Auteur Sujet: Japon: FTTH 2Gb/s pour le grand public (en GPON)  (Lu 14691 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

corrector

  • Invité
"écritures séquentielles"
« Réponse #24 le: 17 avril 2013 à 14:53:20 »
Ne pas oublier que pour écrire séquentiellement à la fin d'un fichier, il faut :
- modifier l'inode (ou équivalent) pour mettre à jour la taille, la taille sur disque, la date de modification, de changement...
- allouer des range de blocs disque
- modifier la table d'allocation des blocs
...

donc à moins d'avoir un disque dédié aux métadonnées...

corrector

  • Invité
Dimensionnement collecte et cœur
« Réponse #25 le: 17 avril 2013 à 14:55:15 »
Avec la fibre on rattrape le retard et on supprime cette limite a cet endroit: on la place ailleurs soit dans les réseaux de collecte et peering des FAI soit aux niveau des serveurs donc CPU et stockage les 2 autres courbes.

Technologiquement les réseaux de collecte des FAI devrait suivre et ça sera LE critère principale de distinction entre les bons et les mauvais FAI. Ces réseaux été conçus pour suivre la courbe bleue et il va falloir qu'ils s'adaptent a la nouvelle courbe: pas étonnant que certains FAI reculent et traînent des pieds la.
Qu'est-ce que tu appelles suivre?

Pour Free, il faudrait combien en backbone? 100 Tbps?
Et en peering?

kgersen

  • Client Bouygues FTTH
  • Modérateur
  • *
  • Messages: 5 545
  • FTTH 1Gb/s sur Paris (75)
Dimensionnement collecte et cœur
« Réponse #26 le: 17 avril 2013 à 15:22:30 »
Qu'est-ce que tu appelles suivre?

Pour Free, il faudrait combien en backbone? 100 Tbps?
Et en peering?

Suivre ce que les fournisseurs de contenu vont proposer. c'est d'ailleurs pour ca que Free les pointe du doigt aujourd'hui.
En libérant le débit a l’extrémité abonné avec la fibre, les fournisseurs de contenu vont pouvoir proposer des usages et services qui ne plus limités par la vitesse de transmission.
C'est donc, dans un 1er temps les FAI qui vont tout prendre dans la tronche et vont devoir s'adapter ou disparaître.

Les débits backbone et peering j'en sais rien en pratique et c'est leur problème de toute façon. Et puis ca n'a trop d’intérêt puisqu'on va surement passer d'un modèle arborescent comme maintenant a un modèle plus distribué avec des serveurs de contenu (ou de cache) directement dans les NRO (ou groupes de NRO).

L'avenir est aux FAI qui sauront adapter leur réseaux aux fournisseurs de contenu et a l'usage des abonnés, et pas l'inverse en cherchant a 'canaliser' et limiter ce que font leur abonnés.
(quand tout le monde a la fibre, y'a plus l'excuse du maillon faible en bout de ligne, ça déplace le maillon faible ailleurs).

On y est pas encore de toute façon. Je dirais dans 5 ans  avec les premiers effets d'ici 2 ou 3 ans.

corrector

  • Invité
Le jeu du maillon faible
« Réponse #27 le: 17 avril 2013 à 15:31:12 »
- En ADSL le maillon semble déjà être ailleurs.
- Les NRO ont-ils de la place et de l'énergie pour des serveurs?
- Si les "fournisseurs de contenu" ne proposent rien en TTHD, il y a le P2P : vidéoconférence en hyper haute définition?

kgersen

  • Client Bouygues FTTH
  • Modérateur
  • *
  • Messages: 5 545
  • FTTH 1Gb/s sur Paris (75)
Japon: FTTH 2Gb/s pour le grand publique (en GPON)
« Réponse #28 le: 17 avril 2013 à 17:14:52 »
Le probleme c'est surtout la QoS (qualité de service) qu'il n'y a pas et qu'il va falloir mettre en oeuvre un jour ou l'autre.

Les problématiques de partage de bande passante ne sont pas les mêmes pour des flux vidéos par exemple (youtube ou visio conf style Skype) que les téléchargements ou pages web.

Dans un cas, c'est le volume total qui importe dans l'autre c'est le débit instantané.

si 10000 abonnés partagent un tuyau de collecte et s'il téléchargent tous en même temps çà passera quand même..
si ses 10000 abonnés regardent tous en même temps une vidéo et que le tuyau de collecte ne permet que 5000 en même temps on aura 10000 mécontents, pas 5000 mécontents et 5000 contents.
on a un problème de "tout ou rien" avec la vidéo qu'on a pas avec le téléchargement.
sans QoS, même a 5001 le problème se pose et j'ai soit 5001 mécontents ou 5000 contents et 1 mécontent si je fais de la QoS. c'est donc assez critique.
Ce qui ne serait pas le cas en téléphonie par exemple: quand sa sature on ne peut plus appeler mais les appels en cours ne sont pas coupés.

Les flux temps réel posent et vont poser de gros problème aux FAI, plus que les gros volumes et ce phénomène va s'accentuer quand on libère le débit en bout ligne. (bah je comprend pas j'ai 2 Gbps qui arrive chez moi et je peux pas voir correctement une pauvre vidéo HD a 12Mbps! expliquer moi ça monsieur le FAI).

