Auteur Sujet: Quiberon  (Lu 11711 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 32 144
    • Twitter LaFibre.info
Quiberon
« le: 09 décembre 2007 à 09:42:20 »
Le département du Morbihan lancera lundi 10 décembre 2007 "une expérimentation internet haut débit" sur la presqu’île de Quiberon visant à réduire le nombre de foyers actuellement inéligibles à l’ADSL, tout en augmentant le débit pour les foyers éligibles à l’ADSL. Principe retenu pour cette expérimentation, « unique en France » selon le conseil général : la fibre optique.

[...]

L’expérimentation entamée lundi à Penthièvre sur la commune de Saint-Pierre-Quiberon vise à substituer les fils de cuivre par de la fibre optique. 200 lignes actuellement non-éligibles à l’ADSL devrait ainsi recevoir du très haut débit. Le département pourra ainsi résorber la plus vaste « zone blanche » de son territoire. Concrètement, « pour recevoir 24 photos numériques il faudra aux habitants de Penthièvre, qui bénéficieront d’un débit de 18 Mbits/s, un peu moins de 13 secondes, contre 4 minutes pour un internaute surfant en ADSL à 512 Kbits/s et 43 minutes pour ceux équipés d’un modem 56 Kbits/s (non-éligible à l’ADSL) », indique le conseil général.

Publié le 5 décembre 2007 à 15h37.
Source : Le Mensuel du Golfe du Morbihan

Leon

  • Client SFR sur réseau Numericable
  • Modérateur
  • *
  • Messages: 4 281
Ca n'est pas du FTTH
« Réponse #1 le: 09 décembre 2007 à 11:31:57 »
Encore une grande confusion, et une grosse désinformation de la part des opérateurs (Orange), et des collectivités locales!

ça n'est pas du FTTH!!!

Il s'agit uniquement d'un NRA Zone d'ombre. Bref, c'est juste un DSLAM monté à proximité immédiate d'un sous répartiteur, pour résorber une zone d'ombre ADSL. Ca reste de l'ADSL.

Citation de: AFP
L'opération menée par le Conseil général et France Télécom vise à se rapprocher de ces points non desservis en installant des sous répartiteurs, des boîtiers qui redistribuent les lignes téléphoniques, eux-mêmes desservis par une liaison de fibre optique.
http://fr.news.yahoo.com/afp/20071208/ttc-telecoms-internet-technologie-collec-0de2eff_1.html

Bref, aujourd'hui, pour faire bien, les opérateurs appellent de plus en plus leur accès "fibre", et vendent tout et n'importe quoi derrière. En Afrique, on vend même de la fibre à 2Mb/s (de l'ADSL en fait). Ca a commencé avec Erenis qui a fait passer du VDSL pour "de la fibre", mais aussi numéricâble qui vend des accès fibres qui bizarrement ont une tronche de coaxial... De la désinformation pure et dure. Même un Vivien, qui travaille dans le domaine, s'y trompe! Dans la très grande majorité des cas, tout accès ADSL finit tôt ou tard par de la fibre, sauf exception.

Alors je n'ose même pas imaginer ce que peut penser "le grand public". Ici, on vend quand même un (faux) "accès fibre" avec un débit de seulement 18Mb/s...

Leon.

vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 32 144
    • Twitter LaFibre.info
le Morbihan expérimente la fibre optique à Quiberon
« Réponse #2 le: 09 décembre 2007 à 11:47:17 »
Effectivement je me suis laisse avoir.

"L’expérimentation entamée lundi à Penthièvre sur la commune de Saint-Pierre-Quiberon vise à substituer les fils de cuivre par de la fibre optique. 200 lignes"

L'article est vraiment trompeur et je ne vois pas en quoi cette "expérimentation" est unique en France.

Aujourd'hui la plupart des abonnés ADSL en France sont reliés en fibre en sortie de leur NRA (en général avec un débit de 1 Gb/s ou 10 Gb/s selon les FAI)

Il doit rester des petits NRA non dégroupés avec quelques abonnés par dslam qui effectivement sont reliés sur des liaisons cuivre.

Leon

  • Client SFR sur réseau Numericable
  • Modérateur
  • *
  • Messages: 4 281
le Morbihan expérimente la fibre optique à Quiberon
« Réponse #3 le: 09 décembre 2007 à 11:58:33 »
Effectivement je me suis laisse avoir.

