Auteur Sujet: Limeil-Brévannes: Réunion publique Mairie/SFR(/K-Net) le 05/07/2019  (Lu 7536 fois)

0 Membres et 2 Invités sur ce sujet

bigcheek

  • Réseau FTTH Opale de Limeil-Brévannes (94)
  • Client Free adsl
  • *
  • Messages: 60
  • Limeil-Brévannes (94)
Résumé des épisodes précédents : voir le résume dans le premier message, sur Limeil-Brévannes: Réseau K-Net démonté par SFR, sans que K-Net n'en soit informé

SFR démonte et emporte les équipements K-Net




Il serait utile pour les personnes qui n'étaient pas à la réunion publique, de faire un résumé de ce qui s'est dit:

Pour faire simple, K-Net est en effet désigné comme (presque) seul fautif dans cette histoire de débranchement sans avertir les abonnés actuels.
En même temps, comme on dit les absents ont toujours tord...
Quoi qu'il en soit, vous avez la présentation intégrale ici:
https://twitter.com/yoannferret/status/1147214257672609792

Mais voici les infos que j'ai pu obtenir en écoutant le directeur régional d'Altice (Jean-Claude BRIER) qui était présent. C'est d'ailleurs lui qui était venu présenter le planning de déploiement lors de la réunion publique du 14/06/2018 (https://lafibre.info/limeil-brevannes/reunion-publique-du-14062018-en-mairie-compte-rendu/):

 - SFR a acheté le réseau déployé par Opale pour le compte de la mairie mais ils doivent le mettre aux normes de l'ARCEP et le migrer d'une technologie Peer to peer à une technologie GPON.

- K-Net n'a pas contacté SFR suite au rachat du réseau pour demander à le louer (il n'y a eu aucun contact entre SFR et K-Net).

- SFR a donc acheté les 3000 prises tirées par Opale et en a créé 3000 de plus.
Ils comptent "activer" la totalité de ces 6000 prises d'ici la fin de l'année (2019) avec pour objectif un début d'activation au 1er novembre.
Il reste encore à migrer les 3000 prise Opale au niveau de la technologie (PTP -> GPON).

- SFR s'est engagé dans la mesure du possible à activer en priorité les prises qui ont été débranchées.

- Normalement toute la ville sera fibrée à l'horizon fin 2020.

- L'activation du réseau au 1er novembre correspond à la date à laquelle SFR compte commercialiser ses offres. Il a bien indiqué que "les 3 mois réglementaires" seront terminés au 1er novembre et que Orange sera également disponible à cette date (et tout autre opérateur qui en fait la demande).

En conclusion, c'est vraiment dommage que nous, clients de K-Net soyons sans internet du jour au lendemain sans en avoir été avertis mais ce que je retiens, c'est que normalement, nous devrions être en mesure d'avoir une connexion fibre d'ici la fin de l'année (donc grosso modo 6 mois de coupure).
C'est moche, mais ça aurait pu être pire...
« Modifié: 05 juillet 2019 à 23:44:45 par Nico »

Nico

  • Modérateur
  • *
  • Messages: 34 813
  • FTTH 1000/250 sur Paris 15ème (75)
    • @_GaLaK_
Limeil-Brévannes: Réunion publique Mairie/SFR(/K-Net) le 05/07/2019
« Réponse #1 le: 05 juillet 2019 à 23:48:50 »
J'ai noté en suivant le livetweet de Yoann tout à l'heure un chiffre que nous n'avions pas jusqu'ici (il me semble). Le réseau vendu comprendrait 3000 lignes*. Ce qui donnerait ~130€/ligne (hors infra, et hors racco final hors 60 prises) sur une zone plutôt dense (quartier neuf, habitat collectif).

* on me souffle que tous les PBOs n'étaient pas posés, donc le chiffre est discutable

yoannferret

  • Professionnel des télécoms
  • Client Free fibre
  • *
  • Messages: 2
  • Thiais (94)
Limeil-Brévannes: Réunion publique Mairie/SFR(/K-Net) le 05/07/2019
« Réponse #2 le: 06 juillet 2019 à 00:18:29 »
Salut,
Puisque j'ai assisté à la réunion publique du 5/07/2019, voici un petit résumé (qui compile en large partie mon livetweet de façon à le conserver, avec plus de lisibilité et de détails). Autant le dire d'emblée, il n'y a pas forcèment de grandes révélations mais quelques infos peuvent s'y glisser, y compris dans les slides (cf. photos).

