Auteur Sujet: Thouars  (Lu 1742 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

vida18

  • Client SFR fibre FTTH
  • *
  • Messages: 2 887
  • Vierzon (18)
Thouars
« le: 25 janvier 2019 à 19:23:51 »
Thouars De la fibre optique d'ici la fin 2019

C’était une annonce attendue, et pas que par les partenaires économiques : « Internet devrait s’améliorer d’ici la fin 2019 », a promis Bernard Paineau, président de la communauté de commune du Thouarsais (CCT), jeudi 25 janvier, lors de la cérémonie des voeux aux partenaires économiques et institutionnels.

« Poitou Numérique va ainsi couvrir la ville de Thouars, notamment les zones économiques (parmi les zone prioritaires, ndlr). » Le coût ? Environ 79 millions d’euros, partagé par de nombreux acteurs comme l’Europe, l’État, la Région ou encore la CCT. Gilles Favreau, président du Conseil départemental précisant que « le département a passé un contrat avec Orange pour un premier cycle de pose de la fibre. Avant 2022, toutes les zones agglomérées dans le Thouarsais seront fibrées. » L’intégralité du département devrait être fibrée d’ici 2025.


Source : Le Courrier de l'Ouest

mala116

  • Client SFR fibre FTTH
  • *
  • Messages: 107
  • Lamorlaye (60)
Thouars
« Réponse #1 le: 04 février 2019 à 18:11:11 »
Très bonne nouvelle  ;)

vida18

  • Client SFR fibre FTTH
  • *
  • Messages: 2 887
  • Vierzon (18)
Thouars
« Réponse #2 le: 22 septembre 2020 à 15:44:04 »
Thouars : la fibre étend sa toile pour connecter tout le territoire


Le soleil se lève sur la fibre en Thouarsais : un « shelter », sorte de transformateur, vient d’être posé près du stade municipal.
© (Photo conseil départemental des Deux-Sèvres)

L’installation de la fibre optique vient de débuter en Thouarsais. Elle doit fournir une connexion internet très haut débit à chaque foyer d’ici 2025.

Alors que le débat fait rage sur la pertinence de généraliser la connexion 5G, la fibre optique poursuit son bonhomme de chemin dans les Deux-Sèvres. Après Bressuire et Parthenay l’an passé, c’est désormais au tour de Thouars et du Thouarsais de commencer à être équipés.

L’objectif est simple : « Fournir une connexion internet à très haut débit à 100 % des foyers deux-sévriens en 2025. Pas 95 ou 98 %, mais bien tous, sans exception », insiste René Bauruel, conseiller départemental en charge du numérique et président du syndicat mixte Deux-Sèvres Numérique (DSN) qui pilote ce projet d’ampleur, reconnu comme « réseau d’intérêt public ».

Au total, pour le département, cela représente « 55.000 prises à installer, auxquelles il faut ajouter 220 sites prioritaires (zones d’activité, collèges…), pour un coût global de 79 M€ dont 18 M€ payés par le Département ». Le Thouarsais, lui, met au pot près de 500.000 €.

Un coût total de 79 M€

Un shelter, sorte de transformateur regroupant les connexions d’environ 3.000 abonnés, a été posé début septembre « dans un lieu acceptable pour tous, compte tenu des contraintes topographiques ». En l’occurrence le parking de l’allée Marcellin-Berthelot, non loin des nouvelles tribunes du stade municipal.

L’entreprise Sogetrel se charge de la pose, « une véritable mission de génie civil, avec de nombreux métiers sollicités car il faut creuser des tranchées, tirer les câbles, finaliser les branchements électroniques… »

Cette première tranche de travaux doit permettre d’effectuer 6.700 raccordements sur Thouars et ses environs proches d’ici la fin 2021. « L’objectif suivant sera d’équiper tous les abonnés du Thouarsais, au plus tard en 2025, indique René Bauruel. Le groupe Orange, qui sera en charge des travaux, devra payer des pénalités si le délai n’est pas respecté. Le très haut débit va diminuer les inégalités entre zones urbaines et zone rurales. Mais c’est aussi un enjeu essentiel d’attractivité du territoire, notamment avec le télétravail qui fait exploser la demande de connexion rapide et fiable. Désormais, avant d’acheter une maison, on s’intéresse plus à la qualité d’internet qu’à la proximité de l’école ou des commerces… »

Pour tout renseignement : www.deux-sevres-numérique.fr ou 05.49.06.79.79


La Nouvelle République, écrit le 22 septembre 2020 par Frédéric Michel.

 

Mobile View