Auteur Sujet: Rétrocom, ou comment recréer le plan de numérotation de ~1930  (Lu 1581 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

spirit

  • Abonné Free adsl
  • *
  • Messages: 21
  • Toulouse (31)
Bonjour,

Je m’intéresse depuis quelques temps à l‘histoire de la téléphonie depuis son invention. J’ai trouvé beaucoup d’articles, livres, site web très intéressants (y compris sur ce forum), retraçant les différentes évolutions au cours des années.

J’ai pu me procurer des anciens téléphones à cadran (S63 et U43), que j’ai réussi à faire fonctionner en réception mais aussi en émission via une passerelle voip, qui reconnaît aussi la numérotation décimale. Ça fonctionne plutôt bien, mais il faut reconnaître que composer 10 chiffres avec un cadran, c’est plutôt long et fastidieux.

Au cours de mes recherches, j’ai appris que le plan de numérotations avait subi plusieurs changements dans le passé, passant de 6 ou 7 chiffres suivant la région, à 8 chiffres, puis à 10. Effectivement, c’était plus rapide à numéroter à l’époque (ce qui explique peut être aussi qu’on ait remplacé peu à peu le cadran par un clavier…). Pour les numéros a 7 chiffres, j’ai trouvé plutôt intelligent le fait de composer les premières lettres du central, c’est assez facile à retenir, bien que ça limite le nombre de possibilités.

Mais tout ça m’a donné une idée : connaissant déjà un peu la voip et Asterisk, je me suis dit pourquoi ne pas recréer le plan de numération qui était utilisé dans les années 1930 à Paris, composé des 3 lettres du central suivi du numéro d’abonné à 4 chiffres. J’ai donc essayé de faire un prototype sur une distribution Linux en installant Asterisk et en connectant des téléphones dessus. Ça m’a pris pas mal de temps à configurer, car je n’avais jusqu’à maintenant jamais modifié les fichiers de config à la main, mais j’étais toujours passé par Freepbx, c’était donc aussi un bon exercice.

J’ai finalement réussi à avoir quelque chose de fonctionnel, et je suis même allé un peu plus loin en ouvrant le serveur sur internet, afin que d’autres personnes puisse aussi l’utiliser. J’ai aussi, grâce à mes souvenir en php/mysql (et aussi parce qu'on peut trouver des templates de site tout fait et assez sympa), créé un petit site web expliquant le projet et permettant de s'inscrire et d'utiliser le réseau : https://retrocom.fr

J’ai commencé ce projet il y a plusieurs mois déjà, je pense être arrivé à quelque chose de suffisamment abouti pour le partager, bien qu’il puisse y avoir encore des fonctionnalités manquantes, sur le site notamment. Comme j’ai pu voir plusieurs posts sur les télécoms et les centraux téléphoniques ici, je me suis dit que ça intéresserait peut-être du monde.

dlorah

  • Abonné FAI autre
  • *
  • Messages: 18
Rétrocom, ou comment recréer le plan de numérotation de ~1930
« Réponse #1 le: 27 août 2023 à 23:31:07 »
sympathique découverte et joli projet
bien que le bémol soit qu'il s'agisse à priori d'un serveur sip pour faire revivre les anciens téléphones analogiques : avec un adaptateur entre le tel et la connexion internet?
dommage qu'il n'y ait pas d'interconnexion vers d'autre réseaux :
https://lafibre.info/techno-du-web/appels-internet-demande-davis/msg1018111/#msg1018111
c'est presque la même chose, mais à l'international (dans le sens où 100% par internet), et ça utilise un principe similaire :
1. appel via ligne tel ordinaire d'un numéro local (non surtaxé) selon le pays où l'on se situe, et la passerelle correspondante (europe par ex)
2. on compose l'étoile * suivi en premier du numéro de réseau (ex 234 pour sipdomain.net)
3. ... suivi du numéro abonné/utillisateur (l'alias numérique)

cela remplace un peu les "demoiselles du téléphone" dans le sens où c'est automatisé, mais ya quelques points communs :
1. c'est un système underground/minoritaire/passionnés
2. c'est un appel indirect, avec passerelle comme intermédiaires
3. il faut indiquer à la passerelle quel réseau/numéro joindre

et effectivement, si davantage de gens utilisaient sip/xmpp, le monde serait peut être changé ;)

belle découverte en tout cas..

