Auteur Sujet: Zone AMII SFR: le département du 91 saisit le gendarme des télécoms  (Lu 5060 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Pixie

  • Client SFR adsl
  • *
  • Messages: 91
  • Juvisy-sur-Orge (91)
Retard sur la fibre optique : l’agglomération d’Evry hausse le ton

C’est un très haut débit de reproches que vient d’adresser l’agglomération d’Evry à l’opérateur SFR. Dans un courrier destiné au Préfet de région, son président (PS) Francis Chouat alerte sur « ce qui nous apparaît, écrit-il, comme une carence caractérisée de l’opérateur SFR » et demande que des mesures soient prises pour « mettre un terme à cet immobilisme ».

Dans le viseur de l’élu : la fibre optique. Le retard de son déploiement dans l’agglomération irait de 9 mois pour la commune de Bondoufle, à « plus de » 20 mois pour les villes de Courcouronnes, Lisses et Villabé. « Un retard considérable », estime l’agglomération où la fibre est censée entrer en fonction entre 2019 et 2020.

Les deux autres villes, Evry et Ris-Orangis, sous contrat avec le concurrent Orange poursuivent, elles, leur déploiement « sans difficulté majeure », précise Francis Chouat.


SFR promet des « nouvelles rassurantes »

« On ne va pas nier qu’il y a eu un certain retard de pris », concède Jean-Claude Brier, le directeur des relations régionales pour le groupe Numericable-SFR. C’est justement par l’accolement de ces deux noms que l’opérateur de téléphonie explique en partie son retard. La fusion en novembre dernier de Numericable et SFR a mis un « certain stand-by dans le développement des réseaux », justifie Jean-Claude Brier. « Toute opération de ce type conduit forcèment à des audits internes et à une révision des procédures qui font glisser les calendriers », reprend-il. L’enquête de l’Autorité de la concurrence sur les conditions de cette fusion aura sans doute aussi joué dans l’allongement des délais.

« Il y a une situation de blocage et d’absence d’information. Ce silence n’est pas acceptable », peste l’agglomération indiquant que le retard pris dans les villes où « siègent de nombreuses entreprises et habitants, suscite frustration et inquiétude ».

« Je comprends la pression mise par les concitoyens sur les élus, assure Jean-Claude Brier, mais nous allons apporter des nouvelles rassurantes à cette agglomération. Je vais proposer prochainement une rencontre au président pour lui dire que nous respecterons nos engagements. 20 mois de retard au cours des travaux, ça ne veut pas dire 20 mois à la fin de ceux-ci ».


Source : Le Parisien, le dimanche 13 septembre 2015 par Florence Méréo

alain_p

  • Client Free fibre
  • *
  • Messages: 7 797
  • Les Ulis (91)
Zones AMII SFR en Essonne
« Réponse #1 le: 13 septembre 2015 à 18:29:36 »
Et pourtant, SFR-Numericâble avait dit avoir augmenté ses investissements au 2eme trimestre :

"Le groupe a par ailleurs accéléré durant le deuxième trimestre ses investissements par rapport aux trois premiers mois de l’année, pour les porter à 409 millions d’euros, en accélérant le déploiement de la 4G et de la fibre. « Grâce à ces investissements, Numericable-SFR entend rester le leader incontesté de la fibre et continuera à promouvoir la migration des clients ADSL vers la fibre », a ajouté le communiqué."

https://lafibre.info/sfr-les-news/sfr-nc-a-perdu-pres-dun-million-dabonnes-sur-lannee/

Mais vu les multiples témoignages, Herblay par exemple, je ne vois pas comment cette augmentation pourrait concerner la fibre. Et pour la 4G, cela ne semble pas brillant non plus. Peut-être l'upgrade du câble à 400 ou 800 Mbit/s cher NC...

