Auteur Sujet: Post Luxembourg  (Lu 1515 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

vida18

  • Abonné Free fibre
  • *
  • Messages: 4 199
  • Vierzon (18)
Post Luxembourg
« le: 10 juin 2022 à 09:33:10 »
Le Luxembourg, pionnier dans le déploiement de la fibre optique

La dernière conférence européenne sur le déploiement de la fibre optique d'il y a quelques semaines a permis de mettre en exergue le travail déjà réalisé dans le déploiement de cette technologie novatrice.

Il y a quelques jours, a eu lieu le FTTH Council Europe à Vienne (Autriche). Il s'agit ni plus ni moins de la grand-messe de la fibre optique. Ce rendez-vous a permis de faire le point sur l'état du réseau européen et les avancements réalisés au niveau du déploiement de cette technologie moderne. En clair, la fibre est un câble qui propage des ondes lumineuses entre deux points, et ce, sans perte au cœur du câble tout en suivant les éventuelles courbures de son support. Pour le commun des mortels, cela signifie donc des débits de téléchargements descendants et ascendants (download et upload) bien plus élevés, permettant notamment une navigation toujours plus rapide, du streaming haute qualité et des fichiers téléchargés à la vitesse de l'éclair (jusqu'à plusieurs gigabit par seconde au Luxembourg).

A l'heure où les besoins en télécommunications n'ont jamais été aussi importantes, le bilan du FTTH Council Europe arrive donc à point nommé. Et au détour de celui-ci, on apprend notamment que le Luxembourg a tout simplement été visionnaire en ce qui concerne le déploiement de la fibre optique. Si bien que le Grand-Duché figure dans le top mondial de la couverture du réseau en termes de fibre. Avec un taux moyen de 70,7% des habitations desservies en fibre optique en septembre 2021, le Luxembourg se classe à la 9e place du classement européen, devant des pays comme Malte, les Pays-Bas ou encore l'Autriche.

Bien mieux que son voisin belge

Le Luxembourg fait également bien mieux que son voisin belge chez qui le déploiement de la fibre a pris un retard conséquent, qui ne devrait être résorbé que dans les prochaines années. La France affiche également un taux au-dessus de la moyenne européenne, sans toutefois faire mieux puisque 67% du territoire français est couvert par la fibre. Reconnaissons toutefois que le territoire à couvrir au Grand-Duché est bien évidemment moindre.

Ce qui n'enlève toutefois rien du mérite des compagnies de télécommunication qui ont eu le nez fin en investissant très vite sur cette technologie. «Post Luxembourg a commencé à installer des fibres optiques pour les particuliers dès 1997. Grâce au fait que Post a reconnu très tôt le potentiel de cette technologie de fibre optique et a investi pendant plus de 10 ans dans un déploiement anticipé de celle-ci sans pouvoir l'utiliser de manière opérationnelle», note  Paul Rausch, porte-parole de Post. «Nous avons pu proposer, vers 2008, lorsque les équipements nécessaires sont devenus disponibles, d'un seul coup, une connexion en fibre optique à 25% des foyers luxembourgeois.»

Jusqu'à 2Gbit/s

Même son de cloche du côté de chez Tango (Proximus). «Depuis que Tango a lancé ses offres Internet, nous avons été en première ligne pour rendre les nouvelles technologies accessibles à tous les consommateurs luxembourgeois. En effet, Tango est, depuis 2011, l’un des premiers opérateurs à proposer la fibre au Luxembourg. Dès 2017, nous avons commencé à déployer notre propre réseau dégroupé avec des vitesses allant jusqu’à 1 Gbit/s et nous sommes le premier opérateur à avoir démocratisé le très haut débit en proposant des offres accessibles à tous», explique Jonathan Mazza, responsable communication chez Proximus. «En 2021, Tango a une nouvelle fois innové en lançant les premières offres fibre à 2Gbit/s au Luxembourg. Nous sommes toujours à l’heure actuelle le seul opérateur à offrir une telle vitesse de connexion.»

