Auteur Sujet: Carte du déploiement fibre optique dans la Creuse  (Lu 16848 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

vivien

  • Administrateur
  • *
  • Messages: 36 935
    • Twitter LaFibre.info
Carte du déploiement fibre optique dans la Creuse
« le: 02 mars 2012 à 23:47:06 »
Téléchargez le Schéma Directeur Territorial d’Aménagement Numérique du Limousin :
La collectivité établit un diagnostic (état des lieux de la couverture Internet) et présente un plan d’action pour le FTTH dans le Limousin.
(cliquez sur la miniature ci-dessous - le document est au format PDF)

Le SDTAN est un document opérationnel de court, moyen et long terme décrivant une situation à atteindre en matière de couverture numérique du département. Il identifie les moyens d’y parvenir, dans l’optique notamment de mobiliser tous les acteurs concernés autour d’un projet partagé.


Carte du déploiement fibre optique dans la Creuse :



Voici les communes qui seront couvertes en FTTH en 2020 par Orange et SFR dans la Creuse :


23 CREUSE - Ajain : Déploiement du FTTH par Orange
23 CREUSE - Bussière-Dunoise : Déploiement du FTTH par Orange
23 CREUSE - Gartempe : Déploiement du FTTH par Orange
23 CREUSE - Glénic : Déploiement du FTTH par Orange
23 CREUSE - Guéret : Déploiement du FTTH par Orange
23 CREUSE - La Brionne : Déploiement du FTTH par Orange
23 CREUSE - La Chapelle-Taillefert : Déploiement du FTTH par Orange
23 CREUSE - La Saunière : Déploiement du FTTH par Orange
23 CREUSE - Montaigut-le-Blanc : Déploiement du FTTH par Orange
23 CREUSE - Saint-Christophe : Déploiement du FTTH par Orange
23 CREUSE - Sainte-Feyre : Déploiement du FTTH par Orange
23 CREUSE - Saint-Fiel : Déploiement du FTTH par Orange
23 CREUSE - Saint-Laurent : Déploiement du FTTH par Orange
23 CREUSE - Saint-Léger-le-Guérétois : Déploiement du FTTH par Orange
23 CREUSE - Saint-Silvain-Montaigut : Déploiement du FTTH par Orange
23 CREUSE - Saint-Sulpice-le-Guérétois : Déploiement du FTTH par Orange
23 CREUSE - Saint-Vaury : Déploiement du FTTH par Orange
23 CREUSE - Saint-Victor-en-Marche : Déploiement du FTTH par Orange
23 CREUSE - Savennes : Déploiement du FTTH par Orange

vida18

  • Client SFR fibre FTTH
  • *
  • Messages: 2 904
  • Vierzon (18)

vida18

  • Client SFR fibre FTTH
  • *
  • Messages: 2 904
  • Vierzon (18)
Carte du déploiement fibre optique dans la Creuse
« Réponse #2 le: 08 février 2019 à 20:50:50 »
La fibre optique : une priorité pour la Creuse

Dans ce département rural et peu densèment peuplé le raccordement à l'internet haut-débit est un enjeu pour les particuliers et encore plus pour de nombreuses entreprises. Les travaux de déploiement de la fibre optique vont bon train : 100% des habitants pourraient être raccordés d'ici 2025.

Selon la base de données Ariase, dans le département de la Creuse trois communes bénéficient déjà de la fibre optique, dont Guéret, la préfecture.

Au cours des douze derniers mois, la fibre est arrivée dans deux nouvelles villes dont Bourganeuf et Saint-Laurent. En janvier 2019, deux nouveaux nœuds de raccordement à la fibre optique ont été posés à Mourioux-Vieilleville et à Crocq.

Sur les 91 633 locaux que compte le département, 2 321 sont raccordés à la fibre optique, soit un taux de couverture de moins de 10%.

L'objectif est d'apporter la fibre à 65% des foyers de la Creuse d'ici 2022 et 100% d'ici 2027.