Intouch

  • Client Orange Fibre
  • *
  • Messages: 838
  • Quincy Sous Sénart (91)
Zone AMII SFR: le département du 91 saisit le gendarme des télécoms
« Réponse #2 le: 30 septembre 2015 à 07:55:56 »
Fibre optique : le département saisit le gendarme des télécoms

« On nous a menti sur le déploiement de la fibre » clament les élus qui se sont réunis ce mardi 30 à l’hôtel du département pour signer un courrier commun au Premier ministre et à l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep) afin de leur faire part de leur mécontentement quant à l’installation de la fibre optique par SFR-Numéricable sur 32 communes essonniennes, 22 autres ayant été attribuées à Orange.

« Parmi les opérateurs qui ont répondu à l’appel à projets dans les zones urbaines, on constate qu’un opérateur est défaillant : SFR Numericable. Sur ses 32 communes, seulement 8 ont connu un début de déploiement, martèle François Durovray, président (LR) du conseil départemental. Si SFR n’est pas capable de respecter les promesses auprès des élus, pas étonnant qu’il perde des clients, mais les Essonniens n’ont pas à payer les frais de leurs fusions et acquisitions.On va demander à l’Etat de taper du poing sur la table. »

A Villabé, Karl Dirat, le maire (SE), affirme que « presque tous les jours des commerçants viennent [le] voir » pour se plaindre du débit Internet alors que sa ville « fait partie des 6 communes dont le câblage n’est pas prévu prochainement ». A Juvisy-sur-Orge, Robin Reda (LR) fait état de « débits qui stagnent au maximum à 3 Mégabits avec des offres amputées où les habitants doivent choisir entre regarder la télévision ou surfer sur Internet ». « La fibre optique est une condition sine qua non au développement économique des Portes de l’Essonne, près d’Orly. On perd chaque jour des parts de marché parce que SFR nous mène en bateau depuis 1 an et demi » ajoute Robin Reda, ajoutant qu’un médecin et un architecte ont renoncé à s’installer dans sa ville à cause des problèmes de connexions.

SFR se retranche derrière une procédure à rallonge

« On a l’impression d’être pris pour des imbéciles. J’ai des habitants qui appellent tous les jours à la mairie : on y a un élu dédié pour leur répondre », relate Sylvie Carillon maire (LR) de Montgeron où seulement 1 000 foyers sont « raccordables » sur les 4 000 qui étaient prévus pour ce mois-ci (lire encadré). « On se dit que s’ils sont à ce point désorganisés, ne vaut-il pas mieux dénoncer le contrat ? », s’interroge-t-elle.

C’est justement l’un des objectifs du courrier à l’Arcep, gendarme des télécoms, seul habilité à prendre une telle décision, qui a déjà été sollicité par ailleurs. Estimant SFR-Numéricable « totalement défaillant », Francis Chouat, président (PS) d’Evry Centre Essonne, assure aussi lui avoir écrit il y a 3 semaines, avec les autres maires de son agglomération ainsi qu’au préfet de région. « Je me réjouis que le département se sente également concerné et se réveille. J’èmets juste un regret : qu’on n’associe pas nos forces », constate-t-il.

Du côté de SFR-Numéricable, on plaide un blocage à cause de procédures. « On a modernisé les réseaux existants en fibre, comme à Athis-Mons, car il n’y avait pas de contrainte. Pour les nouveaux réseaux, l’autorité de la concurrence avait demandé une renégociation avec Orange, ce qui nous a plongés dans 12 mois d’incertitude : on a dû attendre, jusqu’au constat de l’échec des négociations fin juillet », explique Jean-Claude Brier, directeur des relations en Ile-de-France pour SFR. Selon lui, 18 000 prises fibres sont d’ores et déjà installées sur le département et l’installation des nouveaux réseaux a repris. « Aujourd’hui, il y a 90 000 prises en fibre en cours de déploiement en Essonne, et 190 000 à l’échéance de 2020. » I.F.




A Montgeron, Michel attend la fibre depuis le mois de juin

Depuis juin, la fibre optique est arrivée dans la rue de Michel, qui a signé un contrat pour faire équiper sa maison. Trois mois plus tard, il attend toujours sa révolution numérique. (DR.)

