Auteur Sujet: Communauté de communes du Kreiz-Breizh  (Lu 365 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

vida18

  • Client Orange Fibre
  • *
  • Messages: 1 051
  • Vierzon (18)
Communauté de communes du Kreiz-Breizh
« le: 28 février 2018 à 19:15:26 »
Haut débit et fibre optique en Centre-Bretagne : les avis divergent

Le déploiement du haut débit et de la fibre optique dans le Centre-Bretagne fait débat. La Communauté de communes du Kreiz-Breizh et le Collectif internet ne sont pas sur la même longueur d’onde.

Le très haut débit et la fibre optique étaient, jeudi, à Rostrenen (Côtes-d'Armor), au menu des élus de la Communauté de communes du Kreiz-Breizh (CCKB), qui ont décidé d’engager la deuxième phase du déploiement sur le territoire.

Un dossier « très technique, mais surtout très politique », commente Jean-Yves Philippe, le président de la collectivité, adhérente du syndicat mixte Mégalis Bretagne, en charge de l’animation et de la gestion du projet « Bretagne très haut débit ».

« Aujourd’hui, la partie occidentale de notre territoire est desservie », souligne le président. 2 075 foyers, entreprises et sites publics, notamment à Glomel et Kergrist-Moëlou, peuvent donc se raccorder à la fibre optique. Ils sont d’ailleurs 29 % à avoir fait les démarches.

Priorité aux moins bien lotis

Or, ce développement passe également par la montée en très haut débit dans certains secteurs. Mais dans ce cas, elle ne permet pas d’obtenir les 100 mb/s promis par la fibre.

« Qui a réellement besoin d’une telle connexion ? Il faut être objectifs et voir cela selon ses besoins, sachant que pour un usage régulier, 8 mb/s sont convenables, poursuit Jean-Yves Philippe. D’autant que les coûts du déploiement numérique ont sérieusement été revus à la hausse : de 4,5 millions d’euros annoncés, il est estimé à 6,5 millions d’euros aujourd’hui. »

Cette enveloppe globale est financée à 25 % par la CCKB ; les trois autres quarts étant pris en charge équitablement par l’État, la Région et le Département.

Aussi, la collectivité du Centre-Bretagne a décidé de doter en priorité ceux qui sont les moins bien lotis à ce jour. Une décision contestée par l’Union démocratique bretonne (UDB) et le Collectif internet Kreiz-Breizh (CIKB).

« Fracture numérique »

Pierre Branthôme, au nom de ce collectif, estime qu’une « nouvelle fracture numérique est en train de se créer, entre les communes qui auront accès très prochainement à la fibre optique et les autres, telle Rostrenen, qui devra attendre 2030 pour en être dotée ».

Le fondateur du CIKB indique que les Rostrenois sont loin d’obtenir les 30 mb/s revendiqués par le maire de la ville. Installé à 700 m à peine du central, il a opéré deux tests de connexion qui sont bien en deçà : 6,2 mb/s, « un jour de très bonne connexion », et 3,3 un autre jour « de bonne connexion. Et bien souvent, c’est pire… »

Cette guerre des chiffres met en lumière des visions différentes en matière de déploiement du numérique. Pierre Branthôme prône la fibre optique dans les meilleurs délais, sur tout le territoire. Il estime que le financement de « ce droit social » s’avère une priorité, plutôt que le financement de certains projets, tels l’Institut du paysage, à Lanrivain, ou la délocalisation de la Maison du patrimoine de Locarn à Kergrist-Moëlou.Alors que le président de la CCKB, lui, entend « répondre aux attentes de ceux qui n’ont que très peu accès à internet… » Un dossier effectivement très politique, même à l’échelle locale !


Source : https://www.ouest-france.fr/bretagne/rostrenen-22110/haut-debit-et-fibre-optique-en-centre-bretagne-les-avis-divergent-5592678

vida18

  • Client Orange Fibre
  • *
  • Messages: 1 051
  • Vierzon (18)
Communauté de communes du Kreiz-Breizh
« Réponse #1 le: 31 mai 2018 à 09:12:32 »
Fibre optique. Arrivée au printemps 2019 (Canihuel)

Jean-Louis Mobuchon recevait Christophe Henry, maître d'oeuvre au sein de la société Mégalis Bretagne, et Véronique Le Louargant, chargée de mission de la Communauté de communes Kreiz-Breizh, afin d'anticiper le déploiement de la fibre optique sur le territoire de la commune.

Les « armoires » en octobre

Mégalis entre actuellement dans la phase d'implantation des « armoires » destinées à recevoir les branchements de la fibre optique. C'est le mur de l'ancienne école publique qui a été choisi pour son implantation, prévue en octobre prochain. Le raccordement des abonnés devrait débuter à partir du deuxième trimestre 2019, à partir du bourg, puis le réseau s'étendra à tout le territoire communal, apportant le « très haut débit », à tous les habitants.


Source : http://www.letelegramme.fr/cotes-darmor/canihuel/fibre-optique-arrivee-au-printemps-2019-31-05-2018-11976874.php

 

Mobile View