Auteur Sujet: L’Aisne en pointe sur la téléphonie mobile  (Lu 429 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Bulldozer

  • Client Free adsl
  • *
  • Messages: 563
  • Aisne (02)
L’Aisne en pointe sur la téléphonie mobile
« le: 29 mars 2018 à 11:49:53 »
L’ Aisne en pointe sur la téléphonie mobile
Le Département prend une série de mesures, en lien avec l’action de l’État, afin que d’ici quelques années les zones blanches disparaissent du territoire.
L'Union - 28.03.2018



Dans les six ans, les opérateurs de téléphonie mobile sont obligés de couvrir 20 000 zones en France. L’Aisne est concernée.


En retard dans de nombreux domaines, le Département veut désormais être le fer de lance dans plusieurs dossiers. À la suite de l’annonce du gouvernement sur la téléphonie qui a annoncé la fin des zones blanches d’ici quelques années, l’Aisne a pris la balle au bond, tant le territoire est mal couvert par les opérateurs de téléphonie mobile. « L’État a proposé aux opérateurs de ne pas augmenter leurs licences, si en contrepartie ils s’engageaient à couvrir 20000 zones dans les six années à venir, ce qui représente environ 5000zones par opérateur. C’est un accord qui les engage légalement et juridiquement… », explique le vice-président axonais, Pierre-Jean Verzelen.

Une voiture va mesurer le réseau

Pour que les zones les moins bien couvertes puissent l’être le plus rapidement possible (d’ici trois ou quatre ans), un cabinet spécialisé va être recruté pour mixer les différentes cartes du réseau de l’Aisne. « Durant l’été, les cartes de l’Arcep (autorité de régulation des communications) et celles des différents opérateurs vont être mixées. Il faut savoir que le terme zone blanche ne veut pas dire grand-chose. Il suffit d’avoir une barre dans un rayon de 300 m autour du centre d’une commune, pour ne pas être en zone blanche. Autant dire que ce n’est ni fiable, ni satisfaisant. »

En plus d’une nouvelle carte de la zone couverte, une voiture sillonnera les routes de l’Aisne en fin d’année afin de mesurer le réseau partout où elle passe. « Le but est d’affiner les mesures et nous demanderons aux élus de nous faire des retours. » Pierre-Jean Verzelen met aussi en avant le savoir-faire du département en matière d’ingénierie. « Au moment où un opérateur aura défini une commune pour s’implanter, il aura besoin d’un terrain viabilisé. Si la commune ne sait pas trop comment faire, nos services sont compétents pour cela. Il s’agira de faciliter les choses et d’accélérer le processus . »

Maintenant, il ne faut pas espérer avoir du réseau partout d’ici six mois. Au mieux, pour certains secteurs, ce ne sera pas avant 2020, le temps que les zones soient choisies et les travaux effectués. Le sujet de la téléphonie est assez sensible pour ne pas être pris à la légère. Il est d’ailleurs dans la liste des 25 propositions formulées par Nicolas Fricoteaux au président Macron.

Bulldozer

  • Client Free adsl
  • *
  • Messages: 563
  • Aisne (02)
L’Aisne en pointe sur la téléphonie mobile
« Réponse #1 le: 12 avril 2018 à 12:36:03 »
Le secrétaire d'État s'intéresse à l'exemple Axonais. L'Union -Jeudi_12.04.2018

Se voulant "très actif sur la question de l'amélioration de la couverture mobile", le département de l'Aisne a récemment proposé aux quatre autres conseils départementaux de la région et au conseil régional des Hauts-de-France de construire un partenariat sur le déploiement de la couverture mobile. Cette collaboration, expérimentale en France, consiste à mutualiser les études et les relevés de couverture sur le terrain, afin que les collectivités, en accord avec l'État, choisissent les lieux d'implantation des pylônes pour répondre aux enjeu des territoires. Sensible à cette innovation territoriale, Julien Denormandie, secrétaire d'État auprès du ministre de la Cohésion des territoires, a souhaité rencontrer le président du conseil départemental de l'Aisne, Nicolas Fricoteaux. Ce dernier se rendra ainsi à Albert de jeudi pour participer à une réunion de travail associant Julien Denormandie, des parlementaires ainsi que des élus venus de l'ensemble de la région.

 

Mobile View