MICHEL, de Montgeron, fait partie des foyers « raccordables » c’est-à-dire que la fibre optique a été tirée par SFR-Numéricâble jusqu’à sa rue. En juin, après cette opération, il a été démarché par un commercial de l’opérateur pour raccorder la fibre jusqu’à l’intérieur de son foyer… Mais il attend toujours sa révolution numérique.

« Un commercial est venu pour nous présenter plusieurs options sur la fibre. J’en ai choisi une et j’ai signé un contrat d’engagement pour qu’on me l’installe. Il nous a fixé un rendez-vous dans le mois avec un technicien. J’ai reçu un mail de confirmation avant sa venue, j’ai fait du ménage dans le sous-sol et j’étais là à la fourchette horaire prévue… Mais personne n’est venu et on m’a prélevé 49 € », s’insurge le retraité qui a écrit à la direction de SFR-Numéricable et n’a pas été remboursé.

L’habitant de Montgeron se rend à la boutique SFR de Vigneux-sur-Seine et en parle au conseiller clientèle. « On m’a redonné un rendez-vous pour début septembre, mais pareil, personne n’est venu, sans excuse, clame-t-il. Je suis retourné en boutique : le vendeur m’a assuré qu’on avait pris ma demande en considération mais c’était il y a huit jours et personne ne m’a rappelé.C’est anormal de traiter les gens comme ça. »

Michel veut rester chez SFR où il est aussi client pour son mobile afin d’avoir une réduction sur une formule groupée. « Mon voisin a pris la fibre Orange, il en est très content, pointe celui dont le faible débit ADSL l’oblige à avoir la télé par satellite. Moi, je peine à envoyer mes documents associatifs et des photos avec le messageconnexion interrompue qui s’affiche. »

I.F.


Source : Le Parisien, le 29 septembre 2015

vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 33 154
    • Twitter LaFibre.info
Zone AMII SFR: le département du 91 saisit le gendarme des télécoms
« Réponse #3 le: 30 septembre 2015 à 09:00:22 »
l’autorité de la concurrence avait demandé une renégociation avec Orange, ce qui nous a plongés dans 12 mois d’incertitude : on a dû attendre, jusqu’au constat de l’échec des négociations fin juillet », explique Jean-Claude Brier, directeur des relations en Ile-de-France pour SFR.

Échec des négociation avec Orange pour que Orange reprenne les zones AMII SFR déjà câblées par Numericable ?

C'est pas bon signe car je rappelle que rien ne contraint un opérateur à déployer en zone AMII, c'est juste une intention.
Il arrive que le département ou la région fasse signer qq chose, mais difficile de demander des garanties d’exécution dans les temps pour quelques chose qui est financé uniquement par l'opérateur.

Nico

  • Modérateur
  • *
  • Messages: 35 129
  • FTTH 1000/500 sur Paris 15ème (75)
    • @_GaLaK_
Zone AMII SFR: le département du 91 saisit le gendarme des télécoms
« Réponse #4 le: 30 septembre 2015 à 09:46:38 »
Échec des négociation avec Orange pour que Orange reprenne les zones AMII SFR déjà câblées par Numericable ?
En fait c'est un échec des négo dans lesquelles NC souhaitait un échange de villes avec NC-SFR. Échec qui a aboutit sur l'autorisation pour Orange de déployer si il le souhaite sur ces communes sans contrepartie.

alain_p

  • Client Free fibre
  • *
  • Messages: 7 797
  • Les Ulis (91)
Zone AMII SFR: le département du 91 saisit le gendarme des télécoms
« Réponse #5 le: 30 septembre 2015 à 09:47:43 »
A mon sens, on en a déjà parlé, ce sont les négociations amiables entre Orange et SFR. Comme elles ont échoué, l'ARCEP a ensuite émis un avis qui autorise Orange à déployer la fibre dans toutes les zones AMII auparavant attribuées à SFR. Donc rien d'inquiétant, seulement du retard supplèmentaire, après le rachat de SFR par Numericâble/Altice, et l'abandon du déploiement FTTH au moins dans les zones câblées.