Il n'y a d'ailleurs pas que les particuliers qui profitent des infrastructures déployées par les différentes compagnies de télécommunication. «Outre les clients privés, Post Luxembourg dispose également d'un réseau de connectivité qui s'adresse spécifiquement aux professionnels. Ainsi, dès 1988, des solutions de fibres optiques ont été proposées à ceux-ci. Des clients se sont ajoutés au fil des années, à commencer par des banques et des institutions européennes. Jusqu'en 2010, Post Luxembourg a étendu ce réseau de fibre optique adapté aux professionnels sur l'ensemble du pays et a connecté chaque zone industrielle ou zone d'activités du pays», ajoute Paul Rausch.

Une couverture à 100% d'ici 2030

Il reste toutefois encore du travail avant de pouvoir offrir ce type de connexion à la totalité des ménages luxembourgeois. «Post vise à étendre sa couverture en fibre optique de 78%, à l'heure actuelle, à 90% des foyers d'ici 2025. D’ici 2030, Post vise une couverture de quasiment 100% avec la fibre 1 Gbit/s», poursuit Paul Rausch. Du côté de Proximus, l'objectif est de couvrir l'ensemble du territoire d'ici à 2030. Actuellement, le territoire est couvert à hauteur de 77%. «Notre objectif ne se limite pas seulement à amener du très haut débit à chaque adresse, nous proposons également à tout client une expérience optimale grâce à la technologie WiFi 6 (qui permet d'augmenter le débit de 40% en comparaison avec la norme précédente, NDLR) et aux modems de toute dernière génération proposée avec nos offres», explique Jonathan Mazza.

À en croire les deux porte-parole, la fibre optique semble en tout cas séduire autant les professionnels que les particuliers. «75% de nos clients qui possèdent un abonnement Internet utilisent la technologie fibre, tous profils confondus. Bref, nous sommes fiers d’être un acteur majeur du déploiement de l’un des meilleurs réseaux fibre d’Europe », note-t-on du côté de chez Tango. «Actuellement, alors que le réseau de fibre optique de Post Luxembourg a, comme expliqué plus tôt, une couverture nationale de 78%, son utilisation effective est de 59%», détaille Paul Rausch.

D'une manière générale, en Europe, 198 millions d’habitations sont aujourd’hui connectées pour un total de 96 millions d’abonnés. Le FTTH Council Europe a notamment prévu une augmentation massive de ces deux dernières données, notamment au Luxembourg, bien que le réseau soit déjà particulièrement bien déployé.


Source : Luxemburger Wort, écrit le 9 juin 2022 par Simon Laurent Martin.

vida18

  • Abonné Free fibre
  • *
  • Messages: 4 199
  • Vierzon (18)
Post Luxembourg
« Réponse #1 le: 05 février 2024 à 11:49:58 »
Vingt fois le tour du monde avec les câbles de Post

Le Luxembourg est l'un des pays les mieux connectés d'Europe: en matière de déploiement de la fibre optique, le Grand-Duché est un élève modèle.



La fibre optique pour tous - dans chaque appartement et chaque bureau - d'ici 2030, tel est le plan ambitieux de Post Luxembourg. © PHOTO: Post Luxembourg

Télécharger et charger d'énormes quantités de données à une vitesse fulgurante, regarder des films en haute définition sans à-coups, utiliser plusieurs services, applications et canaux de communication en même temps sans interruptions - c'est possible avec une connexion Internet par fibre optique jusqu'au domicile, "FTTH" (Fibre To The Home en anglais) dans le jargon technique.

Et au Luxembourg, cela devrait bientôt être possible pour tous les ménages. En avril 2023, l'Institut luxembourgeois de régulation (ILR) a lancé une campagne d'information visant à familiariser les ménages du pays avec le passage du réseau de cuivre au réseau de fibre optique. Cette transition doit être achevée d'ici 2030, un objectif ambitieux que s'est également fixé Post Luxembourg. Mais pour y parvenir, le chemin est encore long.

«La fibre optique pour tous - jusque dans chaque appartement», déclare Gaston Bohnenberger, directeur de Post Technologies, signifie que le réseau de cuivre actuellement encore en service devrait être désactivé dans un certain temps. «Actuellement, Post Luxembourg exploite ainsi deux réseaux, ce qui entraîne bien sûr des coûts considérables», poursuit Bohnenberger. Mais personne ne doit avoir peur d'être coupé du monde extérieur, assure l'ingénieur en électrotechnique et en télécommunications.