Mais si les travaux suivent le rythme actuel on pourrait atteindre cet objectif avec deux ans d'avance. L'excédent budgétaire dégagé par le Conseil Départemental sur son exercice 2019 devrait y contribuer.

Axione Limousin, le délégataire de service public du syndicat mixte Dorsal, est en charge du déploiement et de l'exploitation du réseau de fibre optique dans les zones les moins densèment peuplées du département.

De leur côté Orange, SFR, Free et Bouygues Télécom déploient sur fonds propres un réseau de fibre optique mutualisé en co-investissement dans dix-neuf villes du département ayant une plus forte densité de population.

Pour les entreprises creusoises qui échangent en permanence des données avec leurs clients l'enjeu de l'internet à haut-débit est vital.

Voyez ce reportage réalisé dans une PME de Crocq, dans l'Est du département, par Philippe Mallet et Nicolas Chigot :


Source : France 3, écrit le 08 février 2019 par Pascal Coussy.

m1jznt8andih110

  • Client Orange Fibre
  • *
  • Messages: 46
Carte du déploiement fibre optique dans la Creuse
« Réponse #3 le: 25 février 2019 à 14:11:35 »
Le déploiement (hors zones urbaines) se fait par Dorsal (Développement de l’Offre Régionale de Services et de l’Aménagement des télécommunications en Limousin) (http://www.dorsal.fr/) qui déploie la fibre le long des routes en souterrain et également en aérien en utilisant les poteaux existants (Orange) et en installant de nouveaux poteaux.

Une carte du déploiement est disponible ici: http://www.dorsal.fr/le-deploiement/map/ qui affiche des tracés précis d'une partie des fibres du réseau.

 
« Modifié: 09 juin 2019 à 18:39:30 par m1jznt8andih110 »

vida18

  • Client SFR fibre FTTH
  • *
  • Messages: 2 904
  • Vierzon (18)
Carte du déploiement fibre optique dans la Creuse
« Réponse #4 le: 16 juin 2020 à 18:52:40 »
En Creuse, obtenir une connexion haut débit est parfois un sport de combat

Aux portes de Guéret, la commune de Saint-Laurent (Creuse) s’est battue, pendant près de quinze ans, pour obtenir une connexion digne de ce nom. Aujourd’hui, les deux tiers des foyers sont éligibles à la fibre optique. Et le maire continue de monter au créneau.

Pourtant idéalement située à deux pas de la préfecture de la Creuse, la commune de Saint-Laurent a longtemps été boudée par les familles en quête d’installation. La raison ? Une mauvaise connexion à Internet. Le maire, Alain Clédière, le reconnaît : « Quand on faisait parler de nous, on était marqué d’un point rouge et on perdait des constructions. Mais si on ne disait rien, alors rien ne se passait. »

Une bien faible couverture

La commune est trop éloignée des centraux de Guéret, de Sainte-Feyre et de Saint-Hilaire-la-Plaine auxquels elle est rattachée pour que le dégroupage soit généralisé. Quand l’ADSL arrive dans l’agglomération de Guéret, seuls trois hameaux de Saint-Laurent peuvent en bénéficier, soit 10 % de la population. Alors le maire tient des comptes. En mars 2006, 20 % des foyers de Saint-Laurent ont accès au haut débit ; en 2008, ils ne sont que 25 %.

La municipalité ne peut que constater, impuissante, que les autoroutes de l’information la contournent. Car la commune a délégué la compétence à l’intercommunalité, elle-même adhérente du syndicat Dorsal qui a mandaté Axione pour mettre en place le réseau.

Des réunions, des courriers, une manifestation

Les élus de Saint-Laurent ne peuvent rien faire, sauf se faire entendre. Dès 2007, ils commencent à réunir les habitants pour les informer ; l’année suivante, ils font monter la pression auprès de Dorsal qui leur propose d’utiliser la technologie WiMAX, massivement rejetée car jugée « peu fiable et trop coûteuse ». Après une manifestation houleuse au siège de l’intercommunalité, après des mois de réunions et de courriers échangés pour faire étudier une alternative proposée par France Telecom (la solution NRA-ZO), la mairie et l’école de Saint-Laurent accèdent finalement au haut débit grâce au WiMAX à l’été 2009. Encore aujourd’hui, un tiers des Saint-Laurentais surfent grâce à ce système « loin d’être optimum » selon le maire.