"L’expérimentation entamée lundi à Penthièvre sur la commune de Saint-Pierre-Quiberon vise à substituer les fils de cuivre par de la fibre optique. 200 lignes"

L'article est vraiment trompeur et je ne vois pas en quoi cette "expérimentation" est unique en France.

Aujourd'hui la plupart des abonnés ADSL en France sont reliés en fibre en sortie de leur NRA (en général avec un débit de 1 Gb/s ou 10 Gb/s selon les FAI)
Si, c'est bel et bien "unique en France", car Orange commence tout juste son expérimentation "NRA Zone d'ombre". C'est sans doute un des tout premiers NRA ZO. En tout cas, je n'en connais pas d'opérationnel.

De plus, c'est bel et bien une "expérimentation", car l'offre "NRA ZO" n'est pas encore commercialement ouverte dans l'offre de référence (tarif non figés).

Sinon, les gros NRA sont assez souvent reliés en plusieurs fois 1Gb/s par un opérateur depuis son POP, avec plusieurs longueurs d'onde CWDM sur une paire de fibre. En tout cas, c'est comme ça chez moi. Le 10Gb/s pour relier un NRA, ça doit être assez récent, mais tu dois en savoir plus que moi.

Leon.

vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 32 144
    • Twitter LaFibre.info
Ca n'est pas du FTTH
« Réponse #4 le: 09 décembre 2007 à 12:17:17 »
Il s'agit uniquement d'un NRA Zone d'ombre. Bref, c'est juste un DSLAM monté à proximité immédiate d'un sous répartiteur, pour résorber une zone d'ombre ADSL.

Je n'ai pas compris la différence entre NRA ZO et NRA HD, tu pourrais m'expliquer ?

FT a un objectif de 1500 NRA HD à la fin 2007.

Voici 2 liens qui explique le NRA HD, le second se soucis du problème du dégroupage quand il existe un NRA HD.

http://www.dslvalley.com/adsl/nrahd.php
http://www.freenews.fr/nat/3749-degroupage-dossier-toutes-les-reponses-a-vos-interrogations-sur-les-nra-hd.html

Leon

  • Client SFR sur réseau Numericable
  • Modérateur
  • *
  • Messages: 4 281
Ca n'est pas du FTTH
« Réponse #5 le: 09 décembre 2007 à 19:21:28 »
Je n'ai pas compris la différence entre NRA ZO et NRA HD, tu pourrais m'expliquer ?
C'est simple:
  • Le NRA HD est là surtout pour permettre aux entreprises d'avoir accès à des débits supérieurs. Dans je ne sais plus quel "plan", Orange s'était engagée à désservir un maximum d'entreprises (genre 95% des entreprises, je ne me souviens plus) à 2Mb/s au moins (en ADSL ou SDSL). Les NRA HD sont donc principalement à proximité des zones d'activités. (zones d'activités elles mêmes rarement proches des centres villes donc des NRA classiques).
    Exemple chez moi à Sartrouville, une grande majorité de la ville (soit la "Cité des Indes" avec ses grosses barres toutes moches) n'a accès qu'à de faibles débits. Voir les graphes ICI en fin de page pour s'en convaincre. Il y a eu 3 projets de NRA HD, et seul 2 ont été retenus, desservant tous les 2 des zones d'activités. Le projet de NRA HD qui devait désservir la Cité des Indes (pourtant très demandé par la mairie) n'a pas vu le jour, car selon Orange, ça ne rentrait pas dans le cadre du NRA HD, et (en gros) les nombreux particuliers de la cité avaient déjà du 512kb/s voire du 1Mb/s, et très peu d'entreprises dans la zone.
    Comment je traduis ça? Ben les entreprises sont une grosse source de revenus pour Orange, et en plus il y a moins de concurrence sur le marché des entreprises que sur le marché des particuliers. Le prix payé par les entreprises augmente avec le débit, pas chez les particuliers. Le taux d'abonnement au haut débit chez les particuliers varie peu avec le débit atteignable. Autre élèment: pas de réseau câblé dans la Cité des Indes. Bizarrement, il y a plus souvent des NRA HD désservant des zones résidentielles quand il y a présence d'un réseau câblé. C'est moche, très moche. Mais les cités, tout le monde s'en fout, c'est bien connu (à part peut être la mairie et plein d'associations chez nous, mais c'est un autre débat). Après tout, qu'est-ce qu'on s'en fout de donner du haut débit aux 20 000 foyers de la cité, ils n'avaient qu'à pas habiter là... Les 1 000 habitants de Penthièvre sur la presqu-ile de Quiberon ont certainement plus d'importance (plus de pognon surtout).
    De plus, les NRA HD ne sont pas subventionnés.
  • Le NRA ZO, lui, est subventionné, par un système de DSP. Sans volonté des collectivités, pas de NRA ZO (contrairement aux NRA HD). Donc c'est payé en grande partie par les collectivités locales qui choisissent ce mode de fonctionnement. Il faut noter qu'en théorie, le délégataire peut être un aute opérateur qu'Orange. A Quiberon, c'est clair, le délégataire est Orange.
    De plus, l'objectif annoncé des NRA ZO est clairement différent. Il ne s'agit plus ici d'augmenter un débit atteignable (=NRA HD) mais carrèment de rendre éligible des lignes qui ne l'étaient pas du tout (zone d'ombre ou zone blanche).
    Pour plus de précision, voir l'offre de référence de Orange ICI à partir de la page 54.
    Détail important: le NRA ZO (hors zone dense) n'est pas dégroupable! Seul l'opérateur délégataire a le droit de s'y installer, même s'il ne s'agit pas d'Orange.