Le réseau de cuivre avant la déconnexion

Par le passé (jusqu'en 2010 environ), on téléphonait exclusivement via une ligne de cuivre. Cette ligne, appelée câble téléphonique dans la technique de communication classique, était utilisée de préférence pour tous les types de transmission de signaux.

Une transmission de signaux électriques à grande vitesse (augmentation de la fréquence) sur de longs câbles de cuivre n'est toutefois possible qu'avec des techniques coûteuses et complexes. Au fil du temps, ces techniques se sont certes améliorées, mais elles se sont toujours heurté à une forte sensibilité aux perturbations dues à la diaphonie et aux signaux parasites externes.



Grâce à sa clairvoyance, Post Luxembourg a décidé très tôt de poser des «câbles hybrides à fibres optiques» également pour les ménages privés, explique Gaston Bohnenberger, directeur de Post Technologies. © PHOTO: Post Luxembourg

À l'ère de l'informatique, les transmissions à des débits de données toujours plus élevés sont importantes. On y parvient généralement en augmentant la largeur de bande, c'est-à-dire en utilisant des fréquences toujours plus élevées. Mais avec des fréquences plus élevées, ce que l'on appelle l'atténuation du signal augmente également avec la longueur de la ligne. Le récepteur a alors du mal à distinguer le signal du bruit. Les erreurs de transmission en sont la conséquence.

C'est alors que l'heure des câbles à fibres optiques a sonné, car les câbles à fibres optiques ne souffrent pas de ce problème, dit également Bohnenberger. Avec les longs câbles en fibre optique, l'atténuation de la ligne n'est pas aussi importante et le signal n'est pas soumis à l'influence des champs électromagnétiques émis par d'autres lignes. La fibre optique est également moins sujette aux interférences et offre une performance stable, que les voisins soient en train de surfer ou non. Et les lignes en fibre optique peuvent même transmettre des vitesses de l'ordre du térabit, équipant ainsi chaque lieu et chaque maison pour l'avenir.

La Poste a misé très tôt sur les «câbles hybrides à fibres optiques»

La fibre optique a été installée au Luxembourg à la fin des années 1980, «mais principalement pour les secteurs professionnels, comme RTL», précise M. Bohnenberger. Un premier câble à fibre optique transfrontalier a également été posé vers Trèves. Grâce à la clairvoyance de Post, il a été décidé à l'époque de poser des «câbles hybrides à fibres optiques» également pour les ménages privés. Il s'agissait de câbles en cuivre munis en leur centre d'une ligne en fibre optique. Une manœuvre intelligente de la part de Post, car lorsque la technique a permis de proposer des connexions en fibre optique également pour les particuliers, «nous nous sommes retrouvés à un bon niveau en très peu de temps», explique Bohnenberger.

«En tant que Post, nous avons donc décidé de mettre en œuvre une installation des câbles sous la forme 'Homes Connected', c'est-à-dire jusque dans la cave», poursuit Bohnenberger. Et ce, gratuitement pour les clients, car Post Luxembourg a pris et prend toujours en charge la pose des nouveaux câbles à ses propres frais. En 2007, la technologie GPON, un système de transmission basé sur un réseau de fibres optiques, a fait son entrée. Comme Post avait déjà posé ses câbles hybrides également pour les clients privés, le brin de fibre optique de ce câble a été activé sans hésiter et en l'espace d'un an, Post a atteint une «couverture en fibre optique» de 25%.

En avril 2010, le gouvernement de l'époque s'est fixé pour objectif de faire du Luxembourg l'un des pays leaders en matière d'infrastructures de réseau ultra-rapides. Les objectifs fixés étaient ambitieux : 95% des ménages devaient bénéficier d'une connexion d'au moins 25 mégabits par seconde d'ici 2011, et 100% de la population devait avoir la possibilité de télécharger des données du réseau à 100 mégabits par seconde en aval d'ici 2015. Enfin, d'ici 2020, toute la population devait être connectée à une bande passante de 1.000 mégabits, soit un gigabit par seconde. Seules quelques communes n'ont pas atteint l'objectif fixé pour 2015, à savoir fournir à tous les foyers une connexion d'au moins 100 mégabits par seconde.