Un tiers des foyers  encore à équiper

La route des internautes saint-laurentais s’est définitivement dégagée lorsque la société Orange s’est engagée, en 2015, à couvrir en très haut débit l’ensemble des communautés d’agglomérations de France incluant le chef-lieu du département. L’Agglo du Grand Guéret ne peut faire l’impasse sur Saint-Laurent : après Guéret, la première armoire desservie en fibre optique y est installée en novembre 2017. Dix ans après la première réunion organisée par les élus de la commune, la fibre arrive dans le bourg et dans les hameaux.

Aujourd’hui, 66 % des habitations de la commune sont raccordables et éligibles. Pour Alain Clédière, le combat n’est cependant pas encore gagné : « Nous n’avons aucune visibilité sur le programme de déploiement. » Il reste en effet encore un tiers des foyers à équiper et une incertitude pour trois hameaux due, notamment, à la proximité de l’aérodrome.



Une association mobilisée à Chamborand

Citer
À l’ouest de la Creuse, une autre commune s’est, elle aussi, mobilisée pour obtenir une couverture convenable. En 2008, sous l’impulsion de Jean-Claude Barbare, se crée l’association Pour le haut débit à Chamborand (PHDC) réclamant des solutions Internet. Elle s’adresse au Conseil général, au député, mais aussi au gouvernement. « À l’époque, il n’y avait pratiquement rien comme débit, relate le président, mais grâce à l’association, notre dossier a avancé relativement vite. La première opération a été menée en 2009-2010 : le WiMAX a fonctionné comme une solution intermédiaire mais bénéfique. » Trois ans plus tard, l’ADSL double pratiquement le débit Internet. Outre ses cours d’informatique destinés aux seniors, l’association surveille désormais avec attention l’arrivée de la fibre optique.

Source : La Montagne, écrit le 12 juin 2020 par Céline Colin.

vida18

  • Client SFR fibre FTTH
  • *
  • Messages: 2 904
  • Vierzon (18)
Carte du déploiement fibre optique dans la Creuse
« Réponse #5 le: 22 octobre 2020 à 17:42:48 »
Naillat, Crocq... Où en est le déploiement de la fibre optique en Creuse ?


Le raccordement d'un particulier au réseau de fibre optique, à Naillat début octobre.

Depuis la rentrée, Crocq et Naillat sont deux secteurs où le très haut débit est opérationnel grâce au déploiement de la fibre optique. Vice-présidente du Département qui co-pilote le déploiement avec le syndicat Dorsal, Hélène Faivre fait le point sur ce vaste chantier qui va courir jusqu'en 2024-2025.

Où en sont les travaux actuellement ?

Nous arrivons au terme du premier marché, c’est-à-dire que les 28.000 prises programmées de façon prioritaires seront éligibles à la fibre dans le premier semestre 2021. Nous sommes actuellement à 2.631 prises couvertes, dont celles sur Naillat (depuis le 4 septembre), Bourganeuf (la zone test en 2018), Fleurat (fin 2019) et autour de Crocq (cet été).

Précisons que ces secteurs correspondent à des “plaques” télécom qui ne recoupent pas tout à fait le périmètre des communes. Les trois prochaines plaques où la fibre sera disponible seront autour du Donzeil (402 prises, 29 octobre), d’Aulon (475 prises, 28 novembre) et de la Chapelle-Taillefert (485 prises, le même jour). D’autres vont suivre, cela monte en puissance. C’est pourquoi on peut voir des chantiers un peu partout en Creuse en ce moment.

Quelle est la suite après cette échéance ?