Réunion publique du 05/07/2019 à la mairie de Limeil-Brévannes

En présence de
- plusieurs représentants de la mairie dont M. Philippe Gerbault (maire adjoint en charge du développement économique), et M. Romain Blondel (conseiller municipal en charge du dossier FTTH, arrivé en cours de réunion).
- côté SFR : M. Jean-Claude Brier (délégué régional Altice France Île-de-France).
- côté K-net : l'opérateur n'était pas représenté.

Résumé

- La réunion commence sur les coups de 19h40. La mairie déroule un historique des faits, de la création du réseau Opale initial au débranchage des équipements K-net en passant par la vente du réseau municipal à SFR. La situation est compliquée et difficile à faire comprendre aux abonnés touchés sur place. Rapidement, le ton est donné dans une section "les bons réflexes" : la mairie tient à se dégager de toute responsabilité. "Quand vous n'avez plus d'électricité, vous n'appelez pas la mairie !"


Cliquer sur la photo pour zoomer :


Cliquer sur la photo pour zoomer :


Cliquer sur la photo pour zoomer :


Cliquer sur la photo pour zoomer :


(il ne s'agit que d'une petite sélection, le reste des slides, contenant notamment des extraits de contrats et d'échanges mail, est à télécharger en fin de post)


- Le déroulé est vite interrompu par un brévannais qui demande "pourquoi ne pas avoir choisi SFR, Orange, Free... dès le début". Sans surprise, en réponse, c'est la décision de l'ancien maire Joseph Rossignol qui est largement critiquée par l'équipe actuelle de la mairie.

- M. Brier prend la parole pour SFR. Il adhère à l'état d'esprit de la "première partie" de la réunion. Il comprend la décision de la mairie d'avoir stoppé le déploiement Opale et parle de la structure technique "non conforme" P2P. Dans le contrat de cession, seul Free (pour les entreprises) était nommé, précise-t-il ; "la ville nous a demandé de laisser passer le flux K-net le plus longtemps possible, mais nous n'avons aucun engagement". Il s'agit d'un flux "gratuit" pour K-net, poursuit-il.

- M. Brier : "SFR s'est engagé à sortir de la maison du pharmacien" et à en sortir les équipements. Problème évoqué : l'infra P2P de Knet ne pouvait pas venir se connecter sur le GPON que SFR mettait en place. C'est bien SFR qui a "démonté les équipements" de K-net dans le "local du pharmacien", confirme-t-il, confirmant les accusations de K-net à ce sujet.

- Pour rétablir un service, M. Brier propose d'allumer en priorité les PM sur les zones les plus touchées par l'extinction du réseau K-net. Mais la difficulté de la modernisation du réseau de P2P vers GPON est évoquée. Délai de rétablissement "le plus pessimiste" communiqué aux abonnés touchés : 1er novembre 2019 pour les prises qui concernent les zones géographiquement touchées. Objectif affiché par SFR : 6000 prises allumées dans la ville d'ici la fin de l'année 2019, soit la moitié du programme prévu sur la ville.

- M. Brier s'étonne que la mairie feigne l'ignorance face à la coupure du réseau de K-net : "on a prévenu de la coupure de service lors d'une réunion de chantier avec la ville".

- Ça part un peu en pugilat, comme toute réunion publique où les esprits sont échauffés. M. Brier semble découvrir lors de la réunion que de nombreux appartements concernés (quartier des Temps durables surtout) n'ont pas le cuivre, ils ont été construits avec la fibre des le départ. Il s'agit donc d'une coupure totale de service pour eux sans possibilité de rétablissement à court terme.

- Ça parle à plusieurs endroits différents, les clients sont très mécontents... Beaucoup de blabla et de langue de bois. Je pose des questions précises : des détails sur la réunion de chantier en amont (quand, en présence de qui ?), qui a pris la décision de débrancher (cette décision a-t-elle été prise unilatéralement par SFR ?), sur le délai et les modalités de notification de K-net de cette coupure à venir, etc. mais sans obtenir de réelle réponse, M. Brier et les représentants de la mairie ayant répondu à côté. M. Brier embraye sur un argumentaire commercial : "on va prendre vos coordonnées et vous faire des propositions". Un papier circule afin de prendre les coordonnées des utilisateurs souhaitant être recontactés. Le restant de la réunion suivra essentiellement cette tonalité.

