Auteur Sujet: Ariane.Network / Kiwi en cours de rachat  (Lu 1820 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 36 182
    • Twitter LaFibre.info
Ariane.Network / Kiwi en cours de rachat
« le: 23 janvier 2020 à 19:47:21 »
Il se murmure que ARIANE.NETWORK, le propriétaire de KIWI fibre optique, serait en cours de rachat par un autre opérateur... dans les étoiles...


thedark

  • Client K-Net
  • *
  • Messages: 2 108
  • Réseau Covage 54 - 1000/1000
Ariane.Network / Kiwi en cours de rachat
« Réponse #1 le: 23 janvier 2020 à 19:54:29 »
Ça ne rigole plus en ce moment.

La base client pro est surement importante avec leur datacenter.
Avec ce rachat, la vente des clients particulier à un autre FAI comme nordnet ?

alain_p

  • Client Free fibre
  • *
  • Messages: 10 180
  • Delta S 10G-EPON sur Les Ulis (91)
Ariane.Network / Kiwi en cours de rachat
« Réponse #2 le: 23 janvier 2020 à 19:56:50 »
par un autre opérateur... dans les étoiles...

Milkyway ;)

vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 36 182
    • Twitter LaFibre.info
Ariane.Network / Kiwi en cours de rachat
« Réponse #3 le: 23 janvier 2020 à 20:10:59 »
Je pense que c'est plus le datacenter d'ARIANE.NETWORK et les clients pro qui motivent le rachat.

La base grand public de Kiwi fibre optique serait juste autour de 5000 clients grand public, vu qu'elle ne dépassait pas la barre à fin juin 2019 :

3.2. Les opérateurs ayant entre 5 000 et 3 millions de clients sur le réseau fixe



Canal+, Comcable, Coriolis Telecom, K-Net, Nordnet, Orne THD, OVH Télécom, Ozone, Wibox et Zeop proposent une IPv4 dédiée pour chaque client, tandis qu’ Alsatis, Tubéo, Vialis, VidéoFutur et Wifirst utilisent du partage d’adresse IPv4 pour une partie ou la totalité de leurs clients.

Coriolis Telecom, Orne THD et Wibox suivent la bonne pratique qui consiste à activer IPv6 par défaut, sans possibilité de désactiver le protocole.


Alors que l’Europe connaît désormais une pénurie d’IPv4, certains acteurs n’envisagent pas un déploiement d’IPv6 sur leurs réseaux fixes, ce qui, comme indiqué plus haut, apparaît problématique.

vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 36 182
    • Twitter LaFibre.info
Ariane.Network / Kiwi en cours de rachat
« Réponse #4 le: 04 février 2020 à 14:16:14 »

vida18

  • Client Orange Fibre
  • *
  • Messages: 2 698
  • Vierzon (18)
Ariane.Network / Kiwi en cours de rachat
« Réponse #5 le: 27 février 2020 à 18:06:11 »
Le Tarn vend son opérateur de télécoms

Précurseur dans le développement du haut débit dès 2000, le Conseil départemental du Tarn vient de vendre sa société de télécoms Ariane.Network à l'opérateur alternatif Céleste, qui s'étend en France. Il a aussi confié le déploiement du réseau public de fibre optique à SFR.

Changement de cap pour le Tarn. Le conseil départemental avait été pionnier dans le déploiement du haut débit en créant en 2000 la société d'économie mixte e-téra, qui a déployé un réseau de fibre optique de 800 kilomètres. Vingt ans après, il vient de vendre la filiale d'e-téra chargée des télécoms, Ariane.Network à Albi, à l'opérateur Céleste à Marne-la-Vallée (Seine-et-Marne), qui reprend les 56 salariés. Il l'a rachetée 10 millions d'euros, dont 7,2 millions pour la reprise du crédit-bail du siège et de la ferme de données ouverte début 2018.

Ariane.Network a investi 10 millions d'euros il y a deux ans dans un immeuble de bureaux et un data center de 90 baies de stockage afin de se développer dans les services de cloud. Mais le nouveau président du département élu en 2017, Christophe Ramond (PS), a changé de stratégie pour le déploiement du réseau d'initiative publique de fibre optique. Il l'a confié en délégation de service public à SFR en juin 2019, au lieu de l'installer lui-même. « Le plan initial prévoyait un investissement public de 171 millions d'euros pour avoir 50 % de fibre et 50 % de montée en débit ADSL d'ici à 2031, alors que le contrat avec SFR apporte 100 % de fibre en octobre 2022 avec un reste à charge public de 28 millions », justifie l'élu.

Quatre acquisitions

Ce faisant, le conseil départemental a vendu sa société de télécoms en préférant investir dans les routes et la fibre. Ariane.Network réalise la moitié de son chiffre d'affaires de 9 millions d'euros en 2019 auprès de 500 entreprises et collectivités. L'entreprise compte aussi 5.000 abonnés particuliers à sa marque Kiwi dans 14 départements et elle loue la fibre aux opérateurs.

Céleste a un réseau de fibre de 5.000 kilomètres en France et compte 8.000 entreprises clientes mais pas de particuliers. Depuis l'entrée à son capital du fonds InfraVia en mars 2019, qui détient 75 % des parts, il a racheté quatre opérateurs régionaux. Ces acquisitions ont porté son chiffre d'affaires de 28 à 58 millions d'euros et l'effectif de 150 à 280 salariés. Ce n'est pas fini : « Nous voulons doubler notre réseau de fibre d'ici à 2023 pour devenir le premier opérateur alternatif pour les entreprises », dit Nicolas Aubé, président de Céleste.


Source : Les Echos, écrit le 27 février 2020 par Laurent Marcaillou.

 

Mobile View