le: 09 mars 2015 à 13:39:28 »
L'interco entre un GGC et ton réseau, c'est pareil qu'un peering/transit (annonce de routes) non ?

Florian

  • Client SFR fibre FTTH
  • *
  • Messages: 807
  • FTTH 1Gb/s - Argenteuil (95)
GGC (Google Global Cache) chez SFR
« Réponse #9 le: 09 mars 2015 à 13:46:20 »
Mettre une boîte noire sur son réseau dont on n'a pas la "main" dessus, ça ouvre la porte à toutes les fenêtres. :)

Si on pousse cette logique on ne met pas grand chose... Sauf tu as les sources de tous les firms&co qui tournent sur ton réseau. Je pousse par l'absurde hein je le sais. Mais bon...

vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 29 674
    • Twitter LaFibre.info
GGC (Google Global Cache) chez SFR
« Réponse #10 le: 09 mars 2015 à 14:05:43 »
Le principal souci pour la mise en place des GGC, c'est que Google ne veut pas payer l'hébergement des GGC (Google Global Cache) chez les FAI.

Héberger une centaine de serveur 2u qui consomment  chacun plusieurs centaines de watt, cela n'est pas gratuit.

Les serveurs utilisé sont des Dell qui ont des disques dur en face avant du serveur et en face arrière !


Physiquement, le GGC est un ensemble de 3 serveurs Dell PowerEdge R720xd qui occupent 3u en baie.
Chaque serveur R720xd permet d'avoir 26 disques dur 2,5 pouces dans un serveur de seulement 2u.
Google l'exploite dans sa version avec 12 disques dur 3,5 pouces et 2 disques dur 2,5 pouces.
Les 3 serveurs gèrent 10 Gb/s de streaming, via 12 liens 1Gb/s agrégés par 4 (un bonding de 4 Gb/s par serveur)



Le Dell PowerEdge R720xd a 12 disques dur 3,5pouces hot-plug en façade : (pour le cache des vidéos Youtube / Google play)


Et il a aussi 2 disques dur 2,5pouces 10 000 tours/min hot-plug en face arrière : (pour le système d'exploitation Linux de Google)


Chaque serveur Dell PowerEdge R720xd est capable de streamer presque 4 Gb/s de flux Google.
Pas de port 10 Gb/s nécessaire, chaque serveur est connecté par un lien 4 Gb/s composé de 4 liens 1 Gb/s agrégé :


Vu intérieur du serveur (en configuration 26 disques dur 2,5 pouces, ce qui n'est pas ce qui est utilisé par Google qui préfère des disques 3,5pouces) :


Je suis étonné que Google accepte de mettre un GGC pour un trafic de l'ordre de 700 Mb/s en pic. Il me semblait que le minimum était de 10 Gb/s (soit un GGC avec 3 serveurs qui ont chacun 4 ports 1 Gb/s)

En réalisant une recherche sur google filetype:PDF site:https://ggcadmin.google.com/downloads/ j'ai trouvé des documents : https://ggcadmin.google.com/downloads/GGCMultinodeDeployments.pdf

(cliquez sur les miniatures ci-dessous - les documents sont au format PDF)
 


Voici également la doc des serveurs utilisés pour le Google Global Cache :

(cliquez sur la miniature ci-dessous - le document est au format PDF)

Marin

  • Client Bbox vdsl
  • Modérateur
  • *
  • Messages: 2 754
  • île-de-France
GGC (Google Global Cache) chez SFR
« Réponse #11 le: 09 mars 2015 à 14:10:10 »
J'ai commencé à faire un peu de scan DNS sur les caches YouTube du réseau SFR.

Les serveurs YouTube suivent une convention de nommage globalement similaire ; le plus souvent, c'est « sn- » suivi d'une suite de 8 caractères alphanumériques. Pour les caches SFR AS15557, on a le préfixe « sn-n4g- » suivi de 4 caractères alphanumériques.

Pour un serveur YouTube donné, tous les noms DNS qui suivent résoudront vers la même adresse IP :

r<n° unité>---<nom du serveur>.googlevideo.com
r<n° unité>.<nom du serveur>.googlevideo.com
r<n° unité>---<nom du serveur>.c.youtube.com
r<n° unité>.<nom du serveur>.c.youtube.com
r<n° unité>---<nom du serveur>.c.android.clients.google.com
r<n° unité>.<nom du serveur>.c.android.clients.google.com
r<n° unité>---<nom du serveur>.c.pack.clients.google.com
r<n° unité>.<nom du serveur>.c.pack.clients.google.com
r<n° unité>---<nom du serveur>.c.docs.clients.google.com
r<n° unité>.<nom du serveur>.c.docs.clients.google.com
r<n° unité>---<nom du serveur>.gvt1.com
r<n° unité>.<nom du serveur>.gvt1.com
r<n° unité>---<nom du serveur>.bigcache.googleapis.com
r<n° unité>.<nom du serveur>.bigcache.googleapis.com
etc.

Cela suggère que ces serveurs ne sont pas utilisés que pour YouTube. Dans les mêmes blocs d'adresses IP, je trouve certains serveurs qui affichent la page d'accueil de Google quand on y accède par le navigateur, mais je ne connais pas encore la convention de nommage DNS qu'ils suivent.

On trouve le plus souvent 8 unités par nom. Pour chaque nom, un bloc de 32 adresses. Globalement, il semble y avoir un nombre limité de possibilités pour le dernier caractère du nom, avec certaines qui reviennent plus souvent, j'imagine que ça correspond à un type de serveur.

Ces noms DNS peuvent être résolus à l'endroit (A/AAAA) mais pas à l'envers (PTR).

 

Mobile View