- La mairie est assez vague, quand on leur demande pourquoi ils semblent découvrir la coupure en même temps que les abonnés (cf. leur compte Twitter) alors que la décision est évoquée depuis plus de 2 ans en conseil municipal, toujours selon eux. Ils affirment ne pas avoir pu prévenir les abonnés de la coupure à venir, ni individuellement ni par le biais de l'information municipale, évoquant tantôt le RGPD et la protection des données des clients, tantôt le secret commercial...  :-\

- D'une manière générale, vous pourrez sans doute le constater via les slides, la réunion est nettement à charge contre K-net (les absents ont toujours tort ?). L'équipe de la mairie est très dure dans ses propos, et décrit plus ou moins l'opérateur comme un voyou squatteur : "ils se sont tirés, ils ne reviendront plus"...

- M. Brier semble vite agacé par la répétition de mes questions, la tonalité générale de la réunion, et me lance : "ça commence à bien faire (...) je vois bien où vous voulez en venir" (moi pas ?). Le ton monte. "Je vais m'effacer", indique M. Brier vers 20h50. La réunion se termine ainsi, malgré le fait que je signale avoir encore des questions.



L'intégralité des slides :

La plupart ont été diffusés à l'écran lors de la réunion, le reste (annexe, surtout) n'a été évoqué que brièvement ou pas du tout ; elles ont alors été prises en photo dans la présentation imprimée, mise à disposition.































Cliquer sur le slide pour zoomer :







N'hésitez pas à me poser des questions dans la mesure du possible, tant que ma mémoire est encore fraîche.

(édit: mise en forme des images par Vivien)

obinou

  • AS197422 Tetaneutral.net
  • Modérateur
  • *
  • Messages: 1 428
  • Montgesty (46150)
    • Tetaneutral.net
Limeil-Brévannes: Réunion publique Mairie/SFR(/K-Net) le 05/07/2019
« Réponse #3 le: 06 juillet 2019 à 01:14:21 »
Sur le 1er slide :

12 Juin : Lors d'une réunion sur place, SFR s'engage à prévenir k-net du déménagement des serveurs et donc de la rupture de service

=> Selon la lettre de Alan Garcia, ce n'est PAS ce qui s'est passé : SFR a *prévenu* la mairie que le vidage de ce local impliquait la coupure de service, et la mairie a confirmé l'ordre donné.

S'en suis le message du 17 juin, qui est curieusement tourné : "sans avertir la ville ni k-net de sa démarche soudaine" , alors que le 12, la mairie exigeait le démontage & confirmait cet ordre.



Sur la slide "Ce qu'il faut savoir" , ils ont fort opportunèment "oublié" de rappeler que c'est la mairie elle-même qui a demandé à k-net de rester (il y a même une interview qui l'atteste)  "jusqu'à ce que SFR soit disponible", cad jusqu'à ce que la transition pour un abonné ne puisse se faire sans coupure.
Or, à ce jour SFR n'est _pas_ disponible. C'est pas une critique, le boulot à faire reste énorme.




Donc la dernière slide est largement déplacée, pour moi, de la part de cette mairie, et cette dernière devrait relire la définition de 'IRU' https://fr.wikipedia.org/wiki/Droit_irr%C3%A9vocable_d%27usage , la mairie semble critiquer le fait que SFR & K-NET ne sont pas entré en relation commerciale. Mais k-net avait signé *un IRU* avec la mairie, non avec SFR.

=> Pour moi, le simple fait que l'IRU sur ce réseau n'a pas été mentionné à SFR lors de la vente alors que la simple location à Free d'une paire de fibre l'a été implique que la mairie ne considère pas k-net comme un opérateur déclaré L33-1, mais à peine plus que 3 gus dans un garage.

acontios

  • AS34019 - Hivane Network
  • Professionnel des télécoms
  • *
  • Messages: 168
  • Paris (75)
    • Hivane
Limeil-Brévannes: Réunion publique Mairie/SFR(/K-Net) le 05/07/2019
« Réponse #4 le: 06 juillet 2019 à 01:30:42 »
En résumé "YOLO, rien a foutre coté Mairie, et Pipeau commercial coté SFR, et surtout, bisous la soixantaine d'ex abonnés Knet hein!"

