Auteur Sujet: cinq operateurs telecom saisissent bruxelles  (Lu 4248 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

gfo

  • Client Free fibre
  • *
  • Messages: 127
  • Le Plessis Trevise (94)
cinq operateurs telecom saisissent bruxelles
« le: 31 mai 2014 à 13:17:14 »
SFR, Numericable: cinq opérateurs télécoms saisissent Bruxelles

Plusieurs opérateurs alternatifs à destination des entreprises ont écrit une lettre commune à la Commission européenne pour demander une plus grande concurrence sur le marché français de la fibre optique et de l'ADSL face à l'hégémonie d'Orange et du futur ensemble SFR-Numericable.

Le ton monte. Face au rapprochement entre les opérateurs SFR et Numericable en France et l'hégémonie d'Orange, pas moins de cinq concurrents dont Colt, BT, Nerim ou encore Adista ont saisi la Commission européenne dans une lettre datée du 23 mai que l'Express s'est procuré. 

Ces acteurs du marché destiné aux entreprises s'inquiètent des récentes propositions du gendarme des télécoms. En effet, l'Arcep a notifié à Bruxelles son intention de ne plus encadrer les prix de gros d'Orange dans la fibre optique et l'ADSL dans les zones très denses, à savoir les grandes villes comme Paris ou Marseille. 

Si la Commission européenne donne son feu vert le 10 juin prochain, Orange Business Services serait libre de vendre aux prix qu'il souhaite l'accès à son réseau très haut débit dans certaines zones. "Cela créerait des incertitudes à un moment crucial pour le marché français des télécoms, peut-on lire dans la missive. (...) Ce manque de visibilité pour les opérateurs alternatifs intervient au moment même où des fusions dans les télécoms surviennent touchant le marché des entreprises (celle de SFR et de Numericable et la potentielle fusion entre Orange et Bouygues Telecom )"

Pour Colt, BT, Nerim ou encore Adista cette différences de traitement entre les zones très denses et les autres n'est pas acceptable tant que les conditions de concurrence ne sont pas réunies. "La proposition (...) va toucher plus de 55% de tous les accès construits par les opérateurs alternatifs". 

Une demande d'encadrement des prix paradoxale?

L'Arcep estime de son côté que ces acteurs ont eu le temps de déployer leurs propres infrastructures ces dix dernières années. En outre, les cinq sociétés demandent à Bruxelles de continuer à encadrer les prix d'Orange en fonction du critère de bande passante, soit en dessous de 1 Gigabit par seconde. Un principe déjà adopté au Royaume-Uni et en Autriche.

Selon les derniers chiffres de l'Institut de l'audiovisuel et des télécoms (Idate) Orange représente 63% du marché des entreprises, SFR business team 21%, Bouygues Télécom 6%, Completel 4% (propriété de Numericable), Colt 3%, le reste 3%.

La décision est désormais entre les mains de Bruxelles, alors que l'Arcep souhaite d'ores et déjà entamer une seconde étude pour savoir s'il faut étendre à d'autres zones la dérégulation des prix d'Orange.


Source : L'expansion / L'express le 30 mai 2014 par Emmanuel Paquette.

reg73

  • Client Free adsl
  • *
  • Messages: 54
cinq operateurs telecom saisissent bruxelles
« Réponse #1 le: 31 mai 2014 à 14:10:12 »
Donc Orange n'a plus qu'à pratiquer des tarifs de revente éliminatoire pour la concurrence...
L'avenir se résumera donc à SFR et Orange qui réserveront une bonne bande passante à Netflix...

eruditus

  • Client Orange adsl
  • Modérateur
  • *
  • Messages: 8 844
  • Montfort-l'Amaury (78)
cinq operateurs telecom saisissent bruxelles
« Réponse #2 le: 31 mai 2014 à 14:52:26 »
Si j'ai bien compris

1- il ne s'agit que des offres pros en zone très denses.
2- cela fait dix ans que les tarifs sont régulés
3- les opérateurs qui se plaignent auraient du profiter de cette période pour faire les investissements nécessaire à leur business dans ces zones
4- cela n'est pas encore acté puisque ces sociétés posent un recours devant la CE.