spirit

  • Abonné Free adsl
  • *
  • Messages: 21
  • Toulouse (31)
Rétrocom, ou comment recréer le plan de numérotation de ~1930
« Réponse #2 le: 28 août 2023 à 17:35:09 »
bien que le bémol soit qu'il s'agisse à priori d'un serveur sip pour faire revivre les anciens téléphones analogiques : avec un adaptateur entre le tel et la connexion internet?
Effectivement, c'est un serveur SIP. J'ai choisi ça d'une part car le lien physique est déjà présent (internet), mais aussi car je voulais explorer le SIP/Asterisk un peu plus. Il serait intéressant de retrouver et réutiliser le matériel utilisé dans un central pour vraiment faire de l'analogique, mais l'idée était aussi de pouvoir partager mon travail sans retirer des câbles à travers toute la France :)

dommage qu'il n'y ait pas d'interconnexion vers d'autre réseaux :
https://lafibre.info/techno-du-web/appels-internet-demande-davis/msg1018111/#msg1018111
C'est une bonne idée ! Je pense pas que ce soit très compliqué d'ouvrir un serveur SIP à d'autres opérateurs, par contre je voudrais éviter le spam vocal... Je vais étudier ça.

et effectivement, si davantage de gens utilisaient sip/xmpp, le monde serait peut être changé ;)
Entièrement d'accord, je suis pour l'utilisation de ces protocoles ouverts. Malheureusement même les principaux FAI n'ont pas joué le jeu, même Free a fini par fermer son service.

dlorah

  • Abonné FAI autre
  • *
  • Messages: 18
Rétrocom, ou comment recréer le plan de numérotation de ~1930
« Réponse #3 le: 17 septembre 2023 à 21:50:10 »
je pense que si tu t'attaches au sipbroker, tu pourrais déjà avoir plus de facilités ; l'idée d'un tel téléphone vintage reste de... s'en servir ;)
avec la possibilité d'ajouter par ex manuellement un ou deux comptes SIP, via interface web/ssh, qui permettrait de se relier au reste des systèmes voip à travers le monde
imagine : avoir son "numéro de réseau" sur sipbroker et n'importe qui d'un tel fixe (ou portable) peut t'appeler via une communication locale..

c'est d'ailleurs dommage que xmpp/sip ne sont pas plus utilisés que cela, ils sont vraiment pratiques pour les tels fixe/mobiles, avec les passerelles (que très très peu de francais connaissent)

spirit

  • Abonné Free adsl
  • *
  • Messages: 21
  • Toulouse (31)
Rétrocom, ou comment recréer le plan de numérotation de ~1930
« Réponse #4 le: 04 octobre 2023 à 23:57:14 »
Bonsoir

J'étais pas mal occupé ces derniers temps et je n'ai pas pris le temps de répondre encore. J'ai commencé à explorer cette piste, et je pense comprendre que ce broker est en fait un proxy SIP, qui convertit le numéro composé en une adresse SIP du type sip:user@provider.com.

La première étape est donc d'accepter les appels sip depuis l'extérieur, et donc d'accepter les appels non authentifiés (appels anonymes). C'est un peu ma crainte ici : je reçois de plus en plus d'attaque de robots qui essayent de rentrer sur le serveur. Bien que les attaques potentielles soient limitées, un appel peu néanmois aboutir sur un numéro valide. Et ceux qui connaissnet la sonnerie d'un Socotel S63 savent qu'il n'est pas agréable de recevoir un appel à 4h du matin !

Lors de mes récents tests, j'ai réussi à ouvrir le serveur aux appels anonymes, je pense maintenant mettre en place un système permettant de filtrer par nom de domaine valide, et de laisser le choix à l'utilisateur d'accepter ou non les appels venant de réseaux exterieurs. Peut-être aussi mettre en place un système de blacklist/whitelist, permettant d'accepter ou bloquer les appels d'un réseau spécifique.

