Auteur Sujet: Vivaldi 1.0, navigateur web bourré de bonnes idées  (Lu 949 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Marco POLO

  • Client Free fibre
  • *
  • Messages: 1 715
  • FTTH 100 Mb/s sur Paris (75)
Vivaldi 1.0, navigateur web bourré de bonnes idées
« le: 08 avril 2016 à 22:47:47 »
Porté par le cofondateur et ancien CEO d'Opera, Jon Stephenson von Tetzchner, le navigateur web Vivaldi est sorti de la beta après un an de gestation. Au-delà d'une interface web moderne et d'un design soigné, on apprécie les fonctions d'empilement de pages web dans un onglet, d'ouverture multiple de pages sur un même écran ou encore de prise de notes.

Lancé début 2015 en version bêta, le navigateur web Vivaldi débarque aujourd'hui en version 1.0 pour PC, Mac et Linux. Edité par Vivaldi Technologies, une société créée par Jon Stephenson von Tetzchner, co-fondateur et ancien CEO d'Opera, ce navigateur apporte son petit lot de fonctionnalités originales et bien pensées. Bâti sur un panachage subtil de technologies web (de Javascript en passant par React, Node.js et des modules NPM) et utilisant Chromium pour permettre un affichage plus rapide des pages web, Vivaldi est agréable à prendre en main. A l'installation, il est ainsi possible de choisir l'apparence de son navigateur, le placement de la barre d'onglets... L'utilisation est aisée, eu égard à une interface simple et facile d'accès.

Il est possible de choisir par défaut le moteur DuckDuckGo, aux côtés de Bing et Google, idéal pour préserver la confidentialité de sa navigation. On apprécie certaines fonctions telles que l'aperçu de la page web lorsque l'on déplace le curseur sur un onglet, ce qui s'avère bien pratique pour se rappeler le contenu d'une page lorsque le titre d'un onglet est tronqué si l'on en a ouvert un grand nombre. Mais ce sont surtout les possibilités d'empilement de pages web au sein d'un même onglet, d'ouverture multiple de pages sur un même écran, d'ancrage de lien et ouverture de page accolée à la fenêtre principale, ou encore de prise de notes adossée à une page web, que l'on apprécie. On regrette toutefois un temps d'ouverture trop long au lancement du logiciel, un défaut qui sera sans doute corrigé lors d'une prochaine version de ce navigateur prometteur.

Une place à prendre sur le marché des navigateurs web

Sur le marché - pourtant très encombré - des navigateurs web, Vivaldi semble plus que jamais avoir une carte à jouer. Et ce, alors qu'Opera est passé il y a quelques mois sous pavillon chinois et que Mozilla apparaît de plus en plus en difficulté, peinant à trouver le moyen de lutter contre un Google prédominant et un IE revigoré depuis sa cure de jouvence Edge.


Source: LeMondeInformatique.fr par Dominique Filippone le 06 Avril 2016.

 

Mobile View