Maintenant, connaissant très peu ce secteur, j'ai du mal à dire que si c'est une catastrophe concurrentielle ou pas. D'un point de vue entrepreneuriale/économique, il y a un moment où les investissements et les risques pris doivent récompenser celui qui les fait et les prend.

reg73

  • Client Free adsl
  • *
  • Messages: 54
cinq operateurs telecom saisissent bruxelles
« Réponse #3 le: 31 mai 2014 à 15:11:55 »
D'un point de vue entrepreneuriale/économique, il y a un moment où les investissements et les risques pris doivent récompenser celui qui les fait et les prend.

Sans polémiquer, c'est très très beau de dire 'doivent'. C'est ce que tout le monde espère, ce n'est pas toujours ce qui se passe, ce n'est pas assuré.
L'opérateur historique a suffisamment gardé de ressort pour s'imposer...La régulation avait le mérite d'égaliser les chances. Sans compter que les offres de gros sont parfois revendues unitairement à des plus petits qui assurent, assuraient un véritable service...En tout cas, ces 5 là n'ont aucune illusion sur la question !

eruditus

  • Client Orange adsl
  • Modérateur
  • *
  • Messages: 8 844
  • Montfort-l'Amaury (78)
cinq operateurs telecom saisissent bruxelles
« Réponse #4 le: 31 mai 2014 à 15:27:26 »
L'arcep a créé les conditions de la régulation et fixé les tarifs ces dix dernières années. Si l'arcep compte déréguler certaines zones/aspects de ce secteur d'activité, c'est qu'elle estime que la régulation n'est plus nécessaire. Il doit donc y avoir au moins 1 ou 2 concurrents d'Orange qui ont su faire ces investissements et animer le secteur suffisamment.

La régulation du secteur telecom en Europe a été introduit pour casser tous les anciens monopoles d'état. Il n'a jamais été prévu que cette régulation par les tarifs se fasse "ad vitam eternam".

reg73

  • Client Free adsl
  • *
  • Messages: 54
cinq operateurs telecom saisissent bruxelles
« Réponse #5 le: 31 mai 2014 à 15:49:48 »
Ca suppose que tous les interlocuteurs concernés étaient là il y a 10 ans...comme d'hab, ce sont les derniers entrants qui se font un peu avoir... >:(

Nico

  • Modérateur
  • *
  • Messages: 31 002
  • FTTH 1000/250 sur Paris 15ème (75)
    • @_GaLaK_
cinq operateurs telecom saisissent bruxelles
« Réponse #6 le: 31 mai 2014 à 17:18:57 »
Maintenant, connaissant très peu ce secteur, j'ai du mal à dire que si c'est une catastrophe concurrentielle ou pas.
De ce que je peux voir, il y a peu d'opérateurs qui peuvent proposer des offres sur leur réseau propre en dehors de Paris. Une fois qu'on enlève les RIP, il reste les offres régulées chez FT. Donc à mes yeux ça peut faire très mal à pas mal d'acteurs et faire remonter les prix déjà plutôt élevés (je dis pas que c'est trop cher non plus, ça coûte très cher de déployer du réseau comme ça...).

Ca suppose que tous les interlocuteurs concernés étaient là il y a 10 ans...comme d'hab, ce sont les derniers entrants qui se font un peu avoir... >:(
Je penses qu'on peut trouver des acteurs présents depuis quelques années qui ne sont pas allés plus loin qu'à TH2 pour récupérer les RIPs et dans les SRHD/SRTHD pour faire du CE2O/CELAN :). A ne pas prendre comme un reproche, si les conditions tarifaires permettaient un business model là-dessus, pourquoi pas. Mais forcement si on dé-régule ça peut faire mal.

Zamhal

  • Client Orange adsl
  • *
  • Messages: 2
  • Escalquens (31)
cinq operateurs telecom saisissent bruxelles
« Réponse #7 le: 17 juillet 2014 à 16:27:24 »
Citer
3- les opérateurs qui se plaignent auraient du profiter de cette période pour faire les investissements nécessaire à leur business dans ces zones

Je comprends bien l'idée, sauf que la réalisation de ces travaux est soumis à l'autorisation des collectivités pour "défoncer" la voie publique, et aujourd'hui entre les travaux du FTTH des 3(4) grosses cylindrées et des collectivités elles-mêmes, il est très dur d'avoir les autorisations. Ce n'est pas toujours une questions de volontés...

 

Mobile View