Auteur Sujet: L’Espagne souhaite taxer WhatsApp et Telegram  (Lu 96 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 36 067
    • Twitter LaFibre.info
L’Espagne souhaite taxer WhatsApp et Telegram
« le: 15 septembre 2020 à 12:02:55 »
L’Espagne souhaite taxer les applications de messagerie instantanée comme WhatsApp ou Telegram

L'Espagne prépare une taxe sur les revenus  issus des services de messagerie des grands acteurs, soir à partir d'un million d’euros de recettes. Les applications de messagerie instantanée seront en fait comme des opérateurs téléphoniques et régulés.

Selon Les échos, le gouvernement espagnol prépare un impôt pour les services de messagerie instantanée. Un projet de loi est en cours, qui va toucher les applications comme WhatsApp, la plus utilisée dans le pays, ou encore Telegram, qui est en pleine explosion. Cette nouvelle loi, qui devrait passer au Parlement d'ici à l'été 2021, répond aux demandes des opérateurs télécoms qui réclament une égalité de traitement fiscal avec les nouveaux acteurs de leur secteur.

José María Álvarez-Pallete López, PDG de Telefonica explique : « Je ne demande pas qu’on les régule, mais si eux ne sont pas régulés, alors qu’on me dérégule moi aussi ! Parce qu’il est impossible d’être en compétition si les conditions ne sont pas les mêmes pour tout le monde »

On ne sait pas ce qu'il va se passer en cas de refus des messagerie instantanée d'être taxées. Un opérateur OTT peut en effet ne pas être présent dans le pays pour proposer son service, ce qui complique tout.

Pour rappel le Bénin a lui aussi souhaiter taxer les applications de messagerie instantanée (les appels entrants sont lourdement taxé et rapportent de l'argent, c'est pour cela que le Bénin n'est pas un pays inclus dans les pays où on peut appeler en illimité)

Le Bénin au lieu de taxer WhatsApp directement avait fait le choix de taxer les opérateurs si ils proposent WhatsApp, bref une solution pas neutre du tout :

Au Bénin, le gouvernement impose la fin de la neutralité en taxant les clients qui utilisent Youtube, Whatsapp, Facebook, Skype ou Viber !

Edit : voici l'offre de Moov Bénin




En cas de refus, on a vu que le blocage des application est presque impossible.

Le Russie a déjà testée :

Fin mars 2018, suite au refus de Telegram (une application de messagerie sécurisée de bout en bout) de fournir ses clés de chiffrement, la justice russe a validée le blocage de Telegram par les fournisseurs d'accès russes.

L'autorité des télécoms Russe (la Roskomnadzor - Le Service fédéral de supervision des communications, des technologies de l'information et des médias de masse) déclare qu'un "sous-réseau" d'Amazon est bien utilisé par le service de messagerie. Prés de deux millions d'IPv4 (1 835 004 adresses IPv4 exactement) seraient concernées et donc bloqués aujourd'hui par tous les fournisseur d’accès à Internet Russe avec de gros effets secondaires :

- 52.58.0.0/15 (soit 131 072 IPv4)
- 18.196.0.0/15 (soit 131 072 IPv4)
- 18.194.0.0/15 (soit 131 072 IPv4)
- 18.184.0.0/15 (soit 131 072 IPv4)
- 35.156.0.0/14 (soit 262 142 IPv4)
- 35.192.0.0/12 (soit 1 048 574 IPv4)
Enfin une raison de passer à IPv6 !

Une dizaines de militants qui manifestaient devant le siège des services de sécurité (FSB) contre le blocage ont été arrêtés, selon Ekho Moskvy Maria Alekhina, membre du groupe contestataire Pussy Riot.



L'autorité des télécoms Russe confirme le blocage d'adresses IP d'Amazon suite à la décision de la justice russe de bloquer l’application de messagerie sécurisée Telegram

Le chef de Roskomnadzor [Le Service fédéral de supervision des communications, des technologies de l'information et des médias de masse, l'autorité des télécoms Russe] Alexander Zharov a confirmé à RT que le service a commencé à bloquer les adresses IP d'Amazon en raison de leur utilisation par le service Telegram.

"Nous avons un sous-réseau d'Amazon, qui est utilisé par Telegram. La décision du tribunal prescrit que Roskomnadzor bloque l’accès à Telegram. Nous nous conformons à la décision de la cour ", a déclaré Zharov.

Le créateur du messager Pavel Durov a utilisé la puissance de l'Amazon pour tenter de contourner le blocage. La Roskomnadzor a commencé à bloquer plus de 650 000 adresses IP d'Amazon.

Le service de presse de l'agence a déclaré que Roskomnadzor étudie les services qui permettent de contourner le blocage du Telegram en Russie.


Source : russian.rt.com le 16 avril 2018


"Il est révélateur que les gouvernements autoritaires (par exemple la Russie) essaient de bloquer Telegram pour son cryptage mais sont plus souples quand il s'agit d'autres messageries cryptées", a commenté Pavel Dourov (fondateur de Telegram). On se doute qu'il fait allusion à WhatsApp, messagerie sécurisée de bout en bout appartenant à Facebook.



 

Mobile View