Auteur Sujet: Date d'épuisement des adresses IPv4  (Lu 27446 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Leon

  • Client SFR sur réseau Numericable
  • Modérateur
  • *
  • Messages: 4 581
Date d'épuisement des adresses IPv4
« Réponse #48 le: 26 octobre 2019 à 13:10:18 »
Merci à tous les 2, c'est exactement ce que je cherchais.
Voici une jolie courbe qu'on va surveiller de près dans les prochains mois!
Pour l'instant, ça semble rester "stable" depuis 1 an autour de 20$, mais ça pourrait s'envoler prochainement (ou pas).

C'est le tarif moyen "monde entier", extrait du site https://auctions.ipv4.global/prior-sales

Leon.

vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 36 202
    • Twitter LaFibre.info
Date d'épuisement des adresses IPv4
« Réponse #49 le: 26 octobre 2019 à 13:19:02 »
Il est plus pertinent de filtrer sur la zone RIPE.

D'autres ont encore des IPv4, comme AFRINIC, le registre régional d'adresses IP desservant l'Afrique.

Steph

  • Client K-Net
  • *
  • Messages: 1 934
  • La Balme de Sillingy 74
    • Uptime K-net
Date d'épuisement des adresses IPv4
« Réponse #50 le: 26 octobre 2019 à 20:12:01 »
Bon, maintenant que la fin des IPv4 est passée -ouf enfin- il faut passer à la suite. Remarquez que personne n'en n'a parlé dans les médias grand public.
Et on n'en parle pas beaucoup non plus dans les structure d'enseignement.
Renater (université) est en IPv4.
Les département d'IUT RT (réseau et télécommunication) sont équipés en IPv4.
etc...

lechercheur123

  • Client Orange Fibre
  • *
  • Messages: 1 066
  • Montauban (82)
Date d'épuisement des adresses IPv4
« Réponse #51 le: 26 octobre 2019 à 20:48:06 »
Renater est au moins partiellement en IPv6 :

https://pasillo.renater.fr/weathermap/weathermap_metropole_ipv6.html
https://pasillo.renater.fr/weathermap/weathermap_metropole.html

Par contre, c'est autre chose pour les écoles raccordées dessus...

En cadeau, une fiche indiquant l'attribution d'un préfixe IPv6 à mon école (INSA Lyon) en 2005 (!), alors qu'encore aujourd'hui pas une seule IPv6 n'est utilisée (hors laboratoire Citi) et que tous les PC ont une IPv4 publique :

cali

  • Officiel Ukrainian Resilient Data Network
  • Fédération FDN
  • *
  • Messages: 2 235
    • Ukrainian Resilient Data Network
Date d'épuisement des adresses IPv4
« Réponse #52 le: 26 octobre 2019 à 22:01:42 »
Renater (université) est en IPv4.

Bah, j'ai vu de l'IPv6 par Renater dans des universités, ça fait longtemps.

Les réseaux dans les universités, c'est catastrophique, c'est plein de censure et les admins sont généralement des merdes. Ça pose beaucoup de problèmes dans les laboratoires de recherche.

lechercheur123

  • Client Orange Fibre
  • *
  • Messages: 1 066
  • Montauban (82)
Date d'épuisement des adresses IPv4
« Réponse #53 le: 26 octobre 2019 à 22:10:38 »
Les réseaux dans les universités, c'est catastrophique, c'est plein de censure et les admins sont généralement des merdes. Ça pose beaucoup de problèmes dans les laboratoires de recherche.

Ce n'est pas de la censure, c'est "pour respecter la charte Renater" ;)

cali

  • Officiel Ukrainian Resilient Data Network
  • Fédération FDN
  • *
  • Messages: 2 235
    • Ukrainian Resilient Data Network
Date d'épuisement des adresses IPv4
« Réponse #54 le: 26 octobre 2019 à 22:13:10 »
Ce n'est pas de la censure, c'est "pour respecter la charte Renater" ;)

Oui, la charte informatique pour les chercheurs enfants de 8 ans qui ont besoin du contrôle parental.

alain_p

  • Client Free fibre
  • *
  • Messages: 10 195
  • Delta S 10G-EPON sur Les Ulis (91)
Date d'épuisement des adresses IPv4
« Réponse #55 le: 26 octobre 2019 à 23:22:28 »
Les réseaux dans les universités, c'est catastrophique, c'est plein de censure et les admins sont généralement des merdes.

C'est légèrement exagéré ;)

Pour en avoir pratiqué un certain nombre, les réseaux universitaire, qui sont quand même de grands réseaux, desservant plusieurs sites distants, marchent plutôt bien, en s'appuyant sur Renater. Ils sont même à mon avis à la pointe, voir par exemple le réseau construit pour le CERN pour transférer de grandes quantités de données (et pas que le CERN maintenant, diverses grosses expériences, notamment en astrophysique produisent aussi de grandes quantités de données à transférer).