Fastm3

  • Client Orange Fibre
  • *
  • Messages: 150
  • Saint-Germain-lès-Corbeil (91)
    • Carte des armoires de St Germain Les Corbeil
Zone AMII SFR: le département du 91 saisit le gendarme des télécoms
« Réponse #6 le: 30 septembre 2015 à 10:36:19 »
Fibre optique : le département saisit le gendarme des télécoms
« On nous a menti sur le déploiement de la fibre » clament les élus qui se sont réunis ce mardi 30 à l’hôtel du département pour signer un courrier commun au Premier ministre et à l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep) afin de leur faire part de leur mécontentement quant à l’installation de la fibre optique par SFR-Numéricable sur 32 communes essonniennes, 22 autres ayant été attribuées à Orange.
La difference est que c'etait juste une intention et il n'y avait pas vraiment d'engagement de delai. Difficile de parler de mensonges.
Par contre, les RIP ont promis souvent des delais pour que cela ait un sens justement par rapport a ces intentions qu'on trouvait trop molles et s'assurer justement en prenant cela en main d'un deploiement rapide quitte a ce que cela coute aux concitoyens.
Resultat, alors qu'une ville comme st germain les corbeil etait en zone AMII. Un RIP a été lancé sur la communauté d'agglo seine essonne.
Les elus des communes des RIP ont donc mentis aussi en promettant un  deploiement complet sur toutes les zones avec un engagement au plus tard au 2eme trimestre 2015 et en plus en faisant peser le cout sur les contribuables.
Sur ma zone, c'est 1 an deja de retard par rapport au planning presenté.  Et la , curieusement, c'est le silence total des elus...On les voit mal se joindre a un tel mouvement.
Entre le RIP qui coute de l'argent aux contribuables et l'operateur privé , personnellement , je prefere le retard de l'operateur privé au retard du RIP....
Petit coup de gueule aussi , meme si je sais que ca sert a rien tant qu'une communication visible par tous les electeurs sur ces erreurs n'est pas faite.
Et tout est fait justement pour ne surtout pas faire remonter les engagements et les dates initiales promises en invoquant maintenant justement la non venu des operateurs nationaux. On marche sur la tete...
Quand je vois le titre, j'adorerai le retour de baton en jetant la pierre a SFR et en oubliant les RIP ou c'est exactement la meme chose sauf que c'etait des engagements et non des intentions...
Francois.

grocanar

  • Client Free adsl
  • *
  • Messages: 61
  • Corbeil-Essonnes (91)
Zone AMII SFR: le département du 91 saisit le gendarme des télécoms
« Réponse #7 le: 19 octobre 2015 à 18:14:12 »
Si je suis tout a fait d'accord pour la remarque sur les RIP il n'en reste pas moins que la declaration d'intention faite par SFR et qui manifestement ne sera pas honoré a porte préjudice aux territoires concernés.
Orange aurait peut etre deja fibré si SFR ne s'était pas "réservé" ces communes.

Gott

  • Client Orange adsl
  • *
  • Messages: 1
Zone AMII SFR: le département du 91 saisit le gendarme des télécoms
« Réponse #8 le: 20 octobre 2015 à 14:01:53 »
Je suis d'accord partiellement avec les critiques sur les RIP, en effet, à la vitesse où les opérateurs privés installent la fibre dans le département de l'Essonne (et dans de nombreux autres départements) une nouvelle technologie aurait le temps de faire son apparition !!!

Après, les RIP souffrent d'un mauvais suivi et d'un cahier des charges inadaptés (même ridicule) établis par les communautés d'agglomération qui ont très mal gérées l'installation de la fibre optique, le cas Europ'Essonne et Tutor est un exemple criant d'incompétence.

Michel attends depuis Juin 2015 la fibre ? moi je l'attends depuis Novembre 2014  :'(

Pour revenir sur le sujet, SFR-Numéricable est dans une politique de désengagement évidente sur la pose de la fibre optique, les mairies ont raison de bouger.

 

 

Mobile View