Auteur Sujet: Bloqueur de pub de Chrome: Mozilla raille l'approche de Google  (Lu 274 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Marco POLO

  • Client Free fibre
  • *
  • Messages: 1 780
  • FTTH 100 Mb/s sur Paris (75)
Bloqueur de pub de Chrome: Mozilla raille l'approche de Google

L'éditeur de Firefox estime que Google ne se penche que sur "les nuisances visuelles" des publicités et n'aborde pas le vrai problème.

Depuis ce jeudi, le navigateur Chrome de Google bloque les publicités jugées intrusives selon les standards fixés par la Coalition for Better Ads, un groupement international des acteurs de la publicité en ligne auquel Google a adhéré sont systématiquement bloqués.

Dans Chrome, vous ne verrez plus de publicités répondant à ces critères :
- Couvrent plus de 30% de l'écran du téléphone
- Couvrent l’écran et affichent un compte à rebours
- Lecture automatique de la vidéo avec son activé
- Utilisent des panneaux «collants» qui ne disparaissent pas
- Pop-up recouvrant une partie de l'écran

Rappelons que Chrome est utilisé pour afficher environ 56% des pages Web, selon la société d'analyse StatCounter. De quoi mettre la pression aux éditeurs et aux annonceurs. Environ 42% des sites avertis ont changé leurs pratiques pour adopter le standard Google, apprend-on.

« Nous voulons que le web soit un lieu où les entreprises peuvent prospérer et générer des revenus, mais aussi un endroit où les utilisateurs peuvent avoir une bonne expérience » assure Schoen. « Nous espérons que cela ramènera l'équilibre dans l'écosystème Web. »

Il s'agit surtout d'éviter que ses utilisateurs se tournent vers des bloqueurs tiers comme Adblock Plus, au fonctionnement plus intransigeant qui n’est pas dans l’intérêt du géant californien dont le modèle économique repose essentiellement sur la vente de publicités...  Et comme le reconnaît le géant, l'objectif n'est pas de supprimer la publicité mais de la rendre acceptable.

D'ailleurs, Mozilla n'est pas dupe et estime que l'approche de Google est incomplète. "Il est inquiétant de voir ces géants (du Web) vouloir imposer leur définition d’une publicité envahissante, réduite à la question des nuisances visuelles qu’elle peut représenter. Cet aspect est important, mais incomplet pour Mozilla, qui rappelle qu’une publicité qui exploite des données personnelles sans le consentement de l’utilisateur est tout aussi envahissante, voire plus encore qu’une publicité qui nuit à la lisibilité d’un contenu", assène la Fondation.

"Les publicités intrusives ne se réduisent pas à une nuisance visuelle. Il faut également tenir compte de celles qui nuisent à la vie privée par un pistage excessif de l’utilisateur. C’est pourquoi nous avons fait de cette question un enjeu majeur à travers Firefox. Google va bloquer des publicités, mais ne va pas lutter contre les trackers invisibles qui sont en accord avec les standards de la ‘Better Ads Coalition’, dont l’entreprise est un partenaire clé, aux côtés de Facebook. Même l’outil de lutte contre le pistage intelligent d’Apple a mis en place des règles qui favorisent les trackers provenant des sites visités par l’utilisateur au moins une fois par jour," explique Sylvestre Ledru, responsable du bureau français de Mozilla.

Et de mettre en avant les fonctions du panda roux en la matière...


Source: Par La rédaction de ZDNet.fr le 15 Février 2018. 
« Modifié: 27 mars 2018 à 01:32:21 par Marco POLO »

Marco POLO

  • Client Free fibre
  • *
  • Messages: 1 780
  • FTTH 100 Mb/s sur Paris (75)
Bloqueur de pub de Chrome: Mozilla raille l'approche de Google
« Réponse #1 le: 27 mars 2018 à 01:25:36 »
Firefox en 2018: haro sur la pub et l'autoplay, priorité à la vie privée

Mozilla a fait le point sur la feuille de route de son navigateur en 2018. Firefox pourrait se doter de son propre bloqueur de publicités, après l'adoption d'un filtre optionnel contre les publicités intrusives. Sa définition de ces pubs devrait être moins permissive que celle de Google sur Chrome.

L'éditeur de Firefox a présenté sa feuille de route pour 2018 avec une ambition inchangée : rendre le web moins intrusif et plus sûr pour les utilisateurs.

Tout d'abord, Mozilla annonce qu'il mettra en œuvre l'expérience menée l'an dernier avec un service d'alertes sur les fuites de données. Ces notifications avertiront les utilisateurs lorsque leurs données d'accès ont été divulguées ou volées suite à une compromission de données. Mozilla vise un déploiement de la nouvelle fonction de sécurité aux environs d'octobre.