Pour revenir au sujet initial qui donne la possibilité d'utiliser un téléphone ancien, associé à l'ancien plan de numérotation français (enfin un, car il y a eu plusieurs évolutions), j'ai rajouté une section FAQ sur le site retrocom.fr expliquant comment configurer l'adaptateur analogique. Un compte permet de créer plusieurs lignes (chaque ligne a son propre numéro), ce qui permet de tester déjà entre plusieurs téléphones. L'avantage du SIP est d'être compatible aussi avec des applications sur smartphone (Linphone, zoiper, Bria... il y en a plein), ce qui permet déjà de tester avec un appel entre un téléphone ancien et son smartphone.

Merci en tout cas pour ce retour, et n'hésitez pas si vous avez d'autres remarques d'amélioration !

dlorah

  • Abonné FAI autre
  • *
  • Messages: 18
Rétrocom, ou comment recréer le plan de numérotation de ~1930
« Réponse #5 le: 06 octobre 2023 à 17:25:56 »
alors perso ca fait qques petites années que j'utilise le sip et le xmpp (que j'encourage encore plus!) pour les communications pair à pair
effectivement, comme tout contenu de l'internet, "il y aura des attaques" ; l'idée étant de pouvoir filtrer/minimiser l'ampleur

c'est un peu comme si on ressortait un vieux server 2012R2 du grenier avec exchange dessus, qu'on le connectait sans aucune précaution : il est évident que les boites mails qu'il hébergent risqueraient de passer un mauvais quart d'heure.. malgré les précautions draconiennes que l'empire du pouvoir numérique dans le monde (aka msft) prends chaque année pour "limiter la casse" notamment en débranchant occasionnellement les fermes/réseaux de robots spammeurs (via mail, mais aussi peut etre d'autres technos?)

cela existe aussi sur sip/xmpp, si c'était largement utilisé ; ce qui n'est pas le cas.
la démo, reste que sur fb, insta et d'autres, ya du spam ; comme yen a pour le mail ; mais le mail, "on a l'habitude", et n'a pas le cararctère d'urgence/instantanéité qu'apporte une messagerie ... isntantanée ;)

or, justement, j'ai eu écho de pas mal de réseaux qui tentent des attaques via les sipbrokers, soit pour sans doute pirater/profiter du crédit d'un compte? ou pour autre chose, je me demande bien quoi (j'imagine que c'est profiter du pstn)

donc pour revenir à sip broker, ils font juste passerelle, c'est tout. pour l'avoir utilisé à quelques reprises en contexte international, sipbroker permet de "rebondir" du réseau tel traditionnel (le pstn/pots) vers un réseau SIP et l'utilisateur qui va derrière ; j'ai déjà rédigé un topic à ce sujet, qui peut etre trouvé sur le forum, avec un "long rapport")

mais dans l'idée, oui ce serait pas mal, mais le plus gros de la chose serait d'apporter un énorme investissement pédagogique pour sensibilisr et apprendre aux gens à utiliser les passerelles pour contacter des clients sip : elles sont financées par callcentric en grande partie, un opérateur voip/sip qui propose un peu la meme chose qu'ippi.
callcentric est un peu sur la meme ligne que voip.ms et d'autres prestas, dans la fourniture de communication de sip>pstn.
le sipgateway, permet justement l'inverse : appeler dans le monde (1/3 des pays) via pstn/pots>sip, donc inversement.
mais ca nécessite de s'organiser, et de retrouver le temps des dames du téléphone, meme si c'est un truc automatique (le robot demande la destination, suffit de composer les bons chiffres)

mais globalement j'ai pas eu echo de tant d'attaques que ca par sipbroker, mais il est vrai qu'effectuer des appels, meme avec filtre de réseaux/domaiens autorisés, ou IP autorisées (pour les passerelles), pourrait etre une idée intéressante

spirit

  • Abonné Free adsl
  • *
  • Messages: 21
  • Toulouse (31)
Rétrocom, ou comment recréer le plan de numérotation de ~1930
« Réponse #6 le: 07 octobre 2023 à 14:05:33 »
Alors bonne nouvelle : mon serveur accepte maintenant les appels dits anonymes (donc venant de n'importe quel réseau/fournisseur sip), mais j'ai aussi réussi à créer une règle spécifique pour les appels venant de sipbroker.com. Il est donc possible d'accepter un appel venant de sipbroker seulement, et de rejeter les appels venant d'autres réseaux.