Pour conclure? Ben les campagnes seront peut-être un jour mieux loties que les cités en terme de haut débit... La fracture numérique ne se situe pas forcèment là où l'on croit!

Leon.
« Modifié: 09 décembre 2007 à 19:28:44 par leon_m »

vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 32 144
    • Twitter LaFibre.info
Ca n'est pas du FTTH
« Réponse #6 le: 11 décembre 2007 à 22:18:05 »
  • Le NRA ZO, lui, est subventionné, par un système de DSP. Sans volonté des collectivités, pas de NRA ZO (contrairement aux NRA HD).
    [...]
    Détail important: le NRA ZO (hors zone dense) n'est pas dégroupable! Seul l'opérateur délégataire a le droit de s'y installer, même s'il ne s'agit pas d'Orange.

Exact. "Pour le premier sous-répartiteur de Penthièvre, le département a pris en charge 47.000 euros d'infrastructures, notamment les gaines pour passer les câbles."

L'interdiction de dégrouper me semble une entrave à la concurrence.

Leon

  • Client SFR sur réseau Numericable
  • Modérateur
  • *
  • Messages: 4 281
Ca n'est pas du FTTH
« Réponse #7 le: 11 décembre 2007 à 22:34:36 »
L'interdiction de dégrouper me semble une entrave à la concurrence.
Concurrence? Quelle concurrence?

Sur le principe, je suis d'accord avec toi, mais je ne vois pas quel opérateur voudrait s'installer dans un répartiteur aussi petit.
La couverture du dégroupage est encore assez faible (moins de 60% de la population sur toute la France, et moins de 30% sur la Bretagne), et les opérateurs alternatifs ont certainement d'autres priorités que les 10 abonnements qu'ils pourraient gagner à "Penthièvre".

Dans les zones denses (=rattachées à un répartiteur de + de 10 000 lignes si mes souvenirs sont bons), le dégroupage au NRA ZO est autorisé.
Et puis, rien interdit à un opérateur alternatif de proposer des NRA ZO aux collectivités locales en concurrence d'Orange.

Leon.

vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 32 144
    • Twitter LaFibre.info
le Morbihan expérimente la fibre optique à Quiberon
« Réponse #8 le: 11 décembre 2007 à 23:07:48 »
Bien sur les FAI alternatifs ne dégrouperaient pas de NRA ZO s'ils pouvaient le faire.

Toutefois, c'est une question de principe : ils devraient pouvoir le faire.

Il faut que ce soit la réalité économique qui font qu'ils ne vont pas le dégrouper, pas un texte législatif ou autre.

Tu comprends ma position ?

C'est comme l'interdiction d'aller en Corée du nord : Si je pouvais y aller je n'y serais pas aller. Toutefois on m'interdit d'y aller et je trouve cela annormal. C'est pour le principe. Si on me donne l'autorisation d'y aller je serais content mais je n'irais pas pour autant.

 

Mobile View