Auteur Sujet: Datacenter: La pollution Numerique (reportage video)  (Lu 2035 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

dj54

  • Client Orange Fibre
  • *
  • Messages: 643
  • Nancy (54)
    • la passion des ondes
Datacenter: La pollution Numerique (reportage video)
« le: 10 décembre 2018 à 13:31:48 »

Leon

  • Client SFR sur réseau Numericable
  • Modérateur
  • *
  • Messages: 4 290
La pollution Numerique (reportage video)
« Réponse #1 le: 11 décembre 2018 à 06:39:11 »
Reportage de qualité très médiocre, comme beaucoup de reportages sur le sujet.

Est-ce que quelqu'un a des sources fiables sur la consommation des datacenter? Je veux dire vraiment fiable, si possible un article/document rédigé par des spécialistes pour des spécialistes? Parce qu'on trouve beaucoup de chiffres alarmistes difficiles à comprendre et vérifier...

Leon.

doctorrock

  • Client Orange Fibre
  • *
  • Messages: 399
  • Courbevoie 92
La pollution Numerique (reportage video)
« Réponse #2 le: 12 décembre 2018 à 19:29:30 »
Une solution pas mal est d'implanter les DC à coté des villes, pour pouvoir réutiliser l'eau chaude de la clim pour les chauffages.

Pas mal de projets existent déja, où le DC du coin chauffe par exemple la piscine municipale, le gymnase , etc...
On ne peut pas aujourd'hui traiter de l'information, sans déplacer des électrons, et donc générer de la chaleur. Autant que celle-ci soit au maximum utile !

Leon

  • Client SFR sur réseau Numericable
  • Modérateur
  • *
  • Messages: 4 290
La pollution Numerique (reportage video)
« Réponse #3 le: 13 décembre 2018 à 11:36:42 »
Une solution pas mal est d'implanter les DC à coté des villes, pour pouvoir réutiliser l'eau chaude de la clim pour les chauffages.

Pas mal de projets existent déja, où le DC du coin chauffe par exemple la piscine municipale, le gymnase , etc...
On ne peut pas aujourd'hui traiter de l'information, sans déplacer des électrons, et donc générer de la chaleur. Autant que celle-ci soit au maximum utile !
OK pour optimiser autour des serveurs, on peut améliorer le PUE et récupérer l'énergie, mais ça ne résoud pas le problème de fond.

Pour moi, il faut surtout se battre sur la consommation des serveurs eux mêmes!

Programmer des serveurs avec le code le plus "économique" possible en ressource. Malheureusement, c'est loin d'être répandu comme démarche! En dehors des services Facebook Google qui sont certainement bien optimisés, on est (je pense) très très en retard sur le sujet.
Tous les codeurs ont-ils des objectifs ambitieux de "ressource CPU/RAM"? 

Faire de la vraie mutualisation de ressource en mode Cloud, efficace. Interdire les serveurs qui se tournent les pouces toute la journée.
Utiliser massivement des accélération hardware (GPU, FPGA, ASIC, etc...) partout ou c'est possible.
Eteindre les serveurs (instances cloud) inutilisés en période creuse (le gain serait monstrueux!).
Etc...

Ca ne m'étonnerai pas qu'avec tout ça, on divise par 2 la consommation des datacenters "normaux"!

Pareil côté réseaux : éteindre des fréquences 3G/4G en période creuse, diminuer le débit de faisceaux hertizens, éteindre des liens inutiles en période creuse, etc...

Leon.

e-TE

  • Client Free fibre
  • *
  • Messages: 746
  • Déville-les-Rouen (76)
La pollution Numerique (reportage video)
« Réponse #4 le: 13 décembre 2018 à 11:54:55 »
bah... la question de l'optimisation du code ca échappe a beaucoup de monde... et de plus en plus...
en ce moment avec la pénurie de dev, les boites sont contentes de trouver des profils, donc si ca code et que ca compile c'est déjà bien...

j'ai du repasser sur du code fait par un nouvel embauché de notre presta... alors oui ca faisait le taff demandé... mais y'avait 70% de code inutile, donc autant de traitement, d'appel en bdd, d'ecriture/lecture de fichier inutile :x
après, le type est en ESN, il lui est demandé de créer du code qui va exécuter le traitement A et donner le résultat B, c'est fait, l'ESN passe à la caisse et ils sont content... chez la plupart des clients ca ira pas plus loin, y'aura pas de revue de code (ou meme si y'en a une en interne ils laisseront car ca tourne) et vu que les serveurs sont de plus en plus puissant, personne ne verra que le traitement met 3sec au lieu d'1sec vu que ce n'est pas des traitements critiques...