Je vais donc rendre tout ça configurable via une option sur le site : appels externes activés, désactivés ou certains fournisseurs seulement via une whitelist.

J'ai aussi rajouté retrocom dans la liste des proxy sur Sip Broker, le SIP-code est : *10861. Par contre j'ai essayé d'appeler le (seul) numéro pstn France pour tester (+33-1-83-90-70-70) mais ça redirige vers une boite vocal d'un numéro en 02... L'annuaire des numéros n'a pas l'air très à jour, ni leur forum d'ailleurs (dernier post de 2021 ?). Aurais-tu un numéro qui fonctionne ?

Edit : J'ai essayé avec un numéro étranger, ça a l'air de fonctionner. Dommage cependant que le seul numéro français ne fonctionne plus.
« Modifié: 08 octobre 2023 à 18:44:45 par spirit »

dlorah

  • Abonné FAI autre
  • *
  • Messages: 18
Rétrocom, ou comment recréer le plan de numérotation de ~1930
« Réponse #7 le: 08 octobre 2023 à 21:18:46 »
Alors bonne nouvelle : mon serveur accepte maintenant les appels dits anonymes (donc venant de n'importe quel réseau/fournisseur sip), mais j'ai aussi réussi à créer une règle spécifique pour les appels venant de sipbroker.com. Il est donc possible d'accepter un appel venant de sipbroker seulement, et de rejeter les appels venant d'autres réseaux.

Je vais donc rendre tout ça configurable via une option sur le site : appels externes activés, désactivés ou certains fournisseurs seulement via une whitelist.

J'ai aussi rajouté retrocom dans la liste des proxy sur Sip Broker, le SIP-code est : *10861. Par contre j'ai essayé d'appeler le (seul) numéro pstn France pour tester (+33-1-83-90-70-70) mais ça redirige vers une boite vocal d'un numéro en 02... L'annuaire des numéros n'a pas l'air très à jour, ni leur forum d'ailleurs (dernier post de 2021 ?). Aurais-tu un numéro qui fonctionne ?

Edit : J'ai essayé avec un numéro étranger, ça a l'air de fonctionner. Dommage cependant que le seul numéro français ne fonctionne plus.

hello
on peut échanger par sip/xmpp à ce sujet (ou email) si tu le souhaites
pour sipbroker : si tu lis le petit rapport que j'ai rédigé (je m'en suis pris plein la g.. à ce sujet, pour ceux qui s'y sont aventurés, cause de "rustique/compliqué/obsolete") sur le topic concerné, ya pas mal de choses qui sont expliquées

depuis, j'ai réussi un peu à échanger avec le gérant de sipbroker, australien, qui laisse le système "dormant", aka actif mais non maintenu ; le forum, impossible d'interagir avec car inscription buguée ; le système est clairment délaissé, mais toujours fonctionnel... un peu comme skype fut un temps.

pour l'annuaire, ya deux pages :
l'annuaire qui détaille les passerelles pstn, j'en ai testées un bon tiers (à la mano, avec un process le plus efficace possible), les autres étant surtaxées en provenance d'europe. la plupart viennent de callcentric ou d'autres fournisseurs nord américains (dont voip.ms) qui ont leurs passerelles un peu partout dans le monde (et dont l'inscription est difficile/impossible. Ces passerelles PSTN c'est un numéro de tel fixe enregistré dans un pays, qui est en fait un ordi faisant passerelle. Il y en a une ou deux dizaines qui ne marchent plus, ex en europe faut passer par la passerelle belge (non surtaxée, yen a aussi en espagne, suisse et ailleurs en EU), qui fonctionne très bien (la francaise marchait déjà plus quand j'ai regarddé le truc)
aux usa, ils en ont une/deux bonnes dizaines, rien que pour ce pays ; l'asie n'est pas désservie (raison de cybersécu?)

