Auteur Sujet: TRIP AVICCA printemps 2017 : objectif THD pour tous ?  (Lu 398 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

letsar

  • Client Orange vdsl
  • *
  • Messages: 345
  • Ille-et-Vilaine - Accès à la fibre en 2023 - 2030
TRIP AVICCA printemps 2017 : objectif THD pour tous ?
« le: 01 juin 2017 à 12:50:03 »

" Les 23 et 24 mai 2017, s’est déroulé à Paris le colloque de printemps de l’AVICCA (Association des Villes et Collectivités pour les Communications électroniques et l’Audiovisuel). Un RDV incontournable biannuel, au cours duquel les intervenants ne mâchent pas leurs mots, avec une distribution de cartons jaunes et quelques biscottes rouges.


Durant ce TRIP AVICCA de printemps 2017, retards alarmants, monopole scandaleux et menaces sur le plan France THD ont côtoyé des discours plus optimistes et ambitieux.

La conclusion de ce colloque reste malgré tout positive, avec ce choix du FttH qui pourrait permettre à la France d'être d'ici 5 à 10 ans, un leader du numérique en Europe. Une position forte alors que se profile pour 2025 une Europe du Gigabit.

Bref, de gros espoirs qui se portent sur :

    la migration vers le Très Haut Débit mobile et la future 5G
    le choix du FttH pour la France
    une place de choix de la France dans la futur Europe du Gigabit
    la vision numérique du pays par Emmanuel Macron et la future majorité législative

Abordons la partie couverture fixe tout d'abord, un sujet majeur du plan France THD qui a été validé par la Commission Européenne fin 2016. Mais avant d’être déployé à 100%, la France va encore souffrir pendant quelques années de son retard sur l’accessibilité au Très Haut Débit. Pour les particuliers mais aussi pour les entreprises…

Bilan AVICCA : retards et blocages du déploiement de la fibre




Deux visions se sont affrontées durant ce colloque. Celle sur le terrain des élus et des collectivités, qui constatent de gros retards et des dysfonctionnements.

Celle des opérateurs, qui continuent à affirmer, malgré les chiffres, avoir respectés leurs engagements, voire avoir fait mieux.

Et au milieu, coule deux rivières, l'Agence du Numérique et l'ARCEP, qui essayent de faire bouger les lignes... mais pas assez vite.

Patrick Chaize, Président de l'AVICCA, n'a pas mâché ses mots, pour dénoncer une fin du plan France THD qui semble reculer de jour en jour. Désormais, des informations laisseraient entendre une date butoir fixée au mieux pour 2022.

Il faut dire que sur plusieurs RIP, mais surtout sur les zones AMII, la fin des travaux FttH/FttE ne cesse d'être décalée. Des projets font état pour le déploiement du FttH/FttE de phases 2 ou 3, qui peuvent pour certaines se terminer en 2024, 2026 et même 2030 !

Verre à moitié plein ou à moitié vide ?

Malgré l'absence des premiers concernés, les opérateurs télécoms, rappelons les discours récents d'Orange ou de SFR. Sur les zones moyennement denses, ces deux acteurs sont théoriquement en charge du déploiement de la fibre optique. Cela concerne notamment les villes moyennes et agglomérations périphériques des grandes villes.

Orange affirme de son côté être dans les délais et en capacité de respecter ses engagements de déploiements.

SFR, sujets à plusieurs cas de défaillances sur des projets de ce type sur 2014/2015, a décidé de lancer une contre-offensive. L’opérateur demande avec insistance à pouvoir augmenter son quota en zone AMII, pour un rééquilibrage à 50/50 avec Orange (contre 80/20 actuellement).

Comme rappelé par Patrick Chaize, avant de demander à avoir plus de prises en zone moyennement dense, SFR devrait déjà essayer de rattraper son retard !

Retards aussi sur le fibrage en zone AMII


De son côté, l’AVICCA dénonce des approximations sur l'avancement à 4 ans de l'échéance en zone AMII.