Free_me

  • Client Free fibre
  • *
  • Messages: 1 015
La pollution Numerique (reportage video)
« Réponse #5 le: 13 décembre 2018 à 12:18:42 »
Faire de la vraie mutualisation de ressource en mode Cloud, efficace. Interdire les serveurs qui se tournent les pouces toute la journée.

amazon, et appli serverless.
j'ai vu des clients passer leur couts serveur de 35k par mois à 9k.

Environnement de dev/preprod qui se deploient en un clic et s'eteignent la nuit, etc...

Kaelhan

  • Client Orange Fibre
  • *
  • Messages: 463
  • Toulouse (31)
La pollution Numerique (reportage video)
« Réponse #6 le: 13 décembre 2018 à 14:09:47 »
Une solution pas mal est d'implanter les DC à coté des villes, pour pouvoir réutiliser l'eau chaude de la clim pour les chauffages.

On implèmente rarement (hors capitales) des Datacenters  à côté des villes pour des raisons de sécurité, cela fait partie de l'analyse des risques qui est faite en début de projet, de même qu'ils ne devraient pas être sur une zone sismique, proche d'aéroports etc.

Pour répondre à Léon au sujet de la consommation "fiable", le site https://www.datacenterdynamics.com avait pas mal de white papers sur le sujet il y a quelques années, avec des spécialistes.
Autrement, je ne connais pas de site donnant ces informations, qui sont le plus souvent gérés en interne pour les re-facturations entre IT et moyens généraux.

chargefibrefrance

  • Client Orange Fibre
  • *
  • Messages: 22
Datacenter: La pollution Numerique (reportage video)
« Réponse #7 le: 09 février 2019 à 12:17:49 »
Sans contredire qui que ce soit, il me parait logique que la consommation énergétique des DC soit exorbitante.

alain_p

  • Client Free fibre
  • *
  • Messages: 7 394
  • Les Ulis (91)
Datacenter: La pollution Numerique (reportage video)
« Réponse #8 le: 09 février 2019 à 13:57:54 »
A priori, ce qui doit consommer le plus c'est le big data. Il en faut des Po de disques et serveurs pour enregistrer toutes nos données personnelles, et pas mal de puissance pour retrouver en une fraction de seconde une donnée enfouie dans ces data non structurées, et proposer la bonne pub au bon moment.

Citer
Derrière ces données virtuelles, se cachent des infrastructures physiques de stockage bien réelles, qui selon les estimations, consommeraient autour de 2 % de la consommation électrique mondiale (7 % selon Greepeace).

https://www.echosciences-grenoble.fr/communautes/cafe-sciences-et-citoyens-de-l-agglomeration-grenobloise/articles/big-data-le-cout-energetique-de-nos-donnees

Free_me

  • Client Free fibre
  • *
  • Messages: 1 015
Datacenter: La pollution Numerique (reportage video)
« Réponse #9 le: 11 février 2019 à 17:45:43 »
et pas mal de puissance pour retrouver en une fraction de seconde une donnée enfouie dans ces data non structurées, et proposer la bonne pub au bon moment.


Non ca coute pas tant que ca.
C'est tout con, hein, en fonctionne de la masse des données d'un utilisateur on le range dans des cases. Ensuite on vend les cases pour de la pub. Donc la pub est associée a la case, pas a l'utilisateur.
Ce qui coute c'est attribuer les cases des users, et ca c'est clairement pas realisé en temps reel, et c'est là ou y a de l'intelligence et du gros calcul.

 

Mobile View