l'autre annuaire, c'est au contraire de l'autre coté, niveau réseaux sip :
faut  taper étoile pour avertir du correspondant à joindre, avec préfixe réseau, suffixe abonné/utilisateur
ex, linphone réseau 26, alice est l'utilisateur 23284
ex ippi réseau 43, bob est l'utilisateur 059349

pour joindre alice via linphone, une fois que la passerelle enclenche sa voix robot, taper donc *262324
pour joindre bob via ippi, il faudra faire ici *43059349

normalement, ca fonctionne ; l'exemple ici est illustratif, évidemment j'ai pas mis les bons nuéros, d'autant que bien que linphone soit enregistré (de leur plein gré? j'en doute) sur sipbrokers (certains réseaux ip l'ont été malgré eux), ils n'ont pas d'identifiants/alias numériques, nécessaires pour ce système (impossible d'utiliser de scaractères alphabétiques) ; je sais pas si c'est quelque chose de volontairemnt désactivé, ou si c'est depuis le début ainsi..
au contraire, ippi (et d'autres réseaux),  ont cette possibilité de passer par les sip gateways

nb1: avant sipbroker, j'avais connu iNum, en pleine concurrence whatsapp&co, à l'époque, mais dont l'inum a rendu l'ame justement pour la concurrence des applis sur smartphone (c'était belgagom je crois, avec ippi), mais surtout parce que les opérateurs classiques réchignaient à mettre une tarification gratuite et au contraire mettaient des numéros spéciaux sur les inum pour facturer à pleine barres les appels inums entrant sur leur réseau (ya des forums sur bygtel qui en parlent))

nb2: il est évident que ce genre de réalisation, passer par les passerelles sip, abroge tout chiffrement, car cela passe forcément d'un coté du pstn/pots (aka le tel classique), qui peut etre mis sur écoute ; à contrario des communications directes xmpp/sip, uniquement sur internet, ou u chiffrement (omemo pour xmpp, srtp/zrtp pour sip) peut être effectué sur la communication, à l'instar des whatsapp&co.

spirit

  • Abonné Free adsl
  • *
  • Messages: 21
  • Toulouse (31)
Rétrocom, ou comment recréer le plan de numérotation de ~1930
« Réponse #8 le: 16 octobre 2023 à 19:11:24 »
A vrai dire je connais assez bien le sujet, j’ai découvert le sip il y quelques temps déjà (de mémoire vers 2008, ippi proposait un numéro entrant gratuit et on pouvait gagner des minutes en recevant des appels, ils étaient plutôt en phase de test de leur serveurs). J’avais vu ton document, que j’avais trouvé intéressant et expliquant assez bien les possibilités. La plupart des personnes recherchent la simplicité d’utilisation, d’où l’utilisation en masse de WhatsApp, signal, telegram, et autres appli de messageries.

En créant mon serveur, je me doutais que seuls les plus connaisseurs ou passionnés d’anciens téléphones pourraient éventuellement être intéressés. J’ai ajouté quelques tutos, mais peut être qu’ils ne sont pas assez détaillés encore.

Dommage qu’il n’y ait plus de numéros français sur sip broker, mais le service a le mérite d’exister, et Retrocom peut maintenant recevoir des appels depuis d’autres réseaux. Il ne manque plus qu’à faire l’inverse, autoriser les appels vers d’autres réseau externes, ce qui permettrait d’utiliser le préfixe 19 (ancien préfixe pour les appels internationaux) ou 16 (appels interurbains). Je vais me concentrer maintenant sur d’autres fonctionnalités que je souhaite intégrer.



dlorah

  • Abonné FAI autre
  • *
  • Messages: 18
Rétrocom, ou comment recréer le plan de numérotation de ~1930
« Réponse #9 le: 16 octobre 2023 à 20:49:45 »
A vrai dire je connais assez bien le sujet, j’ai découvert le sip il y quelques temps déjà (de mémoire vers 2008, ippi proposait un numéro entrant gratuit et on pouvait gagner des minutes en recevant des appels, ils étaient plutôt en phase de test de leur serveurs). J’avais vu ton document, que j’avais trouvé intéressant et expliquant assez bien les possibilités. La plupart des personnes recherchent la simplicité d’utilisation, d’où l’utilisation en masse de WhatsApp, signal, telegram, et autres appli de messageries.