Nous avons réuni la commission d’appels d’offres très récemment pour passer ensuite au second marché : 50.000 prises à raccorder, avec bien sûr des livraisons intermédiaires, qui nous permettront de dire que la Creuse sera entièrement couverte à l’horizon 2024-2025.

Le plan très haut débit lancé par le gouvernement vise à résorber les zones blanches au niveau national en 2022…

Oui mais il ne s’agit pas nécessairement de fibre optique. Chez nous, si. C’est-à-dire que la Creuse est mieux disante. Il ne s’agit pas de faire de l’autosatisfaction mais de dire que les petites pierres que nous posons en local apportent de vrais résultats.

Aussi parce qu’il y a un montage financier ingénieux qui associe tout le monde…

Le secteur privé ayant peu d’intérêt à développer la fibre sur les zones moins densément peuplées, il a fallu miser sur un réseau public loué aux opérateurs privés. Cela passe par le syndicat Dorsal où se retrouvent Région, Département et intercommunalité, avec le soutien de l’État et l’Europe.

Les premières recettes de l’exploitation de ce réseau étant attendues pour 2026-2027, le coup de génie en Creuse a été que le Département propose aux communautés de communes des avances remboursables sans intérêt. Il s’agit d’un principe d’équité : tous les territoires creusois peuvent prendre le virage de la fibre, malgré des situations financières parfois bien différentes. Tout confondu, fibrer totalement la Creuse est estimé à 156 millions d’euros ! Sans ces montages financiers nous n’aurions pas pu atteindre l’objectif avant 2035…

N’y a-t-il pas eu quand même un retard dans le calendrier ? Et le confinement a-t-il pesé ?

Le retard provoqué par le confinement n’est pas dramatique, c’est environ un mois. Du retard avait plutôt été pris avant, lié au fait que ceux qui effectuent les travaux n’avaient pas pris toute la mesure du territoire et de l’habitat dispersé. Ainsi le premier marché devait s’achever fin 2020. N’oublions pas que nous déployons quelque chose comme le réseau électrique jadis…

On entend d’ailleurs des critiques sur le fait que la fibre remet des lignes dans le paysage (notamment là où des fils électriques avaient été enterrés)…

Il faut bien voir la priorité : elle est de faire un réseau pour tous le plus vite possible. Quitte à l’améliorer ensuite. J’entends les critiques sur la fragilité du réseau mais il faut rappeler qu’il repose sur le principe de bouclage ce qui relativise beaucoup les risques de coupure.

Surtout il faut faire confiance aux gens du métier : on remet du réseau aérien par endroits mais il arrive aussi que la fibre soit passée dans les fourreaux électriques quand les travaux tombent en même temps. Quoi qu’il en soit pour le deuxième marché nous aurons plus d’enfouissement. Nous apprenons, nous arbitrons…

Comment se font ces arbitrages et la priorisation de tel ou tel secteur ?

Dès le début, les intercommunalités doivent nous faire remonter les priorités définies avec l’aide des techniciens. Le principe global qui nous guide est de travailler d’abord sur les secteurs les plus en retard dans la couverture numérique. La présence d’entreprises stratégiques est aussi prise en compte. C’est ce qui nous a incités à avancer le chantier pour La Courtine avec Alsapan par exemple.



Carte prévisionnelle de déploiement de la fibre optique en Creuse (Site Dorsal).

Des secteurs qui avaient déjà bénéficié de la montée en débit du réseau classique se retrouvent moins prioritaires. Mais c’était par exemple impossible à Naillat où l’habitat est trop dispersé. Voilà pourquoi ils ont la fibre en premier. Bourganeuf est l’exception de ce principe, mais ça, c’était un choix de la précédente majorité…

Justement, est-il possible que les priorités soient revues en fonction des différentes échéances électorales ?

Pour le deuxième marché, il fallait un cahier des charges avec un phasage précis dès l’année dernière. Il est fait. Si modification il y a, cela ne pourra qu’être à la marge, un jeu de chaises musicales.


Source : La Montagne, écrit le 22 octobre 2020 par Floris Bressy.

 

Mobile View