Auteur Sujet: PicoWAN (Archos) annonce son réseau LoRa... collaboratif  (Lu 1012 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Optrolight

  • Client Orange Fibre
  • Modérateur
  • *
  • Messages: 4 586
  • Grenoble (38) @Optrolight
    • Optroastro
PicoWAN (Archos) annonce son réseau LoRa... collaboratif
« le: 08 octobre 2015 à 11:53:21 »
Et hop Archos propose son réseau LoRa aussi. Et sigfox tacle ces concurrent !! Séreiusement on croitentendre le champ du signe la chez Sigfox même si'ils ont une grande implantation.

IoT : Archos lance son réseau « collaboratif » LoRa, le PDG de Sigfox tacle ses concurrents
« Si ça fonctionnait il y aurait un réseau, il y aurait des clients » 


Alors qu'Archos vient d'annoncer le lancement de son réseau « collaboratif » LoRa pour l'Internet des objets, Ludovic Le Moan, PDG de Sigfox qui propose également un réseau bas débits pour l'IoT, revient sur sa solution et la différence avec les autres réseaux. Il en profite pour tacler allégrement ses concurrents.

L'Internet des objets connectés (ou IoT) est en pleine explosion et cela devrait s'amplifier au cours des prochaines années. D'après plusieurs estimations, il sera question de pas moins de 50 milliards d'appareils connectés d'ici cinq ans. Alors que les solutions « M2M » (Machine to Machine) passent par les réseaux mobiles traditionnels (GSM) et utilisent des cartes SIM, de nouvelles solutions moins gourmandes en ressources et en bande passante èmergent afin de permettre un déploiement moins coûteux et plus simple.

PicoWAN (Archos) annonce son réseau LoRa... collaboratif

Après Bouygues Telecom et Orange, c'est au tour de l'opérateur PicoWAN, filiale majoritairement détenue par Archos, d'annoncer son « réseau collaboratif LoRa ». L'élèment important et différenciant par rapport à ce qui existe déjà se trouve sur le côté « collaboratif ». Archos détaille son projet : « La clé de l’invention réside en un protocole de communication sans fil unique, matérialisée dans une pico-passerelle réseau qui se présente sous la forme d’une prise connectée à Internet par Wi-Fi ou Ethernet. Équipées de puces LoRa, les pico-passerelles portent potentiellement aussi loin que les antennes très sophistiquées, installées sur les toits par les opérateurs ». De belles promesses, mais dont on attendra les premiers tests pour en juger le fondement.

Le fabricant explique que le coût de sa pico-passerelle est « environ 100 fois moindre que celui d'une antenne sur le toit ». Il ajoute qu'il compte distribuer gratuitement 200 000 prises gratuitement en Europe d'ici fin 2016 afin de pousser son réseau collaboratif.

Dans tous les cas, il est question d'un coût de 50 centimes par an et par objet connecté et, « avec tous ceux qui déploieront leur réseau de pico-passerelles, PicoWAN partagera jusqu’à 50% du revenu résultant des connexions ». Il faudra maintenant voir le positionnement des offres de Bouygues et d'Orange (qui exploitent également la technologie LoRa), ainsi que la fiabilité de la solution de PicoWAN (Archos) qui nécessite la présence d'une prise de courant pour déployer le réseau, ce qui peut être un frein pour certains.


Quand Ludovic Le Moan (Sigfox) tacle LoRa et les opérateurs français

Hasard ou non du calendrier, le PDG de Sigfox était ce matin l'invité de Stéphane Soumier sur BFM Business. Ludovic Le Moan commence par faire un rapide tour d'horizon de la disponibilité de son réseau bas débit pour les objets connectés : « on est dans 11 pays aujourd'hui », dont l'Italie depuis quelques jours seulement, et aussi dans certaines grandes villes aux États-Unis.

Interrogé sur la solution LoRa adoptée par Archos, Bouygues Telecom et Orange, il fait le constat suivant : « ils sont embourbés dans des trucs qui ne fonctionnent pas [...] Si ça fonctionnait il y aurait un réseau, il y aurait des clients ». Le PDG en profite pour tacler au passage les opérateurs français qu'il présente comme étant « les seuls avec qui on n'arrive pas à travailler ». On signalera qu'il y en a au moins qui est réceptif à ses arguments : OVH. Lors de sa conférence Summit (voir notre compte-rendu), la société roubaisienne a en effet annoncé ses solutions pour le déploiement et la gestion des objets connectés sur le réseau de Sigfox.

Il ajoute que les opérateurs français essaient de modifier leur modèle économique pour rentrer dans l'IoT, ce qui ne serait pas la bonne solution pour Ludovic Le Moan, qui n'est donc pas inquiet de cette concurrence. Pour rappel, Thomas Nicholls, directeur de la communication de Sigfox, nous avait déjà tenu le même discours il y a quelques mois. Et si Sigfox n'est pas la seule solution disponible sur le marché, il estime qu'elle « deviendra un standard, car on est partout dans le monde » ; l'avenir nous dira s'il avait ou non raison.

Dans tous les cas, la concurrence devrait être bénéfique pour les consommateurs/utilisateurs en poussant les différents protagonistes à proposer toujours plus, tout en restant raisonnable sur les prix. Mais la bataille se jouera également sur la sécurité des données, un point très important d'autant plus que la médecine pourrait rapidement s'engouffrer dans l'IoT, la couverture, les débits, etc. Tout cela ne fait que commencer et les prochains mois promettent d'être intéressants.


https://www.nextinpact.com/news/96800-iot-archos-lance-son-reseau-collaboratif-lora-pdg-sigfox-tacle-ses-concurrents.htm


 

Mobile View