Auteur Sujet: Communauté de communes du Seignanx  (Lu 366 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

vida18

  • Client Orange Fibre
  • *
  • Messages: 2 708
  • Vierzon (18)
Communauté de communes du Seignanx
« le: 10 juin 2019 à 12:00:04 »
Landes : tout premier pas pour la fibre optique dans le Seignanx

Un NRO (nœud de raccordement optique) a été installé jeudi matin, à Saint-André-de-Seignanx. 2 400 prises prévues d’ici mars.

A première vue, cela ressemble à une banale armoire électrique, déposée au sol par le bras d’une grue, mais c’est beaucoup mieux que cela. Car ce NRO (nœud de raccordement optique), arrivé par les airs, rue de la Pipette à Saint-André-de-Seignanx, est porteur de bonnes nouvelles, pour tous les habitants du territoire qui attendent impatiemment l’arrivée de la fibre optique. Le premier NRO a été installé à Ychoux en mars 2018 et les premières commercialisations devraient commencer cet été. Mais le président du Sydec (Syndicat d’équipement des communes), Jean-Louis Pédeuboy, l’a promis :


Citer
« L’objectif est de couvrir 100 % du territoire landais d’ici la fin 2022. »

3,2 millions pour le Seignanx

L’arrivée du NRO en bordure de la Nationale 817 annonce donc le début du déploiement du réseau qui devrait raccorder, d’ici le mois de mars prochain, 2 400 prises sur les communes de Saint-André-de-Seignanx et de Saint-Martin-de-Seignanx. Il en est prévu 11 500 sur l’ensemble du territoire du Seignanx. Le président de la communauté de communes, Éric Guilloteau, a rappelé combien l’attente était forte chez les particuliers, mais aussi chez les entreprises, qui conditionnent leur installation ou leur développement à l’arrivée de la fibre optique. L’intercommunalité investit 3,2 millions d’euros pour le déploiement de 70 kilomètres de réseau dans le Seignanx.

Dans le cadre du plan national France très haut débit, l’État, comme l’Europe, participe au financement du réseau de fibre optique, au côté du Département et des communautés de communes. Dans les Landes, la maîtrise d’ouvrage a été confiée au Sydec.

Côté pratique, lorsque les travaux seront achevés, le Sydec remettra le réseau entre les mains de la SPL (Société publique locale) Nouvelle-Aquitaine THD, qui l’exploitera auprès de fournisseurs d’accès à Internet. Et, lorsque ceux ci auront mis en place leurs propres équipements (environ quatre mois après la fin des travaux), particuliers et entreprises pourront s’abonner et bénéficier du très haut débit. Jeudi, c’était donc un tout premier pas…


Source : Sud Ouest, écrit le 10 juin 2019 par Christine Lamaison.

 

Mobile View