1,35 million de kilomètres de fibres optiques

Mais Post était déjà très en avance. A ce moment-là, Post Luxembourg avait posé environ 13.000 kilomètres de câbles en fibre optique, «ce qui correspondait à environ 800.000 kilomètres de fibre optique individuelle», selon Bohnenberger - ce qui suffit pour faire 20 fois le tour de la planète.



Lorsque Post Luxembourg aura atteint son objectif, les coûts s'élèveront probablement à environ un milliard d'euros. Toutes ces infrastructures sont la propriété de l'entreprise. © PHOTO: dpa

Aujourd'hui, avec près de 84% de connexion en fibre optique, il y aura environ 22.000 kilomètres de câbles et 1,35 million de kilomètres de fibre optique. Lorsque Post Luxembourg aura atteint son objectif de quasiment 100% de couverture en fibre optique, le montant total des investissements s'élèvera à environ un milliard d'euros. Toutes ces infrastructures sont la propriété de Post Luxembourg. Par conséquent, si un autre opérateur décide de vouloir utiliser la fibre optique, il pourra louer le réseau de Post.

Autre avantage de la fibre optique : elle est beaucoup moins gourmande en énergie. Comme le souligne Gaston Bohnenberger, l'utilisation d'un réseau en fibre optique ne nécessite qu'un dixième de l'énergie nécessaire à l'utilisation d'un réseau en cuivre.

La fibre optique est bien sûr aussi un atout pour le site économique luxembourgeois - tout à fait dans l'esprit de Digital Luxembourg, l'initiative qui vise à permettre la numérisation au Luxembourg par le biais de nouveaux projets, à soutenir les initiatives existantes et à diffuser des informations sur les développements dans le domaine technologique national.

Couverture mobile assurée par la fibre optique

Lors d'une analyse de la fibre optique, il ne faut pas perdre de vue la couverture du réseau mobile. En 2016, la Commission européenne a lancé un plan d'action stratégique 5G afin de soutenir le développement et le déploiement des réseaux 5G. La 5G désigne la cinquième génération de téléphonie mobile et est donc le successeur direct de la 4G. Pour les consommateurs, cette technologie se traduit par un réseau mobile encore plus rapide et plus réactif, qui permet d'utiliser un nombre croissant d'appareils connectés dans l'environnement quotidien. Grâce aux smartphones actuels, les clients peuvent se connecter à Internet à large bande à tout moment. La téléphonie mobile moderne permet aux clients d'utiliser leurs services habituels confortablement et avec une grande qualité en déplacement. Ainsi, même les émissions de télévision peuvent être transmises par Internet sous plusieurs angles sans retard. Les voitures intelligentes peuvent échanger entre elles leurs données télémétriques et prévenir les accidents. Et dans le domaine du jeu, les réalités virtuelles peuvent être vécues simultanément, quel que soit le lieu.

Post a activé son réseau 5G en octobre 2020. En octobre 2022, la 3G a été désactivée afin de pouvoir également utiliser ces plages de fréquences pour le réseau 5G. Les 600 mâts d'antennes sont reliés à deux centres de données par des lignes en fibre optique. Avec ce réseau 5G, une couverture de 94% est actuellement garantie, le réseau 4G atteint une couverture de 99,8% et le réseau 2G une couverture de 99,9%.

Il faut donc retenir pour le Luxembourg que, selon les enquêtes de l'autorité de régulation luxembourgeoise (ILR), près de 96% du pays dispose d'une connexion dite VHCN (Very High Communication Network). Il s'agit de réseaux à très haute capacité qui, outre les lignes en fibre optique, comprennent également des réseaux coaxiaux - avec des câbles comme ceux utilisés par exemple pour la télévision et que certaines communes du pays ont installés et exploitent à leur propre compte. Les deux lignes répondent aux critères (vitesse de transmission d'au moins un gigabit par seconde), mais la fibre optique est techniquement supérieure aux lignes coaxiales, notamment en ce qui concerne la vitesse de téléchargement.

Force est de constater que sans fibre optique, rien ne se passe comme prévu. En effet, la quantité de données qui doit passer d'une manière ou d'une autre par le réseau augmente chaque jour.


Source : Virgule, écrit le 5 février 2023 par Ingo Zwang.