Optrolight

  • Client Orange Fibre
  • Modérateur
  • *
  • Messages: 4 598
  • Grenoble (38) @Optrolight
    • Optroastro
Japon: FTTH 2Gb/s pour le grand publique (en GPON)
« Réponse #29 le: 17 avril 2013 à 22:10:37 »
Je susi en effet d'accord avec l'analyse de Kgersen.
Le contenu proposé est grandement dimensionné pour embrasser le plus grand nombre de client potentiel. Cela se voit très bien dans les jeux vidéo (surtout sur PC). Dès que les performances matériels augmentent, les jeux suivent immédiatement derrière.  Je pense qu'il en est de même pour Internet.

Il faut y voir deux choses à mon sens:

1) le faible débits moyen cantonne le contenu à du "léger".
 ex: Développement du mp3 etc. Aujourd'hui des codecs de meilleurs qualités sont disponibles avec le débit qui augmente.
ex: les jeux étaient distribuer sur cd/dvd, aujourd'hui il sont tous disponibles via téléchargement.
ex: les vidéos sur youtube étaient en 244p et maintenant le full HD et même la UHD est disponible. Bon pour l'effet retro il y a aussile 144p. ;)
ex: LHC, connexion rapide donc grande faisabilité de faire du calcul distribué.
 etc etc etc

2) l'évolution par étape du métériel grand publique permet de maximisé le rendement d'une technologie.
ex: intel prend toujours son temps pour intégrer nativement la dernière norme  (usb par exemple)


corrector

  • Invité
Japon: FTTH 2Gb/s pour le grand public (en GPON)
« Réponse #30 le: 06 mars 2014 à 13:48:56 »
"GPON (Gigabit-capable Passive Optics Networks),"

Il y a capable maintenant?

corrector

  • Invité
Japon: FTTH 2Gb/s pour le grand publique (en GPON)
« Réponse #31 le: 06 mars 2014 à 13:56:22 »
Le probleme c'est surtout la QoS (qualité de service) qu'il n'y a pas et qu'il va falloir mettre en oeuvre un jour ou l'autre.

Les problématiques de partage de bande passante ne sont pas les mêmes pour des flux vidéos par exemple (youtube ou visio conf style Skype) que les téléchargements ou pages web.

Dans un cas, c'est le volume total qui importe dans l'autre c'est le débit instantané.

si 10000 abonnés partagent un tuyau de collecte et s'il téléchargent tous en même temps çà passera quand même..
si ses 10000 abonnés regardent tous en même temps une vidéo et que le tuyau de collecte ne permet que 5000 en même temps on aura 10000 mécontents, pas 5000 mécontents et 5000 contents.
on a un problème de "tout ou rien" avec la vidéo qu'on a pas avec le téléchargement.
sans QoS, même a 5001 le problème se pose et j'ai soit 5001 mécontents ou 5000 contents et 1 mécontent si je fais de la QoS. c'est donc assez critique.
Ce qui ne serait pas le cas en téléphonie par exemple: quand sa sature on ne peut plus appeler mais les appels en cours ne sont pas coupés.

Les flux temps réel posent et vont poser de gros problème aux FAI, plus que les gros volumes et ce phénomène va s'accentuer quand on libère le débit en bout ligne. (bah je comprend pas j'ai 2 Gbps qui arrive chez moi et je peux pas voir correctement une pauvre vidéo HD a 12Mbps! expliquer moi ça monsieur le FAI).
La "QoS", comprendre, le shaping, comprendre, les priorités, c'est le serpent de mer.

La probabilité d'avoir 1 mécontent et 5000 contents est faible. Il y aura beaucoup de mécontents très souvent si on se contente de faire de la discrimination de flux (RT/pas RT) des priorités et du shaping.

Pour moi, si les usages évoluent, il va falloir muscler très fortement les réseaux, point. Et c'est celui qui le fera qui aura fait la meilleure dépense, pas celui qui investit sur des engins de discrimination des flux en fonction de leurs caractéristiques.

Dunli

  • Client Orange Fibre
  • *
  • Messages: 177
  • Plourin les Morlaix (29)
Japon: FTTH 2Gb/s pour le grand publique (en GPON)
« Réponse #32 le: 06 mars 2014 à 14:11:34 »
Pour moi, si les usages évoluent, il va falloir muscler très fortement les réseaux, point. Et c'est celui qui le fera qui aura fait la meilleure dépense, pas celui qui investit sur des engins de discrimination des flux en fonction de leurs caractéristiques.

Surtout que suivant le moment, la priorité qu'on accorde à un usage particulier varie.
Est ce qu'on proposerait aux clients de choisir à un instant T ce qui doit être favorisé sur leur connexion ?

corrector

  • Invité
Japon: FTTH 2Gb/s pour le grand public (en GPON)
« Réponse #33 le: 06 mars 2014 à 14:22:27 »
C'est déjà un peu le cas en up sur la Freebox : le champs DiffServ est utilisé, l'abonné peut placer ses paquets dans 3 files différentes.

 

Mobile View