obinou

  • AS197422 Tetaneutral.net
  • Modérateur
  • *
  • Messages: 1 428
  • Montgesty (46150)
    • Tetaneutral.net
Limeil-Brévannes: Réunion publique Mairie/SFR(/K-Net) le 05/07/2019
« Réponse #5 le: 06 juillet 2019 à 02:07:45 »

La revente en 2017,
Je suppose qu'il y a eu un Marché public pour la revente du réseau, avec deux soumissionnaires uniquement.
L'un achète un réseau censé être construit par Opale à quelques millions d'euros pour 380 KEUR et un autre propose 1 KEUR pour le rachat.
Je suis le seul à m’interroger la dessus ?

Bah.... oui, après, rappelle-toi le réseau "à quelques millions" était divisé en lots, et je crois qu'un seul lot a été effectivement réalisé. Donc, déjà, la valeur tombe.

Ensuite, apparemment le réseau a été réalisé en point à point avec 2 PM : L'un dans la "maison du pharmacien" et l'autre dans le sous-sol de la mairie.
Dans les 2 cas des zones non accessible facilement par les sous-traitants.
 
De plus , en zone non dense l’ingénierie retenue par les OCEN imposent des armoire de plus proche des abonnés avec ~ 300 lignes (n'oublie pas que 1 pose de PTO == 1 brassage au PM. Donc, PM loin == plus d'A/R pour les tech racco).

=> Il y a donc de gros travaux d'aménagement du réseau à faire, et là je ne compte pas le boulot de SIG et de "mise aux norme SFR" des BPEO, des étiquetages, ....

Au final, SFR a fait une offre, et personne - surtout pas Orange, ni covage, ni un autre (k-net n'avait de toute manière pas les moyens financiers de lâcher 1/2 M€ pour un réseau mutualisé) - n'a souhaité offrir plus . La mairie aurait pu refuser l'offre, mais comme c'était un des thèmes de campagne....

D'ailleurs SFR s'était déclaré AMII sur la ville donc il aurait de toute manière dû tôt ou tard tirer son réseau - au pire en parallèle des fibres déjà existantes.

Ma conviction perso, c'est que SFR a fait du lobbing / promesses auprès de l'équipe municipale en place *avant* les élections pour dénigrer ce projet de l'ancien maire - en tant que AMII ils avaient en plus une certaine légitimité pour faire ces promesses.

La politique étant ce qu'elle est, la nouvelle équipe a cassé k-net dès le départ , dans l'objectif à peine masqué de revendre dès que possible à SFR le bout de réseau déjà construit.

Typiquement, il me semble que les services municipaux sont tous chez Orange via des offres pro très chères, alors même qu'ils auraient pu souscrire ces services chez k-net, vu que les fibres desservaient les bâtiments publics. Là, ce sont vraiment les convictions et la volonté de se couvrir de l'équipe qui a primé sur l'efficacité économique.
 
A noter qu'en 2011, la ville aurait très bien pu s'arranger pour que Opale devienne OI et déclare la zone en AMII. Ils ne l'ont pas fait, ouvrant la porte à SFR.

Nico

  • Modérateur
  • *
  • Messages: 34 813
  • FTTH 1000/250 sur Paris 15ème (75)
    • @_GaLaK_
Limeil-Brévannes: Réunion publique Mairie/SFR(/K-Net) le 05/07/2019
« Réponse #6 le: 06 juillet 2019 à 08:24:22 »
Le coût de 3M€ c'est le réseau fibre, le GC, l'aménagement des locaux, et probablement quelques autres trucs.

La vente à 400k€ c'est le réseau fibre (à quoi s'ajoute la rente locative des fourreaux). Réseau qui est à intégrer dans des SI/SIG et à reprendre pour le rendre ARCEP-compliant.

Donc attention à la comparaison. Même en supposant que les 3000 lignes sont construites (donc PBO posé), ça donnerait 1000€/ligne, c'est le prix au milieu de la pampa. C'est complètement délirant !

A noter qu'en 2011, la ville aurait très bien pu s'arranger pour que Opale devienne OI et déclare la zone en AMII. Ils ne l'ont pas fait, ouvrant la porte à SFR.
Pour leur défense, je crois qu'en terme de timing leurs soucis (de cuivre dans le quartier neuf) sont arrivés après l'AMII.