En créant mon serveur, je me doutais que seuls les plus connaisseurs ou passionnés d’anciens téléphones pourraient éventuellement être intéressés. J’ai ajouté quelques tutos, mais peut être qu’ils ne sont pas assez détaillés encore.

Dommage qu’il n’y ait plus de numéros français sur sip broker, mais le service a le mérite d’exister, et Retrocom peut maintenant recevoir des appels depuis d’autres réseaux. Il ne manque plus qu’à faire l’inverse, autoriser les appels vers d’autres réseau externes, ce qui permettrait d’utiliser le préfixe 19 (ancien préfixe pour les appels internationaux) ou 16 (appels interurbains). Je vais me concentrer maintenant sur d’autres fonctionnalités que je souhaite intégrer.

te décourages pas si vite :)
il est impossible d'accéder au pstn de manière gratuite : c'est l'autre sens qui est encouragé par la gratuité
le plus simple serait que ton appareil ait un numéro SIP d'un fournisseur (ou plusieurs, la plupart des appareils SIP permettent d'avoir plusieurs lignes simultanées), voire d'une ligne fixe en gérant un FXO. Mais l'idéal serait effectivement de passer par un compte sip simple type ovh, en plus d'un presta gratuit type ippi (ou autre) pour recevoir les appels via les passerelles.

je te l'encourage!

spirit

  • Abonné Free adsl
  • *
  • Messages: 21
  • Toulouse (31)
Rétrocom, ou comment recréer le plan de numérotation de ~1930
« Réponse #10 le: 16 octobre 2023 à 22:43:55 »
Loin de moi l’idée de me décourager  :)
Bien au contraire, j’ai passé beaucoup de temps (trop?) à développer l’idée et l’infrastructure derrière et j’ai encore plein d’idées, mais je manque de temps malheureusement.

En revanche, je me rends compte que je n’ai pas été très clair dans mon premier post sur l’objectif final du projet ; je ne cherche pas juste à brancher mon appareil sur une ligne fixe et recevoir des appels. L’idée est d’offrir un service (gratuit) de téléphonie à toute personne voulant l’utiliser (je vise/visais surtout les amateurs d’anciens téléphones, mais il n’y a en fait aucune restriction), et dont la spécificité est d’utiliser le plan de numérotation automatique de 1930 (numéro à 7 chiffres, composé des 3 premières lettres du central + un numéro d’abonné à 4 chiffres) -> https://fr.wikipedia.org/wiki/Anciens_indicatifs_téléphoniques_à_Paris#Indicatifs_automatiques_(1928) . On voit encore sur des vielles pubs ou sur d’anciennes vitrines à Paris ces anciens numéros, ou dans les vieux films (https://fr.wikipedia.org/wiki/Anciens_indicatifs_t%C3%A9l%C3%A9phoniques_%C3%A0_Paris#Vie_quotidienne)

L’interconnections sip avec d’autres réseaux, c’est surtout parce qu’on en a parlé ici, notamment avec sip broker. Je pense que c’est un plus, car ca permet d’étendre les possibilités, c’est mieux qu’un réseau totalement fermé, même si je ne comptais pas forcément l’activer tout de suite. Mais je prêche tout de même pour l’utilisation des numéros à 7 caractères  ;D

Bien sûr je ne compte pas non plus devenir un “vrai” fournisseur tels que ippi, ovh ou autre, ils font très bien leur métier et pour des prix raisonnables. Non ça reste un service amateur, pour des amateurs, et qui me permet aussi d’apprendre (mise en place/gestion d’un serveur, des protocols réseau, téléphone, développement d’un site web).