Auteur Sujet: Qui seront les premiers raccordés à la fibre optique en Creuse ?  (Lu 817 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

vida18

  • Client Orange Fibre
  • *
  • Messages: 1 881
  • Vierzon (18)
Qui seront les premiers raccordés à la fibre optique en Creuse ?

En 2022, 65 % des foyers creusois accéderont au très haut débit à domicile via la fibre optique. Pour les 35 % restant, la date avancée est 2027. D’ici-là le « mix technologique » développé par les collectivités et les opérateurs va permettre des montées en débit substantielles sur le réseau "cuivre" ADSL. Le point sur l'aménagement numérique du département en 7 questions.

1. Qui est déjà raccordé directement à la fibre optique dans la Creuse ?


Une partie de la ville de Guéret est déjà “fibrée” : Orange a déployé son réseau chez les particuliers à partir de 2016. Entre 2008 et 2013, Dorsal (le syndicat limousin dédié à l'aménagement numérique) et le conseil départemental ont raccordé 106 sites, essentiellement des entreprises, mais aussi des collèges et des établissements de soins.

2. Qui sont actuellement les laissés pour compte de l’internet en Creuse ?

4.000 foyers creusois sont actuellement considérés en “zone blanche” pour l’Internet. Mais la liste des « faiblement connectés » est bien plus longue : elle comprend tous ceux qui se trouvent à plus de cinq kilomètres d’un central téléphonique raccordé à la fibre optique. Le réseau téléphonique (fils de cuivre) est dégradé et plus on s’éloigne du central, plus la connexion est lente (parfois moins de 1 Mbit/s). Certains abonnés souscrivent des offres d’opérateurs dites triple play (qui comprennent la téléphonie, internet et la télévision) sans bénéficier de ces services de façon continue et satisfaisante. Cela ne concerne pas seulement les loisirs et la consommation : les enfants ont parfois désormais des devoirs sur internet et beaucoup de formalités administratives sont « dématérialisées » (ne serait-ce que la déclaration d’impôts).

3. Les alternatives sans fil permettent-elles de satisfaire les abonnés isolés ?

Pour ces foyers vivant dans les écarts, le syndicat Dorsal a développé entre 2008 et 2013 la solution Wimax. Il s’agit, pour simplifier, d’un WiFi collectif. Or, le Wimax, qui compte 1.500 abonnés en Creuse a provoqué des déceptions. « La connexion n’est pas régulière dans les zones vallonnées et est brouillée par les feuilles des arbres », reconnaît Laurent Cazier, directeur de l’informatique et des systèmes de communication au Conseil départemental de la Creuse. D’autres particuliers se sont adressés directement à des opérateurs proposant une connexion par satellite. Lors d’une réunion qui s'est tenue récemment à Lupersat, certains usagers se sont plaints du coût de l'abonnement à cette offre satellite pour une connexion, elle aussi, aléatoire.

4. La technologie mobile 4 G peut-elle offrir une connexion équivalente à la fibre optique ?

Pour ceux qui ne seraient pas dans la première vague de bénéficiaires de la fibre optique à domicile ni dans un secteur bénéficiant de la montée en débit ADSL, il y a encore de l’espoir. Laurent Cazier voit la 4 G comme une bonne solution d’attente : « La 4G se déploie très vite en Creuse. Deux opérateurs, Bouygues et SFR, ont fondu leurs réseaux. » Une connexion 4G permet de naviguer sur Internet, sur les appareils mobiles, avec des performances à peu près similaires au haut débit filaire : « A certains endroits où ça passe moins bien, les particuliers peuvent solliciter Dorsal pour installer une antenne relais en hauteur. Et cela équivaut à du WiFi », complète Laurent Cazier. Cette solution a notamment été déployée autour du lac de Vassivière.

5. En quoi consiste la montée en débit ADSL qui est actuellement déployée en zone rurale ?

C’est l’un des volets du « mix technologique » adopté en Creuse, soit un déploiement de la fibre par étapes dans les zones rurales. Cela consiste à tirer des câbles de fibre optique dans tous les bourgs, ce qui raccourcit considérablement les longueurs de fils en cuivre desservant les particuliers. À partir du moment où le central téléphonique est raccordé à fibre optique, cela garantit un débit de 8 à 30 Mbit/s dans ce rayon de 4 à 5 kilomètres (ce qui est suffisant pour, par exemple, regarder la télévision sur Internet).
Certains foyers situés à quelques centaines de mètres du central “fibré” peuvent bénéficier de la technologie VDSL et donc de connexions de 100 Mbit/s.

Deux opérateurs différents assurent cette montée en débit, selon les communes : Orange crée des nœuds de raccordement abonnés (NRA) en amenant la fibre jusqu'aux anciens centraux téléphoniques France Telecom. Or, toutes les communes de Creuse ne disposent pas d’un central. C’est là qu’intervient Dorsal, qui tire la fibre optique dans des bourgs qui en sont dépourvus et y installe une armoire relais, sur lesquelles sont branchés les fils en cuivre.

6. Qui est prioritaire pour la fibre optique à domicile ?

Des arbitrages ont déjà été faits dans les anciennes communautés de communes pour ce que les techniciens appellent le jalon 1 de la fibre à domicile. En dehors des habitants de l’agglomération du Grand Guéret (qui sont donc raccordés à la fibre par Orange) ce sont les habitants d’une soixantaine de communes creusoises qui vont voir arriver la fibre à leur domicile d’ici à 2020.

Certains secteurs « interstitiels » actuellement en zone blanche seront peut-être jugés prioritaires à l’échelle de leur communauté de communes. Ils bénéficieront de l’accélération de l’installation de la « fibre à domicile » décidée dans la foulée du plan particulier pour la Creuse lancé par le président Macron. Un abondement de 10 millions d’euros permettra de lever 26 millions d’euros pour réaliser ces chantiers d’ici 2020-2022. 65 % des foyers creusois devraient accéder à la fibre optique à domicile à cette date.

7. Les abonnés qui bénéficient de la montée en débit ADSL auront-ils un jour la fibre optique à domicile ?

Pour les foyers qui ont bénéficié où vont bénéficier incessamment d’une montée en débit, la fibre optique devrait arriver après 2022. Il s’agit du jalon 2, qui n’est pas encore financé. Toutefois, Laurent Cazier pronostique que l’accélération en cours permettra de gagner quelques années : l’objectif initial de la fibre optique à tous les étages en Creuse était 2035. Il a été ramené à 2027.

Julien Rapegno


Source : https://www.lamontagne.fr/gueret/vie-pratique-consommation/internet-multimedia/2018/05/02/qui-seront-les-premiers-raccordes-a-la-fibre-optique-en-creuse_12834650.html

 

Mobile View