Ce qu'il s'est passé historiquement, c'est que les Universités et Grandes Ecoles ont été parmi les premières à utiliser des stations de travail sous Unix, et à utiliser TCP/IP. Elles ont acquis très tôt, avant 1990, de grosses plages d'adresses IPv4, alors qu'elles n'étaient pas utilisées ailleurs. Toute université ou Grande Ecole a au moins un /16 (sauf celles créées après 1990). Il est clair que la pratique générale jusqu'ici était que tout poste était en IPv4 publique. C'est en train de changer (mais plus dans le sens du NAT pour la sécurité).

Aujourd'hui, étant très largement dotées, elles n'ont aucune vraie motivation pour passer à IPv6. Même si certains l'ont fait (en dual stack), mais plutôt pour être pionnier, comme l'université de Strasbourg, et autres expérimentations.

vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 36 202
    • Twitter LaFibre.info
Date d'épuisement des adresses IPv4
« Réponse #56 le: 27 octobre 2019 à 14:30:00 »
Aujourd'hui, étant très largement dotées, elles n'ont aucune vraie motivation pour passer à IPv6. Même si certains l'ont fait (en dual stack), mais plutôt pour être pionnier, comme l'université de Strasbourg, et autres expérimentations.

Déployer de l'IPv6 ne change rien à l'IPv4. Que l'on soit sur-doté en IPv4 comme Renater ou sous doté comme VidéoFutur n’impacte en rien IPv6 : en mettant de l'IPv6, vous devez continuer de mettre de l'IPv4.


xp25

  • Client Orange Fibre
  • *
  • Messages: 1 954
Date d'épuisement des adresses IPv4
« Réponse #57 le: 27 octobre 2019 à 15:10:07 »
C'est affiché au bureau... :D

Remplace là par celle là, ce serait plus honnête 😏 :



Ps: j'attend toujours tes block IPV4 pour les redistribuer à qui de droit 😘

Hugues

  • AS57199 MilkyWan
  • Expert
  • *
  • Messages: 8 360
  • Paris (19ème)
    • Twitter
Date d'épuisement des adresses IPv4
« Réponse #58 le: 27 octobre 2019 à 17:17:40 »
Remplace là par celle là, ce serait plus honnête 😏 :
Non, le mode de calcul est erronné, vu qu'avoir un bloc public = l'annoncer (et répondre au ping icmp).

Du coup, c'est très certainement faux.

Ps: j'attend toujours tes block IPV4 pour les redistribuer à qui de droit 😘
Non, tu peux être 100% IPv6 Compliant comme MilkyWan, tu as quand même besoin d'IPv4, encore aujourd'hui. Donc je ne vois pas pourquoi je redistribuerais mes v4, au delà du fait que c'est un asset à plusieurs centaines de milliers d'euros :P

Leon

  • Client SFR sur réseau Numericable
  • Modérateur
  • *
  • Messages: 4 581
Date d'épuisement des adresses IPv4
« Réponse #59 le: 28 octobre 2019 à 07:18:00 »
Il est plus pertinent de filtrer sur la zone RIPE.

D'autres ont encore des IPv4, comme AFRINIC, le registre régional d'adresses IP desservant l'Afrique.
Oui, enfin le plus gros du marché des IP, c'est aux US, chez l'ARIN. Et là bas, ça fait 4 ans, depuis mi 2015 qu'ils n'ont plus du tout d'IPv4, que le "fin du monde des IPv4" dont tu nous parle tant a eu lieu.
Et c'est bien aux US qu'il y a le plus de business autour d'Internet.

Donc on sait à peu près bien ce qu'il va se passer dans la zone RIPE dans les prochains mois, en regardant dans le rétroviseur de l'ARIN.

Pour autant, est-ce que le monde de l'internet s'est arrêté? Non.
Est-ce que le tarif des IP s'est envolé? Non. Il a bien augmenté, mais il semble maintenant plutôt stable autour des 22$.
Est-ce que IPv6 a décollé? Pas à ma connaissance.

Bref, pour moi, cette "fin des IPv4" ne change vraiment pas grand chose à part qu'on passe d'un cout d'achat d'IPv4 quasi nul, à un cout raisonnable.

Je sais que ça ne te fais pas plaisir, mais IPv6 ne va pas s'envoler d'un seul coup, à cause de cette soit disant pénurie d'IPv4 (qui n'est pas une pénurie du tout), c'est sur et certain.

Leon.

 

Mobile View