Un filtre des pubs réellement intrusives

"Les alertes de violation informeront un utilisateur si un site visité a été piraté et demanderont si l'utilisateur souhaite que son compte soit vérifié afin de déterminer s'il a été compromis. S'il a été compromis, certaines informations utiles seront présentées à l'utilisateur" détaille Asa Dotzler, développeur de Mozilla Firefox.

Le système d'alerte est basé sur le site dédié aux fuites de données du consultant en sécurité Troy Hunt, "Have I Been Pwned."

Firefox va aussi s'attaquer aux vidéos configurées pour se lancer automatiquement, c'est-à-dire en autoplay. Mozilla s'aligne ainsi sur les navigateurs concurrents puisque Chrome 66 implèmentera ce blocage le mois prochain, quand Safari le permet déjà.

Cependant, Firefox pourrait se distinguer sur un point. Dotzler ajoute ainsi que la mise en œuvre de l'anti-autoplay "fournira aux utilisateurs un moyen de bloquer la lecture automatique de vidéos qui ne brisent pas les sites Web."Cette fonctionnalité devrait faire ses débuts dans Firefox 62, dont la sortie est prévue en mai.

Le retargeting dans le viseur

Après Firefox 62, le navigateur bénéficiera d'un filtre publicitaire optionnel comparable dans le principe à celui de Chrome et de plusieurs fonctionnalités améliorant la confidentialité, similaires cette fois aux évolutions conçues par les développeurs WebKit d'Apple pour l'Intelligent Tracking Prevention de Safari.

Le filtre de Mozilla devrait vraisemblablement présenter des différences notables avec la solution adoptée par le premier navigateur du marché. En tout cas en ce qui concerne les arbitrages permettant de qualifier une publicité d'intrusive. L'éditeur n'a pas fait mystère le mois dernier de son sentiment à l'égard de l'initiative de Google.

"Il est inquiétant de voir ces géants (du Web) vouloir imposer leur définition d’une publicité envahissante, réduite à la question des nuisances visuelles qu’elle peut représenter. Cet aspect est important, mais incomplet pour Mozilla, qui rappelle qu’une publicité qui exploite des données personnelles sans le consentement de l’utilisateur est tout aussi envahissante, voire plus encore qu’une publicité qui nuit à la lisibilité d’un contenu" arguait la fondation.

Firefox pourrait par la suite aller plus loin encore dans le domaine du blocage publicitaire. Au troisième trimestre, le navigateur devrait ainsi bloquer le "reciblage publicitaire" ou "ad-retargeting" - le coeur de métier de Criteo. Par ailleurs, toutes les options de gestion de la vie privée seront regroupées dans un emplacement unique et offriront plus de granularité dans la protection contre le tracking.

Dotzler précise que Mozilla en est aux premières étapes de sa réflexion sur les catégories de publicités que Firefox devrait bloquer par défaut. CNET signale par ailleurs que Mozilla travaille sur un moyen de bloquer les fenêtres contextuelles intégrées invitant les utilisateurs à participer à une enquête ou à s'abonner.

Protection et rapidité pour Firefox

L'expérimentation est en phase de démarrage, mais plutôt que de recourir à une liste de blocages, Mozilla développe une technologie capable de détecter automatiquement les fenêtres contextuelles et de distinguer du simple désagrèment celles qui présentent une utilité pour l'utilisateur

"Les trackers, les publicités intrusives et d'autres mauvais comportements menacent de détourner les individus du web ouvert et c'est préjudiciable aux personnes qui naviguent ou publient" justifie Dotzler.

"Au cours de l'année qui vient, Firefox prendra position contre le suivi, les publicités intrusives et d'autres mauvaises pratiques sur le web en bloquant le pire contenu et en communiquant plus clairement sur la confidentialité et les autres protections offertes par le navigateur."

Egalement au programme de sa roadmap, une fonctionnalité apparue plus tôt ce mois-ci avec Firefox 59. Une nouvelle fonction d'autorisation globale permettra aux utilisateurs de refuser une fois pour toutes et non plus site par site les demandes l'autorisation d'accès à la localisation, l'appareil photo et le micro, ainsi que les notifications.

Outre la sécurité et la confidentialité, Mozilla prévoit de s'appuyer sur les améliorations permises par Quantum et axées sur la vitesse depuis Firefox 57 pour favoriser un rendu des pages plus fluide.


Source: ZDNet.fr par Christophe Auffray avec ZDNet.com | Vendredi 23 Mars 2018. 

 

Mobile View