Au 31 décembre 2016 :

    Orange : 20% de prises raccordables. Soit 2 410 000 sur 12 040 000 !
    SFR : 11% de foyers/locaux raccordables. Soit 169 000 sur 1 574 000 !!

Pire, en zones AMII, sur les 3 405 communes concernées, 512 ont vu des travaux débuter, 112 sont couvertes à + de 50%, 37 à plus de 80% et 2 seulement à + de 95% !



Le déploiement des projets fibre optique sur les RIP

Concernant les RIP, malgré ce fameux retard à l'allumage, les choses semblent aller dans le bon sens, avec des financements privés qui sont au rendez-vous. De même, les coûts de déploiement des réseaux fibre optique se révèlent globalement moins coûteux que budgétés. Ceci grâce à des économies d'échelles, regroupements et optimisation des processus.

Ainsi, la quasi-totalité des RIP auront contractualisé un réseau THD fibre optique avec un exploitant d'ici fin 2017.

Cette dynamique positive cache cependant selon l'AVICCA des disparités et des blocages importants. Ainsi la construction des réseaux est souvent entravée, que cela soit pour des raisons de mises à disposition d'infrastructures de génie civil ou pour des raisons de lourdeurs législatives.
Le déploiement de la fibre optique, de plus en plus coûteux

En effet, les premiers déploiements des réseaux FttH, en ZTD et ZMD essentiellement, demandaient des investissements moins importants. Maintenant que ce sont les zones plus éloignées et moins denses qui doivent être adressées, la problématique des coûts va se poser.

Là où le prix de déploiement d'une prise fibre optique jusqu'à l'abonné pouvait revenir à 600 ou 1000 euros, le budget sera souvent deux fois supérieur sur les logements plus éloignés.

Bref, l’objectif fibre 100% en 2025 semble impossible à tenir si on continue à ce rythme. Actuellement, seulement 1/3 des collectivités ont un projet 100% fibre.

Pour exemple, Patrick Bernier, Président du SMO Berry Numérique présentait son cas. Avec 70% de fibre, de la montée en débit sur les réseaux cuivre, radio et satellite sur son RIP. Le coût d’une prise FttH sur la phase 1 du projet était de 1200€. Sur les phases suivantes, le coût pourrait monter à plus de 2150€/prise sur ce territoire ! Bref, comme confirmé, au delà des 20 milliards d'euros du plan France THD, il faudra sans aucun doute rajouter 10 à 12 milliards d'euros. En particulier pour assurer les raccordements finaux jusqu'aux abonnés !



Vers un nouveau monopole d’Orange sur le FttE ?

De même, la dynamique commerciale s’amorce, mais elle reste elle aussi entravée selon l'AVICCA. En particulier sur les offres destinées aux entreprises. Cela vient notamment de la boucle locale fibre qui n'est pas ouverte et activée sur la partie pro Orange. Sans même parler de l'accès au génie civil d'Orange et d'autres acteurs, afin de déployer la fibre dans des réseaux souterrains existants ou en aérien.

Sur le sujet de l'accès au réseau fibre optique d'Orange avec un offre de gros mutualisée, la situation est bloquée. La FIRIP, l’ARCEP, mais surtout des groupements d’acteurs alternatifs comme l’AOTA et surtout Alternative Telecom dénoncent un nouveau monopole d'ORange. Une situation qui pourrait devenir critique pour de nombreuses acteurs alternatifs et pour les collectivités.

Le message est clair : une Boucle Locale Optique Mutualisée (BLOM) pour tous ! "

Le lien de l'article : https://www.degroupnews.com/institutions/trip-avicca-printemps-objectif-thd

Le lien du compte-rendu des débats : http://www.avicca.org/content/trip-printemps-2017
« Modifié: 03 juin 2017 à 06:59:18 par letsar »

 

Mobile View