Citer
l'équipe municipale en place *avant* les élections pour dénigrer ce projet de l'ancien maire
Contrairement à ce que je pensais, j'ai l'impression que les attaques des élus actuels envers le réseau ne sont arrivés qu'après les élections. On retrouve des traces d'un lobbying en ce sens en octobre 2014 (pour des élections en mars et un lancement du réseau en octobre 2013).

Peut-être le temps de se rendre compte que le réseau - au delà d'être très coûteux - n'allait pas du tout remplir ses promesses.

vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 32 827
    • Twitter LaFibre.info
Limeil-Brévannes: Réunion publique Mairie/SFR(/K-Net) le 05/07/2019
« Réponse #7 le: 06 juillet 2019 à 08:44:31 »
Le coût de 3M€ c'est le réseau fibre, le GC, l'aménagement des locaux, et probablement quelques autres trucs.


Ces 3,6 millions d'euros se décomposent en :
- 1 million d'euros TTC pour acheter la maison du pharmacien
- 2 176 573 € HT soit 2 603 181.30 € TTC pour un réseau de 3280 prises + équipement du NRO + exploitation du réseau (la commercialisation est assurée par la mairie avec l'aide d'Opale)

Nico

  • Modérateur
  • *
  • Messages: 34 813
  • FTTH 1000/250 sur Paris 15ème (75)
    • @_GaLaK_
Limeil-Brévannes: Réunion publique Mairie/SFR(/K-Net) le 05/07/2019
« Réponse #8 le: 06 juillet 2019 à 08:52:16 »
- 2 176 573 € HT soit 2 603 181.30 € TTC pour un réseau de 3280 prises + équipement du NRO + exploitation du réseau (la commercialisation est assurée par la mairie avec l'aide d'Opale)[/size]
Lignes ! Et avec du GC.

Si je reprends le calcul, ça fait toujours 800€/ligne (sachant qu'il manquerait pas mal de PBO donc on est probablement loin des 3280 lignes). Personne ne paierait ce prix pour de l'habitat collectif en zone +- dense.

PhilippeMarques

  • Expert
  • *
  • Messages: 201
Limeil-Brévannes: Réunion publique Mairie/SFR(/K-Net) le 05/07/2019
« Réponse #9 le: 06 juillet 2019 à 09:54:52 »
La politique étant ce qu'elle est, la nouvelle équipe a cassé k-net dès le départ , dans l'objectif à peine masqué de revendre dès que possible à SFR le bout de réseau déjà construit.
C'est ma conviction aussi, à partir du moment ou K-Net était évincé par la Municipalité pour des raisons qui leur sont propres, la relation était biaisée.
Et aujourd'hui, "ils se sont tirés en plantant leurs abonnés", il faut bien à un moment donné,leur remettre les pendules à l'heure.

Nico

  • Modérateur
  • *
  • Messages: 34 813
  • FTTH 1000/250 sur Paris 15ème (75)
    • @_GaLaK_
Limeil-Brévannes: Réunion publique Mairie/SFR(/K-Net) le 05/07/2019
« Réponse #10 le: 06 juillet 2019 à 10:05:30 »
Ce slide du protocole d'accord est assez clair concernant la "suite" pour K-Net.


La question étant de savoir si la résiliation du contrat c'est le jour de la signature ou le jour du paiement (et là je suis pas juriste).

PhilippeMarques

  • Expert
  • *
  • Messages: 201
Limeil-Brévannes: Réunion publique Mairie/SFR(/K-Net) le 05/07/2019
« Réponse #11 le: 06 juillet 2019 à 10:37:28 »
Ce slide du protocole d'accord est assez clair concernant la "suite" pour K-Net.

La question étant de savoir si la résiliation du contrat c'est le jour de la signature ou le jour du paiement (et là je suis pas juriste).
L'administration est parfois longue au paiement,mais deux ans. D'autant qu'il me semble avoir lu que le Trésor Public demandait des arriérés de paiement à K-Net.
Quand on résilie un contrat, ce n'est pas la date du "timbre" de l'accusé de réception de résiliation ?
Cela a arrangé tout le monde que K-Net poursuive pendant ces deux ans,et maintenant que c'est coupé on leur dit, vous manquer à vos obligations et c'est votre faute.
Il y en a qui manquent pas de souffle.

 

Mobile View